Stocking Island / Georgetown, Exumas (Bahamas)


Advertisement
Bahamas' flag
Central America Caribbean » Bahamas » Exuma » Georgetown
January 25th 2011
Published: January 25th 2011EDIT THIS ENTRY

Total Distance: 0 miles / 0 kmMouse: 0,0

Georgetown



Nous avons quitté notre pays d’origine depuis plus de 4 mois maintenant ! Nous avons plus de la moitié de notre temps d’écoulé. Le compte à rebours est amorcé … Et oui déjà …

Samedi le 15 janvier : Stocking Island. Du vent, du vent et encore du vent. Nuageux et pas très chaud. On a même eu droit à quelques grains de pluie (mais pas assez pour laver le bateau qui est couvert de sel marin). On annonce 45 degrés F cette nuit … Ce n’est pas ce qu’on peut appeler de la chaleur pour les Bahamas ! Il paraît que le vent commencera à diminuer d’intensité à compter de demain après-midi et que la semaine qui vient sera chaude et ensoleillée. On est un p’tit peu tanné de cette température maussade. Ça affecte le caractère. On trouve que c’est cher payé ces rares journées chaudes du sud …

Dimanche16 janvier : Journée tranquille au bateau. Il vente encore trop pour aller à la pêche aux langoustes ou même pour la plongée sur les sites de coraux. Les vagues sont fortes et l’eau est brouillée. On fait un petit tour « en ville » question de prendre l’air et de se dégourdir les jambes. C’est le jour du Seigneur tout est fermé et la ville est quasiment déserte et même désolante. En se promenant, on trouve plusieurs noix de coco sur le sol qu’on ramasse et qu’on partagera avec Océana 1 et Angili. On en aperçoit même quelques unes qui tombent des arbres, aidées par le vent. En soirée on visionne un film (Casino Royal de James Bond).

Lundi le 17 janvier : Journée d’expédition à la noix de coco. Nous embarquons les vélos à bord du dinghy et traversons le Elizabeth Harbour Canal. Cette fois, le vent a changé de direction et les vagues nous arrivent de front. Résultat, on atteint Georgetown trempés comme des canards. On se rince à grande eau avec le boyau d’arrosage sur le quai à dinghy (c’est là que les gens vont remplir leurs bidons d’eau potable). On part donc en vélo avec Aline et Luc en direction d’Emerald Bay et on fait plusieurs arrêts en route pour ramasser des noix de coco qu’on trouve au pied des cocotiers tout au long de la route. Puis on s’arrête à la plage pour « décortiquer » les noix. On repart à vélo et plus loin, on fait un deuxième arrêt à une autre plage pour luncher. Les paysages sont absolument paradisiaques !!! On continue notre trajet à vélo sur la route principale qui n’est pas très large et où la circulation est assez intense et très rapide. Ici, les autos roulent en sens inverse. Après avoir parcouru une dizaine de kilomètre, on rebrousse chemin. Nous avons le vent contre nous et c’est un peu plus cardio pour le retour. On fait un troisième arrêt pour arranger d’autres noix de coco et les gars (Serge et Luc) en profitent pour faire une petite saucette à la mer. Nous revenons au village sur la fin de l’après-midi, nos sacs remplis de noix de coco. Et pourquoi pas un 5 à 7 sur Océana 1 avant de rentrer au bercail. Une super belle journée !

Mardi le 18 janvier : Cela fait déjà 4 mois que nous avons quitté le Lac Champlain. On commence déjà à penser au retour et implicitement, il faudra se décider à savoir si on laisse Miralo en Floride ou non. Il fait chaud aujourd’hui. Journée pour faire de la beach. On se prépare un lunch et on passe l’après-midi à la plage (Sand Dollar Beach) en compagnie d’Aline et de Luc. On ne comprend pas très bien pourquoi il n’y a personne sur les plages par une si belle journée … On ne s’en plaint pas pour autant, les plages désertes, c’est beaucoup plus exotique !

Mercredi le 19 janvier : Le vent est à plat depuis hier soir. C’est très humide. Tout est détrempé dans le bateau : les planchers, les comptoirs, les coussins, les vêtements. Pas de vent, pas d’éolienne donc pas d’énergie pour recharger les piles … Ces dernières ont quelques années de vie utile déjà et avec la chaleur, la demande d’énergie pour le frigo et pour le congélateur est très forte et les piles n’arrivent pas à maintenir leur charge minimum. On doit donc faire fonctionner le moteur du bateau et partir la génératrice portative Honda. Pas de tout repos. On songe à se procurer de nouvelles piles et il faut vite écarter cette idée, il n’y a pas de West Marine par ici … On fera donc avec. Comme il fait chaud et humide et qu’il ne vente pas, on se rend en dinghy sur le Bahama’s Sound (du côté océan) pour un essaie à la pêche à la langouse sur les bancs de corail. Pas de chance, d’autres plongeurs sont passés avant nous. J’en profite quand même pour explorer les fonds marins qui regorgent de poissons exotiques et de coraux de toutes formes et couleurs. C’est vraiment féérique de pouvoir admirer cette vie sous-marine ! Au retour, on s’arrête sur une autre plage déserte pour un léger pic-nic. La journée passe tellement vite !!! Sur la fin de l’après-midi, nous nous rendons à Volleyball Beach pour déguster une Conch Salad fraîchment préparée devant nous. Un vrai délice ! Nous rencontrons des compatriotes du Québec, Paradox et l’Interrompue sur la plage.

Jeudi le 20 janvier : Une autre journée chaude et humide (faut pas s’en plaindre …). Un peu de ménage s’impose pour recevoir Aline et Luc pour le brunch à bord de Miralo. Au menu, les fameuses crêpes aux fruits préparées par Serge. On a même trouvé des fraises fraîches ($$$) à l’Exumas Market de Gerogetown ! Ensuite, on se rend tous au St-Francis Marina pour faire un peu d’internet et après, pourquoi pas, un tour à la plage avec Charlie pour la faire courir un peu. Nos amis d’Angili sont allés à la pêche aujourd’hui et sont revenus avec une belle prise, un Blackfin Tuna, qu’ils ont gentiment partagé avec nous et Océana 1. Nous nous sommes préparé une excellente entrée pour notre souper ce soir. C’était excellent !

Vendredi le 21 janvier : Nous sommes invités par Andrée et Gilles à sortir en mer (sur le Bahama’s Sound) à bord d’Angili pour aller à la pêche. J’ai une nouvelle ligne à pêche et je suis convaincue d’attraper de gros poissons cette fois-ci avec mon nouvel attirail. À un certain moment, au cours de l’avant-midi, j’ai vraiment cru que ça y était. J’ai senti une touche au bout de la ligne et j’ai aperçu un gros poisson sauter sur ma ligne. Pas de chance, il est parti avec mon plus beau leurre. Ou c’était un très gros poisson, ou c’était un barracuda. Aussi, le leurre d’Aline a été grugé et on peu y voir les marques de dents laissées par le fameux poisson. Finalement, on reviendra tous bredouille. Mais plus important encore, on a tous passé une superbe journée sur la mer !

Samedi le 22 janvier : Journée tranquille. Les vents changent et augmentent en intensité, si bien qu’on prend le « water taxi » pour se rendre en ville faire quelques courses et un peu de lavage (question de nettoyer notre linge qui est tout enduit d’eau salée …). Des vents d’ouest assez forts (20 à 30 nœuds) sont annoncés pour la nuit qui vient. Plusieurs voiliers sont « déménagés » de l’autre côté du Elizabeth Harbour Canal (i.e. du côté de Georgetown). Le capitaine de Miralo a décidé de demeurer au même endroit, soit du côté de Stocking Island qui n’est pas très bien protégé des vents de l’ouest. Ça risque de brasser un peu cette nuit … On verra bien.

Dimanche le 23 janvier : Finalement, la nuit n’a pas été si pire. On a eu droit à quelques bonnes rafales de vent, mais de courtes durées (de 22h00 à 1h00). Aujourd’hui, on change de décor : de Monument Beach à Stocking Island, nous descendons quelques milles plus au sud et jetons l’ancre devant Sand Dollar Beach (toujours du côté de Stocking Island). La journée est moche, il fait froid et c’est très nuageux. Nous partons quand même avec Aline et Luc faire une randonnée dans les sentiers aménagés du Parc National et nous nous rendons sur la plage du côté de l’océan. Charlie aura droit à une bonne douche au retour pour déloger le sel de mer et le sable qu’elle aura ramassé en jouant dans l’eau et sur la plage cet après-midi. Petite soirée tranquille au bateau.

Lundi le 24 janvier : Nous sommes invités à petit déjeuner à bord d’Océana 1 à la québécoise : œufs, bacon, rôties, fromage, fruits et les pommes de terre à la façon de Luc (juste un peu de cholestérol) ! Pas besoin de vous dire que nous n’avons pas mangé de la journée et qu’on s’est préparé un souper plutôt léger. Il va falloir bouger un peu pour brûler toutes ces calories emmagasinées dans ce seul repas. Le vent souffle fort encore aujourd’hui et le ciel est gris et les vagues sont très fortes. On reste tranquille au bateau pour le reste de la journée.

Mardi le 25 janvier : BONNE FÊTE PÉNÉLOPE !!! Une autre journée très venteuse, mais le soleil se pointe le bout du nez. Nous avions prévus louer des scooters aujourd’hui pour explorer le Great Exuma Island, mais les vagues sont encore trop fortes pour traverser vers Georgetown. On reporte notre activité à plus tard cette semaine. On ira faire une promenade sur la plage dans l’après-midi.

Nous songeons à quitter Georgetown dans les prochains jours et hésitons encore sur la direction que nous prendrons, mais chose certaine, nous voulons revenir via les Abacos. Nous vous invitons à prendre connaissance de la suite dans notre prochain blog.

L’ÉQUIPAGE DE MIRALO
FRANCINE, SERGE & CHARLIE ~~~_/)~~~~~~_/)~~~
~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Additional photos below
Photos: 23, Displayed: 23


Advertisement



25th January 2011

Tout est relatif
Consollez vous pour vos journnées fraiches. À Québec hier il faisait moins 41C

Tot: 0.296s; Tpl: 0.018s; cc: 11; qc: 67; dbt: 0.0965s; 67; m:apollo w:www (50.28.60.10); sld: 2; ; mem: 6.6mb