Spicy, plages, shih tzu, cipro et compagnie..


Advertisement
Thailand's flag
Asia » Thailand » Eastern Thailand » Koh Chang » Koh Chang
October 25th 2012
Published: October 25th 2012
Edit Blog Post

21 au 25 octobre



Et oui, nous voilà enfin sur une île paradisiaque thaïlandaise, Koh Chang. L'hôtel est absolument magnifique. Nous avons notre propre petite villa toute blanche, avec vue sur le canal aquatique juste devant et petite piscine-jacuzzi sur le balcon. Vraiment, c'est superbe et très romantique. On s'étonne d'ailleurs que l'hôtel compte tant de familles parmi ses clients, ça nous semble plutôt un parfait hôtel pour une lune de miel, avec une piscine à débordement faite de vraies pierres et un resto au bord de l'eau, sur un quai,sans remparts. Le seul bémol, c'est la plage de l'établissement, pas tout à fait nettoyée selon nos standards. En effet, ici, pendant la saison des pluies, la mer ramène sur les rivages plusieurs débris de bois flotté, que l'hôtel se donne plus ou moins la peine de ramasser. Malgré cela, l'eau est cristalline comme jamais et vraiment très chaude, presque trop pour vaincre la canicule.



Notre première journée nous la passons sur une plage voisine, White Sand Beach, très développée et touristique (mais plus propre par contre). On se dégotte un petit resto qui offre une belle bande de sable et des chaises confortables à ses clients, ainsi que le WiFi gratuit. On y sera de 10:15 à 17:45. On alterne les shakes aux fruits, les pauses à l'ombre, la baignade, les drinks et les séances de bronzage en règle. On est vraiment en vacances! D'ailleurs, on se paie notre 12e heure de massage du voyage, sur la plage cette fois! La grosse vie! On a malgré tout une petite angoisse quand on se rend compte que Carl a apporté seulement le restant de notre argent américain et a laissé tout notre argent local à l'hôtel. On se croise les doigts pour que sa carte de crédit récalcitrante nos permette de faire un retrait afin de pouvoir payer nos massages! En effet, en Thailande, contrairement à Singapour et au Cambodge, les guichets ATM sont très capricieux avec les cartes de crédit, sans distinction Visa ou Mastercard... Finalement, on est chanceux aujourd'hui, on retire notre précieux pécule et on paie nos masseuses. On termine la journée en beauté dans un excellent restaurant italien avant de rentrer sagement à l'hôtel.



Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas. Mon cher mari n'a pas dormi de la nuit: grosse fièvre, crampes, frissons et bouffées de chaleur, mal de tête, mal de coeur, tout y passe... Au matin, il ne va pas mieux... Vraiment pas mieux. Je le trouve à grelotter sur le balcon avec jeans, coton ouaté et bas remontés jusqu'aux genoux... Il fait au moins 30 dehors, sans parler de l'humidité... L'infirmière en moi sort la trousse de médicaments, le thermomètre et les serviettes d'eau froide, même le Cipro y passe au bout d'un moment... Faut croire que son dîner de barracuda d'hier n'a pas passé... ou peut-être ses pâtes au fromage bleu du souper... Toujours est-il qu'on passe la journée à profiter des installations de notre resort: plage, piscine, jacuzzi sur le balcon et cie... En fin de journée, Carlo a un regain d'énergie, on réserve donc à la meilleure table de l'île, le resto franco-thai Tantra, situé au sud de Koh Chang. Quelle erreur!!!! Lorsqu'on vient nous chercher en songthew (pick up avec banquettes de bois dans la boîte), Carlo lutte comme un fou contre son mal des transports. Koh Chang étant une île très montagneuse, on a vraiment l'impression d'être dans des montagnes russes tellement le chauffeur conduit vite, avec pentes abruptes et virages plus que serrés... Et tout ça, pendant un bon 20 minutes... Arrivés au restaurant, il file à la salle-de-bain, incapable d'en supporter davantage...Il se contentera d'une boisson gazeuse tandis que je me régale d'un splendide tournedos de boeuf avec un délicieux gratin dauphinois, verre de vin français à l'appui. Tant pis pour les assiettes de fromage et les desserts décadents au chocolat, nous avons tous les 2 hâte que son calvaire finisse. On repart donc par le même chemin qu'à aller, toujours aussi pénible. Au moins cette fois, il arrive à dormir et passe une bonne nuit.



Le troisième jour, les forces sont revenues à Carlo. Il mange comme un ogre au petit déjeuner mais insiste sur le riz blanc, pour ménager son estomac. On décide de retourner passer notre journée à White Sand Beach. Cette fois, on trouve un autre petit resto qui offre des chaises longues à ses clients. Vendu pour la journée! La mer est incroyable aujourd'hui, et la plage, tout à fait à la hauteur. On passe notre journée à relaxer et siroter des petits verres de vino blanco et de cerveza. Carl profite du wifi pour mettre toutes nos photos du Cambodge sur son facebook, avis aux intéressés. On profite beaucoup de la mer, c'est juste un peu surprenant qu'à environ 10 mètres du rivage, on trouve à tous les coups un banc de jolies mini-méduses... Elles sont inoffensives si on se contente de traverser le groupe rapidement... et on a pas vraiment le choix si on veut profiter de la mer, car à 10 mètres du rivage, on a de l'eau à mi-mollets seulement tellement la pente de sable est douce!



On mange au resto devant lequel nous sommes stationnés. On est un peu perplexes quand le serveur nous amène un milk-shake au chocolat où il y a plus de sirop au chocolat dans le verre que de crème glacée... Et que dire de la soupe à l'oignon étant en fait une crème de champignons avec morceaux d'oignons en prime... On en rigole un peu. Le propriétaire, un cambodgien, est bien sympathique. On discute avec lui en anglais. En fait, ici à Koh Chang, plusieurs des travailleurs de l'industrie du tourisme sont cambodgiens, ceux-ci sachant beaucoup mieux parler anglais que les thailandais. Et comme notre thai n'est toujours pas au point, on se fait reprendre pour la prononciation à chaque fois qu'on essaie de remercier en langue locale... On en profite donc pour remercier le restaurateur en cambodgien, pile dans le mille! Il est définitivement plus que sympathique quand, voyant mon intérêt pour le chiot qui traîne par terre, un adorable shih tzu, il vient me le porter dans les bras pour que je joue avec lui! Carl vous dirait que j'étais gaga comme jamais...



Pour le coucher de soleil, on se rend à l'extrémité nord de White Sand Beach, à un joli restaurant sur pilotis surplombant l'océan. On admire le coucher de soleil en amoureux, avec un petit drink à la main. Après le souper, on va faire trempette une dernière fois dans la mer. Malgré la noirceur, on voit encore le fond de l'eau, incroyable. On repart à l'hôtel et c'est là que je constate les ravages du soleil thailandais... Il est vraiment féroce! Et ce, malgré 2 bonnes séances de crémage en règle et des repos à l'ombre. Tant pis, opération aloès et dodo!



Le lendemain, on décide de se la couler douce. On prend la navette jusqu'à White Sand Beach de 10:00 à 13:00 puis on revient profiter de la plage de l'hôtel. Une quinzaine d'employés s'affairent à la nettoyer, ça a beaucoup plus d'allure ainsi. On avait remarqué que les vagues, aujourd'hui, étaient plus présentes qu'à l'accoutumée, et dans l'après-midi, elles prennent encore plus de vigueur, au point que l'eau, d'habitude si limpide, est maintenant embrouillée. On est bien contents que l'excursion en bateau que nous voulions faire, pour aller voir les poissons et visiter les îles voisines, n'ait pas eu lieu. On serait revenus verdâtres! Autres petits constats: le speedo semble être devenu la toute dernière mode chez nos amis les russes tandis que les chinois, même en vacances sur le bord d'une plage, se déplacent toujours en troupeau et prennent tout, tout, tout en photo. C'est en fin d'après-midi que la tempête éclate, ainsi que le laissait présager la mer. C'est violent, la pluie tombe drue, le tonnerre gronde et le ciel est zébré d'éclairs pendant plus d'une heure. Ce n'est pas grave, nous on se prépare pour notre joli souper, Carlo voulant retourner au meilleure resto de l'île pour pouvoir en profiter cette fois. Une gravol plus tard, nous sommes arrivés à destination, non sans avoir roulé à 3 ou 4 reprises sur la route ensevelie d'eau. La nourriture est toujours aussi sensationnelle, on se laisse même tenter par l'assiette de fromages pour terminer notre repas. Bref, on se gâte! On revient par le même chemin, cette fois à la vitesse grand V car la pluie a cessé et la route est un peu asséchée... On se prépare mentalement pour notre dernière journée à la plage demain.



Notre dernière journée ressemble beaucoup à la précédente: White Sand en matinée et pour le lunch, puis plage et piscine de l'hôtel en après-midi. On est encore bouchée bée devant le crabe que Carl a mangé hier et aujourd'hui. Pour un gros 6$, ici on a un crabe énorme déjà cassé et prêt à manger dans l'assiette, sur un immense lit de nouilles sautées en prime. Pour ma part, je goûte à la médecine thaie.... En effet, j'ai oublié de spécifier, lors de la commande de mon poulet au curry rouge, de me le préparer 'Not spicy'... Résultat: le visage tout rouge, un bol de riz et un verre de vin qui descendent plus vite que la normale et la moitié du poulet qui reste dans mon assiette... Espérons que toutes ces épices, ça nettoie le dedans! Blage à part, la cuisine thaie est fascinante. Souvent, dans une même bouchée, on retrouve le sucré, le salé, l'aigre et le doux... On apprend tranquilement à apprécier cette diversité et ça me donne des envies de cuisiner et d'essayer de nouvelles recettes pour le retour. En fin d'après-midi, on décide de vous faire une fleur en retournant à White Sand pour écrire le blogue en profitant du wifi gratuit de la plupart des restaurants de cette plage. À notre hôtel, le wifi est payant, et à des prix très nord-américain...

Ainsi s'achève notre semaine sur une île paradisiaque en Thailande. On a énormément apprécié! Demain, c'est le grand retour à Bangkok!


Additional photos below
Photos: 24, Displayed: 24


Advertisement

L'oeil de SauronL'oeil de Sauron
L'oeil de Sauron

Le soleil lors de la traversé en ferry


25th October 2012

Vraiment paradisiaque en effet! Moi aussi, j'ai bien aimé ma visite de la Thaïlande, d'autant plus qu'elle était agrémentée de précieux commentaires. Je suis prête pour Bangkok. Profitez bien du peu de temps qu'il vous reste! XXX
25th October 2012

C'est tellement paradisiaque! Un gros wow!!! Continuez de bien profiter de cette belle lune de miel!

Tot: 3.072s; Tpl: 0.02s; cc: 12; qc: 28; dbt: 0.0276s; 3; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb