L île de l'île de l'île ; à la recherche de madame zaza


Advertisement
French Polynesia's flag
Oceania » French Polynesia » Fakarava
June 13th 2014
Published: June 16th 2014
Edit Blog Post

L’île de l’île de l’île : à la recherche de mamie ZAZA

Fakarava, Faka pour les intimes, c’est pas la porte d’à côté : 40 heures de voyage, vaut mieux éviter d’y aller en weekend…

Je t’épargne les détails mais en gros, départ de Paris 10h mardi matin 10 juillet, arrivée Faka à 14h30 mercredi heure locale soit à 02h 30 du mat heure française jeudi 12 juillet, après une escale à Londres, Los Angeles et Papeete (pourquoi Londres ? ben parce que j’aime le fish and chips et surtout parce que quand tu te prends un billet tour du monde tu pars souvent de Londres)…

A l’arrivée, c’est bien le coin paumé à l’autre bout du monde dont j’ai rêvé pendant tout ces mois de prépa intensive du concours !!!!

Giga sauvage, touristes à base de plongeurs et de routards, locaux tous cools.

Ma pension est la moins chère de l’île mais grosse surprise : de ma chambre, vue à couper le souffle sur l’océan, petit jardin tropical, cuisine à dispo, accueil chaleureux et clients mélangés.

Un tour du mondiste français à côté duquel mon voyage passe pour une petite ballade autour du pâté de maison, une sage-femme homme chinotahitien venu faire sa tournée mensuelle de consults sur l’île, un expert en bateau et son aide zélé, et un couple de jeunes frenchies sympas, lune demielleux mais néanmoins grands voyageurs.

J’ai tendance à parler à tout le monde en anglais avant de réaliser qu’on est en France…avec le décalage horaire tu te demandes si tu n’es pas tombé dans une faille spatio-temporelle…

">


Mon but ici : faire quelques plongées dans le nord mais surtout rejoindre le sud de l’île où je veux retrouver ma cop, Melo, monitrice de plongée qui a commencé là il y a quelques semaines. Selon elle, c’est un des endroits les plus beaux au monde et les plus sauvages pour la plongée. Seul problème : une seule pension au sud, absolument hors de prix pour moi et que je vais soigneusement éviter si je ne veux pas me retrouver clodo en indo !!! Et évidemment, impossible de camper dans cette partie de l’île…

Je comprends au passage que si Faka est ,pour nous citadins, une île perdue, et bien le sud de Faka est pour les habitants du nord une sorte de
Lagon faka nord Lagon faka nord Lagon faka nord
bout du monde où les habitants vivent en vas clos…

En tous les cas, plus les nordistes me disent, « ah oui si tu veux loger dans le sud en dehors de la pension super chère, et bien…c’est spécial…à toi de voir », plus je suis motivé !

Des bruits courent même sur une certaine consanguinité et des transformations en orque garou les soirs de pleine lune…et plus pratiquement sur un attachement à l’argent lié aux difficultés d’approvisionnement qui explique les prix délirants pratiqués.

Ca y est, depuis le temps que je le cherche, je crois bien que je l’ai trouvée mon île de l’île de l’île de l’île, mon bout du monde où tu ne peux aller qu’après 3 jours de voyage…

Dans l’avion, hasard des hasards, j’ai rencontré Fanny une monitrice de plongée qui a travaillé plusieurs mois à Faka Sud et qui me dit : « trop facile, va chez mami ZAZA de la part de Fanny, tu logeras pour pas cher ! ». Au passage elle me remet un paquet plein de drogue (… mais non je rigole, il s’agit d’affaires pour bébé) pour une copine à elle, Sophie, vendeuse de fruits et légumes à Faka nord.

Trop facile, trop facile…oui, sauf qu’à chaque fois que je parle de mami ZAZA à des locaux, ils me regardent avec des drôles d’yeux, me disent que « c’est spécial » et me demande si je suis un ami de la famille, depuis combien de temps je connais Fanny , que font mes parents, Etc .. !!! Pas moyen d’avoir son numéro à cette mamie ZAZA, j’ai presque l’impression que c’est un nom tabou ?

Une autre monitrice m’explique qu’à l’époque Fanny était maquée avec un local ce qui lui avait ouvert la porte de ZAZA.

Bon, pas trop envie de changer de bord juste pour me loger, va falloir trouver une autre solution.

En gros, si je veux aller dans le sud, faut que je raque et que je devienne clodo en indo…Mais tu me connais déjà, je ne vais pas lâcher le morceau aussi vite.

Je tanne Mélo, elle rencontre la mamie ZAZA, me file son number, et négocie pour moi un super prix (3000 francs polynésien, la moitié de ce que me coûte ma chambre actuelle) ; il faudra que j’amène ma bouffe, et mon eau (ben tiens, heureusement que j’ai pris de la micropur pour un futur treck dans la jungle), que j’aille peut être pêcher avec son mari et que je négocie un bateau pour y aller…mais oui, tout ce que tu veux mamie, je suis trop content !!!!

Départ prévu pour Dimanche 15 pour une petite semaine…si la météo est ok, les astres bien alignés, les chakras ouverts, et le feng shui respecté !

Je vous tiens au courant…

">


Yaël

Advertisement



Tot: 0.074s; Tpl: 0.016s; cc: 5; qc: 45; dbt: 0.0111s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.3mb