Mer Morte


Advertisement
Jordan's flag
Middle East » Jordan » West » Dead Sea
October 1st 2015
Published: October 4th 2015
Edit Blog Post

Total Distance: 0 miles / 0 kmMouse: 0,0


1er octobre 2015 - Jour 8



Nous avons un long trajet de 4h ce matin pour remonter ver le nord et rejoindre notre dernier arrêt, la Mer Morte. La route longe la frontière avec Israël qu'on peut apercevoir avec sa barrière de barbelés. De nombreux postes de contrôles militaires sont situés le long de cette route et nous arrêtent régulièrement pour contrôler nos passeports et le permis de notre chauffeur. Durant le trajet, Ehab nous remet à jour nos connaissances d'histoire biblique sur le parcours de Moïse et le baptême de Jésus dans le Jourdain. D'ailleurs ces événements sont également cités dans le Coran puisqu'ils sont tous deux considérés comme des Prophètes.



Lorsque nous atteignons la Mer Morte, nous constatons à quel point le niveau de l'eau a baissé ces dernières années car on voit clairement sur la roche son niveau originel. Ceci étant dû au fait que le Jourdain qui l'alimente n'est lui-même plus un fleuve mais un minuscule ruisseau. Servant de frontière entre Israël et la Jordanie, il semblerait qu'Israël y pomperait beaucoup trop d'eau. Mais ça, c'est la Jordanie qui le dit... Le fait est que la Mer Morte a déjà perdu près d'un tiers de sa surface et si rien n'est fait rapidement, elle pourrait tout simplement disparaître d'ici les 50 prochaines années! Il existe bel et bien un projet qui serait de canaliser de l'eau de la Mer Rouge vers la Mer Morte, au moins pour la maintenir à son niveau actuel, mais comme d'habitude il faut faire valider le financement.



Nous faisons un arrêt pour le lunch au restaurant d'une piscine publique et je remarque une chose pour la première fois du séjour: des femmes voilées qui travaillent. Jusqu'ici les seules employées que nous avions vues étaient asiatiques et ne portaient donc pas le voile. C'est fou qu'on n'en voie qu'après 8 jours. Les bienfaits thérapeutiques de la Mer Morte sont connus et il y a justement à la piscine beaucoup de personnes âgées ou convalescentes qui sont venues s'y baigner.



Nous voici arrivés à notre dernier hôtel, un immense complexe 5 étoiles! Franchement ils ont dû faire une erreur car nous avions réservé - et payé - pour des hôtels de catégorie standard et nous avons presque toujours été logés en 5 étoiles. On a pensé à plusieurs explications: le tourisme se porte mal et les hôtels de catégorie standard ont fermé; ils nous ont upgradé pour qu'on leur fasse une bonne pub à notre retour; il n'y a qu'une seule catégorie et ils arnaquent systématiquement ceux qui paient la catégorie supérieure; c'est tout simplement une erreur. Dans le doute on n'a pas osé poser la question à Ehab et on se réjouit de ce surclassement!



Après avoir fait une petite visite des installations et des multiples piscines du complexe, nous descendons à la plage pour expérimenter la baignade dans la Mer Morte ! Nous nous situons donc à 400m en-dessous du niveau de la mer, raison pour laquelle il fait 2 degrés de plus qu'au niveau de la mer - 38 degrés aujourd'hui - et ceci explique donc pourquoi l'eau s'évapore plus vite, augmentant la concentration de sel dans l'eau. Cette eau est 8 fois plus salée que celle des océans et donc aucun organisme vivant ne peut y survivre. A cause de cette densité, il est donc impossible de s'y noyer, le corps est porté naturellement. Bonne nouvelle pour la frileuse que je suis, elle est aussi particulièrement chaude et j'y entre sans aucune difficulté. Au moment où je lève les pieds pour me laisser flotter, cette sensation est tellement bizarre que j'éclate d'un énorme fou rire !!! En fait j'essaie de me maintenir à la verticale dans l'eau mais je n'y arrive pas, je me retrouve systématiquement les 4 fers en l'air ! Après quelques minutes, je m'habitue et j'arrive presque à nager mais seulement sur le dos. Ce qui ne facilite pas la manoeuvre c'est qu'il faut faire attention à ne pas se mouiller le visage car le sel est extrêmement agressif pour les muqueuses: yeux, nez, bouche, etc. Alex arrive mieux que moi à maîtriser la flottaison mais sa peau sensible n'apprécie pas beaucoup l'eau salée. En sortant, on se rince tout de suite à l'eau douce et on enchaîne avec une baignade dans l'une des piscines. Et là aussi quelle sensation bizarre de se retrouver dans de l'eau normale! On a l'impression d'avoir un boulet attaché à nos pieds qui nous tire au fond du bassin! C'est vraiment bizarre d'enchaîner les 2!



Il y a pas mal de monde dans l'hôtel en comparaison à ce qu'on a pu voir ces derniers jours et beaucoup de jordaniens qui arrivent pour le week-end. Ca nous fait plaisir qu'il y ait de l'animation dans l'hôtel le soir, avec un orchestre et tous les locaux qui chantent les tubes en arabe, en fumant leur narguilé. A l'horizon, on aperçoit les lumières de Jérusalem sur les collines d'en face.



2 octobre 2015 - Jour 9



Une journée à ne rien faire! Si, si, rien! Ca nous fera le plus grand bien avant de rentrer demain et on ne pouvait pas rêver mieux comme endroit pour en profiter, surtout moi, puisqu'il paraît que le spa de l'hôtel est mondialement réputé. Je me suis donc réservé le traditionnel gommage aux sels de la Mer Morte suivi d'en enveloppement de boue. Me voilà donc en pleine zénitude avec une peau toute neuve! Et l'accès aux 2 piscines privées du spa, avec vue panoramique sur la mer, parachèvent le tableau... Je retrouve Alex pour le lunch et j'essaie de le convaincre de revenir cet après-midi avec moi au spa mais il préfère rester vers la piscine jet-set où la jeunesse dorée d'Amman (visiblement non pratiquante) se bourre la gueule les pieds dans l'eau. D'un coup on se croirait à Vegas... Non, moi je préfère le spa, je retourne donc barboter dans les bains à remous et on se retrouve plus tard pour notre dernier coucher de soleil jordanien sur la Mer Morte.



3 octobre 2015 - Jour 10



Voilà, les vacances sont finies, il est temps d'aller à l'aéroport. Ce qui nous vaut une dernière histoire. Il y a quelques années, la 3ème femme du roi précédent est décédée dans un accident d'hélicoptère. A l'époque, l'aéroport international était situé en pleine ville et lors du crash, l'hélicoptère a détruit 2 maisons en tuant tous leurs occupants, à l'exception d'un bébé de 6 mois. Suite à cet accident, le roi a adopté cet enfant qui a grandi avec lui au palais et il a fait déplacer l'aéroport à l'extérieur de la ville pour qu'une telle tragédie ne se reproduise plus. Voilà d'où l'aéroport tient son nom de Queen Alia.



On gardera un très bon souvenir de ces vacances en Jordanie. C'est vraiment un très beau pays, avec un histoire et des sites incroyables et des gens très accueillants qui font vivre leurs traditions et leur religion. Ca nous fait beaucoup de peine que le pays souffre du conflit de ses voisins et que les touristes aient délaissé la Jordanie. On ne peut que vous encourager à y aller, ce fut un séjour très enrichissant et dépaysant!


Additional photos below
Photos: 8, Displayed: 8


Advertisement



Tot: 0.083s; Tpl: 0.022s; cc: 13; qc: 31; dbt: 0.0143s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.3mb