Bastia, cap Corse, vino et objets inanimés


Advertisement
France's flag
Europe » France » Corsica » Bastia
October 14th 2017
Published: October 16th 2017
Edit Blog Post

Arrivés à Bastia (Erbalunga, pour être plus précis). Mettons que Bastia semble être une assez grosse ville assez peu intéressante. Pas beaucoup de bon commentaires. Alors on va en banlieue. Mettons comme à Carignan, mais en vraiment plus petit et collé sur la mer.





On prend possession de notre appartement. 3e coup de circuit en 3 apparitions au bâton. L'appart est immense. Romy a sa chambre à elle toute seule. Et nous, on a une terrasse accessible directement de notre chambre, avec vue (partielle) sur la mer. Tout se fait à pied. C'est génial. Ou presque. On est rendu au stade du voyage ou on doit faire notre lavage.



On part une brassée. Tout va à merveille. La brassée est finie. Le linge n'est pas essoré. Je me dis que j'ai du mal comprendre les settings. Je Check comme il faut sur la laveuse. Je vais voir sur internet. Cette marque de laveuse n'existe que pour les pièces détachés. Les hiéroglyphes expliquant les options sont incompréhensibles. Je repars la brassée avec de nouveaux settings. Même résultat, linge non essoré. Je réessaie. Third time's not the charm. Même tabar*** de résultat. Il est rendu 10:00 le soir. C'est la première de 2 brassées. On va dire que je suis crispé. Après avoir passé en revue l'entièreté de mon vocabulaire catholique et après 3-4 coups de pieds sur la cr*** de laveuse , Geneviève intervient et déclare: Ça suffit! On va le faire nous même!! De kessė? Que je répond. On va l'essorer à bras, qu'elle dit! Et c'est ainsi que nous avons passé 0,5% de notre voyage à essorer du fu**ing linge. #onsennuiedespetitesvieillespasdedentsduperouquifaisaientnotrelavagepour50cents



Lendemain matin, c'est au tour de la machine à café. Geneviève tente de se faire un café, avec son café moulu. Turns out que c'est une machine qui fonctionne seulement avec des sachets (genre Nespresso mais en plus poche et moins polluant). La machine est jammée et ne s'ouvre plus. Un autre 15 minutes qui disparaît et qu'on ne reverra jamais... #alarecherchedutempsperdu



Le temps file, on commence à être tard pour faire le cap Corse. Je propose donc d'aller goûter des vins à Patrimonio, LA région viticole de prédilection en Corse. On arrête pour dîner en chemin dans un resto avec une vue magnifique sur les vignobles, la bouffe est excellente et la tarte aux pommes est à se jeter par terre. En sortant de là, je crie " F*** you Karma, I won! Et Karma qui me répond: LOL!



Avant de partir, j'avais fait mes devoirs. J'avais une liste des vignobles à ne pas manquer. Comme je conduis, j'ai fait preuve de retenue. premier vignoble, on arrive. Personne. On sonne. Un veille dame finit par se pointer. On goûte 3 vins. Excellents. On en achète 2 sur 3. Ça promet! Le vignoble suivant est fermé. L'autre aussi. Ça regarde pas très bien, alors on improvise.



Première impro: style imposé thème "vous dérangez"! On débarque au comptoir de dégustation, lequel est ouvert et publicisé sur le bord de la route. Ils sont 4 assis sur leur steak à jaser. L'un d'eux fini par se lever quand on entre. Je déclare: on vient pour goûter des vins. Il me répond: lesquels? Mon premier réflexe est de lui répondre " les tiens", mais je sens que les 2 neurones et demi du dividu ne sont pas suffisants pour déchiffrer l'ironie. J'y vais donc pour une réponse plus safe: bah, Blanc, rosé, rouge, muscat. On se dépêche de goûter pour les laisser tranquille et on se lance dans l'impro #2.



2e impro: style libre, thème: abondance. On arrive, le dude, super enthousiaste, il sort 2 verres et 8 bouteilles. Et il se pousse faire autre chose. Je prend un verre et je le regarde d'un air dubitatif. Il me répond: ah! Servez-vous! #siseulementjeneconduisaispas...



On a donc goûté 2 rouge (même vin, 2 années différentes), 1 blanc, 1 rosé, 1 muscat, 1 vin à la pêche, 1 vin à l'abricot et une eau de vie de muscat. À 50% d'alcool. Ce sera donc tout pour les dégustations. En France, la limite est .05 pour conduire



Le lendemain, on se lance dans le tour du Cap Corse. Premier arrêt, Macinnaggio, à partir d'où on se fait une petite randonnée de 2:00 (3:00 avec Romy) pour aller voir une tour génoise. La conduite en Corse est franchement plus agréable que je pensais. Et comme c'est pas vraiment possible de s'endormir au volant, je trouve le tout très agréable. On s'était fait recommander de faire la route d'ouest en est pour ne pas être sur le côté de la route qui donne sur la falaise, mais ça ne flottait pas dans notre planning. Heureusement, Geneviève n'a pas le vertige. La vue est époustouflante. On laisse tomber Barcaggio parce-que Romy, avec son rythme tortuesque nous a mis en retard sur l'horaire et on va directement à Nonza. Et on prend l'apéro en haut de la tour en admirant le paysage (et la plage (noire) de résidus d'amiante). On a laissé faire la baignade. J'aurais bien voulu arrêter de nouveau à Patrimonio mais il est trop tard. On ne réussira même pas à revenir à temps à la maison pour éviter la noirceur. Et si conduire de jour en Corse est fort agréable, conduire de nuit, est particulièrement désagréable.



Le lendemain, pour notre dernière journée de vraies vacances en Corse, on décide (finalement) de prendre ça relaxe pour vrai. On déambule dans la ville de Erbalunga et passe l'après-midi à la plage (bon... quand on dit plage, on pense tout de suite au décor bucolique, au sable fin à perte de vue... il faudrait un autre mot pour désigner une bande de 30 pieds de large de galets qui donne sur la mer... paradis pour le concours de galets !



Qu'importe, je profite d'une micro sieste de Romy pour aller faire un peu de snorkeling. Geneviève tente sans succès de se reprendre pour le concours du lancer du galet. Je sors donc grand vainqueur avec 8 bonds suivi de Geneviève avec 5 bonds et Romy 1 bond.



Et déjà, le voyage se termine. On doit rapporter les trucs de bébés et la voiture pour midi le lendemain. Surprenamment, pas de problème pour rapporter l'auto. Elle est intact. Bien hâte de voir si on va avoir des nouvelles du ticket de Genevieve. On se promène un peu dans Bastia, mais c'est pas une ville particulièrement bucolique alors... j'en profite pour aller à une dégustation gratuite de Cap Corse, un jus de raisin fermenté avec des herbes. Le rouge est délicieux. Geneviève préfère le blanc. On achète les 2.



Et déjà, on doit reprendre le bateau. Et l'avion. L'avion qui s'est passé 100 fois mieux qu'à l'aller, même si prendre l'avion avec un enfant de 18 mois reste un défi et pas un moment particulièrement relaxant...



Alors voilà. C'est la fin des premières aventures de Romy outre mer.



Prochains épisodes en 2018.



Denis, Geneviève et Romy



PS: en avion, je trouve déjà ça désagréable les gens qui inclinent leur siège pour dormir... alors je vous laisse deviner ce que je pense des gens qui inclinent leur siège pour écouter un film....

PS2: parlant d'avion, je suis allé dans une toilette d'avion pour la première fois au retour de Corse pour aller changer Romy. Premier constat, c'est petit, mais efficace. Deuxième constat, les gens sont vraiment tous des porcs. La toilette était DÉGOÛTANTE! Ça prend soit beaucoup de talent ou beaucoup de volonté pour arriver à souiller autant une toilette en si peu de temps. #nohopeforthehumanrace

PS3: a 2 occasions, à Bastia, on a vu des avions de chasse passer en rase-motte (probablement pas plus haut que 200-300 pieds). Est-ce que c'est la guerre et personne ne nous l'a dit? Qu'est-ce que Donald a fait à la Corse?

PS4: on a croisé des pancartes disant de se méfier des "animaux qui divaguent"...j'ai failli en voler une!

PS5: Romy fait maintenant de nouvelles associations (fort probablement inculquées par sa mère): 1. ça pue: "papa pet" 2. Tab....k de cr....s: "papa fâché..."

PS6: je sais pas si c'est parce-que les Corses ont une grande gueule, mais les cuillères à soupe, dans les apparts qu'on a loués, étaient toutes immenses.


Additional photos below
Photos: 9, Displayed: 9


Advertisement



Tot: 0.445s; Tpl: 0.085s; cc: 12; qc: 54; dbt: 0.0425s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb