Bye, bye Ecuador, Hola Colombia


Advertisement
Ecuador's flag
South America » Ecuador » North » Quito » Historical Center
March 31st 2018
Published: April 3rd 2018
Edit Blog Post

Pour ceux qui pensent que voyager est un plaisir, voici le résumé de ma journée de changement de pays. Pas d'agence pour organiser le voyage et ne se soucier de rien, pas de bus direct entre Quito et Pasto ou Cali pour faciliter les choses et pas de budget pour prendre un avion.

Réveil matinal donc à 7h00 pour quitter l'hostel à 8h00. 15 minutes de marche avec les sacs jusqu'à l'arrêt de bus pour prendre le trole (trolley) en direction de la gare routière. 30 minutes de trole ensuite avant d'enchaîner avec 5h de bus jusqu'à Tulcan, ville frontière avec la Colombie. Le point positif c'est qu'il y a des bus toutes les 10 ou 15 minutes et au-moins je n'aurai pas à attendre dans la gare routière.

Arrivé à Tulcan, des taxis attendent à la descente du bus pour me conduire jusqu'à la frontière. Je propose à 2 Hawaïennes rencontrées dans le bus de partager le taxi (et donc les frais) avec moi.

Après un petit quart d'heure de route, nous voici au poste frontière. Par chance (encore une fois), il n'y a pas trop de monde aujourd'hui et en 35 minutes mon passeport est tamponné et me voilà déjà en Colombie.

J'ai juste été surpris quand la douanière équatorienne m'a demandé si j'allais en Colombie ??? Où veux-tu que j'aille ? ai-je pensé. Si je voulais aller au Brésil ou au Pérou, je ne serais pas ici... Le chauffeur de taxi m'avait déjà posé la même question... mais je pense que lui c'était plutôt pour causer et faire semblant de s'intéresser. Bref, je traverse le pont qui sépare les 2 pays à pied et j'arrive au poste de frontière de Rumicacha, côté colombien. Voilà t'y pas que la douanière colombienne (et oui, aujourd'hui je n'ai eu affaire qu'à des douanières) me demande également si je vais en Colombie ??? Et j'imagine que ce n'est pas pour causer ou s'intéresser. Mais qu'est-ce qu'ils ont tous ici ?

Entre temps j'ai perdu mes 2 Hawaïennes de vue et je demande donc aux 2 jeunes Tchèques qui sont derrière moi dans la file d'attente s'ils veulent partager un taxi jusqu'à la gare routière d'Ipiales. Ils m'expliquent qu'ils arrivent de Colombie et qu'ils vont en Equateur...

Tout s'explique ! Étrangement il n'y a qu'un seul guichet pour ceux qui rentrent et sortent du pays. D'où la question : est-ce que je vais en Colombie 😊

Me voilà donc en Colombie mais pas encore au bout de mes peines. En sortant du poste frontière je retrouve les 2 Hawaïennes qui m'attendaient et qui avaient déjà négocié un taxi.

Nous voilà en route pour la gare routière d'Ipiales située à 5-10 minutes. Puis je cherche un bus pour m'emmener à Pasto (nom officiel : San Juan de Pasto), première étape de mon voyage en Colombie, et par chance il y en a un qui part dans 10 minutes. J'ai encore perdu mes 2 co-voitureuses quand je suis allé "acheter des sous" au distributeur. Elles ne savaient pas bien où elles allaient passer la nuit mais avaient évoqué de continuer directement jusqu'à Cali. J'aurais bien voulu les saluer mais peut-être que je les recroiserai au cours de mon voyage.

De mon côté, route en direction de Pasto donc et 2h de bus supplémentaires avant un dernier taxi jusqu'à l'hostel. La gare routière se trouve à 3 km du centre et il tombe des cordes donc difficile de s'y rendre à pied.

Voilà en résumé comment se passe une journée de transit. Ptas de tout repos avec 1 trole, 2 bus et 3 taxis même si au final tout s'est bien goupillé et que l'attente à la frontière aura été de courte durée. Et cette fois-ci j'ai bien fait attention à mon dos pour ne pas rester bloqué à Pasto une semaine...

L'arrêt à Pasto, ville de plus de 400 000 habitants située à 2500 m d'altitude (ça ne me change pas de l'Equateur) et au pied d'un volcan encore actif, vaut surtout pour la visite de la Laguna de Cocha mais vu le temps il n'y a aucun intérêt à y aller et en discutant avec le chauffeur de taxi, j'apprends que les musées ici sont fermés le dimanche ET le lundi. Et comme Popayan, la prochaine étape, est surtout connue pour sa ferveur religieuse et ses processions nocturnes durant la Semaine Sainte au cours de laquelle afflue des milliers de pèlerins, il va falloir réfléchir car aujourd'hui c'est... veille de Pâques et je n'ai pas envie non plus de m'aventurer là-bas avec autant de gens dans la ville. Bref, la nuit porte conseil et on verra demain matin.

Advertisement



Tot: 3.04s; Tpl: 0.043s; cc: 10; qc: 48; dbt: 0.0381s; 2; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.3mb