Les mines coopératives de Potosi.


Advertisement
Bolivia's flag
South America » Bolivia » Potosí Department » Potosi
December 12th 2014
Published: December 19th 2014
Edit Blog Post

Nous réservons donc un tour dans les mines auprès de notre auberge. Le départ se fait le lendemain matin. On commence par s'équiper : bottes, pantalons, veste, foulard, casque et grosse lampe frontale. Avant de sortir de Potosi, un petit tour par le marché des mineurs. La coutume veut que l'on offre des cadeaux aux mineurs qui nous laissent visiter leurs galeries pendant leurs heures de travail. On peut leur acheter des feuilles de coca, de l'alcool pur, des jus de fruits (à mélanger avec l'alcool), des cigarettes artisanales et même de la dynamite.

On se dirige ensuite vers le Cerro Rico (le "Mont Riche") avec Orlando, notre guide. Les mines étant considérées comme l'enfer, Orlando commence par nous présenter le Tio, autrement dit le diable. Nous lui faisons quelques offrandes, comme des cigarettes ou de l'alcool, afin que notre visite se déroule sans encombre. Nous arpentons ensuite différentes galeries. On croise des mineurs au travail, poussant la brouette ou le wagonnet rempli de précieux minerais. L'air est difficilement respirable, les galeries sont étroites et glissantes. Certains passages au dessus de trous sans fonds sont assez périlleux et d'autres nécessitent un peu d'escalade et de souplesse. Au détour d'une galerie, Orlando nous propose une expérience inédite (pour nous) : faire exploser le bâton de dynamite que nous avions acheté plus tôt. Malgré le stress et les inquiétudes du groupe, nous lui donnons notre accord. Bien évidemment, c'est lui qui prépare l'explosif et qui se charge de le placer. Après quelques minutes d'attente angoissantes... BOUM ! La terre tremble, le bruit est assourdissant, mais nous sommes tous indemnes.

Notre petit tour se termine par le traditionnel "apéro du vendredi", dernier jour de travail de la semaine. On rejoints les mineurs dans une large galeries où sont installés des sièges de fortune et nous commençons à sortir nos bouteilles d'alcool. S'ensuit alors un échange très sympathique et alcoolisé avec eux. Une fois les bouteilles terminées, il est temps de quitter la mine et de retrouver la lumière du soleil, très éblouissante.

Ce fût une de nos expériences les plus fortes de notre voyage.

De retour à l'auberge, notre sympathique guide nous invite à partager la soirée avec lui. Après une bonne après-midi de sieste, nous et un autre groupe de jeunes français cédons à sa proposition. Nous allons manger du lama au restaurant puis danser jusqu'au bout de la nuit dans une bonne discothèque de la ville.


Additional photos below
Photos: 13, Displayed: 13


Advertisement



Tot: 1.422s; Tpl: 0.057s; cc: 9; qc: 51; dbt: 0.0261s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.3mb