Huaraz


Advertisement
Peru's flag
South America » Peru » Ancash » Huaraz » Huascaran National Park
July 21st 2013
Published: August 22nd 2013
Edit Blog Post

Départ de Trujillo à 05h30, comme prévu. Changement de bus pour Huaraz vers 08h30. Il était facile de somnoler jusqu'à ce qu'un vendeur d'encyclopédies muni d'un haut-parleur nous enlève tout espoir de sommeil... En nous réveillant, nous ouvrons les yeux sur un paysage magnifique, mais cela a un prix : nous frôlons les ravins, et même en passant la tête par la fenêtre, il est difficile de distinguer 5cm de la route. Lorsque le bus arrive au terminus, nous cherchons l'hôtel, mais comprenons au bout de 30min que ... nous ne sommes pas à Huaraz ! C'est donc parti pour un nouveau bus pour arriver 1h plus tard à Huaraz.

Le lendemain, réveil vers 08h30 avec l'intention de partir en rando à la Laguna 69, mais nous apprenons pendant le petit dej qu'il fallait se réveiller à 06h. Nous nous rabattons donc sur une rando à vélo qui devait normalement durer 2-3h. Comme d'hab, on se plante d'itinéraire et la rando nous prend finalement 4h. Gros kiff quand même entre la cordillère blanche et la cordillère noire, avec à la clé de gros coups de soleil pour Damien et Yann. Retour à l'hôtel, on ne se couche pas trop tard, car réveil 6h le lendemain direction le trek de Santa Cruz.

Après 05h de minibus sur une piste bien pourrie, nous arrivons au parc national. Nous passons à coté de 2 lacs magnifiques, suivi d'une vue splendide sur les plus hauts sommets du Pérou, recouverts de neiges éternelles. Après un rapide repas, nous entamons notre marche à travers la montagne. Nous faisons une pause près d'un groupe d'enfants, qui deviennent fous lorsqu'on leur offre une poignée de bonbons. Certains nous suivront même pendant 30 minutes dans l'espoir d'avoir du rab. Après une petite marche, nous traversons une superbe plaine, enclavée entre deux versants de montagnes, des sommets enneigés au loin. Très dur à décrire avec des mots, mais l'endroit est vraiment génial. Nous arrivons vers 17h au camp que notre guide a déjà commencé à dresser, des étoiles plein les yeux.

Après une nuit dans la tente plutôt fraîche, pendant laquelle Hadrien a dû sortir sa couverture de survie, le guide nous laisse partir devant à notre rythme. C'est parti pour 3h de grimpette. Malheureusement, le temps est assez couvert, les sommets environnants se cachent derrière la brume. On arrive au sommet entre les deux vallées à 4750m, avec 1h d'avance sur le reste du groupe. Après une petite pause, descente vers le camp, installé au pied de la montagne que tout le monde connait, celle-ci étant l'éphigie de Paramont. Après une petite sieste au soleil, on va se poser sous la tente dès qu'il recommence à faire frais, et c'est parti pour une symphonie de pets avec Yann (Sarrin d'Or 2010-2011) en chef d'orchestre ! Après un repas sympathique et étonnement copieux, nous allons nous coucher, mais cette nuit, le vent et la pluie seront de la partie.

Le lendemain, petite descente jusqu'à une étendue de sable. Au bout d'un moment, il faut traverser de petits ruisseaux. Yann se lance et s'enfonce la jambe jusqu'au genou. Un peu plus tard, c'est au tour d'Hadrien de se battre pour sa vie à travers des marécages, dans lesquels il s'enfonce jusqu'à la taille. Grosse crise de rire pour Yann et Damien. La suite du chemin est moins intéressante et plus poussiéreuse. Au bout d'1h de descente, on arrive enfin à se tromper de chemin. Nous passons entre arbres et cactus avant de finalement rebrousser chemin, pour tomber sur le petit pont que nous avons loupé plus tôt. A la fin du trek, un petit bar nous attend, où nous prenons quelques bières bien méritées avec le reste du groupe. Quelques verres dans le nez plus tard, nous nous couchons sous un superbe ciel étoilé.

Ayant été un peu plus rapide que ce qui était prévu, le guide nous emmène le lendemain vers des sources chaudes naturelles. On se pose et savourons un bon moment, ça fait un bien fou malgré les coups de soleil. Retour à Huaraz à 7 dans la voiture. En arrivant, nous decidons de partir le lendemain à la rando Laguna 69.

Réveil à 05h55 pour un départ à 6h - outch. Après 3h de route, nous arrivons au pied de la rando qui commence par une bonne heure de plat. Au bout d'une heure de montée, pas très intéressante, nous arrivons à la Laguna : lac d'un bleu somptueux à 4600m entouré de montagnes enneigées. On se pose 30 minutes pour profiter de la vue et pique-niquer en compagnie d'une vache. En descendant, le soleil quitte la place. Pas de chance pour tous les gens à bout de souffle que nous croisons en repartant. Le soir venu, il ne reste que des billets 1ère place pour nous rendre à Lima. Un peu cher mais royal !

La capitale Péruvienne dont on ne dit pas beaucoup de bien sera à la hauteur de sa réputation ...


Additional photos below
Photos: 124, Displayed: 25


Advertisement



Tot: 0.96s; Tpl: 0.047s; cc: 8; qc: 50; dbt: 0.0316s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb