Kanchanaburi, tu nous fais voir orange


Advertisement
Thailand's flag
Asia » Thailand » Western Thailand » Kanchanaburi
October 10th 2012
Published: October 11th 2012
Edit Blog Post

Le 10 octobre,

On se lève de bon matin. Aujourd'hui, nous avons une grosse journée avec un tour-opérateur, de 8:30 à 17:30. On espère, comme hier, être seuls lors de nos activités. Malheureusement, une fois n'est pas coutume... On est dans le lobby de l'hôtel quand à 8:30 on voit arriver un minibus dans le stationnement. La guide vient nous chercher et nous ouvre les portes. Surprise, le minibus est plein... Je me retrouve coincée sur le banc arrière entre un allemand et une espagnole et Carl, lui, hérite du banc en avant à côté de la guide et du chauffeur... Bon, c'est notre première concession au concept de lune de miel, on n'en mourra pas pour une journée. C'est seulement un peu étrange de se retrouver à nouveau parmi une bande de backpackers après avoir goûté à tant de luxe lors des derniers jours.

Après une heure de route, on parvient aux chutes d'Erawan. En fait, il s'agit d'une série de 7 chutes auxquelles on accède successivement par un sentier de randonnée. Normalement, l'eau est sensée être d'un beau bleu turquoise translucide et on peut s'y baigner tout en se faisant grignoter les peaux mortes des orteils par les poissons peuplant l'endroit. Mais aujourd'hui, c'est différent. En raison du déluge des derniers jours, on se retrouve devant un torrent brunâtre en furie qui dévale la pente à gros bouillons. La baignade est d'ailleurs interdite car le courant est trop fort, ce serait dangereux. De plus, on ne peut visiter que les 4 premières chutes, le sentier devenant trop glissant et encombré au-delà... Les nombreux visiteurs russes ne semblent pas avoir compris le concept, on en voit une tonne monter aux chutes en gougounes, speedo et bikinis... La grande classe quand on sait que pour les thais, se présenter en shorts est inadmissible... On apprécie quand même cette petite visite nature et on va dîner avec un couple d'australien faisant le même tour que nous.

On rembarque ensuite dans le minibus. Cette fois, on s'assure d'être les premiers à bord et on chippe des places décentes.... lol Notre deuxième arrêt, c'est le mémorial d'Hellfire Pass, qui commémore un morceau peu connu de la 2e guerre mondiale. En effet, les japonais ont fait un carnage en Asie et ont forcé des prisonnier alliés et des asiatiques à travailler comme des forcenés à la construction d'un chemin de fer reliant la Thailande à la Birmanie, jusqu'à 18 heures par jour dans des conditions inimaginables. On apprend quel a été le calvaire enduré par ces prisonniers puis on peut marcher sur une partie du chemin de fer jusqu'à une faille de 20 mètres de haut creusée à main nues par les prisonniers pour permettre le passage du train. On revient ensuite tranquillement au mémorial en empruntant un chemin valloné en pleine forêt de bambous. C'est très pittoresque, jusqu'à ce que Carl tombe sur une peau de serpent... La guide en rajoute en nous montrant une tarentule et un gros crabe... La balade devient moins relaxante tout d'un coup... Le musée du mémorial, pour sa part, présente des photos et vidéos des prisonniers et travaillant comme des forcenés. En tout, 200 000 personnes ont travaillé comme des esclaves à la construction de ce chemin de fer, et 100 000 y ont laissé leur vie. Tout cela, pour permettre aux japonais de conserver leur contrôle sur la Birmanie et pour pouvoir éventuellement envahir l'Inde. Bref, la visite fut plutôt déprimante, mais on ne pouvait pas faire impasse sur cette sombre tâche dans l'histoire.

Par la suite, on repart en minibus jusqu'à la gare de train. En effet, on empruntera une section du chemin de fer maudit pour bien terminer notre pèlerinage. Le train est aux couleurs locales, avec bancs en bois et machinerie ancienne. On emprunte une section particulièrement pittoresque, dans une vallée de cultures, entre 2 petites chaînes de montagnes couvertes de jungle. On descend après 30 minutes et on reprend le minibus, plus rapide pour retourner à l'hôtel. En bavardant avec nos compagnons du jour, on apprend que le couple d'espagnols est lui aussi en lune de miel et qu'ils se sont mariés le 29 septembre, comme nous! Pas étonnant qu'ils aient eut eux aussi un mariage de rêve! lolll! On est bien content, quand on arrive à l'hôtel, de voir l'employée courrir vers nous avec des serviettes froides parfumées.... Ah le luxe, on y prend goût! On se permet d'ailleurs un autre luxe pour clore cette journée. Carlo a décidé de m'emmener au restaurant le plus chic de Kanchanaburi, le Loft. Le resto est situé tout au bord de la rivière, avec orchestres et multiples jardins d'eau pour faire la décoration, et cave à vin qui aurait rendue Robert jaloux. On mange des plats thais divins (mais ô combien épicés), Carl boit finalement son Singapore Sling tant désiré depuis notre visite de Singapour et pour ma part, je goûte à un très bon crû local, le Monkey (je sais, moi aussi j'étais septique avant d'y goûter, mais ça valait la peine). En revenant à l'hôtel, on s'arrête dans un dépanneur local pour acheter des offrandes pour notre journée orange de demain... À suivre.... On a très très hâte!!!!!



