Mamallapuram ( Là où les chauves-souris sont des mouches )


Advertisement
India's flag
Asia » India » Tamil Nadu » Mamallapuram
February 21st 2007
Published: January 31st 2013
Edit Blog Post

21 fév.

On quitte Pondicherry en city-bus. Direction: Mamallapuram.

Je demande au Ticket-Master dans la ferraille-mobile de nous faire signe lorsqu’on arrivera à destination. Mais le moustachu ne parle pas anglais.

Dialogue de sourd et muet.

‘’Mamallapuram. Mamallapuram’’ que je lui répète en levant les bras.

Il hoche la tête de gauche à droite.

Il semble me comprendre.



C’est après un deux heures de route que le Ticket-Master nous lance un hochement de tête. Tout porte à croire que c’est le signe qu’on attendait.

On agrippe alors nos packsacks comme si c’était des parachutes et on s’avance vers la porte de sortie.

‘’Sorry. Sorry’’ qu’on chuchote aux indiens dans le bus alors que nos bagages leur accroche la tête au passage.

"Get out" que nous dit le Ticket-Master alors que le bus semble encore en mouvement.

Get out : ce sont probablement les deux seuls mots qu’il connait en anglais.

Et c’est ainsi qu’on se retrouve parachuté à Mamallapuram.





Mais c’est que Mamallapuram est une charmante petite ville. Charmante et très touristique aussi.

De tout le restant de notre périple, c’est ici notre dernière chance de profiter d’une plage relativement peu achalandée. Les vagues devant nous rugissent dans la Baie du Bengale. Il y a des indiens qui se baignent en bobettes et des indiennes qui ne font que se mouiller en saree.

Le long des chemins sablonneux, de petites shops vendent des sculptures en granit et en coquillages.

Vous avez une petite fringale? Vous pourriez peut-être vous laissez tenter par ces crabes frits et roulés dans le masala.

Yik. Après les poussins, voici maintenant les crustacés épicés.

Bon. Nous, on préfère le resto.



Nous voilà donc sur le roof-top d’un resto, caché sous une hutte de foin.

Je me laisse tenter aujourd’hui par le poulet au beurre.

Au Canada, on peut choisir entre la cuisse et la poitrine. Mais pas ici. Il y a dans le creux de mon assiette une cuisse maigrichonne... et un coccyx!!! Non mais pensez-y! Je suis présentement entrain de gruger après un pèteux de poulet! Pouah! Je peux vous assurer maintenant qu’il n’y a pas grand viande après le postérieur d’une volaille indienne!



(Je me recommande un repas principal)



Note à Moi-Même :

Il ne nous reste que quelques jours avant de se rendre à Chennai... et à la grouillante Calcutta (Kalkatta).



22 fév.

Les gens viennent d’abord à Mamallapuram pour visiter le "UNESCO World Heritage Site". Houlà. Mais c’est qu’ils sont très impressionnants ces Temples de granit sur des plates-formes… aussi en granit.



Et c’est bourré de chèvres ici.

Je crois personnellement qu’elles partagent toutes le même neurone.

Ouaip.

Un jour, leur ancêtre cornu a grimpé ici... et l’innocent n’a probablement jamais retrouvé la sortie. Depuis ce temps, toute sa descendance cherche encore comment se rendre aux verts pâturages du bas!

Comme c’est bêêêête une chèèèèèvre!



Il fait sombre dans un des temples.

Il y a des chauves-souris accrochées aux murs de pierres. Je les vois juste là, devant mes yeux. Elles sont si près que je pourrais en capturer une à mains nues. C’est vraiment fascinant.

Soudainement, il y a un type qui entre dans le temple avec assurance, nullement effrayé par les petits vampires poilus. Il semble être le gardien de l’endroit.

Sans hésitation, il empoigne son balai de branchages.... et Clac!... il tape les bêtes volantes les unes après les autres comme si c’était des mouches.

Clac! Et re-Clac!

Toutes les chauves-souris se retrouvent donc rapidement à l’agonie sur le sol poussiéreux du temple.

Non mais merde. Ce sont des vertébrés criss!

C'est alors qu'on fout le camp, fâchés et complètement abasourdi par ce qui vient de se passer.

Certaines bêtes sont protégées des dieux hindous.

Mais pas la chauve-souris.



Le Site de Mamallapuram est grandiose et si calme. Mais dès qu’on en sort, les vendeurs, les quêteux et les guides improvisés réapparaissent pour brouiller le silence. Marilou et moi, on se faufile dans la foule sans trop de misère alors que les touristes fraîchement débarqués tombent dans les pièges ou rougissent de colère face à l’insistance des indiens. C’est toujours la même rengaine.



On s’arrête pour un petit lunch au restaurant. Je me commande une montagne de patates pilées.

C’est une révélation!

Le bonheur est dans les féculents!





23 fév.

On n’a rien vraiment de prévu aujourd’hui. On se promène dans Mamallapuram, la tête complètement vide. On butine de shop en shop sans trop savoir ce que l’on cherche. On jase davantage avec les commerçants qu’on leur achète quoi-que-ce-soit. Certains sont des illuminés qui croient capter nos émanations d’énergie positive. D’autres nous racontent leur cheminement de vie : orphelin, 8 frères et sœurs, travaillant de shop en shop, du Karnataka au Tamil Nadu, de Delhi à Chennai.



Derrière un bloc de ciment, des gypsies de la plus basse caste veulent nous vendre des colliers de billes en sandal wood.

Ou des frondes.

Ou des écureuils empaillés...

…qu’ils ont tués avec leur fronde.

C’est plutôt tentant un écureuil statufié en position d’attaque, non?

Mais n’est-ce pas illégal comme l’ivoire ou les bottes en peau de serpent?





On va respirer l’air salin sur la plage au coucher du soleil.

Il y a une tortue de mer d’un mètre qui fait la sieste dans le sable...

…oups... peut-être pas finalement. Il y a un peu trop de mouches et de crabes autour d’elle pour qu’elle ne fasse qu’une sieste.

Les vagues de la Baie du Bengale ici sont trop féroces. La pauvre tortue n’a jamais pu retrouver la côte. Épuisée, elle s’est laissé mourir sur la plage.



C’est plutôt triste comme fin... mais ça fait des belles photos.



Note à Moi-Même :

Demain : Chennai, quatrième ville la plus populeuse de l’Inde (6.4 million d’habitants).



Etienne X, le renard dans la basse-cour


Additional photos below
Photos: 19, Displayed: 19


Advertisement



Tot: 0.032s; Tpl: 0.019s; cc: 10; qc: 26; dbt: 0.0055s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.2mb