Cambodge


Advertisement
Cambodia's flag
Asia » Cambodia » North » Poipet
October 5th 2008
Published: October 5th 2008
Edit Blog Post

L'arrivée au Cambodge est un choc! Le passage de la frontière à Poipet est une expérience à elle seule. Tu descends d'un minibus et le chauffeur te dis de suivre un gars. Il t'emmène sous un abris et te dis qu'on doit attendre. Ensuite il commence à débiter tout un tas d'histoires dans un anglais difficilement comprehensible. Il te dis qu'il faut retirer de l'argent ici, que de l'autre côté tu dois prendre un taxi, que ci que ça et tu ne sais jamais si c'est des arnaques alors tu sais pas si tu dois suivre ses conseils. Nous les ignorons et tout va bien. Tu suis un gars qui te dis d'en suivre un autre qui te dis que tu ne peux pas rester dans cette zone, etc .... De l'autre côté c'est très sale et très pauvre. La première impression est choquante. Beaucoup d'enfants sur le bords des routes boueuses, poussièreuses et pleine d'ornières. Nous refusons à la proposition du taxi mais nos amis américains prennent cette option et nous offre deux heures et demie de taxi jusqu'à Siem Reap comme cadeau de mariage.

Le taxi roule comme dans un jeu video: très vite en évitant tous les obstacles. Les motos, les vélos, les vaches, les enfants s'écartent quand ils entendent son klaxon qu'il utilise constamment. Un motard en sens inverse évite un troupeau de vache mais l'une fait un écart et c'est l'accident sous nos yeux. On passe à côté de la tache de sang dans laquelle j'identifie quelques dents du motards. C'est impossible de fermer l'oeil car tu dois regarder la route qui défille à 100 km/h. La poussière de la route se soulève au passage des camions et ne donne pas l'impression de retomber se qui rend le slalom encore plus difficile. De chaque côté de la route toute droite c'est des étendues de verdure innondée: du riz. Je regarde par la vitre arrière un instant pour voir les dernières couleurs rouges du soleil qui se couche derrière nous.

Le Cambodge c'est très très pauvre et c'est aussi le pays de l'arnaque. Les touristes sont au centre de la cible. Arrivés à Siem Reap nous prennons une moto-remorque pour nous rendre à l'auberge. Mais ce malin de chauffeur nous emmêne dans une différente auberge. Arnaque, commissions de tout genre: tous les coups sont bons. Ensuite on va à la "bonne" auberge. Le réceptionniste nous raconte des colles et gonfle les prix des chambres. Je lui dis gentillement que j'ai lu des prix différents dans mon guide et le temps que je finisse mon explication il avait déjà donner un coup de coude à son collègue qui a gentillement glissé une liste différente sur le comptoir à la manière d'une prestidigitateur. La chambre nous coûte 4 CHF la nuit.

Le traffic à Siem Reap est un spectacle! Je pourrai passer des heures à un carrefour à regarder les motos et les vélos se croiser dans un chao qui semble fonctionné sans règle et sans accro. Ca vient de tous les côtés et tu te demandes comment c'est possible. C'est une fourmilière où chacun semble savoir se qu'il fait et trouve son chemin en évitant tout le monde. Le meilleur moyen de se déplacer c'est de monter sur une moto-remorque qui resemble à un tuc-tuc. C'est confortable, bon marché, ça va à la vitesse d'un tracteur ce qui te laisse le temps bien voir autour de toi et c'est également très romantique.


Additional photos below
Photos: 17, Displayed: 17


Advertisement



5th October 2008

super
C'est la classe ton blog Stan! J'adore suivre vos périples, ça me donne envie de partir à l'aventure... Merci beaucoup pour toutes ces histoires très vivante, amusez-vous bien et enrichissez-vous de toutes ces cultures. Becs

Tot: 1.341s; Tpl: 0.017s; cc: 16; qc: 66; dbt: 0.0171s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb