La Plata jour 74... le vrai


Advertisement
Argentina's flag
South America » Argentina » Buenos Aires » La Plata
March 23rd 2013
Published: March 23rd 2013
Edit Blog Post

Bruno et ses zèbresBruno et ses zèbresBruno et ses zèbres

MUTATE ARGENTINA!!!
Voilà votre découverte musicale https://soundcloud.com/petzl-music/this-goes-down-ricci-fat-cut

Me voilà à ma troisième partie du voyage, soit le stage après-évènement. Il ne reste que les documents à écrire pour la Fondation Biosfera et pour l'Université. J'avoue que je prends ça relax. Non pas que je me sois tant fait chier pendant le reste du stage, mais disons que j'ai réalisé une chose. Je ne suis pas ici pour faire un stage, c'était une excuse pour partir loin à l'aventure et si possible seul. Le stage n'était qu'un détail relativement intéressant dans le portrait bien qu'il représente près de 70% de mon temps ici! Ce précieux 30% je comptes bien en profiter.

Partir à l'aventure, partir sans savoir, sans pouvoir prévoir ce qu'il va réellement arrivée. Décider à chaque moment du prochain évènement. S'évader pour mieux revenir la tête bourrer de souvenir, les tripes assouvies de leur besoin d'exister. Découvrir comment tout est aussi semblable que différent à tout ce qu'on connait déjà. Découvrir la générosité du monde, vibrer sur une wave d'ouverture où le gens que tu rencontre ont d'étranges liens avec ta propre vie.

Voyager pour se vieillir la peau un peu, s'érafler quelques cicatrices au passage, se plisser l'échancrure des yeux pour mieux apercevoir les paysages malgré le soleil ardent, se bronzer le corps, s'allonger les poils… Vous pourrez y voir l'image du hippie ou alors de l'animal puisque nous sommes des fucking animaux encarcané dans nos modules sociétaires. Non pas que j’ai quelque chose contre ça en fait, mais dieu que c’est bon de s’en échapper pour appartenir à autre chose. Vivre cette impression primale de savoir pourquoi on existe juste en regardant le soleil se lever au travers des Andes.

Bref, pour tout ça j’ai envi de partir… et partir seul. Le plaisir de partager des moments avec d’autres gens, je le connais. Cependant, le besoin de ne prendre que sa propre personne en considération pour décider m’est très cher. Ce besoin individualiste est complètement affirmé et se traduit par cette phrase que mon ami Kap’t m’a enseigné « je pense à moi pour les autres ».

J’ai déjà passé par-dessus ce besoin en travaillant avec mes amies chères de Sherbrooke, mais je crois qu’à partir du moment où je vais être libéré de mon stage et seul, je vais avoir un orgasme existentiel ! Bien entendu je ne parle pas d’être seul, seul, mais bien sans référence à un monde ancien, aux gens que je connais, à tout ceux qui me rappel ce Jérémie que je cherche à surpasser. J’ai besoin d’un monde sans référence pour muter.

MUTATE ARGENTINA

Merci Bruno

(Bruno c'est le gars qui fait des graffitis de zèbres dans toute la ville dont celui sur la photo. C'est aussi le gars chez qui j'habites en ce moment même si lui il est en Israel)


Additional photos below
Photos: 17, Displayed: 17


Advertisement



Tot: 0.098s; Tpl: 0.061s; cc: 7; qc: 23; dbt: 0.0149s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 2; ; mem: 1.2mb