Uukwaluudhi


Advertisement
Namibia's flag
Africa » Namibia » Kaokoland
April 19th 2016
Published: May 1st 2016
Edit Blog Post

Total Distance: 0 miles / 0 kmMouse: 0,0


Mardi 19 avril 2016



C'est une grosse étape qui nous attend aujourd'hui, pour quitter le Damaraland en direction du Kaokoland. Comme nous ne pouvons pas faire tout le trajet en une fois, nous devrons donc faire une nuit dans la région d'Opuwo.



Mais avant de quitter le Damaraland nous faisons un dernier arrêt-visite à la Petrified Forest, non loin de notre lodge. Il s'agit de troncs d'arbres fossilisés qui auraient jusqu'à 300 millions d'années. Franchement, au premier coup d'œil on dirait des rochers mais à y regarder de plus près on reconnaît parfaitement toutes les caractéristiques d'un arbre. C'est dingue de penser que ces troncs viennent tout droit de l'âge de glace!



Puis nous traçons notre route vers le nord lorsque, tout à coup, entre les arbres au bord de la route, j'aperçois la tête d'une girafe qui nous regarde passer telle une vache regarderait passer un train. Planté sur les freins, attrapé l'appareil-photo et sortis de la voiture illico pour aller l'observer de plus de près! Elles étaient même 3 à manger des feuillages juste à côté de cette route. A nouveau, on a cette sensation bizarre de découvrir l'animal pour la première fois. On a tous déjà vu une girafe au zoo mais la voir là, à l'état sauvage, figée à nous observer pour déterminer si nous sommes dangereux ou non, cela prend une toute autre mesure. Elles ont finalement dû juger que nous étions un risque potentiel et s'éloignent au trot. Nous reprenons notre route, faisons une courte pause pour le lunch (perturbée par une armée de mouches) et nous atteignons enfin notre lodge après plus de 5h de route. Enfin, nous atteignons le panneau qui nous dit de quitter la route et de suivre le petit sentier qui s'enfonce dans la brousse. 7km plus loin nous apercevons enfin une clôture que nous longeons jusqu'à un grand portail. Nous voici enfin arrivés au Uukwaluundi Safari Lodge. C'est un endroit totalement irréel, avec le bâtiment principal et sa piscine sur pilotis qui donnent sur une vue à 180 degrés sur une réserve d'animaux de plus de 7000 hectares. Nous avons juste le temps de faire un petit plongeon dans la piscine pour nous rafraîchir avant de partir pour un petit safari dans la réserve.



Nous voici au coeur de la vraie brousse africaine telle qu'on peut se l'imaginer. Il y a des girafes, des zèbres, des oryx, des koudous, des springboks, des phacochères, des vautours, etc. Mais malheureusement l'attraction principale du lodge n'est plus là car tous les rhinocéros se sont fait braconner en une nuit, il y a de ça 2 ans. Un grand réseau de braconniers venant du Mozambique vient d'être démantelé et notre guide Henry espère que cela stoppera la filière en Namibie et qu'il pourra bientôt réintroduire les rhinos dans sa réserve. Il nous montre d'ailleurs différents buissons qui sont l'aliment principal du rhino et qui sont en train d'envahir plusieurs hectares du domaine en leur absence. Mais même si on n'a pas vu de rhino, la balade était tout de même excellente et nous rentrons au lodge au coucher du soleil.



Après un souper gargantuesque qui nous met un peu mal à l'aise car nous sommes les seuls hôtes ce soir, Henry nous propose de retourner de nuit faire un tour dans le domaine avec lui. Il le fait 2 fois par semaine pour savoir quels sont les territoires des animaux nocturnes et ainsi être au courant de leurs déplacements dans la réserve. Evidemment qu'on y va! Alex sera chargé de la lumière à l'arrière du pick-up et a la mission de balayer la nuit pour dénicher les yeux brillants des animaux. Nous ne verrons pas de prédateur ce soir mais on retrouve tous les animaux de la journée, plus un faucon et des lièvres.



De retour au lodge nous allons encore jeter un coup d'œil au point d'eau situé juste en face de la terrasse car les animaux viennent surtout y boire la nuit. Et on y a vu une girafe et plusieurs koudous. Et concrètement, on les a même entendus plus tard à proximité de notre bungalow puisqu'il n'y a aucune barrière à l'intérieur de la propriété. On se couche hyper tard, crevés... Et en compagnie d'énormes araignées! Mais Henry m'a promis qu'elles n'étaient pas dangereuses et qu'elle restaient uniquement sur les murs et les plafonds pour manger les moustiques. Alors bon appétit les araignées!


Additional photos below
Photos: 6, Displayed: 6


Advertisement



Tot: 0.044s; Tpl: 0.018s; cc: 12; qc: 31; dbt: 0.0106s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.3mb