Souffrir un peu, beaucoup, passionnement...


Advertisement
Indonesia's flag
Asia » Indonesia » Java » Bromo Tengger Semeru
September 16th 2011
Published: September 16th 2011EDIT THIS ENTRY

Le 13 septembre 2011,

On part a 5:00 du matin avec notre chauffeur de la veille, un tour prive de 3 jours a notre demande. En effet, en evaluant le ratio qualite-temps-confort-prix, nous en sommes venus a la conclusion que mieux valait payer un peu plus par personne pour beneficier de beaucoup plus de confort, d un temps de transport reduit (seulement 11 heures la premiere journee, 7 heures la 2e et 3 heures la derniere... bonus! lol... paraitrait-il que les temps de transport sont beaucoup plus fantaisistes avec un tour partage... ) Le tour prive nous a egalement permis de profiter de la compagnie de Kero, notre sympathique chauffeur.

Notre 11 heures se passe bien, entrecoupe de pauses-dodo et d arrets-pipi tout au long de la route. Lors d un de nos arret, on s amuse a devaliser un depanneur: on en revient avec des produit tres : des chips au sushi et au poulet BBQ, des arachides enrobees de beurre d arachides, etc... Ca passe le temps! On mange dans un petit warung local (resto du coin). La cuisine est bonne et pour ceux que ca interesse, personne dans notre trio n a encore ete malade
Le BromoLe BromoLe Bromo

On va etre sur le rebord tantot
malgre toutes nos experiences culinaires. Au debut du trajet, les villes se succedent les unes apres les autres. Par la suite, les paysages deviennent plus ruraux, on apercoit nos premieres rizieres!!! Ca nous donne hate de voir Bali! Vers la fin du trajet, ca commence a grimper... en fait, la route n en finit plus de monter! Il commence a faire froid, tellement que quand on debarque au point de vue sur le cratere du volcan Bromo, on achete tuques et foulards! On ne pensait pas porter cela en Indonesie! On redescend a notre hotel, tout pres. On a une jolie chambre triple, avec electricite et eau chaude. Le volcan Bromo est notre destination du lendemain, et pour le voir, il faudra se lever a 3:30 du matin...

Le 14 septembre 2011,

Le reveil sonne a 3:30. On est tout enerves, on ne rouspete meme pas pour l heure. On s habille comme des oignons... sauf Marc-Andre, qui n avait pas du tout prevu le coup et n a meme pas un chandail a manches longues dans ses affaires... hummm... pas fort! lol. Il fait neanmoins bonne figure avec ses 4 t-shirts enfiles l un par dessus l autre, sa tuque, son foulard et ses gants... On part dans un jeep grimper a un point de vue sur le volcan Bromo. On est pas seuls, il doit y avoir une bonne centaine de jeeps qui partent plus ou moins en meme temps que nous... Seul probleme, la jeep ne nous amene pas jusqu en haut, on doit marcher un bon 2 kilometres dans la noirceur totale pour parvenir au point de vue... On reussit sans trop se peter la gueule. En haut, plusieurs vendeurs nous attendant avec du the et du cafe chaud. On attend tranquillement le lever du soleil. C est franchement tres beau, un moment assez magique, surtout quand le soleil commence a eclairer le volcan Bromo et les autres volcans places derriere lui. Il faut seulement reussir a faire abstraction de la foule au sommet, et particulierement d un trio de japonais qui monopolisent entierement le meilleur spot photo pendant TOUT le lever du soleil... Joie! On redescend finalement et on regagne la jeep, direction, cette fois, le cratere du Bromo. La jeep nous laisse dans le stationnement, on doit ensuite traverser une immense plaine de cendres, on depasse aussi un temple hindou a la
Le rebord du BromoLe rebord du BromoLe rebord du Bromo

vraiment intense
base du volcan et cense appaiser ce dernier... Pour finir, on doit faire une dure ascension dans la cendre profonde pour finalement se tenir sur le bord du cratere... et quand je dis bord du cratere, c est vraiment le bord de cratere... 2 metres de large, avec, d un cote, une pente abrupte qui descend jusqu a la plaine, et de l autre, le gouffre fumant du volcan, vraiment tres fumant... On entend les gargouillis du volcan, ce dernier est definitivement actif. Avec la centaine de touristes qui se tient la, sur le bord du cratere, sans barrieres de securite, on est plutot craintifs... il ne faudrait pas se faire accrocher par un cretin de passage... on redescend donc par ou on est venu.Une bonne douche s impose, on a de la cendre partout. On prend ensuite notre petit dejeuner puis on repart sur les routes javanaises. En quelques 7 heures de route assez intense, on parvient jusqu au village de Sempol, pres du volcan Kawa Ijen. On loge dans une plantation de cafe qui produit le cafe le plus cher au monde, le cafe Luwak, 35$ la tasse au Canada... Qui seront les chanceux a en recevoir en cadeau? lol On a pas grand chose a faire ici, l hotel est minable, particulierement la salle-de-bain avec une trainee jaunatre de 2 pieds dans le bain... tres peu pour nous merci! Faut dire qu avec seulement 2 hotels dans les environs, les hoteliers peuvent s en permettre un peu, beaucoup... On relaxe tranquillement avec Kero, le chauffeur, qui nous parle de son pays. Il est vraiment tres marrant, partout, il fait comme chez lui: il va derriere le comptoir dans les hotels, houspille les serveurs, etc. On l aime bien!

Le 15 septembre 2011,

Pour faire changement, le reveil sonne encore une fois a 3:30... Direction, notre 2e volcan, le Kawa Ijen. Celui-ci est un peu different. Au coeur du cratere, on retrouve un lac d acide d un vert-turquoise eclatant, et juste a cote, on retrouve du soufre, avec ses emanations, de couleur jaunatre. Le contraste est franchement saisissant. Et ce soufre est mine et recolte par des mineurs qui travaillent dans des conditions dignes dun siecle passe... 3 kilometres de montee abrupte pour parvenir en haut du cratere. Ensuite, descente dans le cratere sur un sentier de chevre tout pierreux. Puis, recolte du soufre avec une pioche et depot des morceaux dans 2 paniers relies entre eux par un gros baton de bois, 60 a 80 kilos par chargement. Tout ca avec de puissantes emanations de soufre qui brulent les yeux et les poumons. Ensuite, il faut simplement faire tout ce chemin en sens inverse, en portant les paniers sur les epaules.... En ce, 2 fois par jour pour un salaire de creve-faim.......... Nous, on s est contente de faire le trajet une fois, avec seulement un petit sac-a-dos, et on etait tous extenues... On na pas compte les pauses lors de la montee et les glissements lors de la descente dans le cratere... les conditions des mineurs nous ont beaucoup emus... quel travail, et quelle charge sur leurs epaules... Marc-Andre a essaye de se preter au jeu, et c est avec difficulte qu il a seulement leve les paniers des mineurs... Et Marc-Andre est beaucoup plus grand et pese 2 fois plus que les mineurs... triste!

Malgre cela, nous avons su apprecier notre visite. Les paysages etaient tout simplement magnifiques, et la descente casse-gueule dans le cratere en valait vraiment la peine pour pouvoir admirer le soufre et le lac de pres, meme
Le ferryLe ferryLe ferry

Bali on arrive
y tremper le bout du doigt pour verifier sa temperature. Au passage, on en a profite pour remettre quelques petites gateries aux mineurs et on leur a achete de jolis morceaux de soufre. On repart finalement avec Kero, non sans s etre empiffres de bananes frites. Quelques 3 heures de route infernale plus tard, on arrive au ferry qui nous menera a l ile de Bali. En quelques minutes, on est a bord, et on fait la connaissance d un naindonesien... (lire un nain indonesien) qui nous vend des repliques de lunettes Oakley pas cher, pas cher! lol En une petite heure, on debarque sur Bali, un autre monde... Immediatement, on se fait assaillir par des rabatteurs qui tentent de nous emmener vers un taxi prive... pas question, cette fois un voyage local-style... Les garcons ne semblent pas trop apprecier l espace exigu, la foule dans le bus, les gens qui fument a bord et le depart tardif... pour ma part, ca me rappelle l Amerique du Sud :). En chemin, on constate que nous sommes sur une ile de religion hindoue: partout, on voit de petits temples familiaux avec des offrandes de fleurs! A l entree de chaque ville ou village, on retrouve egalement un immense portail sense chasser les mauvais esprits! Un autre monde quoi! Quelques 2 heures de bus plus tard, on arrive au village d Anturan-Lovina. On s installe a notre hotel, qui est un vrai charme avec son lit king, sa salle-de-bain exterieure et son plancher et piscine en marbre... Un petit luxe avec 4 chambres seulement, et a 23$ la nuit pour 2... lolll. On aime l Indonesie!

La Gastonnerie des derniers jours: en arrivant au Bromo, Carl se rend compte qu il a oublie son chargeur et son adapteur universel a notre hotel de Yogjakarta, a 11 heures de route... merci a Kero et a la guesthouse Prambanan qui nous ont organise un super envoi a Lovina!

En passant, bon voyage en Provence a mes parents, j espere que ce sera a la hauteur de vos attentes! A bientot pour qu on puisse se montrer nos photos de voyage! -xxxx-

Prochain chapitre: nos aventures sur notre 4e ile indonesienne, Bali. Au programme, temple, dauphins, plages et repos!!!!


Additional photos below
Photos: 11, Displayed: 11


Advertisement



Tot: 0.173s; Tpl: 0.026s; cc: 8; qc: 24; dbt: 0.0392s; 24; m:apollo w:www (50.28.60.10); sld: 2; ; mem: 6.6mb