Costa Romantica - Madagascar = Nosy-Be and the beautiful islands


Advertisement
Africa
April 8th 2011
Published: April 15th 2011EDIT THIS ENTRY

Dear friends,

April, 08 - 2011.


Today we visit two islands in the bay of Nosy Be. The first island is called Nosy (=island) Tanikely. Here you find a National Marine Park in combination with great beaches and nature. This small atoll also houses the famous Madagascar lemurs, snakes, turtles, chameleons and much more. After this visit we leave the island again by a small local powerboat and are heading for Nosy Komba. Also a small island with it's local people who are living here around. The way these very nice people live is a very traditional one.

You want to read a little bit more about the species of the lemur???
Here you find an article of Wikipedia about this very special 'monkey'.

As always we hope you like the pictures and please give us feedback in a few words.

From the Indian Ocean with love and see you next time on our Costa Cruises Sailorsblog.

Jacqueline and Adriaan aka Monkey and Bear.



Range of all lemur species (green)

Lemurs (pronounced /ˈliːmə(r)/ US dict: lē′·mər) are a clade of strepsirrhine primates endemic to the island of Madagascar. They are named after the lemures (ghosts or spirits) of Roman mythology due to the ghostly vocalizations, reflective eyes, and the nocturnal habits of some species. Although lemurs often are confused with ancestral primates, the anthropoid primates (monkeys, apes, and humans) did not evolve from them; instead, lemurs merely share morphological and behavioral traits with basal primates. Lemurs arrived in Madagascar around 62 to 65 mya by rafting on mats of vegetation at a time when ocean currents favored oceanic dispersal to the island. Since that time, lemurs have evolved to cope with an extremely seasonal environment and their adaptations give them a level of diversity that rivals that of all other primate groups. Until shortly after humans arrived on the island around 2,000 years ago, there were lemurs as large as a male gorilla. Today, there are nearly 100 species of lemurs, and most of those species have been discovered or promoted to full species status since the 1990s; however, lemur taxonomic classification is controversial and depends on which species concept is used. Even the higher-level taxonomy is disputed, with some experts preferring to place most lemurs within the infraorder Lemuriformes, while others prefer Lemuriformes to contain all living strepsirrhines, placing all lemurs in superfamily Lemuroidea and all lorises and galagos in superfamily Lorisoidea.

Ranging in size from 30 g (1.1 oz) to 9 kg (20 lb), lemurs share many common, basal primate traits, such as divergent digits on their hands and feet and nails instead of claws (in most species). However, their brain-to-body size ratio is smaller than that of anthropoid primates, and among many other traits they share with other strepsirrhine primates, they have a "wet nose" (rhinarium). Lemurs are generally the most social of the strepsirrhine primates and communicate more with scents and vocalizations than with visual signals. Many lemur adaptations are in response to Madagascar's highly seasonal environment. Lemurs have relatively low basal metabolic rates and may exhibit seasonal breeding, dormancy (such as hibernation or torpor), or female social dominance. Most eat a wide variety of fruits and leaves, while some are specialists. Although many share similar diets, different species of lemur share the same forests by differentiating niches.

Lemur research focused on taxonomy and specimen collection during the 18th and 19th centuries. Although field observations trickled in from early explorers, modern studies of lemur ecology and behavior did not begin in earnest until the 1950s and 1960s. Initially hindered by political instability and turmoil on Madagascar during the mid-1970s, field studies resumed in the 1980s and have greatly increased our understanding of these primates. Research facilities like the Duke Lemur Center have provided research opportunities under more controlled settings. Lemurs are important for research because their mix of primitive characteristics and traits shared with anthropoid primates can yield insights on primate and human evolution. However, many lemur species are threatened with extinction due to habitat loss and hunting. Although local traditions generally help protect lemurs and their forests, illegal logging, widespread poverty, and political instability hinder and undermine conservation efforts.




History of NOSY-BE

The first inhabitants of Nosy Be, before the arrival of the Sakalava, who represent the most numerous ethnic group on the island, belonged to small bands of Antankarana and Zafinofotsy. These people were joined later by some Comorians, Indians or Antandroy.
Nosy Be makes its first major appearance in Madagascar's history when King Radama I announced that he intended to conquer the whole west of the red island up to the sea. That plan was eventually achieved when the Sakalava Kingdom of Boina came into his possession in 1837 when Queen Tsiomeko of Boina's army was defeated.
Geography

Nosy Be is located about eight kilometers (5 miles) from the coast of Madagascar in the Mozambique Channel; several smaller islands are located nearby, including Nosy Komba, Nosy Mitsio, Nosy Sakatia, and Nosy Tanikely. The island's main town is Andoany.
The volcanic island has an area of about 312 km² (120 square miles), and reaches its highest peak at Mont Lokobe at 450m (1476 feet); the volcano is of Holocene origin but has not erupted in recorded history. There are eleven volcanic crater lakes on the island.


