France - Les Dombes


Advertisement
France's flag
Europe » France
August 6th 2020
Published: August 7th 2020
Edit Blog Post

une ville que l'on passe...une ville que l'on passe...une ville que l'on passe...

et qui à pourtant de jolies choses à nous montrer...
Les Dombes...

Mais où donc cela peut bien se trouver ???? Il y a quelques semaines à fin du JT de TF1, cette région nous a été présentée afin de donner des idées aux français pour leurs vacances de cet été un peu spécial... J'ai donc approfondi la question car les paysages me parlaient... et c'est ainsi que nous nous sommes rendus compte que si bien nous sommes déjà passés plusieurs fois par ici... nous n'avons pas assez vu l'essentiel... J'aime l'eau... et qui dit eau dit aussi oiseaux !

Nous voilà donc partis pour quelques jours à nouveau... sous un soleil éclatant mais aussi très puissant... 36 degrés dans Pollux quand on arrive au camping... c'est un peu beaucoup et c'est dehors que nous nous installons rapidement...

Mais par où passons-nous pour arriver dans les Dombes ??? Notre première étape est Vesoul : bien connue par la chanson de Jacques Brel... un peu inconnue quant à sa visite, en tous les cas pour nous... C'est ainsi que nous allons l'explorer et surtout découvrir un été bien installé dans ses ruelles...

Territoire aux mille étangs, la Dombes révèle un paysage changeant et inattendu aux visiteurs qui la parcourent. Première région piscicole en eau douce, terre de traditions ancestrales (pêche d'étang, élevage du cheval...), paradis des oiseaux, avec une faune et une flore d’exception dans une nature préservée.

La Dombes des étangs est une invitation à "Vivre la Nature".

La Dombes correspond à un plateau d'origine morainique (dépôt de sable, de cailloux et d'argile) situé dans le département de l'Ain au nord-est de Lyon1. Elle est limitée à l'ouest par la vallée de la Saône et au sud par la Côtière qui surplombe les plaines du Rhône. À l'est, la rivière d'Ain la sépare du Bugey. Seule la limite nord est peu nette : progressivement la Dombes entre en contact avec la Bresse.

Les étangs, très nombreux (plus de mille), sont d'origine humaine. Ils ont été creusés principalement par les moines, en mettant à profit les dépôts d'argile morainiques. En particulier, leur profil est maîtrisé et déterminé par le type de pêche ; à la différence des étangs du Forez, au fond plat, les étangs de la Dombes présentent une très légère pente, permettant à l'eau de s'écouler lentement et régulièrement vers l'émissaire (dénommé « thou ») lors de leur vidange au printemps tous les
Street art : un portrait géant de Jacques Brel dévoilé à VesoulStreet art : un portrait géant de Jacques Brel dévoilé à VesoulStreet art : un portrait géant de Jacques Brel dévoilé à Vesoul

Évoquée dans l'une des chansons les plus célèbres de Jacques Brel, la ville de Vesoul a désormais un énorme portrait de la légende belge sur l'un de ses murs. "T'as voulu voir Vesoul et on a vu Vesoul…" Le portrait géant de Jacques Brel a été peint sur la façade d'un immeuble de neuf étages dans le quartier Montmarin de la ville qui donna son nom à une célèbre chanson de l'artiste belge. Le regard profond, le visage du "Grand Jacques" est peint en jaune, sur un fond vert pétillant. Il se dresse au-dessus des barres d'immeubles du quartier populaire Montmarin. 28 mètres de haut sur 12 de large Haute de 28 mètres et large de 12 mètres, l'oeuvre de l'artiste Pink Art Roz recouvre l'ensemble de la façade mise à disposition par le bailleur social Habitat 70. Munie de pochoirs et perchée sur une nacelle, cette Vésulienne de 44 ans a utilisé 175 litres de peinture pour réaliser le portrait. "C'est la plus grande fresque de street art de Bourgogne-Franche-Comté", affirme Marjorie Szymanski, responsable de l'Espace Contemporain d'Art Urbain (ECAU) de Haute-Saône, à l'origine du projet.
4-5 ans à l'occasion de la pêche, avant d'être laissés à sec en général un été, pour être cultivés en avoine ou en maïs. Ils permettent une pisciculture importante de carpes depuis longtemps3, et alimentaient les populations, en particulier de Lyon lors des nombreux « jours maigres ».

L'alternance assec-évolage est une particularité culturelle et culturale locale, où culture céréalière et élevage du poisson sont intimement associés.

La grenouille de la Dombes est une spécialité culinaire locale.

D'un point de vue ornithologique, la Dombes est la zone biogéographique présentant la plus grande diversité spécifique de la région Auvergne-Rhône-Alpes : elle possède 131 espèces d'oiseaux nicheurs. C'est une zone humide d'importance internationale pour les oiseaux migrateurs, classée en ZICO (zone importante pour la conservation des oiseaux). L'ensemble des étangs est proposé au réseau Natura 2000.

La région de Dombes reste la Dombes, au singulier, les dombes étant les fonds d'étangs, leurs eaux troubles. Ainsi on dit en Dombes : dans la région des dombes (étangs), mais dans les dombes : dans les étangs. On notera à ce sujet le nom de la commune du pays Villars-les-Dombes, qui prête à confusion. Ici, le « les » s'écrit ailleurs « lès » et vient du latin latus ; il signifie « près de » la Dombes. Il conviendrait donc d'écrire « Villars-lès-Dombes ».

VESOUL

Classée « Cité Patrimoine », la ville abrite un quartier historique doté d'une architecture caractéristique de la région, représentée par des monuments médiévaux, modernes et contemporains. Pourvue d'un patrimoine naturel diversifié, Vesoul bénéficie de sites protégés, associant plaines, collines et plans d'eau. La ville compte une inspection académique, des établissements culturels ainsi que plusieurs instituts d'enseignement supérieur.

Important bassin industriel, Vesoul est le centre mondial de la logistique du constructeur PSA Peugeot Citroën. Disposant de chambres consulaires et de zones d'activités reconnues, la ville est l'un des principaux pôles commerciaux et industriels de la région. La ville de Vesoul a par ailleurs été immortalisée en 1968 par la chanson homonyme de Jacques Brel, Vesoul.

Nous nous installons dans le camping qui se trouve en bord de lac... Heureusement il est bien clôturé car le lac est accdesible à tous... et nous pouvons le comprendre... Il y fera calme la nuit heureusement...

ARBOIS

Arbois est une étape incontournable d’un circuit de découverte des vignobles du Jura. C’est une ville où l’art de vivre prend toute son envergure et où l’on se plaît à s’attarder, portés par la douceur de vivre locale.

Ici, pas de grandes artères ni de monuments prestigieux, mais un charme suranné cultivé par des places conviviales, de belles maisons vigneronnes, des hôtels particuliers, des jardins romantiques, des arcades, et une eau vive, la Cuisance, qui bouillonne et serpente entre les ruelles. C’est à pied que l’on découvre le mieux Arbois, en s’égarant dans ses rues et en s’attardant devant les jolies façades. Nos pas nous mènent jusqu’à l’église Saint-Just, la Maison natale de Louis Pasteur.

C'est un endroit que nous connaissons bien puisque nous sommes déjà venus acheter ici du vin du Jura.. Ceux qui connaissent le vin jaune savent de quoi on parle... il n'est malheureusement pas donné... et ce n'est que quelques kilomètres plus tard, à la recherche d'un parking ombragé pour notre déjeuner que nous trouverons un petit havre de paix : un château, mais aussi des vignes... une dégustation très bien faite et un grand plaisir du palais... Nous ne sortirons qu'avec une seule bouteille, ayant déjà acheté à Arbois.. Mais c'est certain, la prochaine fois que nous viendrons ici... ce sera aussi auprès de ce vigneron que nous nous achèterons...

La terre et le vignoble d’Arlay furent à plusieurs reprises propriétés royales. Aujourd’hui, classé en appellation Côtes du Jura, ce vignoble offre toute la gamme des vins du Jura dans un style qui lui est propre. Dans le village, 3 domaines viticoles vous accueillent : Domaine Cartaux-Bougaud, Caves Jean Bourdy, Château d’Arlay. C'est auprès de ce dernier que nous nous attarderons... très belle dégustation... des odeurs qui alèchent votre palais dès le premier instant...

Les vins du Jura ne sont pas facile à servir... Il faut aimer cuisiner pour aimer servir ce vin à quelqu'un que l'on aime et qui sait apprécier...

Vin Jaune

C’est le fleuron du domaine, celui qui vaut un classement parmi les plus grands crus du monde. Vin sec et puissant aux arômes de noix, le vin jaune est obtenu à partir du seul cépage Savagnin, élevé près de 7 ans en fût, laissés en vidange par évaporation naturelle, sans ouillage ni soutirage ni sulfitage, sous un voile de levures indigènes, sans ajout de levures sélectionnées commerciales.

Macvin Blanc (AOC Macvin du Jura)




Vin de liqueur (17%!A(MISSING)lc./Vol.) élaboré par assemblage d’1/3 de Vieux Marc élevé 7 ans en fût de chêne, d’1/3 de jus de Chardonnay et d’1/3 de jus de Savagnin non fermenté, provenant des plus beaux raisins du domaine, l’assemblage étant élevé près de 3 ans en fût, soit un cycle d'élaboration d'environ dix ans. Arômes de figues, poire mûre, prune blanche, fleur de cactus, angélique, noix, raisin sec.

A servir légèrement frais pour apéritif, tarte façon Tatin, crumble, sabaillon, tarte aux noix et à la confiture de lait, pudding, figues rôties, poire Belle-Hélène, gâteaux aux épices ou en digestif léger. celui-ci nous l'avons acheté chez Tissot avant de connaître ceci...


Macvin Rouge (AOC Macvin du Jura)




Vin de liqueur (17%!A(MISSING)lc./Vol.) élaboré par assemblage d'1/3 de Vieux Marc élevé 4 ans en fûts et de 2/3 de jus de Pinot Noir non fermenté provenant des plus beaux raisins du domaine, l’assemblage étant élevé un an en fût. Arômes de griotte, pruneau, thé, amande, bergamote.

A servir légèrement frais pour apéritif, sur tranche de fois gras, desserts au chocolat, Tiramisu, pudding, ou en digestif léger avec un cigare épicé.

Là oui... j'ai craqué !!!! et on en est sortis avec une bouteille...

Il a fallut reprendre la route... heureux de notre découverte...

Nous arrivons dans la région qui nous intrigue par ces étangs... Accueil au camping des Dombes charmant... Nous voici bien installés dans un camping à nouveau vide de touristes... le calme ça fait du bien quelque part...

Sandrans se trouve au cœur de la Dombes entre Lyon et Bourg en Bresse.

"Une voie romaine a été constatée à Sandrans, sur la rive gauche de la Chalaronne. On a trouvé en 1842, dans des décombrements, des médailles des empereurs Vespasien et Titus, en bronze, une grande quantité de débris de tuiles romaines d'une grand épaisseur."

La paroisse de Sandrans est une des plus anciennes de la région. L'église romane qui est placé sous le vocable de Saint-Priest faisait partie dès 984 des possessions anciennes de l'église métropolitaine de Lyon qui en fut dépossédée au cours de XI° siècle.

Sandrans était alors un chef-lieu d'un archiprêtré mentionné dès 1084 et dont dépendaient la plupart des paroisses environnantes.

L'abside de cette église a été inscrite à l'inventaire des Monuments Historiques en octobre 1926.

La famille de Sandrans est présente dans la commune jusque vers le milieu du XIII° siècle et celle des Chabeu de Saint Trivier lui succéda dans la jouissance de la terre de Sandrans.

Le village passa sous la suzeraineté de sires de Beaujeu, puis sous celle des sires de Thoire-Villars, enfin en 1377, sous celle des comtes de Savoie.

BIENVENUE DANS L'AIN, AU CAMPING LE PARADIS DES DOMBES, AU CŒUR DU PAYS AUX 1000 ÉTANGS Sandrans est un petit village situé au cœur de la Dombes entre Lyon et Bourg-en-Bresse. Ancien village Burgonde, Sandrans était dans le haut Moyen-Age une seigneurie appartenant au sire de Sandrans. Cette famille s’éteignit au XIIIème siècle et Sandrans devint bressane, puis savoyarde. La commune devint dombiste au XVIIème siècle La Dombes est surnommé le pays aux 1000 étangs. En effet, dans ces paysages sauvages, l'eau est présente où que le regard se porte. Parmi cette multitude d'étang, des centaines de kilomètres de voies cyclables vous conduisent à la découverte d'une région où l'oiseau est roi comme en témoigne le Parc aux Oiseaux. La Dombes est aussi une terre de traditions qui s'exprime magnifiquement au marché de Châtillon-sur-Chalaronne ou à la carte des restaurants des grands chefs étoilés de l’Ain.

La suite au prochain blog... il y a encore pas mal à faire, c'est pourquoi nous resterons ici trois nuits... suite au prochain numéro !!! bon voyage à vous..


Additional photos below
Photos: 40, Displayed: 29


Advertisement

La Fontaine "Rencontre" à VesoulLa Fontaine "Rencontre" à Vesoul
La Fontaine "Rencontre" à Vesoul

Cette fontaine se trouve sur la Place de l'église. C'est Aline Bienfait, une artiste belge installée à Cirey-sur-Blaise (52), qui l'a réalisée en 1983. Le socle couvert de pavés a été construit par les services municipaux sous la direction de l'artiste. Les 3 statues modernes de femmes en bronze patiné ont été coulées en Espagne. Symbole classique des 3 Grâces, la Beauté, la Fertilité et les Arts, l'œuvre s'appelle "Rencontre", peut-être en souvenir de cet endroit devant l'église qui fut autrefois la place du marché.


8th August 2020

>Voyage...
Hello, Content de vous savoir en route..... Mais pas dans la direction initialement voulue. Pas grave, ce sera pour plus tard. Merci pour ce très intéressant cours de géographie et d'histoire sur cette région des Dombes, certes pour moi totalement inconnue. Il faudra un jour s'y aventurer... Et aller déguster ces excellents vins. Profitez bien de votre séjour... Prenez bien soins de vous A bientôt.... amitiés J.A.

Tot: 0.063s; Tpl: 0.022s; cc: 10; qc: 24; dbt: 0.0071s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.3mb