Surf Piha


Advertisement
New Zealand's flag
Oceania » New Zealand » North Island » Auckland
February 12th 2015
Published: February 12th 2015
Edit Blog Post

Tout à commencé par une histoire de voiture, Dylan a garé sa magnifique voiture de location en bas de la maison sur des places payantes de 8h à 18h. Après un succulent repas en haut de la Sky Tower dans le restaurant pivotant à 360°, nous avons survécu à une météorite venue s'écraser dans l'océan voisin. Pour nous remettre de nos émotions, nous avons été jouer quelques dollars $$$ au Casino. Ce fameux carré magique à la roulette nous a apporté prospérité et fortune (17,18, 20 & 21), ces chiffres porte bonheur nous ont permis de toucher le pactole, de doubler notre mise initiale ($20 à $40).

Une bonne nuit de sommeil pour nous remettre de nos émotions et nous avons découvert avec stupéfaction, une amende sur le pare brise de Dylan (19h44). Après contestation et le tour d'Auckland pour trouver les autorités. Les gains du casino sont partis en fumée. La réglementation étant encore un peu floue pour nous, les places sont gratuites uniquement pour les résidents. Pour se consoler, nous sommes partis faire le tour des concessions pour essayer des voitures (je tiens à préciser que nous avons essayer de faire la même chose la veille mais que Dylan tente de négocier l'essai sans son permis!!!!). Préférant Audi à BMW, nous avons eu l'honneur d'essayer l'Audi S1 sans le commercial (laissé sur le trottoir). Le retour à la réalité fût dur!



Direction la plage pour pique-niquer et prendre un bol d'air, les mouettes ayant pieds, nous avons décidé d'éponger notre soif. En attendant impatiemment le cours de Surf, nous nous sommes essayés à la spéléologie. Moralité: il fait très noir! Courageux mais pas téméraires, la brasserie de la plage nous a accueilli les bras ouverts.



Nous avons été surpris du nombre de surfeurs arrivant aux alentours de 18h. Les observer glisser sur les énormes rouleaux au large nous a réellement motivé à nous jeter à l'eau et nous a rassuré quant à la présence du grand requin blanc qui a attaqué la veille en Australie.

Comme dans les films (Point Break, oui oui on vient enfin de le voir), un beau surfeur ténébreux nous a appris les bases. Après deux minutes d'essai sur le sable, nous avons pris la direction des vagues gigantesques de la mer de Tasmanie. Le courant étant tellement fort, nous sommes restés aux endroits où nous avions pieds pour avancer à côté de la planche et non sur celle-ci. Nous avons enfin compris pourquoi les surfeurs sont sveltes et musclés: le surf est très intense. Une heure trente de leçon nous ont amplement suffit physiquement, cependant les sensations et le plaisir nous ont incité à y retourner. Les charmantes rencontres de Dylan (deux jeunes femmes) suite à des croisements de planches l'ont d'autant plus motivé. Le cours s'est fini à 20h30 devant un splendide coucher de soleil.





Bilan :


• Nous sommes rentré éreintés mais entiers (pas de requins ^^) à 22h,
• L'eau de mer est salée, débouche les narines et pique les yeux,
• Les sensations se rapprochent du snowboard excepté la taille de la planche,
• Les forces de la natures sont impressionnantes: vagues, courants,
• Grosses difficultés: trouver la bonne vague (pas trop forte), savoir se lever et surtout au bon moment (pas trop tôt sinon la planche plonge, pas trop tard sinon... c'est trop tard!)
• Heureusement que nous sommes attachés à la planche pour la retrouver une fois dans l'eau même si parfois sous la vague il y a une petite frayeur de se la prendre ou celle d'un autre sur la tête (hein Dylan!).
• Au début: le moniteur est resté dans l'eau pour choisir la meilleure vague, nous aider à nous positionner sur la planche en nous appuyant sur ses épaules (sans lui donner un coup de genou spécialement pour Romain), nous donner le top départ pour se lancer puis se lever.
• Après avoir essayé tout seul, nous sommes rapidement revenus vers lui pour enfin finir la séance comme des grands.
• Nous aimerions recommencer l'expérience avec une planche plus étroite, maniable et non un voilier!


Nous avons passé la nuit à regarder le prix des planches pour espérer devenir un jour un surfeur professionnel! Nous proposons à Pierre et Corinne de déménager côté Atlantique pour qu'Astrid vienne d'autant plus les voir!






Additional photos below
Photos: 34, Displayed: 24


Advertisement



Tot: 2.026s; Tpl: 0.048s; cc: 12; qc: 52; dbt: 0.0291s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb