retrouvailles avec Absaroque


Advertisement
Published: December 21st 2011
Edit Blog Post

Dans l’avion qui nous ramène à Ste-Lucie, le lundi 12 décembre, je me remémore nos derniers jours au bateau, en juin dernier.

Après une magnifique exploration des Grenadines, nous étions rentrés sur Ste-Lucie afin d’y laisser le bateau sur un mouillage dans le lagon de Rodney Bay. Notre intention était d’aller aider notre fille pour l’arrivée de son troisième garçon et qui avait entrepris des transformations majeures dans son logement; nous pensions nous absenter quelques mois seulement, deux à trois mois!

La vie en a décidé autrement. Encore des plans qui n’ont pas été suivis!! Un contretemps majeur nous a obligés à rester au Québec SIX mois!!!

Lors de notre périple dans les Grenadines, mon capitaine avait de sérieux problèmes que nous mettions sur le compte de l’arthrite : incapacité de forcer des bras et des mains, enflure des poignets et des mains, douleurs dans les genoux… nuits sans sommeil à combattre les douleurs… Lorsque nous avons amarré le bateau au quai de la marina, il a poussé un soupir de soulagement mais il a vite réalisé qu’il était incapable de participer aux préparations de remisage du bateau. Il s’est donc occupé de tâches comme l’épicerie et la buanderie. Notre départ était prévu pour le jeudi 9 juin. Le vendredi précédent, après quelques douleurs ressenties dans la poitrine, nous allons à la clinique; diagnostique : un léger infarctus!! Nous n’en revenons pas… Il reçoit des médicaments et doit se reposer. Cependant, après deux jours, ses mains et ses bras ne s’améliorent pas; il revoit le docteur en après midi qui se dit surpris de voir ses mains et lui fait faire des analyses sanguines. Le soir même, il se sent mal et fait un peu de fièvre; nous décidons de nous rendre à l’hôpital. On nous avait recommandé le Tapion Hospital de Castries (établissement privé…)

Il a de plus en plus de difficulté à bouger, les muscles de ses bras le font souffrir et ses genoux le briment dans ses mouvements. Il est donc admis à l’hôpital et nous y passons la nuit dans une chambre privée (c’est tout ce qui était disponible pour que je puisse rester avec lui puisque son anglais n’est pas super). Le lendemain un cardiologue, un rhumatologue et dermatologue sont à son chevet; des radiographies, des tests et des prises de sang, rien n’est mis de côté, ils cherchent tous à comprendre.
Grande sortie en vélo avec Luca (le #1) et sa cousine de France (Claire) Grande sortie en vélo avec Luca (le #1) et sa cousine de France (Claire) Grande sortie en vélo avec Luca (le #1) et sa cousine de France (Claire)

de Montréal à Longueuil en passant par le vieux port et la navette pour traverser le fleuve
Finalement, après un test à l’effort, le cardiologue l’autorise à voyager, il reçoit son congé de l’hôpital le mercredi en fin d’après midi. Les médicaments qu’on lui a administrés l’aide beaucoup et il ne souffre plus; seules ses mains sont encore enflées et sans force.

Notre pauvre bateau a donc reçu une préparation minimum et nous l’avons ainsi abandonné à son sort, au quai de la marina avec une surveillance hebdomadaire.

Dès la descente de l’avion à Montréal, nous nous dirigeons à l’Hôpital Charles-Lemoyne de Longueuil. Après six jours d’hospitalisation, mon homme est ressorti en pleine forme, avec trois endoprothèses (stents) et un diagnostique de polyarthrite rhumatismale post-virale. Bilan? Un pilulier de 7 jours qu’il rempli chaque semaine et toutes les cases sont occupées!!! Et ce pour au moins un an.

Donc, nous avons dû changer nos plans. Quelle solution prendre pour un logement de six mois pas année au Québec qui ne demande pas un investissement énorme? Après un mois de tergiversations, nous avons opté pour le Fifth wheel!!! Une roulotte à sellette (sans le véhicule tracteur cependant) installée sur un terrain de maisons mobiles à Bromont! Et voilà notre vie sera dorénavant partagée entre notre
Nous essayons de transmettre nos passions à nos petits-fils,Nous essayons de transmettre nos passions à nos petits-fils,Nous essayons de transmettre nos passions à nos petits-fils,

ici la baignade dans la nature aux Cascades du Parc de la Mauricie
bateau dans le sud et notre roulotte au nord… Là bas ou ici ce sera le même style de vie, petit logement mais confortable, dans la nature!

À la descente de l’avion, nous reprenons contact avec la chaleur et la vitesse des îles. Nous réussissons à trouver un taxi qui nous amène de Vieux-Fort à Rodney Bay. Nous nous tapons l’heure de pointe en traversant Castries et arrivons au bateau vers 17h. Le soleil est sur le point de se coucher.

