Chiang Khong, en route pour le Laos


Advertisement
Thailand's flag
Asia » Thailand » Northern Thailand » Chiang Khong
December 11th 2013
Published: December 20th 2013
Edit Blog Post

Salut.

Me voilà en route pour le Laos. Je viens de recevoir des news de Candice, une Normande du Havre que je dois retrouver avec 2 autres voyageurs, Paquita et Alexandre, avec qui elle est en contact. Nous nous sommes rencontrés de façon virtuelle sur le site internet du Guide du Routard, site sur lequel on peut trouver des compagnons de voyage pour un jour, une semaine, un mois voire plus selon affinités et itinéraire de chacun. C'est également pour cela que je ne suis pas resté très longtemps en Thaïlande mais j'y retournerai à la fin de mon voyage et ça tombe bien car j'ai encore quelques bahts à dépenser.

Rendez-vous a donc été pris à Luang Prabang, 3è ville du pays, classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Pour s'y rendre, 2 jours de balade en slow boat (bateau lent) sur le Mékong avec un arrêt à Pakbeng pour y passer la nuit. Candice et Paquita ont passé la frontière mardi. Elles avaient donc un jour d'avance sur moi. Quant à Alexandre, Candice m'avait dit qu'il devait passer la frontière mercredi et sans doute prendre le bateau dans la foulée.

Quant à moi, j'ai quitté Chiang Mai jeudi midi sans trop de regrets. La ville en elle même n'est pas très jolie bien qu'entourée de remparts (enfin, ce qu'il en reste) et d'une rivière. On y trouve principalement des guesthouses pour loger tous les aventuriers en herbe. En effet, si la ville n'offre pas un grand intérêt, les alentours y sont plutôt jolis et c'est le point de départ de nombreux treks et d'activités en tout genre (VTT, tyrolienne, balades à dos d'éléphants...). Ceci dit la plupart des treks incluent la découverte de villages et de tribus parmi lesquelles les fameuses "long necks", ces dames au cou de girafe.

J'ai eu beaucoup d'échos sur ces treks et la plupart des gens y sont rentrés plutôt déçus. Je n'y ai donc pas succombé. En fait, il semblerait que cela dépende de l'agence que l'on choisit. Mais beaucoup ont été déçus par les villages où ils étaient sensés s'arrêter 1 heure et y rencontrer ses habitants mais qu'ils n'auront vus que 20 minutes au final, le temps d'acheter quelques objets fabriqués par les tribus et prendre quelques villageois en photo, lesquels doivent en avoir marre de passer pour des bêtes de foire. Une véritable mise en scène, comme il y en a sur tous les continents et que les touristes cautionnent ou non en leur âme et conscience.

Mais revenons à mon voyage. J'ai donc quitté Chiang Mai en direction de Chiang Rai. Seul blanc à bord, plutôt dépaysant mais toujours aussi compliqué de communiquer avec les Thaïs. Bus très confortable avec siège inclinable, bouteille d'eau et brioche, télé (un film avec Brad Piiiiiiitt, que je n'entendais pas d'où j'étais assis et que je ne sais toujours pas si le film était en version originale ou en thaï... en tout cas, Brad Pitt doublé en français, c'est vachement plus glamour...) et... cette foutue clim! Mon rhum commençait à aller mieux et voilà qu'ils me remettent la clim. Au premier arrêt, j'ai récupéré une veste dans mon sac.

Je m'arrête donc à Chiang Rai, le temps de prendre un tuk-tuk et de changer de gare routière. J'y rencontre mes premières gouttes de pluie. Bon, 3 gouttes en 2 semaines, si ça peut durer ainsi, c'est une bonne moyenne. Direction Chiang Khong à la frontière tout juste séparée du Laos par le Mékong. Pour la première fois, j'ai un bus tout pourri, tout sale, mais, bonne nouvelle, sans clim. Sauf qu'à la place, les portes de devant et de derrière sont restées ouvertes et je me suis retrouvé en plein courant d'air. Finalement j'ai regretté la clim, plus douce malgré tout. Encore une fois, seul blanc à bord. Arrivée à Chiang Khong en fin d'après-midi, recherche d'une guesthouse et réservation d'un package pour Luang Prabang incluant le transfert jusqu'à la frontière (environ 6 kms), le bus pour traverser le pont qui mène au Laos, le bateau et un pique-nique qui s'avèrera se limiter à un sandwich. A la guesthouse je rencontre Ulysse, un gars de Belgique. On mange un morceau ensemble, on fait un tour de village (c'est vraiment petit, c'est une ville frontière sans grand intérêt que celui de passer au Laos), je bois un verre et je vais me coucher. Soirée tranquille. Nuit agitée. Le coq se réveille à 4h45, avant le soleil! Complètement fou ce coq...

Le lendemain, le départ est prévu à 8h30. Je descends au petit-déjeuner à 8h05. À 8h20, les toasts sont déjà avalés mais le café n'est toujours pas arrivé et voilà le pick-up qui se pointe à 8h25... S'ils se mettent à arriver en avance maintenant en Thaïlande, c'est le monde à l'envers... Le temps de récupérer mon sac, d'emporter le café et me voilà en route. Dans le pick-up, un couple de Flamands (pas roses), un jeune couple d'Anglais et une Ardéchoise. En fait, jusqu'à jeudi, la frontière se traversait en bateau sur le Mékong mais depuis jeudi, il y a un nouveau pont que nous avons eu l'honneur d'inaugurer. Les locaux étaient un peu excités (ceci explique sans doute pourquoi ils étaient en avance) et un peu inquiets de savoir comment cela allait se passer puisque c'était le premier jour avec le système de bus. A vrai dire, un beau bordel. Mais comme à beaucoup de postes frontières. Et peut-être était-ce déjà ainsi avec le bateau?

Vers 9h15, je quittais officiellement la Thaïlande, une heure plus tard je rentrais au Laos mais j'ai du attendre plus d'une heure avant de reprendre un pick-up en direction de l'embarcadère. Le bateau était prévu à 10h30... Bref, je finis par monter à bord du bateau et à 12h50 (avec donc seulement 2h20 de retard) nous voilà partis pour 2 jours de balade tranquille sur le Mékong. J'y ai retrouvé Valérie, l'Ardéchoise, et nous pensions être les seuls Français à bord jusqu'à une heure de l'arrivée à Pakbeng lorsque nous faisons connaissance avec un Français, Alexandre, celui-là même que je devais retrouver à Luang Prabang avec Candice...

Arrêt à Pakbeng pour la nuit où il n'y a vraiment rien à faire ni à voir. Le lendemain on reprend le bateau et on se dirige tranquillement vers Luang Prabang.

Vivre Ses Rêves.


Additional photos below
Photos: 27, Displayed: 26


Advertisement



Tot: 1.098s; Tpl: 0.018s; cc: 9; qc: 53; dbt: 0.0164s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb