C'est ici que ça se passe !


Advertisement
Burma's flag
Asia » Burma » Mandalay Region » Inle Lake
November 21st 2013
Published: November 26th 2013
Edit Blog Post

Le Cambodge fût relativement bref ! À peine quelques jours sur Siem-Rep, que déjà il était temps de filer me diriger vers Bangkok. Avec mon billet d'avion en poche pour le 13, je n'avais pas beaucoup le droit à l'erreur ! Il me fallait impérativement obtenir mon visa dans la journée du 12 (étant arrivé la veille sur Bangkok). Heureusement, l'Ambassade en question n'est pas l'administration Française (désolé pour les quelques fonctionnaires qui liront ce message :p ), et l'obtention d'un Visa, peut se faire dans la journée moyennement quelques centaines de bats supplémentaire. Contrairement à ce que vous pouvez déjà vous imaginez, il ne s'agit pas de pots de vins, mais bien du tarif express : une journée ouvrée, le temps normal étant de 3 jours.

Ce fut très rapide. Arrivé le matin 15-30 minutes avant l'ouverture pour éviter la cohue. Ouverture des portes à 9h, 9h03 tu récupères le formulaire de demande de Visa. 9H15, une fois le formulaire remplit, tu files au guichet 1 où l'on te remet ton numéro de rendez vous pour le guichet 2. 20 minutes plus tard, tu te présentes, donne ton passeport accompagné de 1240 bats (environ 30€). Ça y est c'est presque fini. La guichetière te demande de revenir à l'ouverture de l'ambassade à 15h30 pour récupérer ton passeport. Tu en profites pour te balader dans Bangkok le temps de quelques heures. À l'heure dite tu es de retour, et 10 minutes plus tard tu repars avec ton visa en poche ! Je dois avouer que le service était remarquable !! Un plaisir.

Le plus dure était fait, j'avais mon visa et plus besoin de m'en faire, je n'allais pas perdre mon billet d'avion. La dernière étape consistait à réserver ma navette pour l'aéroport du « len-de-main » matin. Mais pour aller où ? Allez je vous le dis : Un joli pays frontalier de la Thailand, pas encore trop touristique, réputée pour son dictature militaire (pas forcément le bon côté), mais aussi pour ses habitants particulièrement chaleureux. Vous y êtes ? Non ? La Birmanie pardi !! Allons bon, un peu de bon sens tout de même 😊

Pour une fois, je dois avouer que j'avais pas mal d'attente. Je n'aime généralement pas trop en avoir de peur d'être déçu, mais à force d'entendre éloges après éloges des voyageurs rencontré sur la route, les attentes étaient bien là... Hé bien jusqu'ici j'ai pas été déçu ! C'est tout simplement incroyable.

Ma première étape dans le pays fût Yangoon ! Ce n'est pas la capitale du pays, mais n'en reste pas moins l'une des plus grande ville du pays. Petite appréhension donc à l'idée de squatter dans une grande ville, chose dont je suis de moins en moins fan ! Fallait pas dis donc, le centre ville est tout simplement assez agréable. Il est construit un peu à l'Américaine avec des séries de rues parallèle et perpendiculaire. Pour cette première après-midi, j'ai déambulé quelques heures dans le centre et déjà, à plusieurs reprises, on m'a invité à m'assoir et partagé quelques moments avec les locaux. Le premier que j'ai rencontré m'a même offert un jus de cannes à sucre...

Je m'étais installé dans ce petit bouiboui de rue proposant des salades (pas comme chez nous la salade einh, à l'Asiat : papaye & Co). N'ayant pas encore fait de change, je n'avais que 600 Kyats sur moi et mon plat coutait 500. Jusque là pas de soucis. J'ai rencontré mon premier ami tout en dégustant ma petite salade. Un ancien marin ayant un plutôt anglais pas trop dégueux permettant un échange au delà des courtoisies habituelles. Au fil de la discussion, il me demanda si j'avais déjà gouté cette boisson fraiche à base de sucre de canne. « Nop » que je lui réponds... C'était donc le moment opportun d'essayé puisque le jus, pressé devant nous, ne pouvait être plus frais. Le problème c'est qu'il en coutait 300 et le vendeur n'acceptait pas les dollars. Et moi qui croyait que l'on payait tout en dollar comme à Siem-Rep (Cambodge)... Pas de soucis, mon nouveau compagnon d'une heure m'a généreusement offert le jus ! En 4 mois en Asie, seul « Inpong » (voir mon précédent post) m'avait invité de la sorte et autant le dire, cet homme avait vécu plus de temps en France qu'au Laos, c'était donc un homme à part (ce qui n'enlève rien à sa ganérosité). Tout ça pour dire qu'après une demi journée sur place, on m'avait déjà offert quasiment autant que pendant les 4 mois précédent ! Merci 😊

Dans la fin 'après midi, je me suis installé avec un autre Birman, qui lui avait eu la chance de faire deux ans d'études à Londres. Discussion d'une heure particulièrement intéressante sur la culture locale !! Décidément, ce pays est vraiment chaleureux.

Dans l'idée, il y a avait un gros festival pour la pleine lune du 12 au 17 dans le nord, pas trop loin d'Inle Lake, pour fêter la fin des moussons. C'était la raison principale qui m'avait poussé à venir aussi rapidement en Birmanie ! Ben oui j'ai le temps, alors pourquoi se presser ? Peut être parce que ce festival promettait d'être aussi bien que celui de Luang Prabang, au Laos à la dernière pleine lune. Je ne pouvais donc pas m'éterniser sur Yangoon, qui de toute manière sera ma destination finale dans le pays, avant de repartir en Thailand. Dès le lendemain, vers midi, j'ai donc pris un bus pour « Inle Lake », un bon petit 14 heures, sans compter le taxi ! Arrivé au petit matin vers 5h30. Festival oblige, j'ai préféré suivre les conseils de mon premier maître d'hôte et ne pas aller directement sur Tanguy (lieu principal du festival). Les chances d'y trouver une guesthouse étant très petite. Vous le savez peut être, la Birmanie vient seulement d'ouvrir ces portes aux Tourismes il a quelques années. 300 000 visiteurs l'année dernière, pendant que la Thailand en accueillait 14 millions !! Le tourisme est donc quelque chose d'assez nouveau et n'ai donc pas encore très développé, ce qui se ressent sur les infrastructures pour nous accueillir. C'est la loi de l'offre et la demande... Le prix des guesthouse est, pour l'Asie, souvent exorbitant (tu payes facilement de 15 à 20$ pour une chambre quand au Laos, entre 2 et 5 suffise) ! Il est conseillé de réservé à l'avance, chose que je ne sais pas faire. Ça me jouera quelques tours. Le premier en arrivant au petit matin sur Inle Lake. Ils nous aura fallu essuyer les refus de 10 hôtels, plein a craqué, pour finalement en trouver un ayant deux chambres de libre. J'était à ce moment là avec un couple de français d'une cinquantaine d'année et une allemande de 40 ans. On a pas réfléchi trop longtemps et partagé l'une des deux chambres restante, pour la modique somme de 32$. Surement la chambre la plus chère de tout mon voyage, heureusement en partageant, ça ne m'aura couté que 16$ par nuit ! Il est loin le temps de l'Australie ou je payais facilement 25$ pour dormir dans un dortoir tout les jours...

Assez bavardé de prix passons aux choses sérieuses ! Premier tour au marché et déjà que l'on me réinvite à m'assoir sur un stand pour prendre le thé et manger quelques morceaux de Tofu panné puis frit ! Très bon tout ça ! Oui oui Britta, quand tu liras ce message, tu pourras bien lire que j'ai aimé du Tofu ! Comme quoi quand c'est bien préparé :p (les lasagnes au Tofu de Morgane n'étaient pas mauvaise plus 😉 ) Durant cette première après midi, je me suis échappé du village principale à pince. 400 mètres plus loin le premier petit hameau de cabanes en bambou, surélevé pour les crues, me tendait les bras. Quelques mètres après m'être introduit, les habitants me regardent, me disent bonjour et m'invitent à m'assoir discuter dans les différentes maisons. C'est juste fou !! Ils en profitent pour te montrer et t'expliquer comment ils travaillent, que ce soit le pop corn ou leurs différentes espèces de tuile de rix, qu'ils vendent sur le marché. Un village plus loin, une Birmane ne parlant pas le moindre mot d'anglais, me regarde, me montre du doigt, puis se montre du doigt et finit par montrer la barque non loin d'elle. « Ok, pourquoi pas, lets go ». Elle m'a emmené le temps d'une demi heure dans un espèce de marécage jusqu'au prochain village, où l'on est arrivé pile pour la sortie des écoliers, qui, pour une grande majorité, utilisent des pirogues pour rentrer chez eux... Magique !!

Le lendemain, on avait réservé un bateau pour aller faire un tour sur le fameux lac. Si je vous dst « lac », vous pensez au lac d’Annecy par exemple... Normal quoi ! Ben non il s'agit plutôt d'une vaste étendue d'eau de plusieurs kilomètres de long (30 environ), sur laquelle jonche des habitations, des temples, des villages et des cultures de tomates en hydorponie. On aura au fil des visites découvert de quoi vivaient ces populations : Certains travaillent l'argent, d'autres le tissu (soie et fleur de Lotus), le tabac, le bois ou l'agriculture... Dans chaque cas, on aura eu le droit à une visite des ateliers et des différents processus pour fabriquer leurs objets. Je sais maintenant comment on extrait du fil de la fleur de Lotus, comment tinté une écharpe ou encore comment faire fondre de l'argent pour en faire une bague (les filles ne me demandait pas non plus de vous en faire une, je ne suis pas encore expert en la matière). Le but étant toujours de vendre au final, mais ça pas question ! Surtout que les prix pratiqué était exorbitant. L'écharpe la plus chère, 100% lotus, coutait 300$ ! Oui 300$ vous avez bien lu ! Certes le prix était juste anormal, mais il faut savoir que pour faire une bobine de fil de lotus, il ne faut pas moins d'1 mois de dure labeur... un job à re rendre fou !!

Après cette journée sur le lac, nous avions réservé un tacos pour aller au fameux festival le lendemain soir... Malheureusement, pour la première fois en un an, j'ai fait une petite intoxication alimentaire... Cloué au lit pendant deux jours avec un besoin de toilettes relativement très régulièrement ! Il aurait vraiment été inconscient dans mon état de faire le voyage jusque Tanguy ! Sur le coup grosse déception, surtout que l'on était déjà le 17 et que c'était la cloture du festeuch... Dans mon malheur je n'ai pas été si malchanceux que ça, puisque les copains sont parti à 5 heures de l'aprem, ils ont mis 3heures pour arriver là bas et il a plu pendant la majeure partie de la soirée. Sans compter qu'il n'y avait pas une palanqué de montgolfière en même temps dans le ciel comme on me l'avait décrit, mais bien une par une, dans une foule délirante et bien alcoolisé apparemment... J'ai vu quelques vidéos et ça ne ressemblait en rien à l'image que je m'en était faite. Ne crachons pas dans la soupe non plus, ayant parcouru tous ces kilomètres pour voir cette fête, j'aurai tout de même aimé y être, mais il faut bien se rattacher à ce que l'on peut et se dire que ça ne valait pas le coup pour ne pas trop accusé le coup 😊

Pour terminer : « les moines » ! Je ne pouvais pas finir ce blog sans vous parlé des moines !! Ils sont juste complètement différent du Laos. Ils ont des iphones ou ipad, jusque là rien d'anormal, mais lorsqu'il le dégaine avec un grand sourire pour te prendre en photo, c'est le monde à l'envers !!! Contact très chaleureux avec eux, contrairement à la Thailand, ou ils nous donnent l'impression d'être dévisagé chaque fois que l'on pose les yeux sur eux ! Ici c'est diamétralement opposé ! Il regarde les matchs de foot à la télé avec tout le monde, ils posent pour les photos, te souries et te disent même bonjour de grands signes de main !

Décidément la Birmanie est bien un pays différent des autres en Asie du sud Est !!


Additional photos below
Photos: 68, Displayed: 30


Advertisement



Tot: 2.373s; Tpl: 0.064s; cc: 12; qc: 55; dbt: 0.058s; 2; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb