Highway 1


Advertisement
North America
August 8th 2022
Published: August 13th 2022
Edit Blog Post

On repart de Monterey vers neuf heures trente, pour poursuivre notre route vers Los Angeles sur la Highway un. Aujourd'hui, on va longer le pacifique. On a encore de la chance, parce qu'il n'y a pas de brume. Le ciel est d'un bleu éclatant, même si la température et le vent nous rappellent un peu notre Bretagne.

La route est magnifique, il y a des points de vue sur la côte un peu partout. On n'avance pas vite, ca tourne beaucoup, ca monte, ca descend. La côte est vraiment déchiquetée. Ca ressemble un peu la côte portugaise ou même bretonne.

Il y a un fort vent de mer aujourd'hui, on s'arrête sur une plage et on descend jusque sur le sable. Le vent nous empêche presque d'ouvrir les portières de la voiture. On prend quelques photos et on retourne vite en voiture. il ne fait guère plus de dix-huit degrés, malgré un beau soleil.

Après deux heures de route ponctuée de nombreux arrêts, on arrive à Mac Way Fall, ou l'on avait prévu de déjeuner. C'est un parc d'état Californien, aussi on s'acquitte du droit d'entrée de dix dollars. Le site abrite une plage paradisiaque dans laquelle se jette une cascade. Malheureusement, je n'avais pas vu que la plage est inaccessible. On en est quitte pour faire le court chemin de randonnée pour aller voir la chute d'eau. Mais pour le pique-nique, il faudra aller ailleurs.

On s'arrête donc à nouveau quelques kilomètres plus loin sur une plage, moins belle certes, mais ouverte, et avec des tables de pique-nique. On déjeune donc sur la plage, à l'abri du vent, qui souffle encore vraiment très fort.

On reprend la route rapidement, et notre arrêt suivant nous conduit pas loin de San Simeon. C'est ici que l'on peut visiter le Hearst Castle, une propriété d'un milliardaire sur les hauteurs. C'est, d'après les photos, un endroit magnifique, avec des piscines de rêve. Malheureusement, nous n'avons pas le temps de le visiter. En fait, pour descendre la cote et la visiter vraiment il faudrait au moins quatre ou cinq jours, mais nous n'en avons que deux. Je me promet de revenir et de prendre le temps de redécouvrir cette région de Californie.

Vers seize heures, on arrive dans la station balnéaire de Morro Bay. la particularité de cette endroit réside dans le rocher, véritable montagne, devant la ville, qui forme comme une presqu'ile, et, moins intéressant, la centrale électrique de la ville et ses trois cheminées.

On se gare vers le centre-ville. Etonnamment, il n'y a presque personne. On se dit que les gens doivent être à la plage. Il est vrai que les commerces sont plus destinés à une animation de soirée. En fait, c'est aussi la dernière semaine de congé pour les élèves américains, donc, la plupart des familles doivent être déjà rentrées.

Morro Bay est entièrement tourné vers la mer. Il y a une promenade qui longe le bras de mer entre la ville est le rocher juste en face. Elle est pleine de restaurants et de bars, de boutiques typiques des stations balnéaires, vendant des t-shirts estampillés du nom de la ville, des souvenirs en tout genre, quelques glaciers, et des panneaux indiquant des sorties en mer pour voir des baleines.

Un peu déçu par l'ambiance, on repart après une heure de ballade sur de front de mer. Je me souvient qu'on avait eu la même impression un soir en Floride, dans une autre station balnéaire, vidée de ses touristes. J'imagine que ca doit être la même chose en France après le quinze Août.

Notre hôtel de ce soir est à San Luis Obispo, la ville la plus importante de la région. Elle est connue pour sa douceur de vivre toute californienne, et pour son vin, issu de la vigne cultivée dans la vallée. Encore une fois, il aurait fallut plus de temps pour s'arrêter, prendre le temps de découvrir, de visiter des caves, et de savourer la cuisine pleine d'héritages espagnols.

Mais nous reprenons la voiture, pour l'autre grande station balnéaire de la région, Pismo Beach. La plage est immense, et s'etend sur plusieurs kilomètres. On voit peu de monde dans l'eau; Le pacifique est plutôt frais. Seul quelques enfant et des surfeur en combinaison s'y risquent. Au centre de la ville, sur la plage, se trouve un pier très californien, s'enfonçant dans la mer sur prêt de cent mètres. en face, se trouve la place central, bordées d'hôtels.

Dans les rues attenantes, on trouve tout ce qu'il faut pour une soirée en bord de mer, des jeux, des bars, des restaurants, et les incontournables magasins de souvenirs. Les mêmes qu'à Morro Bay, ou Monterey, sauf que cette fois les t-shirts indiquent Pismo Beach.

Après une ballade rapide sur le bord de mer et sur la plage près du Pier, on va diner dans un restaurant de fruits de mer. On goute le "chowder", une soupe, ici de crevettes, servie dans un pain rond évidé. C'est tout bonnement délicieux. On termine la soirée sur la plage, avec une glace au yaourt. Le soleil se couche à peine quand on arrive a notre hôtel.


Additional photos below
Photos: 11, Displayed: 11


Advertisement



Tot: 0.188s; Tpl: 0.011s; cc: 7; qc: 44; dbt: 0.074s; 1; m:domysql w:travelblog (10.17.0.13); sld: 1; ; mem: 1.1mb