Back to Sofia / София, Bulgaria (Mission Accomplie ou Le Depart de l'Agent Secret)


Advertisement
Bulgaria's flag
Europe » Bulgaria » Sofia City » Sofia
July 28th 2014
Published: July 29th 2014
Edit Blog Post

27/28 juillet



(De Varna vers Sofia)



Je suis dans un vieux train rouille en direction de Sofia.

Night train.

Je suis le seul passager de ma capsule.

Il y a quatres bancs vides devant moi qui font face aux identiques quatres bancs de mon cote.

Le train ballotte dans la tiede nuit ferroviaire.

Parfois, pour me degourdir, je vais longer les corridors metalliques en m'imaginant agent secret en terrain ennemi.

Ke-Klock, Ke-Klock, Ke-Klock font les rails sous les wagons.

(Musique de James Bond)



Par les fenetres entre ouvertes, j' observe les paysages industriels illumines par les usines au ralentit et par les veilleuses rouge des inactives cheminees s' etirant comme des canons qui auraient la puissance de trouer la lune.

Thermo nucleaire.



La fenetre dans ma capsule personnelle s'ouvre grande comme une porte.

Je l'ai teste.

Je me dis que si un mechant communiste me surprend et decouvre mon identite secrete, je pourrais aisement y sortir... et aller courir sur le toit du train en mouvement.

Ouais.

Mais pour faire ca, ne devrais-je pas etre en veston-cravate avec un martini dans la main?

N' est-ce pas un prerequis?

Parce que pour l' instant, ma credibilite en matiere d'agent d'infiltration est pas mal au plus bas, avec mes joggings, mon toupet en angle et mes toutes nouvelles gougounes achetees a prix fort a Varna.

Et pis ca court mal en gougoune en plus...



Je profite de l' absence de passager pour m' allonger sur les quatre bancs vides de mon cote de capsule.

Je suis cache dans mon kangourou anti balle.

Je ne suis peut-etre pas un agent secret chic... mais je suis un agent secret confortable.

L' habit ne fait pas le moine que dit le proverbe.

Et je ne suis definitivement pas un moine.



...

Le train ralentit vers les 6h00 du matin.

J' avais prevu l'arrivee au coeur de Sofia dans les environs de ces heures-la.



Moi dans le train: "Sofia?"

Une femme dans le corridor: "Sofia"

L' homme avec un casque de velo: "Sofia!"

La madame qui poinconne: "Sofia da!"

Les deux jeunes filles dans la capsule voisine: "Sofia?", " Sofia!"

Le chien dans les bras de la dame a chapeau: " Софиа"



C' est ainsi que je debarquai a la gare centrale endormi de Sofia.



C' est marquant le calme regnant dans la ville, et particulierement dans la gare de la capitale.

Les locaux commerciaux vitres en serie ne sont pas que vacants, ils ont ete carrement abandonnes.

Mes pas font de l'echo dans les corridors vides et ruisselants de la gare.

Les infrastructures sont la mais il manque les gens pour les utiliser.

Ambiance d'erreur nucleaire.

La population a perdu (peut-etre) espoir, et a quitte le bateau.



Population Bulgarie 1990: + ou - 9 millions

Population Bulgarie 2014: + ou - 7 millions

C' est presque le quart des bulgares qui ont quitte le Pays ca.



Je marche les 20 minutes qui separent la gare centrale a l'Hostel Mostel de Sofia. C'est dimanche, 6h30AM dans la capitale.

J'aimerais bien dire que la vie s'eveille mais ce serait faux. C' est le calme plat sur la route.

Un tramway presque vide passe parfois. Et quelques taxis aussi, avec des chauffeurs qui fument en attendant que la vie s'eveille.

Mais je ne pense pas qu'ils vont arreter de fumer de si tot.



J'arrive au guesthouse et doit attendre jusqu'a 13h00 pour mon check-in... et pour prendre une douche.

Je sent la mission accomplie.



Je trouve un Starbuck ou me poser en attendant mon lit dans le dortoir.

Derriere le comptoir, la bulgare toute serieuse m'offre le cafe.

Elle me l'offre sans me sourire.

"Wake up" est ecrit sur le verre de carton... avec dessus, un bonhomme sourire au crayon feutre.

Quand on se fait offrir un cafe dans un Starbuck vous savez, c'est qu'on a vraiment l'air d'en avoir besoin d'un!



...



Je prend enfin possession de ce qui me servira de couchette et me retrouve finalement sous la douche a me laver l'agent secret.

Je suis finalement un voyageur tout propre a sofia.



Je revois donc ce que j'ai deja vu a mon arrivee dans la capitale bulgare.

Je passe saluer Lachezar-Kacho et Andrey, les gars de l'agence Zig Zag, et puis je retourne voir Sophie de Sophia et Sylviya a la terrasse.

Oh. Et puis je salue Loverboy aussi, car vous savez quoi? He oui. Il est au guesthouse de Sofia, le rasta pas beau qui n'arrive plus a frencher.

Et voila.

C' est toujours ainsi lorsqu'on boucle la boucle du voyage.



On revoit, et on salue,

avec un dernier sourire (de ma part du moins) en guise d'adieux.



Note a Moi-Meme:

Peu importe tout le sucre qu'on peut mettre dans un plat de pates, ca ne fera quand meme jamais un bon dessert.



Etienne X


Additional photos below
Photos: 9, Displayed: 9


Advertisement



Tot: 0.391s; Tpl: 0.057s; cc: 13; qc: 31; dbt: 0.0176s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb