Flop total, ou comment rater une journée de vacances


Advertisement
Canada's flag
North America » Canada » Ontario » Tobermory
October 14th 2020
Published: October 16th 2020
Edit Blog Post

Le 24 août 2020,

Depuis le début des vacances, Dame Nature nous sourit et ce matin n'est pas une exception. Pour commencer la journée, on décide de faire une autre petite virée piétonne dans Toronto. On espère avoir plus de succès qu'hier. On part donc en balade dans le centre-ville, assez élégant, et on observe les différents gratte-ciels. Les filles se prennent elles aussi au jeu quand on leur pointe les banques où travaillent Tonton Marc-André et Grand-Maman Sylvie. On veut se rendre jusqu'au parc Berczy, comportant une fontaine très ludique avec plusieurs chiens différents crachant de l'eau. Aurons-nous plus de chance et trouverons-nous une fontaine contenant bel et bien de l'eau cette fois? Et bien non, la fontaine est asséchée, mais au moins on a prévu le coup. On sort les téléphones cellulaires de nos puces afin qu'elles puissent jouer aux photographes en immortalisant les différents chiens-statues de l'endroit! Bingo, elles adorent, et ça nous permet de bien apprécier le parc. On poursuit un peu plus loin jusqu'à un terrain de jeux à la thématique de marché fermier. C'est amusant, mais Mélie nous fait quelques frayeurs car l'endroit n'est pas très adapté pour les jeunes enfants qui veulent suivre leur fratrie plus âgée...On revient à l'appartement bien tranquilles, en comptant les tramways et les églises puis c'est déjà l'heure de quitter Toronto. Nous voulions faire un petit détour par la Casa Loma, dit le château de Toronto,mais cette fois encore, nos plans changent car la Casa est fermée les lundis. Tant pis, nous y reviendrons après notre passage dans la péninsule de Bruce, où l'on se dirige maintenant. Nous en avons pour un peu plus de 3 heures de route. Après un dîner fast-food dans les faubourgs de Toronto, nous avons le plaisir de constater que Danaé et Maé sont parties au pays des rêves. Mélie, elle, ne s'endormira que 20 minutes avant notre arrivée...



On délaisse la grande ville pour un paysage beaucoup plus rural. Ainsi, nous poserons nos pénates à Wiarton, au sud de la péninsule de Bruce, pour les 5 prochaines nuits. Ça nous fera un bien fou de se relaxer pendant quelques jours dans un joli cottage au Waterview on the Bay. L'endroit est très beau et comporte non seulement une piscine, mais également, une petite plage sur le bord de la baie de Colpoy, complètement translucide. On peut aussi y faire un feu de camp le soir et s'amuser au petit terrain de jeux présent sur place. Bref, difficile de faire mieux et plus family-friendly, surtout en contexte de covid.Une fois là-bas, nous avons la mauvaise surprise d'apprendre que la piscine est fermée pour la journée... Tant pis, on réserve notre plage horaire pour le feu de camp de ce soir et on va plutôt tester la petite plage. À quelques dizaines de mètres du bord, il y a un ponton flottant, qui constituera l'objectif du jour de notre grande fille. Victoire, elle y arrive. Maé, pour sa part, est terrifiée par les potentielles algues au fond de l'eau et Mélie veut essayer de rejoindre sa grande soeur, même si c'est trop loin pour elle. Maman gère le tout du mieux qu'elle peut, tandis que Papa savoure la victoire de la grande sur le ponton... La journée se termine au bord du feu de camp, avec s'mores en abondance, au plus grand bonheur des filles. Maé fait sa spécialité des guimauves à peine réchauffées tandis que Danaé veut qu'elles soient le plus grillées possible. Mélie, pour sa part, se prend d'empathie pour le feu... Lorsqu'on doit quitter pour faire place à la famille suivante, elle pleure à chaudes larmes car elle ne veut pas laisser le feu tout seul.... Très divertissant les vacances en famille!



Le 25 août 2020,



Ah, cette journée qui était parmi les plus attendues du voyage et qui finalement a été le flop total de nos vacances... Même deux mois plus tard, je ne suis pas capable d'en rire, et en faire le récit me fait un peu grincer des dents... Et pourtant, tout avait si bien commencé, avec une préparation sans heurts, un excellent pique-nique bien emballé et des filles qui embarquent dans la voiture sans rechigner. Nous nous rendons à Tobermory, à l'extrême nord de la péninsule de Bruce, à quelques 50 minutes de route de Wiarton. On doit aller faire un tour de bateau et une randonnée sur Flowerpot Island, l'île aux Pots de Fleurs. On récupère les billets réservés 2 mois à l'avance à un kiosque au bord de la route principale, puis on doit aller stationner la voiture quelques centaines de mètres plus loin. Les filles sont surexcitées dans le parking, elle veulent courir partout. On récupère tant bien que mal les sacs contenant les serviettes, les maillots de bain, les chandails chauds, les flotteurs, alouette. On réussit même à ce qu'aucune de nos filles ne se jette devant les voitures qui arrivent en nombre conséquent dans le stationnement. On doit maintenant se rendre à l'embarcadère, à une dizaine de minutes de marche, chargés comme des mulets. Nous sommes les seuls avec de jeunes enfants, tout le monde est en couple ou ce sont des familles avec des adolescents. Chacun porte son masque et se met docilement en file pour l'embarquement, planifié pour 10:20.



À l'heure prévue, on embarque. Le bateau est jaune, la demoiselle juste à côté de nous a amené son chien à bord, les filles sont folles de joie. Nous devons d'abord aller observer deux épaves au fond de la baie georgienne. Celle-ci est complètement translucide et d'un bleu caraïbes, mais d'une températre à faire sérieusement grincer des dents quiconque y trempera son gros orteil. On passe de longues minutes au dessus des épaves, tout au fond de l'eau, c'est impressionnant et assez unique comme endroit, d'autant plus que nous ne sommes qu'à quelques dizaines de mètres des berges. On poursuit ensuite notre chemin vers Flowerpot Island, qu'on contourne. Ça nous donne l'occasion de voir le petit phare et les pots de fleurs, immenses formations rocheuses (en forme de pot-de-fleur!) que nous pourrons aller voir plus tard, au terme d'une petite randonnée. À ce stade, après 45 minutes de bateau, Danaé, Carl-Philippe et Mélie sont rendus verts et sont totalement évachés sur leur siège. Et oui, c'est possible d'avoir le mal de mer en naviguant sur un lac...On promet des jujubes dès l'arrivée pour faire tenir les filles jusqu'à l'île... Heureusement, on finit par débarquer du bateau et on pare à l'urgence-toilette de la plus jeune. Chose promise, chose due, on veut sortir les jujubes pour récompenser les troupes... Carl et moi on se regarde, l'air de dire: sors-les les jujubes... Et c'est là qu'on a compris toute l'horreur de la situation... On n'a pas les jujubes, on n'a pas non plus notre copieux pique-nique soigneusement emballé. Tout est resté dans la voiture, dans un sac probablement coincé sous un siège d'auto et qu'on a pas vu, à vouloir empêcher nos monstres de se faire heurter par une voiture. Avec notre chargement de mulet, on ne s'est aperçu de rien... L'horreur... sur l'île, pas d'eau potable, rien à manger, juste des arbres, des roches et des sentiers... Il est 11:00, les filles ont déjà faim et le retour n'est qu'à 14:00. Notre bateau jaune est sur le point d'amorcer son départ vers Tobermory. Vite, Papa Ours, dit Carl, va interpeller le capitaine et stopper le bateau. Le personnel nous informe qu'on ne peut pas rembarquer tout de suite. Maman Ours s'interpose et donne de la voix, c'est une emergency, nos trois filles ont faim, nous n'avons rien à manger, on monte à bord et c'est non-négociable. Tant pis. On ne pourra pas prendre un autre bateau pour revenir sur Flowerpot Island plus tard. Toute la famille a le coeur gros. Mélie et Danaé reprennent leur couleur verte de marins d'eau douce et Maé pleure d'avoir manqué la visite des pots de fleurs. Le flop complet et total...



Pendant le trajet, je fais un gros travail sur moi-même pour essayer de positiver et trouver un plan B. Le temps qu'on revienne à la voiture, retrouve le pique-nique manquant et donne des jujubes aux filles, j'ai quelques idées. Et si nous allions visiter le centre des visiteurs et nous balader sur les petits sentiers du centre, au bord de la baie georgienne? Flop #2 de la journée: à notre arrivée, c'est bondé de monde, le parking déborde, impossible d'y aller à moins d'être stationné à des kilomètres plus loin, sur la route. Plan C: aller voir la plage de Halfway Log Dump, non loin de Tobermory. On se rend sans problème jusqu'à la route d'accès. Flop #3: le parking est plein là aussi, les gens se font refouler à la barrière... Plan D: on mange notre pique-nique dans la voiture. Ça, on y arrive, mais c'est loin d'être palpitant. On décide finalement de faire une croix sur notre journée et de retourner à l'hôtel pour se changer les idées dans la piscine du Waterview on the Bay. Mais nos malheurs ne sont pas terminés: la piscine est encore fermée aujpurd'hui, la faute à un débalancement chimique dans l'eau... Sérieusement!?!?!?!? Mais quelle journée... Heureusement, après une bonne sieste pour tout le monde, Danaé et Maé vont braver les profondeurs de la baie de Colpoy et relèvent toutes les deux le défi de nager jusqu'au ponton. Elles sont bien fières nos cocottes, Papa et Maman aussi! On profite également des beaux rayons de soleil au bord de l'eau puis on fait passer le goût amer de cette journée par un petit vin ontarien et des s'mores au bord du feu de camp.



Le 26 août 2020,

Aujourd'hui, c'est journée plage, à Sauble Beach, un petit village balnéaire au bord du Lac Huron, à 20 minutes à peine de Wiarton. Sauble Beach possède une réputation très enviable parmi les plages canadiennes, on a bien hâte de voir la comparaison avec Sandbanks. Honnêtement, le premier coup d'oeil n'a rien à voir avec son homologue, mais une fois sur la bande de sable, on est charmés. La plage est relativement étroite et protégée du village par une petite dune herbeuse. Tout comme Sandbanks, elle fait des kilomètres de long, avec un sable blanc et doux, et des vagues. L'eau est totalement limpide, vous verrez vos orteils même en étant immergé jusqu'à la poitrine. Mais, à la différence de Sandbanks, on trouve, à l'une des extrémité de la plage, des boutiques, des restos, des comptoirs de crème glacée et même quelques petites attractions. L'endroit est moins sauvage et plus développé. Bref, c'est une superbe plage, dans son style, et cela vaut le déplacement. Nous, on s'installe dans un coin un peu plus sauvage et moins fréquenté. Les filles font des collectes de galets et d'énormes châteaux de sable. On profite des lieux, l'eau est bonne et cette fois, on a apporté notre pique-nique! Vers 12:00, les vacanciers commencent à arriver en masse, tout comme de menaçants nuages noirs. À 13:00, c'est l'heure du départ, la sieste, c'est sacré chez nous. Et ça tombe bien, car peu après, le ciel s'ouvre et déverse des trombes d'eau... Ce sera sous ces mêmes trombes d'eau qu'on ira tester la piscine de notre hôtel, finalement ouverte! Pas de feu de camp pour nous ce soir, la pluie en a décidé autrement!


Additional photos below
Photos: 23, Displayed: 23


Advertisement















Tot: 0.036s; Tpl: 0.021s; cc: 7; qc: 24; dbt: 0.0071s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.2mb