Vilcabamba


Advertisement
Ecuador's flag
South America » Ecuador » South » Vilcabamba
July 10th 2013
Published: July 23rd 2013
Edit Blog Post

Après un trajet de quelques heures, nous arrivons à Vilcamba en fin d'après-midi. Nous prenons un taxi pour nous rendre à un hôtel recommandé par le routard. Manque de bol, le chauffeur a l'air de connaitre la ville aussi bien que nous. Il nous dépose devant une maison qui ne semble être occupée que par un chien (malade en plus). C'est donc à pied qu'on repart en quête d'un endroit à dormir. Malheureusement, le dos d'Hadrien l'empêchant de porter son sac, l'honneur en revient aux deux autres. Aïe. Nous découvrons finalement, après quelques allers retours, que l'hôtel dans lequel nous souhaitons aller a changé de nom, ce qui n'a pas facilité la recherche. Les prix ne sont pas non plus ceux indiqués dans le routard : 15$ la nuit, le plus cher rencontré jusque là. Nous décidons de passer notre chemin pour cette nuit, et après une dernière traversée de la ville, nous posons nos bagages dans une auberge plutôt miteuse : l'un de nos matelas est posé à même le sol...

Pour se remettre de cette journée, et n'ayant pas mangé depuis la veille, nous allons nous poser dans un petit restaurant aux allures mexicaines, dans lequel nous rencontrons deux françaises, un couple de belges et un allemand (qui fait le tour du monde en vélo !). Nous sympathisons autour d'une petite bière et décidons de nous retrouver le lendemain matin pour faire l'une des randos autour du village.

Départ à 9h30, sur des chemins pas trop difficiles nous permettant de nous remettre en jambes après ces journées d'inactivité. Nous arrivons ainsi assez rapidement au sommet du chemin, marqué par la présence d'une croix (pas de vierge cette fois!) et balayé par les vents. De retour à l'auberge, nous disons au revoir à nos compagnons d'un jour et partons chercher un endroit plus accueillant où dormir. On retente notre chance dans l'hôtel de la veille, où on nous propose cette fois une chambre à 10$ par personne, piscine et jaccuzi compris ! Après un repas dans une petite pizzeria peuplée par les cactus, dans laquelle nous avons pu goûter à une liqueur de serpent à 80° (!), nous partons vers la réserve Rumi Wilco . Ce sont des petits chemins escarpés qui nous y attendent, alternant entre montées et descentes. Alors que les chemins les plus élevés nous permettent de profiter d'énormes panoramas de la ville et des montagnes qui l'encerclent, les parcours se trouvant plus bas nous donnent déjà l'impression de nous trouver dans la jungle. Nous avons également l'occasion de nous poser dans un hamac ou bien de nous promener le long d'une petite rivière. Bref, une promenade bien apaisante ! Retour à l'hôtel vers 17h, où nous profitons allègrement du jacuzzi.

Le lendemain, nous prévoyons de nous rendre au parc national de Podocarpus. Malheureusement, nous arrivons quelques minutes trop tard à l'unique agence de la ville proposant d'arpenter le parc à vélo. Nous nous rabattons donc sur l'excursion à cheval, qui comme nous allions le découvrir, n'allait pas pour autant être moins physique ! Nous partons en direction du parc à midi, sous un soleil de plomb. Après une trentaine de minutes de chevauchée "à plat", l'escalade commence. Les chemins que nous empruntons sont glissants et pas bien larges, et même les chevaux ont du mal à les gravir, mais celà nous laisse le temps de constater l'immensité des montagnes alentours. Au bout de deux heures de petits chemins, nous mettons le pied à terre et descendons à pied jusqu'à une cascade isolée, totalement cernée par la végétation. Après avoir profité de la vue, et même fait un peu trempette, petit pic-nic à base de guacamole avec notre guide. Nous reprenons ensuite nos chevaux, et c'est alors que débute la périlleuse descente ! Si l'ascension semblait difficile pour nos montures, c'est bien le retour au pied de la montagne qui nous a le moins rassurés, la moindre petite glissade nous donnant l'impression de pouvoir passer par dessus leur tête. Une fois de retour sur la terre ferme, notre guide s'amuse à nous faire faire un peu de galop, pour le plus grand malheur de nos dos et nos fessiers (les cuisses et les genoux ne s'en sont pas sortis indemnes non plus). C'est donc avec grande joie que nous retournons nous prélasser dans les jacuzzis et la piscine de l'hôtel qui nous font le plus grand bien.

D'autant plus appréciables que nous nous couchons avec la ferme intention de nous rendre au Pérou dès le lendemain, sans savoir à quel point ce trajet allait se révéler difficile ...


Additional photos below
Photos: 46, Displayed: 25


Advertisement



23rd July 2013
Poseyy

ça va photoshop?
coucou Daminou, on se la coule douce dis donc en plein budget. merci, bisous
27th July 2013

Jaloux !
héhé le pire c'est qu'il y a absolument pas besoin de photoshop ici :) et je dois vous avouer que le budget me paraît bien loin !
11th August 2013

reportage des 3francais
bravos les garçons.merci de penser a moi je t'aime damien

Tot: 0.45s; Tpl: 0.02s; cc: 12; qc: 52; dbt: 0.0211s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb