En attendant, on visite St-Barth!


Advertisement
Published: February 27th 2013
Edit Blog Post

Un bateau plus qu’inusité dans le mouillage de Gustavia           Un bateau plus qu’inusité dans le mouillage de Gustavia           Un bateau plus qu’inusité dans le mouillage de Gustavia

C’est le yacht « A », propriété d’un millionnaire russe! (allez voir sur Internet) Personnellement, je trouve qu’il ressemble à la tête d’un ptérodactyle!
Jeudi, le 7 février, notre ami Lucien monte à bord. Hier, nous avons fait le grand ménage car le travail dans le réservoir a fait bien de la poussière; nous avons également sorti les vélos sur le pont afin de dégager la cabine avant. Depuis quelques jours déjà, nous avons surveillé la météo et une belle fenêtre s’amène; nous hésitons entre Anguilla et St-Barthélémy. De toute façon, il faut faire des provisions et ce, dès aujourd’hui car là on annonce une grosse houle du nord et des vents de 20noeuds pour lundi midi.



Donc, à peine les bagages de Lucien à bord, nous filons sur le Simply et faisons provisions pour trois jours.



À 7h00 le lendemain, nous sommes à préparer le bateau et nous levons l’ancre à 8h45 pour nous diriger vers le pont hollandais qui ouvre à 9h; nous avons opté pour St-Barth (St-Barthélémy) et nous avons 4h de trajet à faire. Il y a beaucoup de bateaux qui veulent sortir, évidemment avec la météo qui s’annonce, nous ne sommes pas les seuls à vouloir aller jouer dehors!



Finalement, après avoir été « tassés » par un méga yacht, nous
Le port de Gustavia      Le port de Gustavia      Le port de Gustavia

débordant de bateau de tous calibres!
sortons du lagon et nous nous dirigeons vers l’Est. La mer est hachée et le vent, dans le nez. Nous avons la GV en place mais impossible de faire tenir le génois. Sans voile d’artimon, nous filons au moteur. Nous avançons contre les vagues et le « cœur » des hommes est mis à l‘épreuve. Finalement, nous jetons l’ancre dans le port de Gustavia vers 12h30, après avoir croisé un bateau des plus étranges dans l’ancrage… (voir les photos)



Nous mangeons une bouchée puis mettons le dinghy à l’eau pour aller faire notre clearance et visiter la ville de Gustavia. Une ville de « riches », un port encombré et plein de mégayachts et leurs annexes qui sillonnent les eaux du port. Le mouillage est loin d’être tranquille !



Nous visitons Gustavia puis rentrons sur Absaroque, un souper et dodo! Quand on dort, on ne sent pas les mouvements du bateau (pour les gars d’accord mais moi je dois dormir dans le carré…)



Le lendemain matin, notre capitaine retourne aux douanes et fait notre clearance de sortie pour le lendemain. Nous pouvons alors nous diriger sur l’anse Colombier… un morceau de paradis! Le calme, l’eau bleue, un corps mort (pas besoin d’ancrer), le soleil… le paradis! Lucien et moi allons faire un peu de plongée en apnée pendant que notre capitaine prépare le diner. Après la pause repas, nous descendons à terre pour nous rendre à l’Anse des Flamands par un sentier de randonnée qui coure le long de la côte nord de l’île.



Le sentier est plus qu’aménagé, il y a mêmes des marches creusées dans le roc! La plage que nous découvrons est très grande, entourées de résidences et d’hôtels. Superbe vue sur la mer de tous les côtés.



De retour sur Absaroque, nous initions Lucien au jeu de dés!!!



Au matin, après une nuit superbe sous une nuée d’étoiles, nous reprenons la mer vers St-Martin mais nous faisons un détour par l’île Fourchue, une île au tiers de la route entre St-Barth et St-Martin. Île déserte, mais mouillage intéressant. Nous n’y restons que deux heures, nous ne voulons pas rater le pont de 5h30 pour rentrer dans le lagon de St-Martin; nous savons qu’une houle du nord accompagnée de grands vents est attendue pour la fin de la journée. Nous faisons une traversée des plus agréables, vent de travers à 10n et mer de 2 à 4 pi. Lucien est ravi, et nous aussi!



Évidemment, nous sommes en avance. Nous décidons alors de tirer quelques bords avant de nous ancrer pour attendre l’ouverture du pont. Lucien a donc la possibilité de vivre quelques virements de bords, très bien réussis d’ailleurs!



Il fait beau et chaud, une fois ancrés dans Simson’s Bay, nous sautons à l’eau pour nous rafraîchir. Lucien et moi allons même jusqu’à expérimenter les « gratte vitre d’auto » pour enlever les « barnacles » qui ont décidé de croître sur la coque d’Absaroque. Très efficace!!!



À 17h30, le pont laisse enfin entrer les bateaux et nous allons retrouver notre ancrage en face de l’hôtel « Le Flamboyant ». Nous sommes heureux de cette belle sortie.


Additional photos below
Photos: 28, Displayed: 25


Advertisement

Et des magasins plus… accessibles pour tous les besoins!!          Et des magasins plus… accessibles pour tous les besoins!!
Et des magasins plus… accessibles pour tous les besoins!!

Des moteurs hors-bords aux électroménagers
Le mouillage de l’anse Colombier      Le mouillage de l’anse Colombier
Le mouillage de l’anse Colombier

des corps-morts (moorings) sont mis à la disposition des bateaux!
Les panneaux d’information sont faits en céramiques !!!             Les panneaux d’information sont faits en céramiques !!!
Les panneaux d’information sont faits en céramiques !!!

Notez l’astucieuse façon de débarrasser les plages des mégots de cigarettes !
Je n’ai pas pu résister…         Je n’ai pas pu résister…
Je n’ai pas pu résister…

y reconnaissez-vous un certain Carrouso? (pour ceux qui ont connu notre chien)


Tot: 3.061s; Tpl: 0.021s; cc: 13; qc: 43; dbt: 0.0233s; 3; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 2; ; mem: 1.4mb