Halong Bay, Vietnam (ou les Brumes Éternelles)


Advertisement
Vietnam's flag
Asia » Vietnam » Northeast » Quang Ninh » Halong Bay
February 27th 2011
Published: February 28th 2011
Edit Blog Post

23 février 2011



On quitte Hanoi pour se rendre à Halong Bay.

Une grosse brume opaque cache le paysage, alors que le ciel brouille l'air d'une petite pluie fine.

La température n'est pas idéale pour faire une croisière, mais que voulez-vous, il y fait rarement soleil paraît-il.





On transfert de bus à trois reprises... avant de se rendre à notre jonque au port d'Halong City.

Tout ça n'a rien pour m'aider à faire disparaître ce mal de tête qui persiste.

...



Halong Bay est vraiment impressionnante.

Ici, l'océan semble avoir immergé d'innombrables montagnes en y laissant que les sommets hors de l'eau.

Notre jonque serpente autour des rochers, ça et là... en évitant d'accrocher au passage les dizaines et dizaines d'autres jonques à touristes.

On est évidemment pas les seuls ici.

Mais je peux comprendre l'intérêt des gens à y venir par milliers à chaque année: le paysage unique d'Halong Bay est réellement surprenant.





On prend bientôt une chaloupe d'excursion accrochée à la jonque pour se rendre tranquillement à un quai d'ou part des randonnées de kayaks dans la Bay.

Super.

Mais au moment de revenir à notre bateau, le moteur de notre navette se met à s'époumoner et à salir le paysage d'une fumée noire de suie.

La chaloupe rend l'âme.

Super.

On nous remorque alors comme on pousserait un blessé en chaise roulante.

Pas surprenant donc que l'eau soit si polluée ici, si tous les moteurs se meurent.



De retour à la jonque, on nous sert un délicieux souper servit sur le pont.

Mais trois fois durant le repas, l'électricité nous lâchera.

Générateur défaillant.

On ne prévoit pas ici, on répare au fur et à mesure.



N.B: Mon mal de tête a pratiquement disparu au moment ou je me glisse dans mon sleeping bag au creux de la cale.

L'air frais (!!) de l'océan est le remède aux poisons des grandes villes.





Note à Moi-Même:

Tel que vu dans un menu vietnamien:

1- Esglutinous paste ( un peu collant pour le dentier j'imagine!)
2- Soupe au crotette et au mas an (Mets-en des crotettes!)
3- Bisteak et patate frite (Tiens tiens, il est à la voile et à la vapeur mon boeuf?)
4- Garlic bagucette (??)
5- Potato with garlic (c'est bien meilleur lorsqu'on ajoute du gralic!)





24 février 2011

À partir de notre jonque, on se rend en bateau sur Cat Ba pour y faire un court trek dans le parc national de l'endroit.

Encore une fois, il y a une petite pluie fine et un insistant brouillard sur le paysage.



Sur l'île, on emprunte un chemin boueux et serré pour se rendre en haut d'une montagne.

Plus on avance, plus l'ascension devient risquée.

Mes souliers s'agrippent alors difficilement aux rochers aiguisés, mais j'arrive tout de même au sommet en escaladant prudemment l'escarpement rocailleux.



La vue d'en haut aurait pu être splendide... si le soleil avait été au rendez-vous.

Mais on y voit que du flou.

On retourne alors au pied de la montagne, tout doucement, encore plus prudemment qu'à la montée.



On est trempé et salit par la glaise rougeâtre du trek alors qu'on entre dans le bus saturé de touristes silencieux.

Du transport, toujours du transport.



On serpente sur les routes de Cat Ba, île la plus vaste d'Halong Bay, avant d'atteindre notre navette flottante qui nous mènera à la Monkey Resort... sur la Monkey Island.

L'endroit est paradisiaque.

On y joue carrément les Robinson Crusoe de luxe.

On loge dans de petits bungalows sur pilottis aux toitures tressés en feuilles de palmiers devant lesquelles une plage de sable blanc et d'invitant kayaks nous attendent.

Malheureusement, le temps est toujours gris et le paysage, toujours voilé.

Malheureusement aussi, on est tous assommés par le trek et par les nombreuses heures de transport des derniers jours.





Le top confort de notre chambre me sourit.

Il me semble entendre les draps immaculés de mon lit queen me sussurer de venir m'y étendre.

Bon.

J'ai peut-être respiré un peu trop de Co2 ces derniers jours!





Note à Moi-Même:

Même après toutes ces semaines de voyage en Asie du sud-est, je n'arrive toujours pas à m'habituer: il faut jeter le papier Q souillé dans la poubelle et non dans la cuvette.

C'est comme un weekend sans fin dans un chalet au fond des bois.





25/26 février 2011

On est maintenant de retour à l'étouffante Hanoi.

On change évidemment de guesthouse et de ce fait, on change de quartier.

C'est terminé les odeurs de poissonnerie.



On passe ces deux derniers jours à Hanoi, à revoir ce qu'on a déjà vu dans la capital.

La nonchalance et la froideur des gens d'Hanoi est frappante.

Beaucoup semblent avoir une frustration profonde et silencieuse pour les gens d'ailleurs.

Ce ne fût pas mon cas, mais plusieurs voyageurs m'ont avoués avoir reçu des commentaires xénophobes de la part de certains locaux.

Ce que le Vietnam a vécut durant ce dernier siècle explique bien cette attitude défensive de leur part.

En effet, les invasions française, chinoise et américaine ont profondément marqué le peuple vietnamien.

Je vous l'avoue, j'ai bien hâte de poursuivre ma route vers les montagnes au nord et surtout, de quitter l'Hanoi-ayoye.



Le 26 février au soir, Laetitia reprend l'avion pour le Canada.

Je serai donc à nouveau seul à poursuivre la route inconnue du voyageur.



...



J'ai mon billet de bus entre les mains... destination Sapa, tout au Nord du Vietnam.

Les voyages en bus ont été confortables jusqu'à présent au pays des rizières.

Relativement confortables dois-je plutôt dire.

Ouaip.



Rien de rien ne pouvait présager la ride de cette nuit......



Etienne X


Additional photos below
Photos: 7, Displayed: 7


Advertisement



Tot: 0.081s; Tpl: 0.046s; cc: 9; qc: 23; dbt: 0.0125s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.2mb