Déception, le bateau n’est plus dans l’eau car le ralley de l’ARC a nécessité toutes les places à quai. Nous retrouvons Absaroque dans le chantier, mon dieu la coque est si sale… On nous trouve une échelle et à l’ouverture du capot, une odeur de moisissure nous surprend. Je dois faire un nettoyage rapide des murs du carré afin de nous faire un petit trou pour dormir; quoi que l’on touche, nous avons du noir sur les mains. Heureusement que la literie était enveloppée dans des sacs de plastique! Nous ferons le bilan demain…

Le bateau a été sorti de l’eau et gratté sommairement mais pas lavé; la coque bâbord porte des égratignures profondes sur environ
Ici, le canot,                  Ici, le canot,                  Ici, le canot,

Grand-Maman (Mamidé) ne peut pas passer une année sans mettre les pieds dans un canot, en territoire sauvage
deux pieds carrés, sans doute causées par le frottement contre le quai car la défense est éclatée; de l’eau de pluie s’est infiltrée dans la section des outils, dans le placard à vêtement de la cabine arrière et dans le placard de la salle de bain arrière, les murs et les plafonds sont à laver entièrement… Notre pauvre corneille a beaucoup souffert!

Mais elle a un bon cœur semble-t-il, car selon les dires du gardien, son moteur a démarré au quart de tour à chaque fois et c’est avec son propre moteur qu’Absaroque a été déplacé du quai au chantier.

Nous voilà donc grattoir et éponge en main pour remettre notre vaisseau en ordre. Malgré tout, il fait bon de se retrouver ici, à la chaleur, au soleil et pleins d’excitation face à notre prochaine saison de navigation. Petit pépin, je (Denise) me suis échappé un madrier sur le gros orteil gauche....OUILLE!!! Je suis en arrêt de travail..!!


Additional photos below
Photos: 35, Displayed: 26


Advertisement

Les marches dans la nature,              Les marches dans la nature,
Les marches dans la nature,

c’est bon pour Papiji
Au temps des pommes au Québec,Au temps des pommes au Québec,
Au temps des pommes au Québec,

on se doit d’aller les cueillir nous mêmes
Faire à manger est une autre passion de Mamidé,Faire à manger est une autre passion de Mamidé,
Faire à manger est une autre passion de Mamidé,

ici « Cuisine 101 » faire des carrés aux Rice Krispies. La guimauve ça colle!!!
Tout bon québécois se doit de jouer au hockey.Tout bon québécois se doit de jouer au hockey.
Tout bon québécois se doit de jouer au hockey.

Ici Luca dans son bel uniforme se débrouille très bien sur la glace
Il y a aussi eu les visites avec la famille :Il y a aussi eu les visites avec la famille :
Il y a aussi eu les visites avec la famille :

notre fils est venu de France pour l’arrivée du troisième de sa sœur,
ma (Denise) mère, ma sœur et son mari  ma (Denise) mère, ma sœur et son mari
ma (Denise) mère, ma sœur et son mari

dans notre nouvelle demeure (sur roue) à Bromont
Revisite surprise de notre fils fin novembreRevisite surprise de notre fils fin novembre
Revisite surprise de notre fils fin novembre

dans l’appartement transformé et rénové de notre fille (pour lequel nous avons mis du temps lors de notre séjour)
Une visite éclair de nos amis de Tsamaya,  Une visite éclair de nos amis de Tsamaya,
Une visite éclair de nos amis de Tsamaya,

rencontrés lors du convoyage d’Absaroque vers le lac Champlain en 2007. Ils habitaient Ithaca (NY) et comme nous, ont tout vendu et sont partis sur leur bateau l’an dernier. Ils avaient pris un repos de deux mois pour revenir voir leur famille.
Nos amis Pierre et Christine, de Kai Keiki (voir blog première année)Nos amis Pierre et Christine, de Kai Keiki (voir blog première année)
Nos amis Pierre et Christine, de Kai Keiki (voir blog première année)

sont partis passer l’hiver au Mexique et nous ont gentiment prêté (encore une fois) leur maison pour terminer la saison jusqu’au 10 décembre.
Une belle balade en vélo dans OttawaUne belle balade en vélo dans Ottawa
Une belle balade en vélo dans Ottawa

avec Ghislaine et André de Méridien V que nous retrouverons dans les îles…
Une belle poignée de voileux !!Une belle poignée de voileux !!
Une belle poignée de voileux !!

Les équipages d’Absaroque (arrière gauche), Latitude (arrière droite) et Que Syrah II (devant, gauche et droite). Latitude devrait traverser l’Atlantique à l’été 2012…ça fait rêver !
Notre premier arbre en couleur!!        Photo prise en début septembre, sur la piste cyclable de Bromont à GranbyNotre premier arbre en couleur!!        Photo prise en début septembre, sur la piste cyclable de Bromont à Granby
Notre premier arbre en couleur!! Photo prise en début septembre, sur la piste cyclable de Bromont à Granby

L’automne arrive, un peu plus de deux mois encore avant le retour au bateau…


Tot: 2.773s; Tpl: 0.062s; cc: 12; qc: 53; dbt: 0.0452s; 2; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb