De Lévis à 3 pistoles et une légendaire pizza


Advertisement
Canada's flag
North America » Canada » Quebec
August 23rd 2021
Published: August 23rd 2021
Edit Blog Post

Tout d’abord, un petit recap est de mise pour ceux qui ne seraient pas au courant. Lors du lancement de ce blog, nous étions 2. Un coq, moi et un poulet (parfois… souvent… dans un pot), Geneviève. En 2016, un poussin s’est joint à l’aventure. Romy. Le poussin a depuis grandi et poussé des ailes. Elle a atteint le grade de poulette. Puis, en 2019, la dernière recrue, acquise en échange du restant de mes cheveux noirs, Delphine, la poussinette. Et cette année, nous avons également acquis une joueuse autonome (en échange de promesses d’aide et de gardiennage durant le périple), Sylvie, la mère à Geneviève.



COVID-19 oblige, c’est au Québec que se dérouleront les nouvelles « aventurettes » des poulets.



Cette année, à cause de la COVID-19 (mais surtout à cause des gens qui pensent encore que le vaccin vise à leur insérer une puce pour que Bill Gates puisse les contrôler) (pour ceux que ça intéresse, voici un lien vers un fascinant épisode de Last week tonight ou John Oliver explique d’où vient cette théorie du complot…

https://www.geekwire.com/2021/john-oliver-takes-covid-vaccine-myths-no-bill-gates-not-inject-microchip/

pour les autres, sachez que Bill Gates n’a pas besoin de vous injecter une puce, vous en avez déjà une! IN YOUR FUCKING PHONE!!! Que vous avez avec vous partout. Et sur lequel vous postez tous les détails de votre vie sur facebook! anyway...)



Donc. Vacances au Québec. Le plan. On roule sur la rive-sud jusqu’à Matane, on prend le traversier jusqu’à Baie-Comeau et on revient au bercail. Oui, c’est beaucoup de kilomètres. Mais si c’est trop intense, on largue la voiture en chemin et on revient en avion. De toute façon, c’est un citron et ses jours sont comptés (merci Jeffrey de m’avoir bien entubé! La prochaine fois, pour éviter de me faire arnaquer, je vais aller voir un vrai vendeur de char!) On espère en chemin voir de belles choses, boire de belles choses et manger de bonnes choses.



Départ! Aucunement anarchique. Avec les enfants, le plan est, plus souvent qu’autrement, de partir durant la sieste. J’ai TOUT mon temps pour faire mes valises le samedi matin. Facile! Premier arrêt, Lévis! Ben oui, puisque j'ai attendu jusqu’au milieu de l’été que ma blonde me dise si oui ou non Sylvie venait avec nous ou non, le choix d’hébergement était plus succinct. Donc, Lévis! Le premier soir, arrêt dans un CHSLD. Parce-que oui, chez Lévesque Gravel & Associés, le service à la clientèle est si extraordinaire que je vais signer un mandat d’inaptitude à Lévis le premier soir de mes vacances.



Dimanche matin, on imagine Picasso aidé de l’exposition du même nom. Gros coup de cœur sur Delphine qui erre dans l’exposition doudou à la main et suce à la bouche. Un beau moment. Vite gâché par Romy dont « la petite culotte est mouillée ». Crise du pas possible. Misère.



On se dirige ensuite vers le cochon dingue pour notre pèlerinage annuel. Jamais décevant. Coup de cœur de Romy pour la gaufre. Le serveur a bien tenté de nous divertir du plan en soulignant que le plat était copieux pour un enfant, j’eus tôt fait de le congédier d’un geste de la main. Tel un fin renard, je savais qu’il m’en resterait!



On finit la journée avec une dégustation de bière au Corsaire, après que Romy se soit amusée comme une folle (et avec des nouvelles amies à usage unique) dans les jeux d’eau à côté du traversier à Lévis. Quand les filles sont couchées, Geneviève et moi allons nous promener dans la ville et nous faisons d’agréable découverte. Tout d’abord, il y a une petit promenade à Lévis avec une vue magnifique de Québec, des silos illuminés de multiples couleurs et du château Frontenac. On découvre également la maison d’Alphonse Desjardins, fondateur des caisses desjardins, une banque pour communistes. Dire qu’un de mes amis me disait qu’il n’y avait rien à faire ni à voir à Lévis.



Lendemain, départ pour Rivière-du-loup. Le plan est d’arrêter diner à la microbrasserie Tête d’allumette et de visiter un brin Kamouraska en chemin puisque le check-in est à 16h à RDL. (please keep up with the acronyms).



