Les fêtes de fin d’année 2011


Advertisement
Published: January 5th 2012
Edit Blog Post

Aïe, aïe, aïe                       Aïe, aïe, aïe                       Aïe, aïe, aïe

mon orteil (Denise) est vraiment fracturé!
2011 est enfin fini! Nous espérons vivement que 2012 nous épargnera les problèmes de santé.

Nous étions confiants que tout était terminé puisque la mise à l’eau s’était bien passée; cependant, quelques petits ennuis se sont quand même pointés, question de garder le rythme!

Une fois au mouillage dans le lagon de Rodney Bay, nous découvrons que le moteur hors-bord se noie quelques minutes après le démarrage. Pas possible d’utiliser l’annexe, pas pratique au mouillage! Nos amis de Dame Licorne et de Méridien V nous servent de taxis, heureusement qu’ils sont là. Voyez-vous, nous sommes le 23 décembre et il ne reste qu’une journée pour faire le ravitaillement, de plus que nos invités arrivent le 25 et qu’on nous dit qu’ici le 26 et le 27 sont fériés… La pression monte un peu. Nous décidons donc de prendre un quai, là au moins on pourra être autonome. Après entente avec le bureau de la marina, on se rend au F-16; il est occupé, il vente 16n avec des rafales à 20n. Nous avions demandé l’assistance du « Dock Master » mais personne! Ils sont tous réquisitionnés pour l’arrivée d’un énorme Mégayacht!!! Un appel au bureau et nous visons le
Absaroque est prêt                Absaroque est prêt                Absaroque est prêt

il était quand même bien entouré, serré!
F-20. Un coup de vent à la dernière minute dévie le nez d’Absaroque et nous devons faire un tour pour nous replacer; en pleine marche arrière, j’entends un claquement sec! Sommes-nous entrés dans un poteau des quais plus loin??? Non, je ne vois rien… Le temps de nous retourner, un catamaran a pris la place!! Nous essayons d’entrer au E-4 et nous accrochons le coin du quai… sous le regard choqué des voisins qui nous crient que ce quai est déjà occupé par un bateau parti en mer pour quelques heures seulement. En beau m…. mon capitaine ordonne de se replier sur le mouillage dans le lagon. Nous ressaierons demain, il est presque 17h et le bureau de la marina est fermé… Arrivés au mouillage, nous constatons que le claquement sec a été produit par l’amarre de l’annexe qui s’est prise dans l’hélice, il en manque six pieds!!! 2011 n’est pas fini…

Le 24 au matin, nos coffres sont toujours vides. Nos amis viennent nous dire bonjour et nous disent que les magasins ferment à 12h00 aujourd’hui! Catastrophe… Nous courons donc aux épiceries avec André, de Méridien V. Une fois sur place, nous apprenons que les épiceries ferment à 22h00 pour une et 24h pour l’autre! De plus, elles seront ouvertes le 26 et le 27!!! Fiou.. ma pression tombe.

Revisite au bureau de la marina, on nous assigne le F-20 et nous garantit une assistance au quai. Pour ne pas prendre de chance, nos amis nous accompagnent; de plus le vent est tombé à 10n. Résultat : atterrissage parfait!! Autre pression de partie et le capitaine se dit enfin soulagé. Il est 15h, le 24 décembre. Noël? Connait-pas cette année, il faut terminer la mise en place et préparer la cabine avant.

Nos invités arrivent le comme prévu en fin d’après-midi le 25, et tout est prêt. Un bon souper au resto et là on fête avec des Mojitos!!

Après deux jours au quai, Absaroque est redevenu un voilier (les voiles sont montées) et André (mon frère) a réparé le moteur hors bord et réussi à défaire la corde enroulée autour de l’hélice avec la gaffe (je me dis heureuse qu’Absaroque ait un moteur de 85hp, ce genre de contrainte ne l’arrête pas).

Donc, avec nos invités, visite des Pitons, avec du soleil cette fois, déplacement à voile seulement, superbe! Nos invités vont voir les petits poissons, il fait soleil à plein ciel mais le vent est en bourrasque. Le lendemain, nous allons revisiter l'hotel Jalousie, le volcan et le jardin botanique; au retour, nous apercevons un Amel 54 qui se comporte bizarrement. Il a cassé son mouillage! Le capitaine et moi sautons dans l'annexe et, avec l'aide d'un boat boy et des marine rangers, nous le rattachons à un autre mouillage. Je me suis occupée de la barre alors que JP tenait le nez du bateau dans le vent avec l'annexe. Un sauvetage réussi mais le proprio ne l'a jamais su (ou n'a pas voulu le savoir), il a quitté à 7h00 le lendemain après être rentré très tard à son bateau.

Retour sur Marigot Bay pour sauter l’année; champagne et feux d’artifice à la clef!!

Au retour, premier ancrage de l’année dans Rodney Bay. Dame météo est plutôt discrète sur le soleil, il pleut 5 minutes toutes les heures.

Éole s’en donne à cœur joie, notre éolienne produit bien! Cependant, nos invités voudraient bien aller en Martinique mais la mer est grosse (2-3m)… Nous verrons dans quelques jours comment les choses iront.


Additional photos below
Photos: 45, Displayed: 25


Advertisement

Le « conducteur » du chariot            Le « conducteur » du chariot
Le « conducteur » du chariot

il porte la télécommande au cou!
Absaroque est dans le « travel lift » Absaroque est dans le « travel lift »
Absaroque est dans le « travel lift »

pour la première fois, on le met de face dans ce transporteur, c’est tout juste pour l’enrouleur…
Notre sapin de Noël        Notre sapin de Noël
Notre sapin de Noël

pas eu le temps de le décorer, il est demeuré ficelé, prêt à être rangé!!
Ce sapin est plus impressionnant                 Ce sapin est plus impressionnant
Ce sapin est plus impressionnant

un voilier décoré dans la marina
Repos mérité pour les travailleurs Repos mérité pour les travailleurs
Repos mérité pour les travailleurs

on se croirait dans un coin désert mais c’est sur la plage dans Rodney Bay
Voilà le travail!                Voilà le travail!
Voilà le travail!

André a réussi à dégager l’hélice, il ne reste plus de corde enroulée
Sous les arbres à l’hôtel Jalousie        Sous les arbres à l’hôtel Jalousie
Sous les arbres à l’hôtel Jalousie

le groupe attend le taxi qui nous amènera au volcan
La baie entre les deux Pitons        La baie entre les deux Pitons
La baie entre les deux Pitons

cette fois-ci sous un soleil radieux
La ville de la Soufrière                La ville de la Soufrière
La ville de la Soufrière

différent de la dernière fois sous une pluie diluvienne
L’entrée du parc de volcanL’entrée du parc de volcan
L’entrée du parc de volcan

« hello tourists! »


Tot: 2.419s; Tpl: 0.053s; cc: 7; qc: 32; dbt: 0.0319s; 2; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.3mb