Petits coins de paradis aux Philippines


Advertisement
Philippines' flag
Asia » Philippines » Legaspi
February 11th 2013
Published: June 16th 2013
Edit Blog Post

Vidéo: http://vimeo.com/65450307

Il me faut commencer par la conclusion de ce superbe voyage: il faut retourner aux Philippines! Après 10 jours sur place, nous avons été séduits par la beauté du pays, la diversité des paysages, l'accueil chaleureux des Philippins, et même si nous en avons bien profité, il nous reste tant de choses à voir! Et la fréquence des vols domestiques, et le fait que les gens parlent en général bien anglais facilitent vraiment le voyage sur place. Donc j'espère pouvoir vous re-parler de ce superbe pays très bientôt. Et en attendant, suivez moi dans ce récit de plongée, rando, kite surf, plages de sables noir et blanc, et anniversaire de 30 ans fêté en beauté!

1ère étape: Donsol / Legaspi - Plongée et rando

Dès la descente de l'avion, le Mont Mayon nous accueille, majestueux, sans aucun nuage qui pourrait dissimuler la beauté de son cône parfait! Le Mont Mayon est un volcan actif que l'on peut voir de partout autour de Legaspi, même depuis la côte, et c'était une des raisons pour laquelle nous avions choisi cette destination. Le but était d'aller à Donsol pour voir des requins baleines et des raies mantas, et ensuite de faire l'ascension du Mont Mayon pour profiter de la vue. Et je préfère casser le suspense tout de suite, nous n'avons vu ni requins baleines, ni raies manta, et le jour de notre ascension des nuages encerclaient le volcan, et nous ne pouvions voir plus loin que la jungle alentour! Etions-nous deçus? Peut-être un peu, mais nous avons malgré tout passé un super moment à Donsol et à Legaspi.

Donsol est à 1h30 de route de Legaspi, et est LA capitale de la nage avec les requins baleines. Nous avons donc tenté le coup, mais étant un peu en avance par rapport à la saison pendant laquelle les requins baleines passent à travers la baie de Donsol, nous n'avons pas eu la chance de voir ces animaux dociles mais impressionnants. Mais nous avons quand même plongé en haute mer, avec un peu de courant, une première pour Sara, et nous avons passé un bon moment sur un de ces bateaux philippins à balanciers à observer la mer pour essayer d'apercevoir l'ombre d'un géant sous-marin. Et nous avons été charmé par notre hôtel, en bord de mer, le long d'une plage de sable noir volcanique, avec piscine et palmiers bien alignés, face au coucher de soleil, absolument parfait! Comme Sara avait une tendinite au poignet, en prévision du kite surf nous sommes passés dans le petit dispensaire de la ville. L'accueil y est des plus chaleureux, les ressources sont limitées, mais avec un petit plâtre et une bande, le tour est joué! L'infirmier nous accompagne même jusqu'à la ville en moto-tricycle pour que l'on trouve la bande adéquate. Nous avons en plus fait la rencontre d'un groupe de jeunes philippins et américains, et la franche camaraderie qui ne peut se créer qu'en voyage nous a fait oublier la pluie torrentielle du deuxième jour!

C'est avec un petit pincement au cœur que nous quittons Donsol, direction Legaspi, en jeepney, anciennes jeeps reconverties en bus colorés, dont beaucoup arborent des images de Jésus ou la Vierge Marie, nous sommes dans un pays très catholique après tout. Le jeepney s'arrête au grès des appels des passagers, ce qui est quand même bien pratique! Nous sortons un peu du lot, comme souvent en Asie, et tout le monde nous sourit, en nous indiquant la route a suivre.

Arrivés a Legaspi, nous sommes accueilli comme à la maison au bed & breakfast Balay de la Rama, avec chambre à l'étage, et vue sur le fameux Mt. Mayon depuis le balcon. Un endroit parfait pour fêter mes 30 ans! D'autant plus que Sara avait contacté l'hôtel en avance pour qu'ils préparent un petit festin d'anniversaire! Quelques personnes se joignent a nous, et je reçois même un ballon en forme de cœur en cadeau! Il faut dire que la St Valentin n'est pas loin. Mais le meilleur cadeau était une petite vidéo preparée par Sara, grâce a laquelle beaucoup de gens importants pour moi, famille et amis, ont pu se joindre à la fête en ce jour marquant, encore un grand merci à tous ceux qui ont participés, et à Sara bien sûr! (Nota bene: Sara n'a malheureusement pas pu contacter tout le monde, mais je sais que vous étiez présents en pensée aussi!)

Le lendemain départ pour Mt. Mayon, soleil et chaleur se transforment rapidement en fraîcheur et crachin pendant l'ascension, mais nous avons quand même bien apprecié la jungle épaisse qui couvre les flancs du volcan, et même si nous avons du faire demi-tour à cause de la pluie, la pente était quand même bien raide, et nous étions contents de nous poser le soir sur le port, avec vue imprenable sur le volcan pendant le coucher de soleil.

Pour notre dernier jour à Legaspi, nous allons découvrir les alentours de l'hôtel, en passant par la voie ferrée, en traversant une plantation de bananiers en haut d'une colline, et avec un petit passage par l'école du village, que les élèves et la maîtresse nous invitent a visiter pendant leur pause! Les enfants sont adorables, et parlent un peu anglais. L'école est simple, mais semble bien équipée, et bénéficie aussi d'une superbe vue sur le volcan, celui-ci est vraiment partout! On prend aussi quelques moto-tricycles et jeepney pour aller sur une autre colline, et visiter une ancienne église depuis laquelle on peut voir, vous l'avez deviné, Mt. Mayon!



2ème étape: Coron - Kite surf!

Après 2 vols intérieurs pour traverser le pays d'est en ouest, et un passage rapide par l'aéroport de Manille, nous sommes accueilli a Coron par un grand soleil, ce qui rend la vue sur les lagons coralliens depuis l'avion d'autant plus sublime! Nous avons adoré Legaspi et sa région, mais il faut avouer qu'il y fait un peu gris, et que la région de Coron bénéficie d'un climat plus clément.

L'aeroport de Coron, et la ville du même nom se trouvent en fait sur l'île de Busuanga, et l'île de Coron est en fait juste à côté, est inhabitée, et l'on peut apercevoir ses falaises impressionnantes depuis la jetée de la ville de Coron. C'est après 20 minutes de traversée de l'île, très sauvage, que nous découvrons cette ville, orientée avant toute chose vers le tourisme, et en particulier la plongée, qui nous dit-on est superbe dans le coin. Malheureusement nous n'avons pas eu l'occasion d'en profiter, ce sera pour une autre fois! Nous ne passons à Coron que quelques heures, pendant que nous attendons notre bateau, et nous tombons nez à nez avec des amis de Saigon, le monde est bien petit! Il est vrai que c'était les vacances du nouvel an vietnamien.

Ca y est, notre bateau est prêt, après avoir fait le plein de vivres au marché de Coron, et nous découvrons avec émerveillement les îles et lagons qui entourent Coron. Nous arrivons après 2h sur l'île qui sera notre maison pour les 4 prochains jours alors que le soleil se couche. Le calme de l'endroit est idyllique, nous ne sommes que quelques uns à passer la nuit sur l'île, et notre petit bungalow sur la plage est rustique, mais parfait! La première nuit est un peu dure, la moustiquaire est trop petite, il fait un peu chaud, mais cela me permet d'être reveillé au moment du lever du soleil, sur la plage déserte juste devant notre hutte. La plage étant orientée est-ouest, c'est parfait pour profiter des couleurs changeantes du lever comme du coucher du soleil. Heureusement nous avons mieux dormi les nuits suivantes, du coup il n'y pas plus eu d'observations du lever du soleil, à 5h du matin quand même, mais nous avons bien profité des superbes coucher de soleil!

Le décor étant planté, il faut maintenant que je vous parle de la raison de notre présence sur cette petite île: le kite surf! Vu le nombre d'îles, il est possible de trouver des spots ou l'on est seul, et grâce au club 250k, nous étions là avec un prof, Johannes, un cuisinier, notre bateau privé, et un autre couple de kite surfers, qui habitent aussi Saigon, comme quoi le monde est vraiment petit! C'était la première expérience de Sara en kite surf, et on peut dire qu'elle n'a pas eu froid aux yeux, avec une sortie en pleine mer avec un kite de 14m en guise de baptême! Sans la planche au début, mais la fibre kite surf est déjà bien présente! Malheureusement le vent était très changeant, pas idéal pour les leçons, mais c'était quand même une excellente introduction, surtout dans un cadre pareil, et le virus kite surf est attrapé! Les îles nous permettent aussi de faire un "downwinder", traversée d'une île à l'autre dans le sens du vent, alors que le bateau nous suit. C'était mon premier "downwinder" d'ailleurs, vraiment génial! Les autres îles offrent aussi des spots plus ou moins abrités, me donnant l'occasion d'avoir une de mes meilleures sessions, sur une petite baie sous le vent d'une langue de sable, avec eau parfaitement plate et claire, aux couleurs virant du bleu au vert, et avec les reliefs des autres îles en toile de fond. Je suis en plus seul, et je bénéficie des conseils de Johannes pour affiner ma technique de saut!

Comme nous sommes loin de tout, nous allons nous fournir en poisson frais et autres denrées nécessaires dans un village de pêcheur proche, seulement accessible en bateau bien sûr, petit aperçu de la vie des communautés locales. Les habitants sont étonnés de nous voir là, et nous découvrons avec intérêt ce village très propre, aux routes de terres simples mais très bien entretenues. Qui a passé un peu de temps en Asie pourra confirmer que la gestion des déchets n'y ait pas toujours bien organisée, mais là il n'y a pas un papier plastique qui traîne! On nous dit que le village profite aussi du commerce des perles, et que la pêche est en général bonne, ce qui permet de meilleures rentrées d'argent, et du coup de meilleures infrastructures. Nous sommes surpris de voir des pubs pour vitamines pour coq, le combat de coq étant le divertissement local. Il ne faut pas oublier qu'on est loin de tout, et que les cinémas et théâtres ne sont pas légion!

Après quatre jours de vie simple sur notre petit paradis, il nous faut faire le trajet inverse. Les 2 heures de bateau retour nous mouillent un peu, il faut dire que les bateaux a balanciers sont stables certes, mais il suffit de quelques vagues, et ça éclabousse bien! Puis une heure de taxi, une heure d'avion pour Manille, et 3h d'avion pour Saigon, et nous voila chez nous, avec une seule envie, de repartir dans le prochain avion pour les Philippines, pour continuer à découvrir ses nombreux lieux de plongée, kite, jungle, et autres merveilles naturelles!

Vous vous rendrez mieux compte de la beauté des endroits que nous avons visités grâce à la vidéo, voilà de nouveau le lien, vous ne pourrez pas dire que vous ne l'avez pas vu! http://vimeo.com/65450307


Additional photos below
Photos: 35, Displayed: 30


Advertisement



Tot: 2.579s; Tpl: 0.02s; cc: 11; qc: 61; dbt: 0.0256s; 2; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb