Sauter ou ne pas sauter... la question ne se pose pas!


Advertisement
Greece's flag
Europe » Greece » South Aegean » Santorini » Fira
September 21st 2015
Published: September 21st 2015
Edit Blog Post

IMG_0801IMG_0801IMG_0801

Les marches, les ânes pis la marde
Une autre journée parfaite s’est achevée hier! On a commencé la journée relax en se prélassant à la piscine de notre hôtel, puis on est partis vers 12h30. On a attrapé un gyros chacun à 2,50 euros (!!!!!!!) à la place centrale de Fira, puis on a continué notre chemin jusqu’au téléphérique… On avait une petite croisière dans la caldera à 14h30. Il y a plein de croisières du genre à Santorini, donc plein de compagnies. La plupart des touristes achètent ça dernière minute directement à Santorini mais moi, étant la freak que je suis, j’ai fait des recherches… J’ai épluché Trip Advisor pour trouver le meilleur rapport qualité-prix, et je pense bien l’avoir trouvé! On a pris la compagnie Santorini Cruises avec le bateau Thalassa, et on a passé une journée extraordinaire. Ça ne pouvait pas être mieux.

Mais avant d’en arriver là… le téléphérique. Dans le fond, les bateaux pour les croisières sur la caldera partent tous du vieux port de Fira (pas celui où on est arrivés en traversier). Pour se rendre au vieux port, on a trois options : 1-le téléphérique 2-descendre à dos d’âne les 300 millions de marches qui zigzaguent éternellement ou 3-descendre à
IMG_0802IMG_0802IMG_0802

Les pauvres bêtes
pied les 300 millions de marches qui zigzaguent éternellement EN PILANT DANS LA MARDE D’ÂNE. Poules de luxe que nous sommes, on s’est dit : pfff, on va prendre le téléphérique certain! Ah. La file toé chose. La file de touristes fous qui ont décidé que la marde de donkey, c’était pas bon pour leurs tits pieds. Ah ben maudit bâtard. Fuck le téléphérique, on va prendre les marches, c’est sûrement pas si pire que ça… Ah. Moi, la fille brillante qui pensait prendre le téléphérique, j’étais en flip flop. Jérôme en souliers d’eau. Quelle aventure!!! De la marde d’ânes partout (ça sent bon!!), des dalles tout croches qui glissent, des ânes partout, des Grecs qui demandent si on veut une « donkey ride for 5 euros » partout… bref, le paradis. Et pour ceux qui se demandent pourquoi on n’a pas abusé des ânes… ben c’est ça, on n’a pas voulu abuser des ânes. Pauvres petites bêtes. Elles ne sont pas super bien traitées et c’est crissement dangereux, cette descente de fou. En plus de ne pas vouloir abuser des pauvres bêtes, je ne voulais pas risquer ma vie. J’aurais été stressée tout le long de descendre là-dessus!
IMG_0812IMG_0812IMG_0812

Sur le bateau

Bref, la descente a été ardue, mais on est finalement arrivés au vieux port. Et après un léger stress de ne pas trouver notre bateau, on l’a finalement trouvé! Quel beau bateau de pseudo-pirate en plus! Lol. C’est peut-être fake, mais au moins on avait de la place, en masse de place, contrairement à certains bateaux surbondés avec les touristes tout cordés dessus. Il était agréable, notre bateau!

Notre premier arrêt, c’était l’île volcanique. On a fait une randonnée assez épuisante au soleil tapant pour monter tout en haut du volcan. La guide, Nadia, était super intéressante et passionnée. Elle nous a raconté tout ce qu’il y avait à savoir sur les volcans et plus encore. Elle a fait des recherches personnelles pour en apprendre davantage et elle a rencontré plein d’experts et donc elle avait des infos supplémentaires, et Jérôme et moi on buvait littéralement ses paroles. Finalement, j’ai peut-être dit des niaiseries dans un autre billet, alors je rectifie : Santorini était bien une île ronde jadis (d’ailleurs, de l’île du volcan, c’était complètement fou parce qu’on est au milieu de la caldera, donc on voit tout autour les bouts d’îles qui formaient auparavant un tout), mais
IMG_0817IMG_0817IMG_0817

Vue sur Imerovigli
c’est suite à une succession d’éruptions volcaniques qu’on en est où on en est présentement et l’île volcanique actuelle n’a jamais fait partie de l’île originale, elle est née beaucoup plus tard. C’est la plus récente de toutes les îles de la méditerranée. En gros, des parties ont été immergées, d’autres sont ressorties, etc. Il y a quatre volcans sur l’île qu’on a visité, donc un cratère double qui est encore actif mais dormant. On voyait de la fumée s’en échapper et on sentait le souffre et la chaleur. Assez impressionnant merci! La guide expliquait que les volcans étaient sous l’eau et que le phénomène de Santorini est unique au monde. Vraiment intéressant!

Et là, il faut que je m’arrête dans mon récit d’aventure pour vous parler d’une des passagères du bateau. On va l’appeler Miss Bikini. Miss Bikini, elle est blonde, elle a la face pleine de silicone et de grosses boules refaites qui sortent en partie de son petit bikini. Miss Bikini, ça faisait pas 2 minutes qu’on était dans le bateau qu’elle était en bikini (les autres ont gardé leurs vêtements pour commencer parce qu’on savait qu’on commençait par le volcan), un verre de bière à
IMG_0838IMG_0838IMG_0838

Sur l'île volcanique
la main et le cul qui se dandinait au rythme d’une musique qui n’existait que dans sa tête. Miss Bikini, elle venait avec un chum à la grosse bedaine et une petite fille de 3-4 ans qui courait partout dans le bateau sans surveillance. Quand on a accosté pour l’île volcanique, le chum bedonnant a dit « shouldn’t you put a shirt or something? » MAIS NON. Miss Bikini a gravé le volcan en bikini et flips flops. Juste avant de sortir du bateau, elle s’est remaquillée (elle l’a fait au moins 2 fois au cours de la croisière, mais ça c’est juste ce qu’on a remarqué) parce que sur le volcan, elle était bien préoccupée par faire de jolis selfies. Pendant que la guide parlait, Miss Bikini s’est éloigné du groupe et s’est mise à selfier à fond, repoussant ses cheveux d’un côté, courbant les hanches de l’autre… de toute beauté, Miss Bikini. Le plus beau de toute cette aventure, c’est que Miss Bikini n’a pas vu le coucher de soleil. La finale de la croisière, c’était ça : admirer le coucher de soleil sans les 15 milles Japonais en furie qui te collent au cul. Mais Miss Bikini,
IMG_0841IMG_0841IMG_0841

Miss Bikini!!!!!!!!
elle avait probablement trop bu : elle est restée couchée tout le long du coucher de soleil, des lunettes fumées sur les yeux et une serviette sur le corps. Pendant ce temps-là, son chum regardait le coucher de soleil en solitaire et laissait sa petite courir partout en criant avec un autre petit garçon dont les parents se payaient une croisière romantique en toute tranquillité. Ce sont les membres de l’équipage qui ont dû intervenir plusieurs fois auprès des enfants parce qu’ils criaient et couraient et gâchaient le moment pour tout le monde, sauf les parents qui eux étaient bien débarrassés. Ah, ces chers touristes!

Bref, Miss Bikini, elle était bien divertissante! Après le volcan, on a fait 2 autres arrêts. Le premier, c’était près d’une autre petite île volcanique où il y a des sources sulfureuses, donc chaudes, qui tachent le maillot de bain en orange! Haha. Le deuxième arrêt, c’était près de l’île de Thirassa dans les eaux les plus bleues et claires que je n’avais jamais vues de toute ma vie! Le plus beau dans tout ça, le top du top de l’expérience, c’était de sauter du bateau !!!!! Dans les deux cas, le bateau n’accostait pas. Il y avait une échelle à l’avant du bateau pour les peureux, et l’expérience du vie à l’arrière pour les courageux!!! Sur le coup, je l’avoue, j’ai failli être déclarée peureuse… C’était super haut, il fallait monter sur le rebord de la rambarde, et c’était définitivement effrayant. Finalement, je l’ai fait quatre fois!!!!! Deux fois à chaque arrêt, et Jérôme aussi. À la quatrième fois, j’avais aussi peur qu’à la première…lol! C’était juste tellement, mais tellement palpitant!!!! Ça rentre creux dans l’eau, quand on saute haut comme ça… et au deuxième arrêt, Jérôme avait apporté son masque, donc on a pu observer les fonds marins avec l’eau si claire… et ils étaient loin, les fonds marins!!! C’était vraiment creux et impressionnant. Quelle belle expérience!

Et puis après le deuxième arrêt, on a mangé. Ils ont servi plein de petits mezzes (tapas grecs) traditionnels : feuilleté aux épinards, feuilleté au fromage, légumes, feta, tzatziki, bouchées de saucisses, feuilles de vignes fourrées, etc. Le tout arrosé de vin. C’était très bien. Et finalement, on a pu voir le fameux coucher de soleil en toute tranquillité avec des cris d’enfants et un des membres de l’équipage qui jouait du saxophone. Finalement,
IMG_0847IMG_0847IMG_0847

Boubou sur un volcan!
ok, on l’avoue, il est beau le maudit coucher de soleil de Santorini. Pas au point d’échanger de la sueur avec des centaines d’étrangers, mais quand même… 😊

Donc voilà. C’était une merveilleuse journée, encore une fois!


Additional photos below
Photos: 23, Displayed: 23


Advertisement

IMG_0852IMG_0852
IMG_0852

Cratère qui fait dodo
IMG_0856IMG_0856
IMG_0856

Boubou et les couleurs volcaniques
IMG_0861IMG_0861
IMG_0861

Moi et la vue
IMG_0866IMG_0866
IMG_0866

Encore!
IMG_0878IMG_0878
IMG_0878

Sur un bateau de pirate!!!
IMG_0886IMG_0886
IMG_0886

Sources chaudes (orangées)
IMG_0889IMG_0889
IMG_0889

ON SAUTE!!!!!!!!!!!!!!
IMG_0891IMG_0891
IMG_0891

Eille! C'est ma bière, ça!
IMG_0897IMG_0897
IMG_0897

Notre souper
IMG_0925IMG_0925
IMG_0925

Nous et Ammoudi Bay (Oia)
IMG_0935IMG_0935
IMG_0935

Coucher de soleil
IMG_0943IMG_0943
IMG_0943

C'est romantique un coucher de soleil!
IMG_0946IMG_0946
IMG_0946

Y'a des touristes qui tuent pour voir ça!
IMG_0955IMG_0955
IMG_0955

De l'autre côté du soleil


Tot: 0.681s; Tpl: 0.055s; cc: 7; qc: 56; dbt: 0.0326s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb