Porto


Advertisement
Europe
April 8th 2018
Published: April 17th 2018
Edit Blog Post

Le 8 avril 2018,



Ce matin, au réveil, surprise, il fait soleil. Pas de grasse matinée pour nous, on doit attraper notre train vers 8:30 pour repartir à Lisbonne afin de sauter dans un 2e train vers le nord, pour la ville si bien nommée de Porto. Sintra sous le soleil et sans les touristes, c'est un véritable charme. En marchant tranquillement vers la gare routière, on croise plusieurs portugais marchant de bon matin avec un panier sous le bras?!?! Virée dominicale à l'église peut-être? Également, si la plupart des gens suggèrent de visiter Sintra en day-trip depuis Lisbonne, notre ressenti à nous a été bien différent: on serait bien restés une journée et une nuit de plus pour: 1- se remettre du jetlag 2- se reposer et prendre notre temps et-ou avoir plus de latitude avec la météo 3- visiter un peu plus la ville et les sentiers de randonnées adjacents 4- visiter d'autres sites et palais à proximité (Palacio de Monsserrate,Praia da Ursa, Cascais, etc.). Comme quoi, chacun a droit à son opinion...

Après quelques pâtisseries englouties à la gare de Lisbonne, c'est vers 13:00 qu'on arrive finalement à Porto. Sous la pluie. Encore. On téléphone aux propriétaires de l'appartement qui nous annoncent moins de 10 minutes de marche jusqu'à notre hébergement. Un portugais, à la gare, nous indique le chemin à prendre. On fonce et on réussit à ne pas trop se faire mouiller. En prenant possession de l'appartement, on est charmés des attentions pour Mélie: parc, table à langer, bain de bébé et même Baby-TV en portugais sont présents à l'arrivée dans notre grand studio. On est moins charmés quand on nous demande de payer en beaux euros sonnants le-dit appartement, qu'on avait pourtant déjà payé à notre agente de voyage avec le certificat-cadeau de 2500$ gagné l'année dernière...On perd de précieuses minutes de «pas-de-pluie» à tenter de démêler tout ça puis on se résigne et on se départit de nos jolis euros pour payer notre dû. On réglera tout ça avec l'agente à notre retour à Montréal... Encore un peu plus de grisaille sur notre journée...

On mange quelques pâtisseries (encore!!) puis, sur la suggestion des propriétaires de l'appartement, on décide d'aller visiter une cave de porto et de faire une dégustation du précieux liquide, au moins, on sera assurément au sec. Sur le chemin pour s'y rendre, on peut tout
Tour des clercsTour des clercsTour des clercs

ou une bonne contribution à mes 82 étages du jour
de suite constater de nos propres yeux à quel point Porto a un charme fou. On est séduits par la ville. J'en avais vu de multiples photos, mais aucune ne réussit à rendre l'ambiance si particulière des ruelles étroites et tortueuses et des escalier dérobés. En effet, le quartier de La Ribeira, au bord de l'eau, est construit sur le plan d'une ancienne ville médiévale, avec tous ses tours et détours. On adore. On traverse le pont Dom Luis (qui vous rappellera sans doute l'architecture d'un certain Gustave Eiffel) pour arriver à Vila Nova de Gaia, la ville en face de Porto. Étrangement, c'est là que sont situées toutes les caves de porto...



La pluie a repris en grande force alors on ne fait pas les difficiles, on entre dans la première cave de dégustation en vue, Calem. On doit attendre un peu avant que ne débute la visite guidée en français, ce qu'on fait en visitant le petit musée interactif qui nous en apprend plus sur cette boisson typique. On débute ensuite notre visite guidée, en compagnie de 40 français et d'une guide française. Ils sont partout! Malheureusement pour moi, cette activité fut la seule du voyage où Mélie m'a clairement et bruyamment fait savoir son désaccord... Elle a chigné, pleuré, pleurniché et crié tout le long de la visite... Too bad pour les explications de la guide, je demeure une néophyte du porto... On arrive au moment dégustation de la visite. Apparemment, ça plait déjà plus à Mélie. On est très surpris quand on s'aperçoit du format de la dégustation en question... On est devant 3 verres de porto, et non devant 3 verres format dégustation de porto... légère différence... On boit un verre après l'autre en discutant avec les français assis près de nous, il faut bien essayer les différentes variétés de porto proposées, non? Un agréable moment en somme, et on ne remarque plus trop la pluie en sortant! On retourne brièvement à l'appartement puis on décide de ressortir souper. On est dimanche, beaucoup de restos sont fermés... On choisit d'aller manger dans le premier resto ouvert qu'on apercevra car la pluie est forte à cette heure. On aboutit dans un resto italien situé juste en face de l'appartement, très très bon, une belle surprise. Extinction des feux pour la nuit, on espère une météo plus clémente pour le lendemain.

Bilan fitbit
Cathédrale de PortoCathédrale de PortoCathédrale de Porto

Là ou le beau côtoie le décrépi, comme dans toute la ville d'ailleurs
de la journée: 49 étages



Le 9 avril 2018



Ce matin, pas de pluie mais des nuages douteux... On va faire avec...Au programme pour la journée: balades dans la ville pour s'imprégner des lieux et profiter des paysages urbains. En effet, à Porto, il n'y a pas tant d'attractions et de visites à faire absolument, c'est plutôt la ville dans son ensemble qui se visite. On décide de commencer par une bonne mise en jambe jusqu'à la partie haute de la ville, comme cela, nous pourrons nous balader tranquillement en redescendant vers le fleuve Douro. On monte tout d'abord à la tour des Clercs, question d'avoir une vue d'ensemble de la ville. Ensuite, on file à la librairie Lello, classée parmi les plus belles librairies au monde. J.K Rowling, auteure d'Harry Potter et ancienne résidente de Porto, avait pour habitude de venir s'y installer pour rédiger ses écrits. La librairie a aussi servie d'inspiration à la très célèbre école de Poudlard... Ça sent un peu l'attrape-touriste et c'est littéralement bondé de monde, même à 4 euros l'entrée, mais ça reste très beau et unique. On se ramène un livre-souvenir thématique, un livre de voyage Lonely Planet spécial geek, qui présente les lieux de tournage et les endroits ayant inspirés des films de science fiction et cie, de quoi conjuguer nos passions à Carl et moi!



On continue notre balade dans la ville: cathédrale, églises, places publiques, funiculaire, quartier médiéval, bord de l'eau, etc. Pour une fois, il ne pleut pas mais dans la crainte que les cieux ne s'ouvrent à nouveau, on visite un peu au pas de course, sans trop prendre le temps de s'arrêter. On apprécie néanmoins les différentes facettes de Porto. La ville est particulièrement intéressante par ses contrastes: de superbes bâtiments restaurés côtoient de véritables taudis abandonnés, ça surprend. C'est l'estomac dans les talons qu'on décide de s'arrêter dîner en plein cœur du quartier ultra-touristique, dans un resto très ordinaire. Carl y goûtera néanmoins à sa grande découverte gustative du Portugal, un caïpiriporto, une variation du cocktail brésilien où l'on remplace la cachaça par du porto... Pas mal, mais je préfère quand même le vin! Ensuite, un petit arrêt gelato est de mise, question de redonner de l'énergie aux troupes! Le soleil se met de la partie, le mercure grimpe, on est aux anges, même si l'éclaircie ne dure finalement pas très longtemps. On repart en exploration, cette fois en prenant un peu plus notre temps. On retourne sur le pont Dom Luis, sur l'étage supérieur, pour faire de jolies photos d'ensemble de la ville puis on continue à apprécier les beautés de Porto sans but précis. Pour le repas du soir, on suit les recommandations de nos hôtes et nous allons dans un resto portugais traditionnel, délicieux!



Vraiment, Porto est une ville magnifique où il fait bon flâner. Malheureusement, les conditions météo ont fait en sorte qu'il a été difficile pour nous de l'apprécier comme il se doit, en se promenant tranquillement et en s'arrêtant par-ci, par-là, sur une terrasse au bord de l'eau, pour faire une petite croisière sur le Douro, simplement dans un parc ou une place publique ou pourquoi pas, pour une autre dégustation de porto...



Bilan fitbit de la journée: 82 étages... avec bébé de 18 livres sur le dos... suis une brute, une brute qui commence à être en forme...


Additional photos below
Photos: 40, Displayed: 27


Advertisement

Pont Dom LuisPont Dom Luis
Pont Dom Luis

Construit par un disciple de Gustave Eiffel
Dans la cave de portoDans la cave de porto
Dans la cave de porto

(ou Mélie pas contente)
Tour des clercsTour des clercs
Tour des clercs

Il fait presque beau


Tot: 1.406s; Tpl: 0.054s; cc: 9; qc: 48; dbt: 0.0319s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 2; ; mem: 1.4mb