Dernières semaines à St-Martin


Advertisement
Published: March 4th 2013
Edit Blog Post

De retour à St-Martin après notre escapade à St-Barthélémy, le vent s’est mis à monter et nous n’avons pas osé infliger à notre invité des conditions de navigations difficiles. Nous sommes donc restés dans le lagon. Nous avons marché jusqu’à la baie Rouge, avons pris le bus jusqu’à Marigot pour voir le carnaval et nous avons loué une voiture pour la dernière journée de façon à pouvoir aller conduire Lucien à l’aéroport « à sec »; en effet, avec ce vent, le voyage en annexe aurait été plus qu’humide!

Donc oui, il y a un carnaval à St-Martin (et pas à St-Maarten), nous avons assisté au défilé du mardi gras. Rien à voir avec celui de Fort-de-France mais tout de même bien réussi! Le seul hic, les autobus ne roulent pas pendant le carnaval et nous voulions aller fêter à Grand Case, donc nous sommes restés à Marigot! Pour nous rendre de la baie Nettle , où nous sommes ancrés, à Marigot, nous avons eu la chance d’avoir un bon samaritain qui nous a déposé « gratuitement » au centre ville. Pour le retour, nous avons dû prendre un taxi…

Lors de notre balade à la baie Rouge, la
Pour nos amis de Cappuccino!      Pour nos amis de Cappuccino!      Pour nos amis de Cappuccino!

Un nouveau drapeau français flotte sur les ruines du Fort St-Louis (proportion 30-33-37 pour les bandes de couleurs…)
mer était très grosse, plus grosse que lorsque Roseline avait tenté une saucette au début janvier… c’est tout vous dire. Nous avons marché sur ce qui restait de plage et contemplé la force de la Nature!

Notre ami Lucien nous a quittés le 14 février et nous avons repris notre routine de travaux. Nous avons pris le temps de refaire le bois extérieur et d’y appliquer la deuxième couche de protecteur scellant. Nous avions donné un contrat pour enlever tout le vernis sur les bois extérieur pendant notre absence à Rodney Bay (durant l’été). Je dois avouer que j’adore l’aspect du bois et la facilité de l’entretien. Nous n’avons qu’à laver le bois à l’eau et au savon puis rincer. Ensuite, quand c’est bien sec, on applique le scellant au pinceau « mousse », un jeu d’enfant. Pas de diluant, pas de lavage de pinceau ni de produit chimique inflammable… facile et vite fait!!! Vive le Semco Teak Scealer!! On ne le trouve que chez Budget Marine, nous avons donc fait notre réserve pour l’année avant de partir!!

Un soir, nous invitons nos amis de Saralane à venir prendre l’apéro et jouer une partie de dés. Nous leur avons donné la piqure et depuis ils se sont achetés des dés!!

Comme eux et nous avons des courses à faire un peu partout sur l’île, nous décidons de louer une voiture er nous en profitons pour explorer encore plus St-Martin. Nous allons jusqu’au Pic Paradis et, en revenant, nous nous arrêtons dans une salle de montre/galerie d’art dont Madeline avait vu les coordonnées dans une revue. Jugez par vous-même avec les photos!

Pendant que nous travaillions sur le bois, nous avons reçu un appel du « rigger », notre enrouleur d’artimon est prêt! ENFIN! Donc, le rendez-vous fixé au mardi 26 février est évidemment reporté au lendemain… Mais, finalement, le mercredi 27 février, nous nous dirigeons vers « f.k.g. » pour nous mettre au quai, à la même place, avec l’obligation de contourner un bateau déjà à quai. Cette fois-ci, la chance ne sourit pas… un coup de vent pousse le nez d’Absaroque et notre ancre se prend dans la filière du bateau à contourner. Cela coûtera un chandelier (pas pour nous mais pour l’autre bateau!!!)