Le 11 octobre,

Ce matin, on est debout à l'heure des poules... Et pour cause, notre taxi doit venir nous chercher à 6:30 pour nous emmener vers une destination très spéciale... On emporte avec nous nos offrandes, que nous donnerons aux moines demandait l'aumône. On leur a acheté, par inadvertance, des gâteries au chocolat pour les enfants... Que voulez-vous, on ne sait pas lire le thai, alors on achète ce qu'on peut à l'épicerie-boui-boui locale... Mais où allons-nous donc vous demanderez-vous... Et bien, nous allons au Tiger Temple, situé à une trentaine de kilomètres de Kanchanaburi.

On arrive sur les lieux, nos offrandes dans les mains, et on va acheter nos billets, l'attraction la plus chère du voyage à 170$ par personne... Ensuite, on voit progressivement les lieux se remplirs de touristes, une trentaine en tout. Un anglais au corps entier tatoué aux motifs d'un tigre vient nous indiquer où se placer pour faire nos offrandes aux moines, ceux-ci vont bientôt arriver et ils peuvent seulement compter sur les dons des gens pour se nourrir. On se place tous en ligne derrière une longue table. On nous demande de retirer nos souliers puis on place les offrandes devant nous. Des employés du temple vienne rajouter de la nourriture, afin d'être certains que les moines ne manquent de rien. On nous indique les règles à suivre: saluer chaque moine respectueusement en portant les mains jointes vers la tête, éviter de toucher le bol d'offrande du moine et pour les femmes, ne jamais toucher un moine. On voit les bonzes arriver, dans leur longue tunique orange, ils s'approche pour recevoir la nourriture, on veut vraiment éviter les gaffes et les faux-pas. Le moment est solennel, on se met à l'ouvrage en silence, en saluant chacun des moines. J'offre successivement aux moines gâteries au chocolat puis nourriture locale, refilée par les employés du temple. Vient un moine à qui j'offre un sachet de riz... il me pointe alors avec un sourire les paquets de biscuits au chocolat pour enfants... Comme quoi même les moments les plus solennels peuvent rapidement devenir convivials.. Le moine était tout heureux de repartir avec son paquet de biscuits au chocolat!

Ensuite, l'anglais, qui sera notre guide pour la matinée, nous fait pénétrer dans l'enceinte du temple. On se déchausse avant de monter dans la salle de repas des moines. Là-haut, en plus des moines, nous attendent des bébés tigres. L'anglais nous donne deux ou trois consignes de sécurité élémentaires, comme par exemple éviter en tout temps de se trouver devant le tigre (on y aurait pensé tout seuls à celle-là), puis on gravit les marches, tout énervés. En moins de 2, on se retrouve avec 2 employées du temple juste pour nous, l'une qui sera notre photographe, et l'autre, qui superviseras nos contacts avec le tigre. Immédiatement, je me retrouve avec un biberon dans les mains à nourrir un bébé tigre qui pèse plus lourd que moi. On le flatte, on prend des photos avec lui, on le colle... On est aux anges!!!!! Ensuite, on se dirige vers le centre de la pièce où un vrai de vrai bébé tigre, gros comme un chat et les yeux encore tous bleus, se promène librement entre les touristes, sous la supervision d'une employée. On le flatte et comme tout le monde, on s'exclame, il est tellement mignon, surtout quand il grogne de dépit quand l'employée le limite dans ses déplacements. Aussi, on se retrouve avec le bébé minet sur la tête, le temps d'une photo ou deux... C'était complètement surréaliste comme expérience.



Les moines se mettent alors à chanter. On nous avait demandé, lors du chant, de s'assoir au sol en joignant les mains en signe de respect. C'est seulement bien difficile de résister au bébé tigre qui joue tout près, mais on y parvient et on en sera récompensés: bébé tigrou vient se blottir juste dans le dos de Carl pour faire une sieste de quelques minutes! C'est maintenant l'heure du déjeuner. Les moines partagent leurs offrandes avec tous les touristes et employés présents. On se retrouve donc à prendre un déjeuner de riz blanc, nouilles frites, plat épicé indéterminé et biscuits Oreo en compagnie de tout ce beau monde. Après le repas, on en profite pour aller voir les jeunes tigres encore présents. Ils sont attachés aux pourtours de la salle. Les moines ont eu la même idée que nous. Ils leur apportent à manger et jouent avec eux, c'est fantastique de pouvoir être les témoins de cela. On retourne à l'extérieur pour assister à la sortie des tigres. Ils ont beau être tous jeunes, c'est quand même sportif pour les employés qui se font un peu traîner en bas des marches. D'autant plus que sur le terrain du temple, chevaux, biches et cochons se promènent librement... Autant de cibles d'intérêt potentiel pour ces jeunes tigres. Chaque groupe de touristes se retrouve avec un tigre à promener en laisse, sous la supervision constante des employés qui nous encadrent et nous photographient. On emmène les jeunes tigres dans l'aire de lavage. Et oui, on doit leur donner un bain et les savonner!!!! On est vraiment malheureux! loll On commence avec un tigre de la grosseur d'un labrador. Quand on a terminé, on nous fait signe de nous déplacer un peu... Ah non, d'autres tigres à laver!!! Cette fois, on hérite d'un mastodonte... C'était certainement pas un bébé ça... On est très poli quand on le lave, et encore plus quand on le nourrit à la main de morceaux de poulet pour le récompenser de son bain... Non mais tsé, un tigre qui nous mange dans la main, faut le faire!

Ensuite, c'est l'heure de l'exercise pour ces grands matous. On nous arme chacun d'une employée, d'une photographe et d'une énorme canne à chat. En fait, il s'agit d'un long bâton au bout duquel pend des sacs, bouteilles et cie. Bref, le même genre de bidule que pour les chats domestiques, mais format géant. On pénètre dans l'enclos. Une dizaine de jeunes tigres sont carrément en liberté. On circule entre eux et on va prendre place dans le fond de l'enclos. Le signal du départ est donné, tous les touristes commencent à agiter les jouets en tous sens, les tigres se précipitent, sautent, attrapent les jouets. De la pure folie, mais on trippe comme des gamins. ON JOUE AVEC DES TIGRES!!!!!! (désolée à nos mamans!).

Après une quarantaine de minutes jeux, on est complètement en sueur, les tigres aussi semblent fatigués. On quitte ces jolis bébés pour aller voir maintenant les tigres adultes. Ils sont deux, au beau milieu du parc, et attachés cette fois. On se fait prendre une photo avec chacun d'eux, en les flattant. Ils sont énormes, et même un coup de queue de ces félins, ça déplace. Ensuite, on les promène en laisse eux aussi, jusqu'à l'enclos des adultes. On nous met en garde, le tigre que nous promenons a la fâcheuse habitude prendre les touristes pour des arbres sur lesquels il doit marquer son territoire. Heuresement, aucun fâcheux incident de ce genre pour nous aujourd'hui. On parvient à l'enclos. Cette fois, ce sont nous, les touristes, qui se font enfermer dans une cage. Et ce, pour voir de très très près les jeux des tigres adultes avec les employés et l'anglais. Vraiment impressionnant, ça saute, ça court, ça joue dans l'eau, ça se chamaille. L'anglais pousse même l'audace jusqu'à monter sur un tigre dans l'eau, et le tigre ne bronche même pas, il semble apprécier le moment. C'est sur cette note que se termine notre fantastique avant-midi au Tiger Temple. Et pour ceux qui se demanderaient comment tout cela est possible, et bien nous pouvons répondre que tous ces tigres ont été élevés par l'homme et ont appris à le respecter. Lors de notre visite, nous n'avons vu aucun indice montrant que les tigres avaient été drogués ou abusés pour se comporter ainsi, alors n'hésitez pas si vous passez par là, nous, on en est revenus enchantés!

On revient tranquillement à l'hôtel avec notre chauffeur de taxi. On redéjeune puis on va tester l'efficacité du soleil thailandais pour le bronzage. Vitesse turbo, on est un peu cramés après seulement 2 heures... Ensuite à 15:00, re-taxi, cette fois, pour nous ramener au spa où nous avons passé notre premier après-midi à Kanachanaburi. 2hrs 30 de pure détente: réflexologie, massage du dos et du cou, traitement aux herbes chaudes. Bref, on sort de là tout requinqués, on a craqué de partout, ça fait du bien! Souper et soirée tranquille, demain on part pour le Cambodge!!!!


Additional photos below
Photos: 40, Displayed: 32


Advertisement



11th October 2012

Je suis émerveillé je n'ai pas de mots pour vous dire la beauté de ces tigres et le respect de l'homme pour ces animaux
11th October 2012

Tigres
Je suis contente que vous n'ayez pas servis d'apéritif !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
11th October 2012

WOW!!! Quel merveilleuse journée! Je vous envie... J'ai hâte de voir vos commentaires sur le Cambodge. Nous y passerons 3 jours en mars prochain. Bises et continuer de bien en profiter
15th October 2012

Est-ce que ça vous donne le goût de faire l'élevage de tigres au retour? Je trouve vos expériences de la journée (moines et tigres) vraiment extraordinaires! XXX

Tot: 3.071s; Tpl: 0.021s; cc: 10; qc: 50; dbt: 0.0254s; 3; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb