Coba, Riviera Maya


Advertisement
Mexico's flag
North America » Mexico » Yucatán
October 22nd 2010
Published: October 24th 2010
Edit Blog Post

Notre taxi pour faire la visiteNotre taxi pour faire la visiteNotre taxi pour faire la visite

C'est impressionnant de voir avec quelle force et quelle adresse ces jeunes hommes nous mènent sur des routes de terre pas toujours planes.
Bonjour à Tous,
Nous voici engagés dans un voyage qui se veut à la fois d'excursions et de visites et, d'autre part, de repos au soleil et de plage.

Nous tenterons donc de vous intéresser un peu à la section exploration de nos vacances. Nous sommes à la Riviera Maya pour 2 semaines au Slect Club de l'hôtel Sandos Caracol Eco Resort & Spa, à courte distance de Playa del Carmen.

Notre 1ère excursion nous a amenés à Coba, pour faire une intrusion dans l'univers maya. Notre guide, Ephrem, est un Maya parlant très bien le français.

Suivez-nous donc dans notre aventure au pays des Mayas... Les idées seront jetées ici pêle-mêle, sans nécessairement de rapport entre elles... la connexion internet étant aléatoire...

Un peu d'histoire... Le calendrier maya débute à l’an 3113 avant Jésus-Christ. Tous les points de repère sont donc en rapport avec cette date.

Les Mayas ont vécu dans des huttes jusqu’à l’an zéro et, à partir de cette date, ils ont commencé à construire des pyramides, toutes dédiées à des dieux différents, étant un peuple de religion polythéiste. Il est à noter que les pyramides mayas sont pleines, i.e. que, contrairement aux
L'anneau à travers lequel la balle devait passerL'anneau à travers lequel la balle devait passerL'anneau à travers lequel la balle devait passer

2 murs semblables se tenaient face à face, avec chacun leur anneau
pyramides égyptiennes, elles ne sont pas habitées et ne servent pas de tombeaux. Les nobles vivaient dans des habitations luxueuses autour des pyramides, tandis que le peuple habitait dans des huttes en périphérie.

Les Mayas étaient un peuple pacifique. Leur armée en était une de défense et non d’attaque ; ils n’avaient pas l’instinct des conquérants. Ils payaient des taxes aux Aztèques, qui étaient plus puissants qu’eux.

Les Mayas croyaient aux cycles et ils notaient les dates des séismes et autres phénomènes de la nature pour en prédire la venue future. Ils notaient sur les pierres ces dates projetées. Quand les archéologues ont découvert plus tard ces inscriptions, elles ont été mal interprétées comme étant la prédiction de la fin de l’empire maya ou de la fin du monde.

La ville antique de Coba a été abandonnée vers 1450 pour des raisons inconnues et redécouverte vers 1860 par les archéologues. Entre temps, les Espagnols ayant occupé le territoire, les Mayas ont abandonné leurs religions pour adopter la religion des conquérants et sont devenus catholiques. Encore aujourd'hui, ils sont de fervants croyants et leur demeure est consacrée à cette religion.

D'entrée de jeu, disons qu'il y a
Escalier par où l'élite montait pour assister à la partieEscalier par où l'élite montait pour assister à la partieEscalier par où l'élite montait pour assister à la partie

On voit ici un membre de l'élite se reposant avant de terminer son ascension...
plus de 6000 pyramides à Coba, dédiées à différents dieux. Plusieurs n'ont pas été nettoyées et ne sont pas sur les circuits touristiques. Il y en a plus de 5997 que nous n'avons pas visitées, manque de temps... hahaha

Nous avons décidé de faire la visite à bord d'un tricycle bien spécial...

On trouve 2 sites d’un jeu appelé Pouk-ta-pouk. L’un des 2 servait à la pratique et l’autre était le terrain officiel. Chaque terrain est formé de 2 pyramides voisines, séparées par un étroit passage où se livrait le duel. En haut de chacun des murs se trouvait un grand anneau ; la 1ère équipe qui réussissait à faire passer la balle dans l’anneau était gagnante (le calendrier des matchs était gravé sous ces anneaux). On dit jeu, car c’était un match entre 2 équipes de 2 joueurs, mais en réalité c’était un rite qui se terminait par un sacrifice humain offert au Dieu. Les 2 capitaines se tenaient en haut des 2 murs et le 2ième joueur de chaque équipe s’occupait de la balle.

L’arbitre était le grand prêtre et c’est lui qui mettait la balle au jeu. Balle que personne ne devait toucher avec ses mains ou ses pieds, encore moins avec la tête, car elle était très lourde et dure. Même le prêtre ne pouvait y toucher avec ses mains. Les joueurs la déplaçaient donc avec le côté des bras, mais surtout avec les cuisses et les jambes (ils portaient des jambières protectrices en bois). Pour les Mayas, tout ce qui était rond était sacré et on n’y touchait pas. C’était à l’image du soleil et de la lune, qu’ils vénéraient. Jamais ils ne se seraient même servi de la roue pour faciliter le transport des pierres servant à la construction des pyramides. Ils les transportaient donc sur leur tête ou sur leur dos.

Revenons donc à nos joueurs. L’équipe perdante était abandonnée en forêt et était vouée à une mort certaine, dans le déshonneur. Le capitaine de l’équipe gagnante était, pour sa part, décapité par le grand prêtre, en haut de la grande pyramide ; lui et sa famille en étaient très honorés. Son âme montait directement au firmament et devenait une nouvelle étoile (une étoile filante était une âme qui se réincarnait). Le 2ième joueur devenait le capitaine de l’équipe de l’année suivante. L’élite suivait la partie du haut des pyramides et le peuple et la classe moyenne y assistaient d’en bas.

Notre 2ième arrêt nous a amenés devant une pyramide de forme arrondie, coupée par trois galeries de guet recouvertes de pierre calcaire pour que, la nuit, la lune les éclaire et que les guetteurs puissent voir où ils marchaient. Le faîte est une chambre d’observation où les astronomes se tenaient pour observer les astres. Tous les visiteurs devaient passer par cette construction et payer un droit de passage. C’était en quelque sorte un genre de douane. Devant, en bas, on peut encore voir la table en pierre servant de registre d’inscription des passages (registre effaçable et réinscriptible). Les marches y sont très hautes car les hommes devaient les monter à 4 pattes, par marque de respect aux dieux. Ils se prosternaient à chacune des marches (les Mayas étaient très petits. Leurs descendants le sont encore ; plusieurs ne mesurent pas 5 pieds.).

3ième arrêt, la grande pyramide. Elle a une hauteur de 42 mètres et possède 120 marches. Les Mayas ont mis 365 années à la construite, à partir de l’an 1000. Elle est dédiée au dieu du miel. Pour les Mayas, le miel est plus
Pyramide faisant office de poste de garde et dPyramide faisant office de poste de garde et dPyramide faisant office de poste de garde et d

La partie du haut est une chambre vide où se tenaient les astronomes
important que l’eau.

4ième arrêt, petit village où les descendants des Mayas vivent encore selon les anciens préceptes. On parle vraiment ici de simplicité volontaire, sans eau courante, électricité, égout, aqueduc ou quelque service que ce soit. Ces familles nombreuses vivent dans des huttes à une seule pièce, où un autel prend une place prépondérante (ils sont catholiques et très croyants). Ils ne paient aucune taxe et ne reçoivent aucun service et c’est vraiment de cette façon qu’ils désirent vivre. Il y a quelques années, après un grand séisme, le gouvernement leur a construit quelques habitations en béton et ils ne les ont jamais habitées.

Ils disent ne pas avoir besoin d’argent, sauf pour acheter les choses vraiment primaires. Pour gagner quelques sous, ils vendent leur artisanat, du miel et du charbon de bois. Leur artisanat est vendu beaucoup plus cher dans les villes touristiques où les transporteurs les exposent.

À Coba, on retrouve 3 écoles : une pré-maternelle, une maternelle et une école primaire. L’école secondaire est à 8 km, où les élèves se rendent comme ils le peuvent (souvent par auto stop). Pour le pré-universitaire, ils doivent aller à Playa del Carmen et c’est très
Grande pyramideGrande pyramideGrande pyramide

C'est la seule pyramide que l'on peut encore escalader, car il n'y a pas encore eu à ce jour d'accident grave... J'ai bien cru, en voyant des jeunes enfants y grimper, que ce jour était arrivé...
loin, donc rares sont ceux qui continuent après le secondaire. Les parents trouvent d’ailleurs que l’école est une perte de temps et incitent leurs enfants à faire le même travail qu’eux très tôt. Ils se marient très jeunes, à 17 ou 18 ans, deviennent parents vers 20 ou 21 ans et sont grands-parents avant l’âge de 45 ans. Le jeune homme qui demande la main d’une jeune fille à son père doit obligatoirement offrir 3 dots… la 1ière au père, la 2ième à la mère et la dernière à la jeune fille. C’est un rite obligatoire et la noce durera 3 jours.

Au retour, nous avons fait la visite de cénotes, grottes renfermant des piscines naturelles aux eaux claires et limpides, où nous avons pu nous baigner et faire de la plongée en apnée. Très impressionnant comme endroit, avec des stalactites et des stalagmites à perte de vue.

Bref, très belle excursion dont nous ressentons encore les effets 2 jours plus tard, surtout sur le devant des cuisses… les marches de la pyramide ont réveillé quelques muscles endormis depuis longtemps…

Je ne suis pas du tout certaine de réécrire un autre blog de ce voyage, car c'est
Du haut de la grande pyramideDu haut de la grande pyramideDu haut de la grande pyramide

On voit ici le maître du monde prenant un repos bien mérité...
un travail de moine que de mettre des photos avec cette connexion...



Additional photos below
Photos: 20, Displayed: 20


Advertisement

Descente abrupteDescente abrupte
Descente abrupte

Heureusement que ces marches sont moins hautes que celles de l'observatoire
Doris sur la fin de la descenteDoris sur la fin de la descente
Doris sur la fin de la descente

N'a-t-elle pas l'air alerte ? Bon pied bon oeil, comme toujours... enfin, au moins n'ai-je pas été celle qui aurait pu faire interdire d'autres escalades de ce dernier bastion !
Femme maya dans sa maisonFemme maya dans sa maison
Femme maya dans sa maison

Elle porte la robe traditionnelle maya, blanche et garnie de tissu à fleurs. Celle des jeunes filles célibataires est garnie de papillons, d'oiseaux ou d'animaux.
La doyenne du village, 74 ans, dans sa hutteLa doyenne du village, 74 ans, dans sa hutte
La doyenne du village, 74 ans, dans sa hutte

Elle cuisine des tortillas qu'elle fait cuire sur une plaque chauffée par un petit feu de charbon de bois. Ces 2 dames et toute leur famille vivent dans cette petite hutte où l'autel tient une place privilégiée.
Musique et encensMusique et encens
Musique et encens

Nous avons eu droit à un spectacle de musique traditionnelle et nous avons été purifiés par l'encens
Pharmacie du villagePharmacie du village
Pharmacie du village

Ephrem nous a expliqué les vertus de chacune de ces plantes médicinales
Petite Maya à la citernePetite Maya à la citerne
Petite Maya à la citerne

Quels enfants adorables et toujours souriants
CénotesCénotes
Cénotes

Ephrem nous a promis une cure de jouvence dans ces eaux... il reste à convaincre le miroir...
Cénotes à ciel ouvertCénotes à ciel ouvert
Cénotes à ciel ouvert

Dirait-on, en voyant ces tons de bleu qu'il tombait une grosse averse ? La pluie dure rarement plus de 10 minutes...


24th October 2010

merci
Merci de partager les lieux visités. J'arrive du Maroc, j'ai passé une semaine super. Anounou vous salut..... il était là Bon séjour A+
25th October 2010

Hola
Nos salutations à Anounou aussi ! À bientôt !
25th October 2010

WOW !
Magnifique ! Coudons, vous en faites combien, des voyages, dans une année ? Vous faites bien ! Bizous à tous les deux !
25th October 2010

À Sylvie
Retraite oblige... Il faut bien trouver des avantages à vieillir...
25th October 2010

Hola
Belles photos et surtout beau compte-rendu. Il ne faudra pas s'attendre à autant d'infos de ma part. ;-) Ça me rappelle de beaux souvenirs de mon passage à Coba. Je suis présentement en attente de mon vol pour Puerto-Vallarta. Hasta luego! xox
25th October 2010

Yucatan
Allo, je vais suivre votre périple avec grande attention.... Je crois te l'avoir dit que j'échange ma maison en différé pour le Yucatan à la mi février. Xtepen, au sud de Mérida. Hier je suis allée au Clap voir un film sur la région. Evidemment la Côte de Cancun et les plages sont très achalandées de touristes mais il semble qu'au sud de Mérida ce sont de jolis petits villages . Regarde bien pour moi si c'est difficile de se déplacer en auto et de se garer , car nous irons certainement quelques fois à la plage bien sur. Si tu rencontres des guides qui parlent français, prends leur coordonnées, je pourrais en avoir besoin.....Bref, si tu vois des choses qui pourraient m'être utiles, fais une cueillette pour moi. J'aurai certainement d'autres questions. Je vous embrasse et bon soleil ....Viva el sol !
27th October 2010

Allo Doris! Ça me rappelle de récents souvenirs. Je suis allée au Mexique au mois de juin avec des amies. Nous étions nous aussi tout près de la playa Del Carmen. J'ai visité les ruines Maya mais pas au même endroit qu toi. Nous étions à Chichén Itza. Quelle belle histoire que ce peuple Maya! J'ai appris plein de choses et les filles se sont baignées dans une cenote (je dis bien les filles..... bonne nageuse que je suis... j'ai plutôt pris des photos) c'était vraiment beau! Je te souhaite un beau voyage et j'aime bien te lire surtout quand on est en pays de connaissance... Bye!
27th October 2010

Lucille
Comme tu me rappelles des souvenirs Dédé... dont une discussion avec ta mère m'expliquant qu'elle refusait de vous faire suivre des cours de natation à cause de sa peur de l'eau. C'est Pascale qui a cassé la glace en lui tenant tête et, de mon côté, j'ai sommé Christian de suivre des cours de natation, afin qu'il puisse au moins se tenir en surface le temps que j'aille le chercher si jamais il est en danger de se noyer... hahaha Merci de tes commentaires !

Tot: 2.905s; Tpl: 0.02s; cc: 12; qc: 52; dbt: 0.0238s; 2; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb