Swakopmund


Advertisement
Namibia's flag
Africa » Namibia » Swakopmund
April 13th 2016
Published: May 1st 2016
Edit Blog Post

Total Distance: 0 miles / 0 kmMouse: 0,0


Mercredi 13 avril 2016



L'étape d'aujourd'hui nous fait longer le désert du Namib pour atteindre la côte atlantique. Le trajet sera donc assez monotone, avec peu de végétation et donc peu d'animaux. On verra juste quelques autruches et oryx sur la route. Et on a aussi croisé plusieurs personnes en train de changer une roue, la preuve s'il en fallait une que cela n'arrive pas qu'à nous!



Il fait très très chaud, le thermomètre a grimpé jusqu'à 37 degrés et alors qu'on traverse un col, les montagnes alentours donnent une ambiance lunaire avec parfois des mirages à l'horizon. Mais aujourd'hui on a bien roulé, on arrive pratiquement à destination pour l'heure du lunch. On décide donc de s'arrêter dans la ville côtière de Walvis Bay pour manger, juste avant notre terminus de Swakopmund. Mais alors là, le thermomètre a chuté, il fait à peine 26 degrés avec un fort vent marin, on est obligés de sortir une veste. Et je suis totalement scotchée par cette ville! Jamais je n'aurais imaginé trouver une architecture pareille en Namibie: les maisons ressemblent à des résidences de stars hollywoodiennes! Elles sont toutes plus belles les unes que les autres, très modernes, très récentes, avec du gazon VERT (à côté du désert n'oublions pas). On a trouvé un joli parc dans ce quartier au bord de l'océan pour manger notre pic-nic mais on est tellement ventilés qu'on ne va pas s'éterniser. Pour repartir, on décide de couper à travers la ville et on découvre l'envers du décor, les quartiers de la classe moyenne avec toujours de jolies maisons individuelles mais plus modestes et ensuite les quartiers pauvres avec des rangées interminables de maisons Playmobil toutes identiques. Cela donne une perspective très étrange et je n'arrive pas à savoir si c'est joli ou non. Mais au moins, tout le monde à l'air d'avoir une maison.



Puis nous arrivons à notre objectif du jour, Swakopmund. Nous trouvons tout de suite notre lodge et déposons nos affaires pour partir découvrir cette petite ville à pied. Et là, on se croirait catapultés en Bavière! L'architecture est totalement germanique, les noms de rues sont allemands, les restaurants servent des spécialités allemandes, les commerçants parlent spontanément allemand. Effectivement, la Namibie est une ancienne colonie allemande et on avait déjà remarqué qu'il y avait encore un héritage de cette culture. On nous a déjà souvent demandé à la fin du repas: ¨Alles gut?¨ Et à la station-service quand il a fallu changer notre pneu, le pompiste nous a dit ¨Es ist kaputt¨ Mais ici c'est vraiment poussé à l'extrême, on a même vu un drapeau dans un restaurant avec l'inscription ¨Deutscher durch Geburt¨, Allemand de naissance.



Mais à part ça la ville est très mignonne et son bord de mer en fait une station balnéaire très chic qui est prise d'assaut à chaque week-end prolongé. On nous a recommandé de profiter de manger des fruits de mer et poissons ici puisque nous n'en trouverons plus après dans les terres. On a donc réservé ce soir dans un bon restaurant en bord de mer, installé dans une ancienne coque de bateau, où on s'est régalés!





Jeudi 14 avril 2016



Nous avons 2 excursions prévues aujourd'hui pour découvrir la région. La première se fera en bateau et la seconde en 4x4 dans les dunes.



Comme je n'ai toujours pas le pied marin, je préfère être prévoyante et prendre un cachet contre le mal de mer. Même si le vent ne souffle pas ce matin, on ne sait jamais comment les choses peuvent évoluer en mer. Nous montons donc à bord d'un grand catamaran et prenons le large à faible allure. A peine partis, les otaries viennent déjà nous tourner autour pour quémander du poisson et elles arrivent même à monter toutes seules sur le bateau. Bien sûr cela fait partie du show mais j'avoue que c'est très impressionnant d'avoir une otarie sur le pont, à portée de main. Certes ils les nourrissent mais j'ai le sentiment qu'ils font tout de même attention à ne pas trop les domestiquer. Ce qui n'est pas forcément le cas des pélicans! La guide est capable de reconnaître chaque pélican qui vient se poser sur le bateau et il y en a même un, particulièrement insistant, qui se comportait avec elle comme un chien qui venait réclamer une croquette! Il lui courait contre, la poussait de la tête et fouillait même ses poches avec son bec. Et je ne sais pas si vous vous rendez compte mais c'est hyper grand un pélican!



Lors de cette sortie on verra également un élevage d'huîtres et la guide nous explique qu'ici elles sont totalement différentes de celles qu'on trouve en Europe. Bla bla bla, elle peut donner toutes les explications qu'elle veut, je n'en re goûterai pas. On continue le tour jusqu'au bout de la baie où est située une des colonies d'otaries. Elles viennent ici chaque année pour se reproduire, tout comme les baleines, de juin à septembre. Pour le retour, nous sommes invités à passer à l'arrière du bateau pour le lunch. Evidemment, les huîtres sont au menu (ainsi que d'autres plats de viande et poisson) et il semblerait qu'Alex se soit fait convertir. Lui qui n'aime d'habitude pas ça a succombé à l'huître namibienne. On fait également connaissance avec nos voisines de table, 3 mamies sud-africaines qui sont en road-trip depuis plus d'un mois. Elles ont une patate d'enfer et c'est vraiment drôle d'écouter leurs mésaventures. Et après manger, on va s'allonger sur le filet à l'avant du catamaran pour terminer l'excursion en douceur au soleil.



De retour à terre on enchaîne tout de suite avec notre excursion dans les dunes. Nous serons 4 avec un autre couple allemand (mais des vieux cette fois). Comme d'habitude, notre guide Rudy parle parfaitement allemand et anglais, on aura donc droit aux explications dans les 2 langues, histoire de bien nous emmêler les pinceaux. On commence par s'arrêter aux salines à la sortie de la ville où les différents bassins ont de jolis reflets roses. La route continue dans les broussailles en mode tape-cul pour rejoindre le bord de mer où l'on peut rouler sur la plage avec les dunes de sable du désert à notre gauche et l'océan à notre droite. Puis nous atteignons le fameux point de Sandwich Harbour où les dunes se jettent dans l'eau. Rudy nous explique qu'à l'époque il y avait une rivière d'eau douce entre les dunes et la mer mais que le sable a peu à peu repoussé l'eau pour finalement totalement la recouvrir. Mais l'eau douce n'a pas disparu, elle est toujours enfouie sous le sable. Donc il paraît que dans le désert, il suffit de creuser à quelques centimètres de profondeur pour faire jaillir de l'eau douce! Nous rejoignons la lagune de Sandwich Harbour où nous profitons de la vue en prenant un second pic-nic. Décidément, on ne va pas mourir de faim dans ce pays... Puis nous rebroussons chemin en prenant de la hauteur dans les dunes. La vue panoramique depuis le haut des dunes est époustouflante! Et la conduite de Ruby dans le sable aussi! On s'amuse comme des gamins à monter et descendre les dunes mais il est gentiment l'heure de rentrer. Sans s'en rendre compte, l'excursion aura tout de même duré 4 heures. Quelque chose me dit que mes vertèbres s'en souviendront en temps voulu...



Ce soir on ne s'éternise pas en ville, on a réservé une table assez tôt dans un restaurant aux spécialités de poisson et on rentre se coucher après cette belle journée chargée.


Additional photos below
Photos: 10, Displayed: 10


Advertisement



Tot: 2.816s; Tpl: 0.056s; cc: 15; qc: 73; dbt: 0.0524s; 2; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.5mb