Mais pour notre enrouleur, tout se passe bien, les deux gars remettent le tout en place en moins d’une demi-heure.
Petit défilé          Petit défilé          Petit défilé

avec des petits!!
Vers 16h00, nous quittons ce quai et heureusement le bateau à contourner est parti!!! Tout se passe à merveille pour nous.



De retour dans notre ancrage, nous attendons que le vent tombe pour remettre la voile d’artimon en place. Nous sommes déçus au prime abord car l’émerillon ne glisse pas librement sur la tige; il faut utiliser du silicone pour le lubrifier et arriver à le monter jusqu’en haut. Enfin tout fonctionne et la voile est remise en place. Nous sommes prêts à reprendre la mer!



Jean-Pierre découvre par hasard, en consultant les blogs de nos bateau copains, que nos amis de Méridien V arrivent à St-Martin. Nous sommes très heureux de les revoir. Cependant, la météo nous offre une belle fenêtre et nous décidons de profiter du « non-vent » pour descendre sur Antigua. Le départ est donc fixé au lundi 4 mars, pour un arrêt d’une nuit à St-Barthélémy suivi de douze heures de navigation (au moteur sans doute) pour atteindre Jolly Harbour à Antigua.

Nous nous affairons donc à refaire les réserves de frais (nourriture) et de pétrole (ici nous achetons du diesel dont le prix est calculé en euros mais que l’on paie au même montant en dollars américains, presque 30% d’économie!). Et, quand on a vu combien ça coûtait de faire rouler le moteur du bateau pour faire de l’eau et charger les batteries… nous avons décidé de racheter une nouvelle génératrice Honda.



Nous quittons donc St-Martin après avoir rayé la majorité des items de notre « to do » liste!!! En tout cas, nous sommes heureux de quitter « l’académie » car notre portefeuille, lui, souffre d’anorexie!! (alors que nous, nous souffrons d’embonpoint à cause du pain et des fromages!!)

Nous reprenons la route, après plus de deux mois de presqu’immobilité. Merci à nos invités qui nous ont permis de prendre des vacances, ce furent des moments formidables.


Additional photos below
Photos: 38, Displayed: 25


Advertisement

Après une baignade à la plage de l’anse Marcel, Après une baignade à la plage de l’anse Marcel,
Après une baignade à la plage de l’anse Marcel,

les jeunes du coin offre des petits gâteaux, les hommes se laissent tenter
Souper au Lolo #6 de Grand Case        Souper au Lolo #6 de Grand Case
Souper au Lolo #6 de Grand Case

le menu avec les Ti-Punch à 1,50 euro!!
Notre souper de célébration avec Lucien        Notre souper de célébration avec Lucien
Notre souper de célébration avec Lucien

la bouteille de mousseux dont le bouchon ira rejoindre la collection… (pour ceux qui sont venus à bord)
Voyez-vous ce que je vois?     Voyez-vous ce que je vois?
Voyez-vous ce que je vois?

Hé oui! Les Cabanons Fontaine !!!
Madeline est photographe de métier      Madeline est photographe de métier
Madeline est photographe de métier

ici nous sommes dans une « shop » de moteur car leur guindeau leur donne du fil à retorde (jeu de mot facile…)
Madeline et Skip, de Saralane,  en ont profité pour s’acheter de nouveaux oreillers….  Madeline et Skip, de Saralane,  en ont profité pour s’acheter de nouveaux oreillers….
Madeline et Skip, de Saralane, en ont profité pour s’acheter de nouveaux oreillers….

Il est temps de rentrer, il n’y plus de place dans cette petite auto.
Le lendemain matin, nous allons au Pic Paradis            Le lendemain matin, nous allons au Pic Paradis
Le lendemain matin, nous allons au Pic Paradis

une vue de l’île toute différente !


Tot: 1.012s; Tpl: 0.02s; cc: 7; qc: 60; dbt: 0.0166s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 2; ; mem: 1.4mb