Des vacances à l'américaine


Advertisement
Published: July 10th 2017
Edit Blog Post

27 juin

Aujourd'hui, on prend la direction de la plage, à Bethany Beach, dans le Delaware. Ça peut sembler un choix étrange... Wildwood, Old Orchard, Virginia Beach et cie sont des choix beaucoup plus populaires chez nous au Québec... Mais bon, on ne voulait pas rouler trop loin ni trop longtemps vers le sud, et comme on voulait payer notre séjour à l'aide de points Marriott, ça a un peu, beaucoup dicté notre choix... qu'on ne regrettera nullement cela dit! Nous étions dans un superbe appart-hôtel en bord de mer, avec une belle plage de sable tout blanc, dans un endroit calme et hyper-familial... Alors toujours est-il que de bon matin on descend en famille déjeuner... On se rend vite compte qu'on est dans un hôtel ayant pour clientèle principale les gens d'affaires... En effet, il n'y a pas de file ce matin pour la machine à gauffres et tout le monde a le nez dans son journal ou penché sur son téléphone cellulaire... On détonne un peu avec nos deux terreurs, qui sont très en forme ce matin... la gérante de l'hôtel a un peu pitié de nous (ou des autres clients, je ne sais pas trop), et elle vient nous donner pleins de produits promotionnels: calepins, crayons, gourdes et cie... Les deux terreurs s'occupent avec tout ce beau matériel pendant qu'on réussi à déjeuner sans trop se presser. Bon, j'oublie quand même l'idée de boire mon café chaud au complet dans la salle-à-manger, mais quand même, on s'en est bien sorti... On s'en sort un peu moins bien quand, dans l’ascenseur, Maé appuie sur le bouton d'urgence... Ni vus, ni connus, on file à notre chambre remballer nos affaires avant de repartir sur la route.



On roule pour une petite heure et demie avant d'arriver dans la jolie ville de Lewes. On se dirige vers le parc d'état de l'endroit, le Henlopen State Park, doté d'une superbe plage. Les filles font la connaissance des grandes étendues de sable et des vagues. Elles sont très intriguées par tant de nouveauté. La mer est froide, mais elles apprécient quand même se faire arroser jusqu'aux genoux et faire des châteaux de sable... Enfin, jusqu'à ce que Maé, voulant faire son indépendante, se fasse ramasser par une vague un peu plus puissante que les autres et se retrouve le visage dans le sable avec la vague au-dessus de la tête... Elle n'a plus voulu s'approcher de l'eau, hormis dans les bras de maman, de tout le restant du voyage... Oups! Chère Maé, toujours divertissante cette enfant! On commence littéralement à cuire, les bons parents que nous sommes ayant généreusement badigeonné notre progéniture de crème solaire FPS 60, mais ayant oublié de nous en enduire nous même... On avait promis à nos filles un arrêt crème glacée, alors on se rend au hot spot local de crème glacée, littéralement une ferme perdue au milieu des champs... Honnêtement, aucun moyen de tomber par hasard sur cet endroit, mais j'avais fait mes recherches pour dénicher quelques perles rares de resto à l'avance... Et quelle perle rare... L'endroit est bondé de monde en ce beau mardi après-midi, même s'il n'y a à peu près nulle part pour s'asseoir et même si l'endroit à l'air d'un trou paumé... On passe notre commande... Oh my god, le nirvana de la crème glacée, incroyable comme c'était bon: pâte à biscuit, pretzels, gâteau au fromage, shortcake aux fraises... On se peut pu! On se trouve directement sur la ferme de production laitière et ils fabriquent, je crois, la crème glacée sur place. On mange le tout en regardant les vaches juste à côté. Les filles sont plus séduites par les vaches que par la crème glacée, mais au final, tout le monde est très content!



On poursuit finalement notre route jusqu'à Bethany Beach, où on découvre notre très sympathique appart pour les 5 prochaines nuits, qui vaut la bagatelle de 510$ US par nuit: le Bethany Beach Ocean Suites... Enfin, on a de l'espace! Les filles courent et grimpent partout tandis qu'on prend le temps de s'installer, avant de préparer un petit souper pas compliqué. Quoi, faire la cuisine en voyage??? Ben oui, c'est souvent moins épuisant de cuisiner soit même des petits trucs rapides que de faire asseoir deux terreurs au resto pendant 1 heure... et puis il faut dire que la bouffe aux USA, on s'en lasse assez vite, du moins quand les circonstances font que tu doives te limiter au vite fait-bien fait. On visite les lieux et le boardwalk après le repas, puis on profite longuement du balcon pendant que nos deux cocottes jacassent avant de trouver le sommeil.



