Monterey


Advertisement
United States' flag
North America » United States » California » Monterey
August 7th 2022
Published: August 10th 2022
Edit Blog Post

Il est huit heures quand ont se réveille ce matin. Après avoir pris le petit déjeuner et bouclé nos affaires, on quitte San Francisco.

Il n’y a pas beaucoup de circulation en ce dimanche matin, et on rejoint assez vite l’Interstate cent-un. On prend la direction de Santa Cruz, à environ une heure trente de route. On passe devant l’aéroport de San Francisco, puis on entre dans la Silicon Valley. On ne peut pas passer ici sans s’arrêter voir les sièges des géants de l’informatique.

On sort à Palo Alto, et on rejoint le site de Google. Il n’y a évidemment personne en ce dimanche matin. Les bâtiments de Google occupent plusieurs blocs près de Mountain View. On prend quelques photos pour le souvenir et on repart pour cette fois Cupertino, à une quinzaine de kilomètres, sièges de la petite startup appelée Apple. On fera l’impasse sur Facebook, qui nous aurait fait faire un détour trop important.

Ca doit être bien agréable de travailler dans ces lieux. Le cadre est magnifique, très arboré, des rue larges, très propres, et des quartiers résidentiels faits de maisons plutôt cossues .On reprend la direction de Santa Cruz, sur la Highway neuf, une route qui traverse les montagnes entre la côte et la Silicon Valley. Ca tourne beaucoup et la circulation est chargée, occasionnant même quelques bouchons à l’entrée des villes traversées.

On arrive finalement un peu après midi. Il y a beaucoup de monde a Santa Cruz, des gens qui sont venus profiter de la plage et du parc d’attraction sur le boardwalk. Le prix des parkings est prohibitif pour nous qui ne comptons rester qu’une heure où deux, mais nous trouvons une place dans la rue avec un parcmètre. Comme il nous reste des "quarters" (des pièces de vingt-cinq cents) pour environ une heure, c’est parfait.

Le boardwalk et son parc d’attraction sont une institution à Santa Cruz, il est la depuis mille neuf cent sept. Il y a toujours des manèges d’époque comme un grand huit complètement en bois. Le parc s’étend sur environ deux cent mètres où sont rassemblés des manèges de tout genres, des jeux d’arcade, des loteries, un casino, et bien sur de quoi se restaurer. Pour résumer, de quoi facilement dépenser des dollars, dans un cadre agréable, très coloré et festif.

Chaque manèges coute un nombre de points. On prend donc une carte que l’on charge de quarante points, l’unité de base étant de vingt et le prix du point de un dollar. On monte dans le Sky Glider, un télésiège multicolore qui traverse le parc à une hauteur de vingt mètres, qui permet d’avoir une vue du parc et de la plage. Ce n’est certes pas un manège à sensations fortes, mais comme on vient de déjeuner, ça nous convient parfaitement.

Après le Sky Glider, il nous reste encore des points, mais comme le parcmètre doit être déjà retombé à zéro, je laisse Clément et Sabi dépenser le reste de nos points et je retourne à la voiture. L’avenue qui longe le boardwalk est complètement saturée par les entrées et sorties des parkings situés juste en face.

Après avoir tenté leur chance en vain dans des loteries, nous sommes prêt à repartir pour notre destination finale de la journée, Monterey, à quatre-vingt kilomètres .La route toujours aussi chargée s’avère plus longue que prévue. En fait, on a tellement roulé sur des routes où l’on était seul sur des dizaines de kilomètres, qu’on a perdu l’habitude de la circulation.

Monterey est une ancienne ville de pécheurs, qui vivaient de l’industrie de la conserve de sardine. Cette activité s’est arrêtée dans les années quarante. Maintenant, c’est une station balnéaire huppée, et les anciennes conserveries sur Cannery Row, sont devenues des boutiques pour les touristes. On y trouve aussi un aquarium réputé permettant d’observer plusieurs milliers d’espèces marines. Plusieurs tour opérateurs offrent également des ballades en mer pour observer des baleines.

Pour l’instant, on va parcourir la "dix-sept miles drive", une route panoramique au sud de Monterey, qui longe la mer. On trouve des paysages de toute beauté, des petites criques, des plages de sable blanc, et le célèbre cyprès symbole de cette route, que l’on retrouve dans tout bon guide touristique. La route traverse aussi un golf, et permet de rejoindre le village de Carmel By The Sea, au sud de Monterey, et sa superbe plage de sable blanc. Carmel est magnifique, des rues très fleuries, des arbres, et une douceur de vivre toute californienne. On y trouve des galléries d’art, des restaurants chics, des boutiques de luxe.

On descend jusqu’à la plage, après avoir tourné un moment pour se garer. Malheureusement, nous n’avons pas assez de temps pour en profiter. Nous repartons vers Monterey pour le checkin à notre hôtel. On se dirige ensuite vers Cannery Row, pour se balader et aller dîner dans le Bubba Gump. On a tellement aimé l’expérience de San Francisco qu’on est prêt à remettre ça. Cannery Raw ressemble à un mini Pier trente-neuf, on y trouve les mêmes types de boutiques. Mais finalement, il y a peu de monde. On est dimanche soir et les vacances scolaires se terminent dans une semaine.

Comme à San Francisco, on c’est régalé à Bubba Gump. On se promets même d’y retourner a Santa Monica. Pour bien apprécier Monterey, il aurait fallut une journée complète et une autre à Carmel. Mais ça n’était qu’une étape sur notre descente vers Los Angeles. Je me note dans un coin qu’il faudra revenir.


Additional photos below
Photos: 10, Displayed: 10


Advertisement



Tot: 0.159s; Tpl: 0.011s; cc: 7; qc: 45; dbt: 0.0468s; 1; m:domysql w:travelblog (10.17.0.13); sld: 1; ; mem: 1.1mb