Hanye et Rashida au pays des bedouins!


Advertisement
Egypt's flag
Africa » Egypt » Western Desert
October 26th 2010
Published: October 27th 2010
Edit Blog Post

Jeudi le 21 octobre,

Vous avez ete bien chanceux hier d avoir de nos nouvelles! On logeait dans un petit hotel d un oasis du desert egyptien et par miracle, il y avait internet! Voici donc aujourd hui le debut de nos aventures dans le desert egyptien!

Carlo est encore debout a l heure des poules, il en profite pour aller faire un tour sur internet, c est a se demander ce qu il va faire pendant 6 jours dans le desert sans ordinateur! Nous n avons pas le temps de prendre notre dejeuner que notre chauffeur, Mustapha Mohammad Ali arrive, a 7:45. Et c est parti pour un 3 heures de route a 150 km/heure. Ce qui devait etre un trajet de 4-5 heures devient finalement un court trajet de 3 heures de route. On passe a travers l immense banlieue du Caire, qui semble interminable. La banlieue a elle seule occupe plus d une heure de notre trajet, c est plein d immeubles en construction, c est a se demander ou ils vont trouver tant d egyptiens! On arrive finalement a la limite du desert, les paysages changent radicalement, c est joli. On fait un bref arret dans une halte routiere et c est reparti a pleins gazs vers l oasis de Bahariya. On y parvient finalement et on est accueilli chez Hamada, le proprietaire de la compagnie Desert-Safari-Egypte, avec qui on part. On prend place sur une jolie terrasse exterieure attenante a sa maison. On est en compagnie de 2 touristes quebecois venant tout juste de terminer leur periple dans le desert. Des membres de la famille d Hamada sont egalement presents. Le couple de quebecois nous racontent qu ils ont du braver une tempete de sable dans le desert et nous disent avoir ete tres satisfaits des prestations de la compagnie. Un guide nous fait nous laver les mains en nous versant de l eau au-dessus d un receptacle en argent, c est chic. On mange ensuite un repas typique egyptien avec tout ce beau monde (entrees, fromages, oeuf, pain; tout le monde mange dans le meme plat et trempe son pain au petit bonheur dans chacune des assiettes!).

Ensuite, Hamada se fait un plaisir de nous baptiser de nos nouveaux noms du desert: Hanye pour Carl et Rashida pour moi... Hanye, c est un nom qui signifie la force. Rashida, c est pour la pensee et l intellect... Dire qu au debut il voulait appeler Carlo .. tiens, si c est pas le nom de famille de mon ex... on lui a fait changer son idee! lol Et ca faisait bien le bonheur de Carlo... Hanye, en l honneur de son idole, Anakin Skywalker, dans Star Wars! Depart en 4x 4 pour visiter des sources chaudes, on voit egalement plusieurs chameux et leurs bebes! Ils sont vraiment craquant. En se changeant apres s etre baignes dans les sources chaudes, je fais une superbe gaffe en trucidant carrement ma brassiere... pas que j aie tant besoin de ce petit bout de vetement... mais dans un endroit ou les femmes commencent tout juste a pouvoir sortir de la maison, disons que se promener sans soutien-gorge pourrait vraiment apparaitre comme le comble de l indecence... vive les foulards! On monte a la , qui nous permet d avoir une vue panoramique de l oasis de Bahariya. On revient ensuite prendre notre souper chez Hamade, on discute de tout et de rien et on lui donne nos avis de touristes sur son projet d hotel. Il nous informe qu il ne sera pas du voyage pour notre periple dans le desert car il a eu de petis ennuis de sante dernierement. On tente de le convaincre de venir avec nous, toutes les strategies sont bonnes! Il nous emmene a notre hotel bedouin pour la nuit. Nous sommes tres chanceux, en chemin, on voit un fennec, petit renard du desert, qu on poursuit en jeep a travers le sable! L hotel est vraiment tres charmant! Dodo.

Vendredi le 22 octobre,

On se reveille tranquillement a l auberge et on visite les lieux, c est joli. On prend notre dejeuner sur une charmante terrasse. A 9:30, Hamada arrive avec un denomme Samuka, qui est son bras droit et qui sera du periple avec nous. Il nous dit que nous partirons avec son meilleur chauffeur, un denomme je ne sais plus qui... Finalement, apres 5 minutes, il nous dit qu il nous accompagnera finalement dans le desert car il nous a trouve bien sympathique. Nous sautons de joie, tous les commentaires sur internet sont plus qu elogieux sur le duo Hamada-Samuka! On debute par un tour de chameau de quelques 45 minutes dans le desert (le vrai, cette fois, pas un gros carre de sable a cote des pyramides!). Il vente. Avant le vrai grand depart, on fait quelques arrets dans la ville pour faire le plein de provisions: patisseries, fruits, viande, etc. On roule un peu puis on fait un arret diner pres de sources deau chaude. On est dans un petit batiments et quelques groupes prennent leur repas au meme endroit que nous. La nourriture, typique egyptienne, est tres bonne, mais que dire de l ambiance: musique et danse animes par nul autre que Samuka, la grande vedette de la place a ce qu il semble. Tout le monde le sollicite pour chanter et danser, le centre d attraction de l oasis, c est lui! On part et peu apres, Hamada nous informe quon quitte definitivement la route bitumee pour le desert. On fonce vers de belles montagnes entourees de dunes, sur lesquelles on s,amuse. On dirait vraiment des montagnes russes. C est incroyable a quel point c est puissant ces engins du desert, de gros 4x4 Land Cruisers. On fait notre premier arret a Crystal Mountain, une montagne jonchee de cristaux aux tailles diverses. On commence tranquillement a chercher un campement pour la nuit. Les gars travaillent fort, le vent est traitre et n
Arret dans un des oasisArret dans un des oasisArret dans un des oasis

Rachida et Hamada
arrete pas de changer de direction, pas ideal quand on veut dormir a la belle etoile sans etre enseveli sous le sable! On s arrete finalement sur un beau surplom nous donnant une magnifique vue panoramique sur toute la region! Hamada et Samuka preparent le repas en duo. Ona ensuite droit a de la musique et des chants, quelle belle maniere de terminer la journee! Les 2 comparses s amusent bien a nous taquiner, ils nous font croire qu il y a des fennecs la ou il ny a que du vide, bref, on rigole beaucoup. Carl prend sa revanche en faisant une petite frousse a Samuka. On a droit a une belle lune pleine pour notre sejour dans le desert. Ca eclaire tellement qu on distingue tout, pas besoin de lampe de poche. Moi qui croyait qu une lumiere lunaire de cette trempe, c etait juste dans les livres! On se couche de bonne heure, mais c est difficle de dormir. A chaque instant, le vent change de direction et nous envoie une bourrasque de sable en plein visage... Pas facile la vie... ce n est qu aux petites heures que j ai trouve la solution a mon probleme: le voile, prise 2, et integral s il vous plait! Ca protege au moins du sable! Et Carl decide d en rajouter... Alexandrie n etait pas assez chic a son gout pour une bonne turista... il a decide que le desert etait un lieu beaucoup plus approprie pour les manifestations explosives de son estomac... Pauvre de lui!

Samedi le 23 octobre,

Pour faire changement, Carl est encore debout le premier ce matin. On se leve peu apres lui, une fois le soleil bien leve. Pour la premiere fois de notre pariple, nous paercevons nos guides faire leurs prieres a Allah. En plein milieu du desert, ca prend vraiment une apparence mystique et solennelle. On dejeune ensuite comme de vrais rois du desert. C est parti pour notre periple en jeep de la journee, on visite d abord small et big valley. Small valley est en fait le prolongement d El Agabat. Big Valley, pour sa part, c est un immense morceau de desert separe en 2 par une tres longue dune de sable. Au tout debut de notre periple, nous avons une crevaison en plein milieu de Small Valley. On en profite pour faire une marche en amoureux au milieu des dunes de sable et des etranges formations rocheuses des environs. On y voit egalement un charmant rocher perce!