28 juin au 1er juillet

On passe le plus clair de nos matinées à la plage à construire des châteaux de sable et essuyer le visage de Maé, qui ne peut s'empêcher de se mettre du sable dans les yeux toutes les 2 minutes. Maé se découvre aussi deux nouvelles passions. La première, pour son tout premier grain de beauté, qui vient d'apparaître (et dont sa sœur est très très jalouse), et la 2e, pour les camions de poubelle, qu'elle voit (et imagine) partout. C'est son nouveau sujet de conversation préféré. Pour sa part, Danaé, fidèle à sa nature de princesse, refuse de s'asseoir les deux fesses dans le sable, ça lui prend absolument sa chaise de la Reine des neiges... Pas facile avoir 3 ans! La plage est magnifique, quoiqu'assez achalandée, mais il faut dire qu'on est dans la grande semaine de célébrations du 4 juillet, la fête nationale américaine. Il y a des familles partout, avec des enfants de tous les âges qui s'en donnent à cœur joie. Pas de grosse musique, ni de vroum-vroum de sports nautiques motorisés... La paix quoi! Dans l'eau, on voit passer à chaque jour un important banc de dauphins qui chassent en rabattant les poissons vers le rivage. Les lifegards font sortir tous les nageurs de l'eau et tout ce beau monde se rassemble au bord de la plage pour observer les dauphins. Vraiment impressionnant et assez unique comme spectacle. La mer est froide, en bas de 70, et il y a de la vague, parfois même de la grosse vague. Les adultes et enfants plus âgés y trouvent leur compte, mais nous, on se contente de se tremper jusqu'aux genoux et jouer aux porteurs d'eau because, on construit des châteaux de sable, vous savez! Les après-midi sont plus tranquilles, on bronze et on bouquine sur le balcon pendant la sieste des petites, puis on va se baigner en famille à la piscine de l'hôtel. On alterne les petits restos sympathiques du coin avec des repas préparés à notre appartement. Par contre, on se fait un devoir de tester tous les spots à crème glacée de Bethany Beach... Heureusement que c'est petit comme coin! Les filles sont ravies. Elles apprécient aussi beaucoup les différentes activités pour enfants organisées par l'hôtel: sessions de bricolage et d'artisanat, jeux d'adresse, séance de photo en famille, etc.



Nous avons également profité de notre séjour pour visiter Funland, un petit parc d'attractions sur le boardwalk de Rehoboth Beach, situé à une vingtaine de minutes de notre hôtel. Quel beau moment, les filles étaient aussi heureuses qu'au moment de recevoir leurs cadeaux de Noël! Elles ont adoré faire et refaire tous les petits manèges sympathiques du parc.Tout le reste des vacances, on a eu droit à des demandes répétées de Danaé pour retourner au parc d'amusement... Par ailleurs, nous avons aussi pris une journée pour visiter le Assateague State Park, à 50 minutes de route plus au sud. Il s'agit d'un autre parc d'état avec une jolie plage, mais ce parc est surtout réputé pour être le seul endroit de la côte est où l'on retrouve encore des chevaux sauvages. On se dit que la réputation est sûrement un peu gonflée et on est tout contents quand on aperçoit 2 chevaux sauvages en bord de route, sur le chemin du parc. À la guérite d'entrée, on nous remet un petit dépliant traitant des mesures à prendre pour éviter de se faire chaparder de la nourriture par les chevaux... On se dit qu'ils en mettent sûrement un peu trop là... A-t-on vraiment des chances de voir débarquer un groupe de chevaux sauvages sur la plage, en quête de nourriture à voler aux touristes??? La réponse est finalement oui... En effet, alors que nous étions en grande construction de châteaux de sable et recherche intensive de coquillages, on voit débarquer en haut de la dune deux chevaux sauvages, que 3 rangers tentent de repousser vers l'intérieur des terres... Les rangers n'ont pas le succès escompté et les deux chevaux débarquent calmement sur la plage, entre les serviettes, les parasols et les touristes ébahis. Ils fouillent du nez dans quelques sacs et passent à quelques mètres à peine de nous. C'est surréaliste. Les filles sont toutes excitées, on doit leur faire comprendre que ces chevaux ne sont pas comme Mayjune, ma jument, et qu'on ne peut pas les approcher.



Bref, notre séjour à Bethany Beach a été des plus agréables. Bien sûr, fini le temps où l'on pouvait bronzer et barboter toute la journée, mais nous avons quand même atteint pleinement l'objectif de relaxer et de passer du bon temps en famille. Simplement, il faut apprendre à faire les choses un peu différemment.


Additional photos below
Photos: 23, Displayed: 23


Advertisement



Tot: 0.248s; Tpl: 0.073s; cc: 12; qc: 32; dbt: 0.019s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.3mb