Maroc en VTT : First contact


Advertisement
Published: March 24th 2009
Edit Blog Post

Après une première nuit passée dans un charmant Riad au coeur des ruelles tortueuses de la vieille ville de Marrakech, nous entamons la journée par un solide petit déj' sur les toits de la ville. Confortablement installés dans des canapés, nous profitons allègrement de la douceur matinale entre jus de fruit frais et crêpes nappées de confiture de figue. Bon, pas trop non plus ! On est aussi là pour faire du vélo, ne l'oublions pas 😉

Donc, dès 9h00, nous rejoignons notre fine équipe, celle qui nous accompagnera tout au long de ce périple vers les premières dunes du Sahara. Nous connaissions déjà notre guide et notre chauffeur, venus nous accueillir la veille à l'aéroport, et nous faisons la connaissance de notre cuisinier. A ce moment là, nous ne le savons pas encore, mais ce gars va littéralement nous éblouir durant toute la semaine avec ses mets locaux, à la fois délicieux et revigorants...

Un peu plus de deux heures de route à bord de notre 4x4 nous mènent jusqu'aux contreforts du Haut-Atlas. Nous nous arrêtons pour midi dans un petit resto local perdu dans un village animé, niché à quelque 1'800m d'altitude. L'air y est frais et les sommets encore enneigés. Au menu, la spécialité locale : la tajine. Il s'agit d'un récipient en terre cuite dans lequel l'on fait bouillir des légumes et de la viande, du mouton en l'occurrence. Pour cette fois, la viande sera assez grasse, mais les légumes se révèleront succulents, tout comme le thé à la menthe, doux et parfumé. Nous reprenons la route après le repas et passons un col à plus de 2'200m d'altitude, où s'égaient une ribambelle de motards autrichiens.

Peu après, nous quittons la route nationale pour nous engager sur une piste en terre. Nous ne tardons pas à mettre pied à terre afin de revêtir nos tenues de sportifs et d'enfourcher nos bécanes à pédales avec notre guide. Les premières sensations sont bonnes, le matériel est adéquat et les paysages - qui pour moi ont de faux airs de hauts-plateaux chiliens, tibétains ou afghans - sont sompteux. Nous visitons en fin d'après-midi une kasbah érigée en plusieurs étapes entre le XVIIIe et le XXe siècle et dont seule la construction la plus récente n'est pas tombée à l'état de ruine. L'endroit est quasi désert, aux abords d'un petit village accroché entre ciel et terre. Cependant, à notre grande surprise, l'architecture intérieure est étonnamment bien conservée et se révèle digne d'un palais. Plusieurs cigognes ont en outre élu domicile sur les plus hautes tours du bâtiment et ne paraissent nullement gênées par notre intrusion.

Après cette visite fort intéressante, nous reprenons notre périple. Le 4x4, avec à son bord le chauffeur et le cuisinier, est parti devant pour installer le bivouac pour la nuit. Pour les VTTistes, la fin de journée se révèle plus difficile que prévu, les quelque 30km parcourus à vélo et les montées rencontrées mettent à mal nos muscles encore peu aguerris à ce genre d'exercice. Des doutes quant à notre capacité à tenir ce rythme cinq jours durant commencent à se faire jour. Comme pour se rassurer, on évoque de manière badine la possibilité de tronquer les étapes en utilisant le 4x4. Nous atteignons finalement le campement peu avant la nuit, en bordure d'un village, au milieu d'un décor lunaire. Les jeunes du coin se sont rassemblés pour une partie de foot, tandis que nous, calés dans notre salon particulier, dégustons le thé à la menthe de notre cuistot avec quelques gauffrettes en guise d'apéritif.

Le repas du soir sera pris sous la grande tente blanche où le cuistot a l'habitude d'installer tout son attirail pour préparer plats savamment épicés et décoctions roboratives. Ce soir, c'est encore de la tajine ! Mais qu'importe, c'est tellement bon. Et en fait, ce fût une nouvelle découverte, les épices utilisées ce soir étant très différentes de celles de midi. Quant à la viande, elle était encore plus à notre goût car moins grasse. Repus, nous ne tardons pas à gagner notre tente et à sombrer dans un sommeil que seuls les hurlements de quelques chiens parvinrent à troubler... très légèrement... sous le coup des 0h34.


Additional photos below
Photos: 6, Displayed: 6


Advertisement



1st July 2009

Info matériel
Hello, Suis tombé sur ton blog bien intéressant. Je compte faire 1 semaine de vélo au Maroc dans les alentours de Fes avec ma copine. Nous transporterions notre matériel. Petite question: connais-tu des adresses pour louer des bons vélos près de Fes (ainsi que les sacs, etc.)? Merci pour ta réponse
8th July 2009

Matos
Salut Jean ! Nous sommes passés par un agence en Suisse pour toute la préparation. Ci-joint l'adresse internet, tu pourras peut-être trouvé ton bonheur avec quelques coups de fil :D En tout cas, je trouve sublime de pouvoir découvrir un pays en VTT + bivouac, je te recommande cette expérience --> www.vidas.ch

Tot: 2.266s; Tpl: 0.057s; cc: 10; qc: 60; dbt: 0.0505s; 2; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 2; ; mem: 1.4mb