On part ensuite pour de bon et on roule a travers d etranges paysages jusqu a notre lieu choisi de diner, un bel oasis tout intime appelle Little Spring. Hamada suggere fortement dy manger car, selon lui, a Magic Spring, notre prochain arret, ce sera la foule. A Little Spring, Samuka nous montre des ruines appartenant a l Egypte ancienne, on trouve d ailleurs plusieurs morceaux de potterie d epoque. On mange un bon diner prepare par les bons soins de Samuka. Il faut savoir que chez les bedouins, le diner dure toujours environ 3 heures, le temps de preparer le repas, le manger, faire la fete et se reposer, le tout a l ombre pendant les heures les plus chaudes de la journee.

On prend ensuite la direction de Magic Spring. Effectivement, comme nous avait dit Hamada, c est bonde de touristes. Il y a plus de 15 jeeps alors que nous etions parfaitement seuls a Little Spring! On fait une autre marche en amoureux autour de l oasis, on y voit pleins de scarabes. Il
Magic springMagic springMagic spring

Les bassins tombant les uns dans les autres
parait que ca porte chance! On revient a Magic Spring, et comme par magie, tous les jeeps quittent le lieu 1 par 1, ca donne une toute autre ambiance au lieu, ca devient Magic! lolll! Les scarabes portent vraiment chance!! lol Mais en fait, le nom Magic Spring vient du fait que supposement, la source de l oasis de coule que lorsqu il y a des gens ou des animaux a proximite...

On prend la direction des dunes de Krawen, de magnifiques dunes de beau sable fin. On fait des montagnes russes a travers la sable, Carlo commence meme a en avoir mal au coeur tellement il y a des rebondissements. On apprecie tout 2 l experience. On monte notre camp entre 2 jolies dunes de sable. D un cote, on voit le soleil se coucher, et de l autre, la lune, immense, se leve! Tandis qu on veille autour du feu de camp, Hamada a des problemes avec des touristes francais au telephone ( c est fou la portee de leuirs telephones cellulaires!!! ca pogne en plein milieu du desert) Les touristes francais ne parlent pas anglais, et Hamada, lui, ne parle pas francais. carlo joue au traducteur et l affaire se regle parfaitement. On veille en compagnie de Samuka, tout le monde chante et on prend un cours d arabe avec lui. Un vrai boutte-en-train celui-la... il reussit a nous faire rire avec ses 10 mots d anglais!!! Comme ils nous ont donne des surnoms a notre depart dans le desert, on decide aussi de leur attribuer de jolis noms quebecois: Bob pour Samuka, en l honneur de notre Bob Gratton national, et Serge pour Hamada. On rigole encore plus quand ils nous apprennent qu en arabe, Bob veut dire porte, et Serge veut dire etrier... Samuka est tellement fier de son nom qu il n arrete pas de dire tout en faisant un bruit de porte et en riant de . A notre demande, Hamada nous parle des traditions bedouines, et plus particulierement, du mariage. C est magique toutes ses traditions, mais c est en meme temps un peu triste d apprendre que la-bas, les mariages sont encore arranges par la famille et que ca ete son cas a lui aussi. Il nous informe que le promis a le droit de voir sa future une fois avant
Samuka et HaneySamuka et HaneySamuka et Haney

Ils font la fete
la noce et qu a ce moment, elle peut enlever son voile et montrer son visage... Et Carlo de repondre: Tout le monde est mort de rire!

En passant, comme vous avez pu le voir, on a pris un peu de retard sur le blogue, on est maintenant a Louxor, et ce, depuis hier... Et sans vouloir vous embeter... demain matin on s en va faire un tour de mongolfiere au-dessus de la vallee des rois et des multiples temples pharaoniques!!!!!!!! Yeah!!!!!!!!!!!!!!!


Additional photos below
Photos: 12, Displayed: 12


Advertisement

Dessins du vent dans le sableDessins du vent dans le sable
Dessins du vent dans le sable

Exactement ou nous avons campe pour la deuxieme nuit


Tot: 0.034s; Tpl: 0.02s; cc: 9; qc: 24; dbt: 0.0068s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.2mb