Des ours et un take-out à Tofino


Advertisement
Published: January 22nd 2022
Edit Blog Post

Le 20 août 2021,

Il est déjà temps de quitter la jolie Victoria et notre condo-hôtel grand grand luxe. Snif... Nous faisons un dernier petit tour en ville , à la découverte du parc urbain de Beacon Hill. Quel bel endroit, fleuri à souhait, avec d'immenses arbres partout et un défilé de paons, de canards et d'oies qui se promènent sur les sentiers. L'endroit a énormément de cachet. Les filles se défoulent dans l'aire de jeux puis nous allons visiter la mini-ferme. Nous avons un coup de coeur familial pour les bébés chèvres. La matinée démarre très bien, mais un long chemin nous attend maintenant, direction Ucluelet et Tofino, sur la côte Pacifique, au beau milieu de l'île de Vancouver. Le GPS nous annonce un trajet de 290 km et de 4hrs15... Sérieusement? Nous avons de la difficulté à croire que ce sera si long.... mais c'était sans compter la première portion du trajet, qui sera à l'image du boulevard Taschereau en pleine heure de pointe: une tonne de voiture et une tonne de lumières (désynchronisées)... On a l'impression de faire du sur place, le trajet parait interminable. On décide de faire un petit arrêt McDo au grand bonheur des filles, mais les stop-&-go auront raison de Maé et nous ferons un arrêt en catastrophe au bord de la route pour qu'elle rende son dîner... Notre calvaire à 50 kilomètres-heure se poursuit, mais nous improvisons ensuite un arrêt au Northern Lights Wildlife Refuge, un refuge accueillant des animaux blessés et les réhabillitant en vue d'un retour dans la nature. Si plusieurs animaux ne sont pas visibles afin de ne pas nuire à leurs soins et à leur réadaptation, ceux dont le retour en nature est impossible sont visibles pour les touristes de passage. Devant chaque enclos, on peut y lire l'histoire de l'animal, bouleversante: victime de braconniers, d'un accident de la route, tentative d'en faire un animal domestique, etc.. Les filles veulent qu'on leur raconte les réçits de chacune des bêtes. Pour ma part, je tombe sous le charme de l'aigle Casey, à l'aile cassée et déformée dans un angle impossible. Il est si près que l'on pourrait le flatter (mais il a le bec dissuasif). Il nous dévisage de son regard perçant. C'est particulier d'être si près d'une telle bête. Le parc compte beaucoup de rapaces, mais on peut aussi y voir un ours, des ratons laveurs, d'immenses corbeaux,
etc. Une visite à ne pas manquer, vraiment!



Après un dernier au revoir au refuge, nous reprenons notre route. Le GPS nous informe qu'il nous reste pas moins de 2 heures de route pour 130 km à parcourir... M. Google nous mentionne aussi des travaux majeurs en chemin... Travaux majeurs comme dans la route que nous devons emprunter est fermée toutes les nuits de 21:00 à 9:00, ainsi que pendant 6 heures au beau milieu de la journée. Le reste du temps, le passage est permis une seule fois par heure, dans chaque direction. C'est surréaliste, surtout que c'est la seule et unique manière de rejoindre Ucluelet et Tofino, sauf à vouloir prendre un hydravion... Bref, le trajet nous prend bien plus que 2 heures, mais nous avons tout de même été chanceux avec notre timing pour l'heure de passage... On commence à être bien écoeurés quand on arrive enfin en vue d'Ucluelet. Le décompte de kilomètres diminue rapidement sur le GPS, et c'est alors qu'à 2,8 kilomètres de notre hôtel très exactement, on aperçoit un ours noir, juste comme ça, qui mange tranquillement sur le côté de la route, à 10 mètres à peine!!! Nous, et tous les autres touristes derrière nous, nous arrêtons sur le bas-côté et observons la bête. On reconnaît les locaux qui passent à côté de nous en klaxonnant à tout vent pour chasser l'ours dans les bois. Cette rencontre nous requinque pour le reste de la journée et on en profite pendant de longues minutes!



On poursuit ensuite jusqu'au West Coast Motel on the Harbour, où l'on découvre notre grande chambre avec cuisine. Ce n'est pas le luxe, mais ce sera suffisamment confortable pour nous 5. Sur la porte d'entrée, on retrouve une multitude de consignes pour ne pas attirer les ours près de l'hébergement... Ils prennent cela au sérieux et on comprend bien pourquoi! Nous allons nous baigner à la piscine de l'hôtel, qui est aussi le centre sportif de la communauté locale. Justemant, trois locals y sont déjà. On échange quelques mots et l'homme nous raconte qu'il voit fréquemment un grizzli dans son jardin... Fréquemment comme dans à chaque jour... Bienvenue à Ucluelet!



Le 21 août 2021,

Ce matin, on se lève avec la brume. Afin de pouvoir déjeuner, je dois d'abord faire un petit détour par l'épicerie du coin. C'est à
moitié rassurée que je pars à pied en direction de l'épicerie. Je crains un peu une rencontre fortuite avec la faune locale... Finalement, la seule faune que je croiserai sera celle dans l'épicerie: groupes de jeunes backpackers, surfeurs, campeurs et des personnes visiblement issues des Premières Nations. On détonne un peu dans notre mode «voyage en petite famille». Après le déjeuner, on part vers le Wild Pacific Trail, qui porte bien son nom. Au programme, une magnifique randonnée de 2,6 kilomètres en bord de mer et dans une superbe forêt pluviale. Un panneau nous accueille et mentionne la présence possible de loups, de cougars et, bien sûr, d'ours, sur le sentier. Nous n'avons pas de difficulté à convaincre les filles de rester près de nous, surtout que nous sommes complètement seuls! Ici, la forêt change complètement de visage à chaque 10 pas: de boisé complètement décharné, on passe sans transition à une forêt luxuriante et pleine de mousse. Les vues sur l'océan démonté sont impressionnantes, avec partout de petits îlots rocheux qui ponctuent les flots. À plusieurs endroits, des chemins détournés permettent d'atteindre des plages sauvages. On s'attarde sur l'une d'entre elles, à la recherche de trésors de la mer.
Nous trouverons de bien jolis coquillages et quelques bernards l'hermite. Notre balade matinale se termine vers le phare d'Amphitrite, où les autres touristes nous ont finalement rejoint.



Après cette matinée agréable et un petit dîner rapide, on repart, cette fois vers Tofino. On s'arrête pour une balade sur la Rainforest Trail, une promenade en boucle de 1km sur trottoirs de bois, en plein coeur de la forêt pluviale. La beauté de la nature nous rend bien humbles, les filles apprécient énormément l'expérience et s'émerveillent devant la variété de la végétation présente. Elles veulent même récidiver et faire une deuxième boucle, mais on décide de partir pour ne pas gâcher le moment par un éventuel «Maman, je suis fatiguée de marcher» au beau milieu du sentier. On rejoint ensuite Wickanninish Beach, où il y a autant de brume que de vagues et on profite du paysage et des grands espaces. Puis, c'est retour vers l'hôtel. En faisant le plein pour la voiture (à 1,62$ le litre, tout de même), Carl offre malgré lui un pot-de-vin à un policier en donnant le mauvais numéro de pompe à essence à la caisse...Après rectification de la situation et un détour par le liquor store (tenu par des québécois!), c'est session piscine et un peu de repos.



Le 22 août 2021,

On se réveille avec le soleil! On compte bien en profiter. Nous nous dirigeons donc vers la South Beach Trail et planifions une petite chasse aux trésors familiale. Sur le sentier et la plage, nous devrons trouver un corail, une roche rayée, un déchet, alouette... Contre toute attente, l'élément que nous aurons le plus de mal à trouver, ce sera le déchet! Ah, c'est la nature comme on l'aime ici! Notre petit kilomètre de marche passe bien rapidement avec ces recherches, et on parvient enfin à la plage sauvage la plus parfaite qui soit! Et nous avons l'endroit pour nous tout seuls. Ce sera notre plus beau souvenir de Tofino et Ucluelet. On passe un long moment à explorer les lieux et à regarder les vagues énormes, on est si bien. On se décide finalement à regagner la voiture quand nous sommes rejoins par un petit groupe de 4 marcheurs. Nous nous rendons maintenant dans le très chic village de Tofino, où les chambres du Best Western se vendent pour la modique somme de 579$ (plus taxes)
la nuit... On décide alors de s'aventurer sur la Tonquin Trail, un petit sentier de 2,5 kilomètres aux portes du village, afin d'aller visiter d'autres jolies plages. Ici, le soleil brille toujours, mais le vent s'est levé et il souffle avec énergie.... Bref, c'est vraiment pas chaud...sans parler de la foule qui nous a rejoint... Bref, après South Beach, on reste un peu sur notre faim avec les plages qu'on découvre à partir du sentier Tonquin. Néanmoins, comme il est l'heure de manger, on se trouve une mignonne petite crique pour y pique-niquer devant la mer. Mais les filles sont maladroites à tenter de manger en équilibre sur les roches, et il y a autant de thon par terre que dans leur estomac... On repart vite car nous sommes ici sur le territoire de Yogi l'Ours. Bye-bye Tonquin Trail! De retour au village, on se fait plaisir avec une bonne crème glacée aux saveurs locales puis il est temps d'aller voir la célèbre Long Beach, paradis des surfeurs. Et surfeurs il y a... Le parking est plein, archi-plein, et c'est par un coup de chance qu'on parvient à se stationner après avoir un peu tourné en rond, comme beaucouo d'autres
voitures devant et derrière nous. Naturellement, la plage est magnifique, et longue! On observe le jeu des surfeurs dans l'eau et les filles se contruisent un énorme château de bois flotté, du bien beau travail d'équipe! Mais avec les 15 degrés ambiants, je ne mets même pas un orteil à l'eau malgré le soleil.



Nous prenons finalement le chemin du retour vers l'hôtel, car on ne doit pas déroger à notre rituel de la piscine de fin de journée. Sur le trajet, nous avons la chance de croiser à nouveau un ours! Mon cher mari peut constater que je n'ai définitivemen aucun instinct de survie quand mon premier réflexe, quand on arrête la voiture juste à côté de l'ours, c'est d'ouvrir la fenêtre pour mieux le voir... Oups... Pour notre dernière soirée à Ucluelet, on décide de se faire plaisir avec un souper au resto. On choisit le Howler's Family Restaurant, qui, avec un nom comme cela, devrait bien nous convenir. Quelle erreur monumentale... 1heure15 après avoir commandé et deux interventions polies de Carl plus tard, on reçoit finalement deux repas pour enfants et l'entrée de Carl... c'est vrai que des ailes de poulet, c'est très long à préparer... Le couple à côté de nous, des habitués, nous disent qu'ici, il faut insister pour être servis... Eux sont arrivés après nous, ont commandé, reçu leur assiette, payé et quitté tandis que nous sommes toujours en attente...10 minutes plus tard, toujours sans avoir reçu aucune autre indication quant au reste de notre commande, je me lève et me présente devant le boxe des serveurs, qui doivent bien être 7 ou 8. Je me fais superbement ignorer... Quand l'un d'entre eux daigne me jetter un regard, je vois rouge. Tous les serveurs et le restaurant au complet doivent m'entendre me plaindre que c'est inconcevable que dans un restaurant dit familial, cela prenne autant de temps et que l'on ait aucune explication quant à notre commande. Je retourne finalement m'asseoir et une gérante s'approche timidement de notre table pour nous dire qu'ils n'ont plus de pâtes pour le 3e repas pour enfant et demande si l'on peut faire un autre choix. Je vois rouge à nouveau, et donne sans nul doute un spectacle très divertissant (et à haut volume) en exigeant immédiatement que le reste de la commande pour adulte soit annulé, qu'on prépare le repas de la dernière en
take-out et qu'on apporte l'addition. Les filles sont perturbées de me voir si colérique et pour la première fois de ma vie, je sors d'un resto sans avoir mangé, sans avoir laissé un sou de pourboire et en colère noire. Carl est plus chanceux, il aura droit à un petit geste commercial et se fera apporter son repas (gratuit) à emporter. Je passe ma frustration à rédiger des avis incendiaires sur google et cie (et en parallèle, je vide aussi notre réserve de friandises). Notre séjour à Ucluelet se termine sur cette mauvaise note car demain, nous prenons la direction de Vancouver, la dernière étape de notre voyage.


Additional photos below
Photos: 31, Displayed: 30


Advertisement













Tot: 0.054s; Tpl: 0.016s; cc: 11; qc: 32; dbt: 0.0232s; 1; m:domysql w:www (10.17.0.13); sld: 1; ; mem: 1.1mb