Installation à Cochabamba


Advertisement
Bolivia's flag
South America » Bolivia » Cochabamba Department » Cochabamba
September 22nd 2014
Published: September 22nd 2014
Edit Blog Post

Vendredi, journée capitale à l'association. Réunion qui a duré presque toute la journée sur les projets et l'orientation de l'association. C'est très sérieux, et très professionnel, ça parle de stratégie de communication, planification de production, étude de marché... Ça discute et ça débat et ils ne se font pas de cadeaux alors je suis un peu anxieuse de présenter ma stratégie de commercialisation, mais finalement ils ont l'air très emballés par ce que je leur propose.
Le soir je reçois un message de Paul qui est arrivé en ville et s'est fait voler son porte-feuille. Je reste donc au centre dans un café internet pour essayer de le contacter, mais sans succès, alors je finis par rejoindre Ramiro à la Tinkuna.

Le lendemain, j'arrive finalement à retrouver Paul dans un des hôtels près du terminal de bus. Je paye la note et on essaye d'aller à l'Alliance Française pour trouver une solution pour lui. Pas de chance, c'est fermé le week-end ; Paul devra donc vivre à mes dépens (et selon mon bon vouloir 😉 !) au moins jusqu'à lundi.
Dimanche, journée recherche de logement. On épluche les petites annonces, on appelle. Au deuxième logement visité, c'est l'évidence, on a trouvé ce qu'on cherchait. Une chambre double dans une maison à deux pas de l'association avec tout compris : mobilier, internet, eau, électricité, etc. Par contre, je dois avancer le loyer et la caution, et j'atteint mon plafond de retrait. Il nous reste donc environ 5€ pour vivre ces prochains jours, car je ne sais pas quand je pourrais retirer à nouveau de l'argent, ni quand lui le pourra.
Mais bon, le jeu en vaut la chandelle. Le soir, on s'installe et je peux enfin prendre une douche, me brosser les dents, aller dans des toilettes dignes de ce nom. Que du bonheur, quoi !

Demain, début d'une nouvelle semaine à l'association, et Paul et moi pouvoir commencer à prendre nos habitudes ici. Et puis on va sûrement avoir des nouvelles de sa banque, et j'aurais peut-être droit au restau le plus classe de Cochabamba (promis par Paul comme remerciement) ! Ça aussi ça va faire du bien, et changer du "poulet frit, riz, frites" qui constitue la plupart des plats proposés dans les petits boui-boui que j'ai fréquenté pour l'instant.

A bientôt,

Perrine.

Advertisement



Tot: 0.022s; Tpl: 0.013s; cc: 10; qc: 23; dbt: 0.005s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.1mb