La microbrasserie tête d’allumette est tout simplement époustouflante. Plein de tables en arrière dans un champ avec vue magnifique sur le fleuve. Le timing est pas bon pour y voir le coucher de soleil mais c’est quand même splendide. Merci Talbot! Par contre, comme un plouc, j’ai pas trop vérifié avant de se pointer… l’offre de bouffe est plutôt mince. Chips, saucisson, olives, arancinis et feuilleté aux épinards. C’est pas gargantuesque. Je reste un peu sur ma faim mais je compense avec des calories liquides. La bière est bonne. Geneviève déguste les quelques gouttes qu’il lui reste après que j’eu envoyé son verre valser d’un spasme de la main pour rattraper une napkin partie au vent. #champion



Le centre-ville de Kamouraska est bien. Je vous le suggère pour flâner une heure ou deux. On y a acheté de la truite fumée que Romy a dévorée.



On arrive à RDL. On est entré depuis à peine 5 minutes que la proverbiale fiente frappe le non moins proverbial apparatus à déplacer de l’air (the shit hit the fan). On savait que le logement n’était pas « adapté » aux enfants, mais on ne s’attendait pas à ça… Il y avait dans une pièce un exerciseur de type elliptique. Lequel a été, pour une raison que j’imagine pertinente, vigoureusement huilé. Et comme de raison, c’est le premier endroit où Delphine est allée jouer. On la retrouve beurrée de graisse noire des pieds jusqu’aux oreilles! Et elle s’était bien évidemment promenée dans l’appart. On pouvait suivre tout son trajet de traces de pieds graisseux pour reconstituer la scène de crime. On essaie de laver la bestiole avec du savon, avec plus ou moins de succès… C’est à ce moment que je suis frappé d’un éclair de génie! Je m’écrie « on va utiliser de la graisse de mécanicien! Ça fait tout partir! » Geneviève me regarde avec ses yeux de merlan frit et me répond : « Et on va trouver ça où? » Dans la voiture, bien sûr. Quand j’ai acheté ma tercel 1993 de COT pour 200$, j’ai dû refaire les freins. Comme faire poser des freins neufs coutait plus cher que la voiture, je les ai installés moi-même (avec succès, d'ailleurs!). Et j’avais acheté de la graisse de mécanicien! Après 15 ans, la couleur était louche mais ça a solidement fait la job! Merci, COT! Ta vieille minoune nous a sauvés, 15 ans plus tard.



Première journée à RDL, on se décide d’aller faire une rando au parc des chutes. Romy se trouve un bâton de marche, que pour une raison inexplicable, nous n’avons pas examiné en profondeur… Il se trouve que ledit bâton avait une déformation congénitale et n’était pas parfaitement droit. Elle a réussi à s’égratigner la jambe sur 3 pouces (ou 10 cm). Elle est à l’article de la mort. On est parti depuis 7 minutes. Le reste de la rando se passe heureusement sans autre blessure quasi mortelle…



Comme nous sommes allé au parc à pied à partir de notre appart et qu’il est déjà midi, nous décidons d’abandonner le plan initial qui était de manger une poutine du mini-putt sur recommandation de Sandrine de peur que Delphine ne se transforme en Hulk si on ne la nourrit pas tout de suite. Quelle erreur… De loin le pire resto de ma vie. J’ai commandé une pizza au smoked meat. J’avais un craving de pizza depuis un bout et le resto se targuait d’avoir la meilleure pizza en ville. Pizza, smoked meat, on ne peut pas se tromper! Erreur! C’était abominable. Non seulement c’était une pizza réchauffée (le fromage était « grillé » (dans le sens qu’il y avait des taches de brun sur le fromage blanc) mais il était trop froid pour avoir quelqu’élasticité que ce soit), non seulement la croûte était, dû à son propre réchauffement climatique, archi sèche, telle les chemises de l’archi duchesse, mais la cerise sur le sundae : ils avaient mis de la moutarde à la place de la sauce à pizza. Une pizza à la fucking moutarde! Juste écrire ça, j’ai des gag reflex. Je pensais à la poutine du mini-putt et je mourais tranquillement en dedans.



On a fini la journée avec une crème glacée sur la pointe de RDL, entourés de resto qui auraient tous été 100 fois meilleurs que celui où on est allé… Je me putréfiais en dedans.



Déjà, on repartait le lendemain! Puisque le Bic n’est pas si loin de RDL et que le check-in est à 16h, on se dit qu’on va aller passer la journée à Trois-Pistoles. Geneviève a dégoté un circuit des attractions qui valent la peine et il y a la microbrasserie le Caveau de Trois-pistoles! Bref, on ne peut pas se tromper.



On va voir les ruines d’une maison « hantée » par un marin qui a été enterré au sous-sol après une rixe et un incendie. C’est cool. On va ensuite se promener sur le bord de l’eau, nous donnant l’idée d’aller se chercher de quoi pour emporter et d’aller le manger sur le bord du fleuve. Un plan infaillible. Sauf qu’il n’y a aucun resto d’ouvert sur l’heure du midi à Trois-Pistoles (même la micro ouvrait juste à 16h, ce qui fait que nous n’y sommes pas allés… (je me décomposais en dedans)). Bref, ça finis qu’on s’achète de la bouffe froide pré-préparée chez IGA. Bouffe bien évidement dégueulasse qui finira par rendre Sylvie malade. Je pense à tous les bons endroits où nous ne sommes pas allés manger et ma pression monte à 2000 PSI.



Après le diner, on fait une petite saucette dans le fleuve. Crise monumentale de Romy parce-qu’elle est sale après s’être baignée dans le fleuve…Yen aura pas de faciles… On continue avec l’église de Trois-Pistoles qui, selon la légende du cheval noir, a une pierre manquante (ou manque une pierre) en haut d’un mur. (pour ceux qui ne connaissent pas ladite légende : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cheval_noir_b%!C(MISSING)3%!A(MISSING)2tisseur
Cheval noir bâtisseur — WikipédiaLe cheval noir bâtisseur est un conte de tradition orale avec plusieurs variantes, au Québec et dans d'autres régions du Canada francophone.Il met le plus souvent en scène un magnifique cheval noir, plus rarement blanc, qui aide à construire une chapelle, une église ou une cathédrale.Impressionné par le courage de l'animal, un ouvrier bienveillant lui enlève sa bride.fr.wikipedia.org

). Encore là, c’est expliqué tout croche mais je trouve pas de lien vers une version pertinente du conte. Je continue mes recherches et tenterai de vous trouver de quoi de mieux que wikipedia…. Tout ça pour dire que la légende dit qu’il manque toujours une pierre à l’église. Sauf que les champions du monde de tourisme de trois pistoles ont eu la brillante idée de boucher le trou laissé par la pierre manquante avec on bloc de ciment. Faque ya pu de trou. Juste une pierre pas pareille aux autres. C’est légendaire de médiocrité. Rendu là, on se console en se disant que comme on fait du rase-motte depuis un bout, on ne peut que s’élever. Et quel meilleur endroit que le Bic pour s’envoler!





À suivre dans le prochain épisode!



Denis et als



PS : Il y avait une balance dans notre appart à Lévis. Pour la première fois depuis… 10 ans? Plus? Je suis retombé sous la barre des 200 lbs. Considérant que j’étais à 225 à Noël, à ce rythme, mes enfants auront ma peau (au propre et au figuré) avant la crise de la cinquantaine! Cela dit, même à 200, je me trouve gras. Et je me dis que je devais faire de l’aveuglement volontaire pour ne pas constater mon obésité morbide à 225…



PS2 : Des fois, je pense que je suis trop gentil dans la vie. La dame à qui je suis allé faire signer un mandat d’inaptitude voulait me payer "live" pour mon déplacement. Et alors que mon cerveau criait : « Pétrus, Raveneau, Latour, Pingus, Sassicaia », je répondais bêtement : « ben non, ça me fait bien plaisir! ».



PS3 : Un autre des avantages d’un appart à Lévis, c’est qu’on était walking distance du traversier pour Québec. Lequel traversier était une aventure pour les filles!



PS4 : je me suis baigné dans le fleuve avec Romy à Trois-Pistoles et l’eau était vraiment vraiment chaude. J’étais déçu. Mon souvenir était que l’eau, dans ce coin-là, était plutôt froide. Ya un dude qui disait que c’était parce qu’à cet endroit-là, l’eau est peu profonde et se fait rapidement chauffer par le soleil. Et qu’en plus, le soleil chauffe les roches qui à leur tour réchauffe l’eau. Je suis dubitatif. Mais l’eau est quand même chaude.



PS5 : Parlant de chaud, je sais pas pour vous, mais ici, il fait fucking chaud. On s’était trainé plein de linge chaud (surtout après Wintapi où il faisait genre 8 la nuit). Plein de linge qu’on ne porte pas…

Advertisement



Tot: 0.093s; Tpl: 0.012s; cc: 11; qc: 29; dbt: 0.0299s; 1; m:domysql w:travelblog (10.17.0.13); sld: 1; ; mem: 1.1mb