A female black lemur and her offspring at the Lokobe Reserve, Nosy Be, November, 2001

The island is known for having the world's smallest frog (Stumpffia pygmaea) and chameleon (Brookesia minima). The Lokobe Reserve is one of Madagascar's five Strict Nature Reserves (Réserves Naturelles Intégrales). Nosy Be is also home to a specific colour of panther chameleon (Furcifer pardalis).
Nosy Be has a tropical climate. It is most humid in summer (December, January, February). The Tsaratanana massif partially protects the island from the strong north-east winds affecting the region in August or during tropical depressions.






Additional photos below
Photos: 129, Displayed: 25


Advertisement



15th April 2011
Islands of Nosy-Be - People, sea, culture and beaches

info@chateau-mavaleix.com
wat een mooie foto's maken jullie toch en wat weten jullie te waarderen en te genieten. way of life! veel groeten, willem
15th April 2011

:)
Hi Monkey and Bear, Wat een schip en wat een foto's; heel bijzonder! Nog veel mooie belevenissen toegewenst, vanuit Amstelveen, waar ik weer geland ben. Hier wisselend bewolkt, af en toe zon, maar toch aan de frisse kant. liefs en groetjes, Ivonne
15th April 2011

mooie foto's
Hoi Aad en Ineke, Wat een prachtige foto's en ik vind het engelse commentaar inspirerend! Zelf nooit een cruise gemaakt want backpacker maar lijkt me heerlijk relaxt. Njoy en oant sjen (-: Grtz, Gerry
1st May 2011

Nosy-Bé, Âme malgache, Coeur français : un livre à lire au cours d'une croisière océan Indien.
NOSY-BE : ÂME MALGACHE, CŒUR FRANÇAIS. http://www.thebookedition.com Une incursion culturelle, remplie d'anecdotes insolites, dans l'histoire de Madagascar. NOSY-BE, une âme malgache, un cœur français, une ouverture au monde ! Une présence francophone et francophile très peu connue. La petite histoire coloniale et postcoloniale, d’une petite île longtemps française, un peu ignorée, un peu oubliée qui s’inscrit dans l’étude du Premier Empire colonial français, mais aussi du début du Second Empire colonial français : l’île de Nosy-Bé : la transition ou la porte d’entrée du grand rêve français sur Madagascar de 1635 à 1896, avant la grande conquête lancée par Jules Ferry en 1885, et qui ne sera réellement concrétisée par Gallieni que de 1896 à 1905, lors du début du Second Empire colonial français : présentation historique, géopolitique, économique, sociologique, ethnologique et géographique de l’île de Nosy-Bé. Cette synthèse historique et insolite, cette monographie, je l’ai rédigée avec passion et patience : en effet, rares sont les sources écrites évidemment. Très peu d’ouvrages spécifiques ont été écrits sur ce sujet, ce qui fait de ce dernier un intitulé très original, mais parallèlement très difficile. Alors, mes principales sources ont été les enquêtes orales avec des êtres exceptionnels affectés de mémoires humaines ambulantes et généreuses (interviews, sondages, récits de vie, témoignages, évocations des souvenirs familiaux), des sources iconographiques (photographies anciennes, vieilles cartes postales), des vestiges architecturaux (cimetières, épitaphes sur les tombes, ruines de mosquées, débris de maisons anciennes), des sources juridiques (lois et décrets, code de nationalité régissant dans les colonies et durant la décolonisation) et enfin les sources numisma-tiques et les archives privées des familles (relations épistolaires) sans oublier la philatélie (étude des timbres anciens). Cette approche passionnante donne à ce travail de recherches sur le terrain, une dimension ou plusieurs dimensions qui relèvent de différents domaines qui s’interpénètrent : ethnologie, anthropologie, histoire évidemment, géographie, sociologie, oligologie (étude des minorités) et même historiographie (épistémologie) et numismatique, toponymie et archéologie industrielle. En tout cas, le but était aussi, d’explorer de nouveaux champs d’investigations en ce qui concerne la recherche historique dans l’océan Indien. L’Histoire de l’île de Nosy-Bé est très peu connue. Elle mérite sa place dans la mouvance des histoires parallèles des pays et des espaces insulaires de l’océan Indien, et contribue à la construction identitaire de tous ceux qui souhaitent faire un voyage vers le passé, et tous ceux qui ont eu des ancêtres sur cette petite île - perdue quelque part dans le nord du Canal du Mozambique - qu’ils soient Français, Indiens, Malgaches, Chinois, Africains ou même Créoles réunionnais. Venez découvrir les aventures et une histoire insolite d’une île en train devenir une grande destination touristique, au XXIème siècle, dans l’océan Indien, et avant de prendre l’avion, évadez-vous à travers la lecture de ce livre, qui vous fait vivre «les splendeurs et les misères d’une île merveilleuse». Il s’agit d’un ouvrage écrit par un amoureux de la vie, pour tous ceux qui veulent sortir du quotidien, et ceux qui souhaitent voguer, rêver sur l’océan Indien sans oublier de surfer sur le canal du Mozambique. Ce livre est un hommage à cette île magnifique (Nosy-Bé à Madagascar), que j’aime tant et que je respecte beaucoup, et qui est le berceau de mes rêves, l’écrin de la naissance de ma vocation d’enseignant et de ma passion pour l’Histoire de France et de la Littérature française et étrangère. Nosy-Bé, c’est d’abord, la fresque blanche de l’insouciante enfance, et puis, la peinture du combat rouge et des incertitudes noires de mon adolescence. Ensuite, Nosy-Bé, c’est l’aquarelle bleue de l’espérance en une vie meilleure, et enfin, c’est le tableau vert de la générosité d’un peuple, d’un sourire courageux, d’une sérénité exceptionnelle et d’une humanité magnifique. Nosy-Bé, c’est un bijou dans le Canal du Mozambique, et une perle rare dans l’océan Indien ! « NOSY-BE, ÂME MALGACHE, CŒUR FRANÇAIS » est un ouvrage à lire absolument : En effet, ce travail est le résultat de mes différents voyages, où, justement, j’ai concilié les besoins d’évasions et les excursions touristiques, avec ma soif de connaissances et ma curiosité intellectuelle, mon énergie et ma démarche de chercheur passionné d’histoire, de sociologie, d’ethnologie et d’anthropologie. Tous ces aspects donnent à tous mes périples, un sens de voyages d’études, de dynamismes d’explorations, de forces motrices d’aventures routières et d’excursions maritimes, mais aussi et surtout une dimension profondément humaine et chaleureuse. La passion de l’Histoire m’a construit et m’accompagne tout au long de ma vie. C’est une passion dont j’espère, ne jamais m’en lasser. Elle m’accompagnera toujours comme la lave guide une éruption volcanique et comme les vagues escortent un tsunami. La passion pour l’Histoire et la Littérature est gravée à tout jamais dans mon sang. Elle me donne cette énergie, cette rage de vivre et cette envie de combattre et d’aller toujours de l’avant.» « Mes chers amis lecteurs, n'oubliez jamais que La culture et l’instruction donnent de la dignité à la pauvreté, de la force à la tolérance, de la grandeur et des ailes à la liberté et,… de la sagesse à la raison ! » Et Dans Essai sur le roman, Georges Duhamel avait dit « Le but suprême du romancier est de nous rendre sensible l'âme humaine, de nous la faire connaître et aimer dans sa grandeur comme dans sa misère, dans ses victoires et dans ses défaites. Admiration et pitié, telle est la devise du roman. » et Edmond et Jules de Goncourt écrivaient dans Idées et sensations que « L'histoire est un roman qui a été; le roman est de l'histoire qui aurait pu être. » Mes deux livres « Nosy-Bé, Âme malgache, Cœur français » et « Année 2043 : Autopsie D’une Mémoire » ont pour but de véhiculer des valeurs et des espérances humanisantes et une philosophie fondée sur les valeurs de tolérance humanistes et universelles. Auteur : Tamim KARIMBHAY Rubriques : Tourisme & voyages/Culture et Société/Sciences Humaines. Styles : Carnets de voyage/ Récits de voyages/Océan Indien/Histoire du Monde/Histoire de France/Ethnologie. Collection Plumes au bout des doigts. ISBN /EAN 978-2-9533865-4-7 /9782953386547 Nombre de pages : 331 Original : Imprimé en France en décembre 2008. Nouvelle édition (Version augmentée) en octobre 2010. Dépôt légal BNF. http://www.thebookedition.com/nosy-be--ame-malgache-coeur-francais-tamim-karimbhay-p-46319.html
1st May 2011

Année 2043 : Autopsie D'une Mémoire : Un roman magnifique sur Nosy-Bé à lire absolument.
Littérature > Roman > L’Île de Nosy-Bé rentre dans la littérature française insu-laire et dans l’Histoire de l’océan Indien. Année 2043 : Autopsie D'une Mémoire. (Tamim KARIMBHAY.) ROMAN insulaire d'anticipation et d’initiation autobiographique du XXIème siècle à lire absolu-ment et où, tous les genres littéraires se mélangent : Le titre du roman est déjà formé sur un oxymore : L'opposition entre d'un côté, l'Année 2043 qui annonce l'anticipation et le côté futuriste et, de l'autre côté, le passé analysé, évoqué par les mots Autopsie et Mémoire...C'est cet oxymore qui donne déjà toute sa force et sa dimension universellement littéraire à ce roman atypique du XXIème siècle ! Synopsis du Roman : Nous sommes en mars 2043. La face du monde a changé depuis la Seconde Guerre mondiale. Les différents pays commémorent à leurs manières les centenaires de certains événements-clé politiques, militaires ou littéraires…comme celui de l’armée allemande capitulant devant Stalingrad, l’évacuation japonaise de Guadalcanal, l’insurrection des Juifs dans le ghetto de Varsovie, la naissance du chanteur et acteur Johnny Hallyday, la conférence de Téhéran entre Churchill, Staline et Roosevelt, la publication du « Le Petit Prince », d'Antoine de Saint-Exupéry, le décès du résistant français Jean Moulin, après avoir été torturé par Klaus Barbie, le général De Gaulle et le général Henri Giraud créent le C.F.L.N. (Comité Français de Libération Nationale) à Alger, la Première à Paris du « Soulier de satin » de Paul Claudel. Mais en 2043,…… un homme se souvient de son parcours de vie personnel… Lisez donc ce roman passionnant et émouvant de Tamim KARIMBHAY, Année 2043 : Autopsie D’une Mémoire qui vous entraînera dans les entrailles de l’Histoire et de la Littérature…et offrez vous cette plongée imaginaire dans le monde du XXIème siècle… Amith Khan est un jeune retraité de la fonction publique. Il vient d’avoir 67 ans. Il vit sur l'île française magnifique de La Réunion, région ultra-périphérique de l'Europe dans l'océan Indien. Il a voyagé partout dans le monde. Toutefois, un endroit a été omis volontairement. Mais un jour, le voile est levé. Ses enfants lui offrent un séjour complet de trois semaines, pour partir à destination de l’île de Nosy-Bé (Madagascar) - espace insulaire dans le canal du Mozambique, qu’il n’a pas revu depuis ses 18 ans - où il a passé les premières années de sa vie. Il rencontre là-bas, son ami d’enfance, Roger qui est devenu entre temps un taxi-man. Un demi-siècle s'est écoulé entre son enfance et sa retraite. Que lui réserve ce voyage hors du commun à travers les couloirs du Temps à la découverte des secrets de la Mémoire, enfouis dans les labyrinthes de cette île splendide, de sa capitale Hell-Ville et de ses villages alentour ? A la fin, l'écrivain vous réserve une sa-crée surprise à travers son innovante "dédicace romanesque" insolite, lorsque le narrateur sort du livre pour s'adresser à l'auteur avec une voix sor-tie d'outre-tombe... Bonne lecture à tous ! Détails du livre : Auteur : Tamim KA-RIMBHAY a écrit aussi le livre d’Histoire Nosy-Bé : Âme malgache, Cœur français disponible chez le même éditeur thebookedition.com, dans le catalogue Tourisme & voyages, Rubrique : Carnets de voyage, Format : Livre de poche (11x17cm), 331 Pages/ N° ISBN : 978-2-9533865-4-7 / Dépôt légal : Bibliothèque Nationale de France. Année 2043 : Autopsie D’une Mémoire est dans la Rubrique : Littérature Style : Roman Format : Livre de poche (11x17cm) / 458 Pages. / N° ISBN : 978-2-9533865-3-0 / Dépôt légal : Bibliothèque Nationale de France. Lien d’achat : disponible sur commande en version papier ou en version PDF numérique chez la librairie en ligne : the bookedition.com

Tot: 0.279s; Tpl: 0.021s; cc: 7; qc: 57; dbt: 0.0862s; 57; m:apollo w:www (50.28.60.10); sld: 6; ; mem: 6.6mb