Escapade urbaine à Philadelphie


Advertisement
Published: July 12th 2017
Edit Blog Post

Le 2 juillet,

C'est avec un petit pincement au cœur que l'on quitte Bethany Beach pour la grande ville de Philadelphie. Ce sera un gros changement de rythme que de passer de la plage à la grande ville, mais on voulait de la variété pendant nos vacances, alors on aura de la variété! On roule pour un bon 2 heures avant de parvenir aux Longwood Gardens, l'un des jardins botaniques les plus réputé au monde. Autant le jardin botanique de Montréal est didactique et donne de l'information sur les plantes et les fleurs, autant le Longwood Gardens est une succession d'expériences et d'ambiances variées, pour le simple plaisir de déambuler dans des lieux magnifiques. Une grande partie du jardin est consacrée aux fontaines et jardins d'eau (avec spectacle de fontaines sur fond de musique classique), et deux jardins sont pour le plaisir des enfants: labyrinthe, jeux d'eau et cie. Et que dire du conservatoire, on a l'impression de pénétrer dans une grande salle d'un château européen complètement décorée de fleurs... Je laisse les photos parler pour moi, mais c'est vraiment (mais vraiment) une visite à ne pas manquer dans les environs de Philadelphie.



Après plusieurs heures de visite, on prend le chemin de Philadelphie. On devient doués pour suivre les indications du GPS et c'est sans encombre qu'on parvient à notre hôtel, en plein centre-ville. Nous qui avions tellement hâte de nous rafraîchir après cette grosse journée passée sous un soleil de plomb avec un mercure et une humidité comme on en a encore jamais vu au Québec cet été... On déchante vite-vite-vite quand on voit la file de personnes devant le comptoir d'enregistrement... On doit bien attendre une trentaine de minutes en file pour obtenir notre chambre... Ensuite, on doit faire une autre longue file pour attendre les ascenseurs... Ça promet... D'accord, l'hôtel est plein, on est à 2 jours du 4 juillet, mais quand même, on est pas impressionnés... On emmène nos deux cocottes faire une petite trempette dans la jolie piscine de l'hôtel (complètement bondée elle aussi) avant de faire nos premiers pas dans la ville à la recherche d'un bon cheesesteak, spécialité locale. On ne met pas longtemps à trouver notre compte, c'est effectivement très bon! On fait un petit tour de repérage dans la ville pour prendre nos marques en vue du lendemain. C'est joli, le vieux et le neuf cohabitent harmonieusement et il n'est pas rare de retrouver une vieille église bien conservée entre 2 tours de verre. Les filles sont hyper-stimulées par l'environnement urbain: les bruits, les voitures, les mouvements, les foules... On est loin de notre petite banlieue proprette... Avec les odeurs de grande ville, Maé hallucine des camions de poubelle partout, mais on ne peut pas la blâmer!



Le 3 juillet,

À 7:00, toute la famille est debout, prête à partir en exploration. À cette heure, pas de problème pour prendre l’ascenseur! On prend la direction du musée d'art de Philadelphie, célèbre pour abriter la statue de Rocky Balboa et où l'on retrouve les marches du célèbre film. On s'arrête déjeuner dans une petite gargote locale et on déambule dans la ville qui s'éveille tranquillement. On est surpris par le nombre important de sans-abris dans les parcs et les recoins de la ville, il y en a vraiment beaucoup et vraiment partout. On arrive sur le Franklin Parkway, sorte de Champs-Élysés de la ville où l'on retrouve quantité de musées, ainsi que des parcs urbains. Tout est fermé à cette heure, on voit seulement les travailleurs s'affairer pour préparer les célébrations du 4 juillet, qui auront lieu sur place. Le soleil tape fort et le mercure grimpe. On fait plusieurs pauses dans les petits parcs pour permettre aux filles de courir et jouer près des fontaines. On parvient finalement à la statue de Rocky et aux marches, où une session photo s'impose. Le Parkway et le musée d'art sont vraiment jolis et je regrette un peu de ne pas avoir le temps de visiter quelques-uns des attraits de l'endroit, mais bon, c'est la vie. Sur le chemin du retour vers l'hôtel, on s'arrête au City Hall, où l'on retrouve des jeux d'eau pour les enfants. Les filles s'en donnent à cœur joie. Je ramasse ensuite un sac de bon vieux McDo qu'on mange dans la chambre car on est un peu pressés par le temps: on doit changer d'hôtel en plein milieu de la journée (et nous n'en sommes pas mécontents, même si c'est un paquet de troubles). Après un moment de panique car on croyait avoir perdu l'appareil-photo, et encore du temps perdu au comptoir d'enregistrement pour libérer la chambre, on se rend en 5 minutes à peine à notre nouvel hôtel, le Hampton Inn. Lui aussi il est plein, mais le comptoir d'enregistrement et les ascenseurs sont tout le temps disponibles, enfin! Extinction des feux pour quelques heures en après-midi pour récupérer. De toute façon, la chaleur et le soleil sont vraiment trop intenses pour ma petite nature de femme enceinte.



On ressort vers 16:00. Nous avons changé de quartier, nous sommes aux portes du quartier chinois et près du centre des congrès. On traverse le Chinatown pour se rendre dans la vieille-ville, l'attraction-phare de Philadelphie et berceau de l'indépendance des États-Unis. Vous devinez bien que le 3 juillet, il y a foule partout. On rencontre un ranger sympathique qui nous renseigne sur l'accessibilité des lieux avec la poussette. On profite un peu de l'animation sur place, on se balade, on apprécie la ville. Aussi, on s'arrête dans un autre parc très old school où les filles font un tour de manège dans un vieux carrousel. Sur le chemin du retour, on s'arrête souper dans un resto de nouilles du Chinatown, ciblé pendant ma préparation de voyage. Carl a quelques (beaucoup) de réserves quant à mon choix de resto. Il doute que les filles vont manger quoique ce soit dans leurs assiettes (des nouilles!!!) et il a quelques doutes quant à l'hygiène du resto. J'insiste quand même... C'est plutôt bon signe, le resto est plein, complètement plein, et la clientèle est presque exclusivement asiatique. C'est effectivement très bon, très cheap et j'initie les filles à manger avec des baguettes! Avant le dodo, on emmène les terreurs à la piscine de l'hôtel. C'est là qu'on se rend compte que nos terreurs ne sont pas si terreurs que cela, ou du moins, qu'on fait une pas pire job de supervision parentale. La piscine est pleine à craquer d'une armée d'enfants qui courent, crient, sautent et bousculent, sans égard pour les autres. Une petite rangée de parents est assis au bord de l'eau, le nez scotché sur le cellulaire, sans un regard pour leur progéniture... pas top!



ZE 4 juillet,

Aujourd'hui, nous avons au programme la visite du Adventure Aquarium, situé juste en face de Philadelphie, dans la ville de Camden. Comme c'est un jour férié, on décide de prendre la voiture plutôt que le duo marche-ferry pour se rendre sur place: on veut économiser nos énergies pour cette longue journée car on prévoit d'aller voir les feux d'artifices ce soir ! On arrive sur les lieux à 9:25, mais l'aquarium ne doit ouvrir qu'à 10:00 selon leur site internet. Surprise, l'aquarium ouvre ses portes à 9:30. Nous sommes seuls, on fonce vers la section consacrée aux requins. La grosse attraction, c'est un pont de corde passant au-dessus du bassin des requins. On prend tout notre temps, les filles sont vraiment intéressées et un peu apeurées par cette activité. On a ensuite de longues minutes de contemplation devant les bassins géants, sans personne autour. Même chose devant l'enclos des hippopotames. À 10:00, ça commence à se remplir, on visite le reste des attractions, c'est vraiment un très bel aquarium, bien organisé, avec plusieurs endroits comportant des aquariums de plusieurs mètres de large et de haut devant lesquels on peut s'asseoir pour observer le spectacle. Les filles sont charmées par l’exposition extérieure sur les pingouins et par la section pour les enfants, avec jeux et instruments de musique. On a eu droit à un gros drame social de Danaé au moment de quitter les lieux... On termine notre visite par un petit film en 3D... je ne pense pas que les filles aient perçu la différence entre ça et leurs bonshommes habituels à la télévision... dommage!



On repart vers notre hôtel pour un dîner en vitesse et la sieste des petites (et des parents aussi!). En fin d'après-midi, on retourne dans la vieille-ville, car nous n'en avons eu qu'un aperçu hier. Plusieurs lieux et musées sont à visiter, mais nous on se contente de les voir des l'extérieur. En effet, l'accessibilité avec la poussette est, au minimum, difficile, et l'intérêt de ces visites éducatives pour nos filles, est, comme on dirait, nul. La vieille-ville est vraiment bien organisée, tous les bâtiments historiques sont reliés entre eux par un grand parc urbain. Résultat, il est très agréable de s'y promener et de flâner, les filles sont contentes de quitter la poussette pour fouiner elles aussi. La soirée avance, il est temps de se trouver un resto, qui se font rares, même très rares, dans le coin. Les quelques-uns qu'on croise sont ultra-pleins, ce n'est même pas la peine de penser y entrer avec nos terreurs et la grosse poussette. Carl finit par spotter un resto indien. Pas un boui-bouin indien de coin de rue là... un très beau resto indien dont on ne doit pas être la clientèle-cible avec nos deux terreurs remorquées... Et dire qu'hier Carl doutait que nos filles mangent des nouilles chinoises... J'ai bien hâte de les voir aller avec le poulet au beurre et les parfums de la cuisine indienne... Contre toute attente, le repas se passe bien et calmement, les filles commencent à être sortables, elles mangent un peu de tout, le personnel est adorable et nous accommode autant que possible avec nos filles! Papa et maman profitent du régal car c'est vraiment un excellent resto indien. Succès sur toute la ligne!



Après le souper, on se dirige vers le bord de l'eau pour les célébrations et les feux d'artifice du 4 juillet. Les festivités, à Philadelphie, se font à deux endroits, soit au Franklin Parkway, où nous étions hier, et au Penn's Lending, près de la vieille-ville, au bord de l'eau. Nous avons choisi la 2e option, plus logique avec notre itinéraire et aussi plus proche de notre hôtel. On approche des lieux. Et ça devient louche, très louche même. Toute la rapace de la ville s'est donné rendez-vous ici on dirait... On croise plusieurs personnes spéciales (façon politically correct de dire qu'elles ont l'air complètement cokées), les femmes sont vêtues pour faire le trottoir (et encore, c'est généreux), les hommes ont un sourire de dents en or. La présence policière, très dense dans toute la ville, a soudain complètement disparue. On se demande vraiment dans quel genre d'endroit on va atterrir, on est décidément pas à l'aise. Devant des nuages noirs très menaçants dans le ciel, on décide de rebrousser chemin et de terminer la soirée par une crème glacée plutôt que par des feux d'artifices. On se trouve un super endroit de crème glacée, où ils fabriquent des ice-cream rolls. Une petite recherche sur le net vous indiquera de quoi il s'agit, mais c'est une façon à la mode (et délicieuse) de manger de la crème glacée préparée devant soi. Quelle bonne idée nous avons eu car tandis qu'on déguste, le ciel s'ouvre et c'est le déluge. De longues longues minutes de déluge, de quoi prendre une douche en quelques secondes à peine. On a encore moins de regret de ne pas être restés à Penn's Lending pour voir les feux d'artifice... On attend une accalmie puis on fonce à l'hôtel pour un dodo réparateur.


Additional photos below
Photos: 47, Displayed: 30


Advertisement



Tot: 1.952s; Tpl: 0.058s; cc: 14; qc: 51; dbt: 0.0309s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb