Blogs from Fort-de-France, Martinique, Central America Caribbean

Advertisement


Le 08 mars, 2014 Bonjour, Cela fait déjà 1 mois que nous sommes ici en Martinique. Après avoir passé quelques semaines à Sainte- Lucie et d’y avoir fait nos provisions et visité la capitale qui est Castries (la pauvre) et la baie de Marigot (la magnifique) nous avons dû remonter en Martinique pour accueillir mon frère François pour une semaine et le père de Carole pour deux semaines. Et si nous revenions un peu sur Sainte-Lucie; L’entrée se fait habituellement au nord de l’île c'est-à-dire dans la baie de Rodney. L’endroit est très touristique avec hôtels 5 étoiles dont un Sandals et marina tout confort. Après quelques jours de magasinage et de 5-7…., nous décidons de redescendre un peu vers le sud à ‘’Marigot Bay ‘’à 2 heures de Rodney. Nous n’y avions jamais été mais ... read more
Baie de Marigot
Marigot
Martinique


Martinique We sailed the 20-mile journey to meet up with Caroline and Paul on Juno. It was a tight fetch across from St Lucia and we aimed to for the large, secure bay of St Anne. The contrast from the other Caribbean islands was quite extraordinary; from the dinghy pontoons, the shops that actually had something in them, to the lit, paved streets – it was clear that we were in a department of France, albeit one that was filled with sunshine, the holidaying French and sat square in the Caribbean. We had made plans to have a few days with the Junos prior to them disappearing to Antigua to fly home for work. Juno is a stunning Oyster 575 and Paul ensures that she is immaculately maintained. Their life involves 3 weeks a ... read more
Boys reach for the sky
Statue of Empress Josephine
Lashes or vimpers!


It's a long haul from Seattle to Martinique. We stopped in San Juan at El Convento hotel in the old town before boarding the small plane for Fort de France. Not so far away a new hotel awaited us: La Suite Villa, a sweet French Caribbean perch with some of the best food I have ever eaten served in their restaurant, Le Zandoli. The owners, French expatriates, are interested in both the local and international art scene. A painter from Quebec, Niko, arrived for an exhibition while we were there. She specializes in work featuring women's faces. img=http://4.bp.blogspot.com/-L8r8Z13lUCk/TouE7xp1dVI/AAAAAAAAACM/LZ2rWRYLWPQ/s320/P307... read more


Déjà presque un mois de passé! Hé bien oui, nous avons finalement quitté Ste-Lucie. Mon frère et sa femme nous ont quittés le 8 janvier; nos vacances se sont terminées pour un temps. À notre grande déception, nous n’avons pas pu aller en Martinique, la mer et les vents s’étaient ligués contre nous, il faudra que mon frère revienne pour la Martinique! Nous avons donc marché un peu (à cause de mon pied et du dos de Roseline), les visites se sont restreintes aux abords de l’île Pigeon, la plage, le marché de Castries et une soirée chez des amis venus en vacances dans leur famille. Ce fut une très agréable soirée sans compter que, de la terrasse où nous étions, nous avions une vue directe sur le mouillage au pied de l’île Pigeon dans Rodney ... read more
Un autre « sauvetage de bateau »
Même en vacance il faut travailler
La vue sur le mouillage de Rodney Bay et de l’île Pigeon

Advertisement


Who said cruising was going to be laid back, relaxed and without deadlines? We want to set the record straight on that right now. There are times when it has been relaxing with time to sit to read a book for pleasure, listen to iPods of NPR , watch the sunset and enjoy the company of other cruisers, but there are other times this is far from the truth. Since our two weeks spent in St. Martin we have been on the move. As mentioned in our last blog we did make it to Montserrat and wound up spending two wonderful days exploring the island and meeting some of the people that live there. After our great visit there we left early (6:15AM) and headed to Deshaies, Guadeloupe. We were pleasantly surprised when we came into ... read more
Leaf Cutters
A great hike
Orchids


Fortunately for us while we were in Martinique our friends on Snowbird were also there. We decided to share a rental car and do some exploring. High on Martin’s list of places to see were some rum distilleries and that sounded interesting to us as well. After picking up the car we headed off to the Pottery Village. This is where the tiles are made for the roofs that we saw in Trois Ilets. We understand that they are also used in Grenada so hopefully we will see those when we get there. The red clay used for the manufacture of the roof tiles is also turned into utilitarian objects such as mugs and plates and creative home decorations. The village contained many other shops as well which were interesting to visit, but we decided we ... read more
The entrance to the city
The water front
An impressiive library


Nous avons eu la chance, cette année, d’être en Martinique pour le carnaval. Ce sont des célébrations qui durent plus d’une semaine et qui sont très populaires; tellement, que le centre-ville de Fort-de-France est fermé à la circulation automobile durant ce temps. Même la plupart des commerces qui s’y trouvent ferment leurs portes; le parc du port est envahi par les kiosques de nourriture et de vêtements. Oui de vêtements car durant le carnaval, on change du quotidien! Le temps du carnaval culmine avec les derniers jours qui précèdent le mercredi des cendres, fête religieuse traditionnelle. Le dimanche, c’est le grand défilé tout en couleur. Le lundi, c’est la journée du « mariage burlesque » ou les femmes se déguisent en hommes et les hommes, en femmes (ce thème a perdu quelque peu de son sens ... read more
Il faut s’habiller selon les circonstances
On peut faire des extravagances
Je propose un chapeau au capitaine


Ste-Lucie est une grande île qui se remet rapidement de la bien triste visite de Tomas en novembre dernier. Ce sont surtout les routes qui ont le plus souffert, et le Sud de l’île en particulier. Dans Marigot Bay, rien ne transpire du passage de cet ouragan. Cette baie est une petite échancrure dans les falaises environnantes; à peine un huitième de mille de largeur, elle se faufile sur environ un demi mille entre deux murs couverts de palmiers et de verdure. Au deux tiers de sa longueur, une langue de plage sablonneuse et couverte de palmiers referme presque complètement la baie; par l’ouverture qui reste, on accède à l’équivalent d’un trou à ouragan (rempli de moorings) cerclé d’un côté par la mangrove et de l’autre, par un très chic complexe hôtelier attenant à une marina ... read more
Marigot Bay, la langue de sable et ses palmiers
Le chenal et les mouillages vus de la marina au fond de la baie.
Absaroque bien à l’aise dans ce paradis




Tot: 0.311s; Tpl: 0.009s; cc: 8; qc: 91; dbt: 0.1134s; 91; m:apollo w:www (50.28.60.10); sld: 4; ; mem: 6.5mb