Chine : Full Eclipse sur le Yangtze


Advertisement
China's flag
Asia » China » Chongqing
July 24th 2009
Published: July 27th 2009
Edit Blog Post

Yichang, le 21 juillet : des signes qui ne trompent pas

Je publie la dernière entrée du blog et je quitte l'un des cybercafés climatisés du centre ville. Début d'après-midi, le soleil inonde les rues à la verticale, l'ombre se fait rare et le thermomètre flirte avec les 40° C. Cinq minutes de marche jusqu'à mon hôtel suffisent a me faire abandonner l'idée kamikaze de me balader dans la ville avec tout mon barda sur le dos jusqu'à l'embarcadère. Une fois n'est pas coutume, j'opte pour le taxi. Premier clin d'œil de Dame Chance, le chauffeur me propose d'entrée un prix décent pour la course ; habituellement, il me faut cinq minutes de fermes négociations ; le look blondin en Asie, c'est aussi ça.

Arrivé à l'embarcadère, on me case dans un bus pour rejoindre le lieu d'ancrage de notre navire, dont j'ignore encore la nature. Après avoir tourniqué en ville, nous nous engageons sur l'expressway en direction du nord-ouest durant presque une heure. Je commence à penser que mon billet donne en fait droit à une place à bord de l'un des hydroptères rapides qui partent en amont du Barrage des Trois Gorges. Pas vraiment ce que je voulais à la base. Mes craintes sont toutefois dissipées dès l'arrivée sur le site d'embarquement. C'est un vieux bateau de transport fatigué qui assurera la liaison jusqu'à Chongqing, en un peu moins de deux jours sur le fleuve. Exactement ce que je voulais ; deuxième signe du destin.

Au crépuscule, le soleil se met à jouer avec les nuages et illumine le plus grand barrage du monde, tandis que le navire file tranquillement sur le Yangtze. Sur le pont arrière du bateau, je fais la connaissance de Jackey (son nom chinois est un peu trop complexe), un étudiant de Chengdu en vacance avec ses parents. On se pose sur les chaises-longues en sifflant quelques bières. Sur les berges, les villages qui ont échappé à la montée des eaux s'illuminent timidement. Les étoiles brillent pour la première fois depuis pas mal de jours dans un ciel étonnamment clair. Pourvu qu'il le reste!

22 juillet : Full Eclipse

Chasseurs d'événements naturels rarissimes, passionnés d'astronomie et fans de Mario van Peebles (rho cette référence), tous se sont donnés rendez-vous sur le chemin de l'éclipse de l'année. Visible des montagnes de l'Himalaya jusqu'aux îles du sud du Japon, le phénomène doit traverser la Chine d'ouest en est au matin. Shanghai, Chengdu, Chongqing, Wuhan,... de nombreuses villes chinoises figurent sur la bande de totalité, où les curieux espèrent pouvoir observer l'anneau solaire caractérisant une éclipse totale de soleil.

Je me réveille ce matin-là, un peu plissé par une nuit sans beaucoup de sommeil. Coup d'œil par la fenêtre de ma cabine, difficile de dire si le ciel est bleu ou gris. Direction le pont arrière pour tirer ça au clair. Et bien le ciel est plutôt gris, mais entre les nuages qui s'étirent en petites vagues, on discerne un peu de bleu. S'amusant à brouiller les cartes jusqu'au dernier moment, le soleil commence son show et perce de temps à autre les cirrus de raies de lumière du plus bel effet. Un coup d'œil à l'ouest, là où se dirige notre bateau, semble dévoiler un ciel plus clair. La Foi!

8h20, derrière un léger voile nuageux, une ombre commence à se propager sur le soleil. J'ajuste mes lunettes spéciales achetées la veille dans les rues d'Yichang pour observer cette progression et prendre quelques clichés. Pas si mal pour un début. Mais c'est une heure plus tard que le spectacle atteint son apogée, au milieu d'un ciel devenu pur. Lorsque la dernière portion de soleil a été grignotée par la lune et que les contours s'épousent parfaitement, le paysage se trouve plongé subitement dans l'ombre et les cris d'émerveillement retentissent. Les lunettes tombent, les bras aussi! Débutent alors cinq minutes irréelles, au cours desquelles un soleil noir nimbé de feu brille au milieu des étoiles. Un véritable enchantement pour tous. Je ne mesurerai que plus tard la chance que j'ai eu, en parlant avec des voyageurs venus observer le phénomène à Shanghai ou à Chengdu et qui n'ont pu pleinement profiter de ce spectacle.

23 juillet : Chongqing sans débourser 1 Yuan

Arrivée à Chongqing en fin de matinée, sous un ciel couvert. On dit que cette métropole ambitieuse du sud-ouest pourrait bien damer le pion à ses cousines de l'est, Hong-Kong et Shanghai, d'ici quelques années. Comme un peu partout dans le pays, les chantiers fleurissent, avec la promesse de se changer bientôt en immeubles commerciaux ou résidentiels flambant neufs. Capitale de la fondue chinoise, la cité, bâtie sur les collines au confluent du Yangtze et de la rivière Jialing, aurait mérité plus que les quelques heures que je lui ai consacrées, à la sauvette, pressé que j'étais de rejoindre la province voisine du Sichuan.

Je n'ai fait qu'effleurer l'histoire moderne de cette ville qui a été le point de départ de la lutte chinoise contre les Japonais durant la Seconde Guerre mondiale. Les sites patriotiques sont donc légion dans le coin. Je suis allé visité quelques anciennes prisons en compagnie de Jackey et ses parents. Intéressant, même si les visites se sont passées à la manière chinoise, c'est à dire au pas de charge. Pas moyen pour moi de payer quoi que ce soit. Du bus au taxi en passant par les repas ou l'arrêt dans une maison de thé, le père, ingénieur architecte, dégaine son portefeuille plus vite que son compas et son équerre et coupe toutes velléités de ma part d'un geste autoritaire de la main. Les Chinois semblent se faire un devoir d'entretenir l'étranger qui voyage en leur compagnie et frisent la crise d'hystérie dès qu'on fait mine de mettre la main à la poche. Bon, bon, après tout, qui suis-je pour m'opposer à cette tradition qui paraît ancestrale?


Additional photos below
Photos: 10, Displayed: 10


Advertisement



27th July 2009

Ahahhhhhhhhhhhhhhhhh c'est tout le bras là mec.... Adam Garou a surement du s'agiter à mort durant ces 6 minutes :) Oh bon luc j'écoute car effectivement j'ai entendu que le temps était bien sapé pour full eclipse ! Continue à opériser sec fiston ! A bientôt
27th July 2009

Souvenir souvenir
Quelle chance tu as d'avoir pu vivre une éclipse total ! Je me rappelle d'une éclipse que j'ai pu observé grace a une disquette (floppy disque truc de la belle époque) que j'avais éventrer et fixer le disque sur 2 rondins de papier toilette pour en faire des jumelles à éclipse maison ! Je devais avoir 12 ans je penses mais cette fameuse éclipse été de loin pas FULL comme la tienne ! Vraiment magnifique spectacle ! Le bateau est aussi magnifique avec la tête de dragon j'adore !!
28th July 2009

Ah cette foutue eclipse! Ben nous on a rien vu, on etait juste un peu trop bas... Sinon je te conseil vraiment le Laos, ca dechire trop! Des paysages magnifiques et des gens sympas comme j'en ai vu nulle part ailleurs en Asie.
29th July 2009

He he merci a tous pour vos commentaires, c'est toujours l'huile de vous lire ! @Ben : Je vois qu'on a relevé la référence au film-clé :D J'étais un peu trop absorbé par le spectacle pour voir si ca s'agitait a mort dans les forets bordant le fleuve :p @Casey : Ah les lunettes spéciales customisées, ca ne m'étonne pas d'un mec qu'on lache au Pole nord en slibard et qui peut en revenir une semaine plus tard bronzé a mort, le sourire aux levres et les poches bourrées de pesos :) @ Virge : Je me réjouis de lire vos aventures sur le Laos, c'est une destination qui m'intéresse bcp apres la Chine, d'ici quelques semaines. @Rose : LOL Pas de soucis. Tu fais les ordonnances, je paie les factures ! J'ai toujours une boite de Tamiflu sous la main que je peux revendre a prix d'or par ici pour me faire un max de fric :) Garde quelques médocs en réserve, je risque d'en avoir besoin a mon retour :p
2nd August 2009

FULL ECLIPSE
Ce bon vieux Mario nous suit depuis notre plus tendre enfance. Il fallait que tu ailles jusqu'en Chine pour nous rappeler notre inconditionnel "Fan attitude". Il fait parti de ces merveilleux acteurs, tel le Steven, qui ont bercé nos soirées : "feu...zweifel...et bataille de coussin". a plus El Pierro, admirateur de tes clichés et récits

Tot: 2.098s; Tpl: 0.049s; cc: 14; qc: 64; dbt: 0.0372s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 2; ; mem: 1.4mb