Cuzco - 1ère partie


Advertisement
Peru's flag
South America » Peru » Cusco
October 29th 2014
Published: November 5th 2014
Edit Blog Post

Total Distance: 0 miles / 0 kmMouse: 0,0


CUZCO



27 octobre 2014 - Jour 10

Commençons par le trajet en bus de nuit Nazca-Cuzco, 14h de route. On m'avait prévenue que la route qui mène à Cuzco fait beaucoup de virages mais je n'avais pas compris que ce serait TOUT le trajet comme ça !!! La vache, on a à peine quitté Nazca qu'on se retrouve déjà dans un col de montagne et ce n'est pas près de s'arrêter. Et on est sensés dormir avec tous ces virages?! Et quand je dis virages, c'est vraiment les épingles à 180 degrés, les unes après les autres. Tout ça en doublant des camions évidemment... Heureusement la fatigue prend le dessus et on arrive quand même à somnoler tant bien que mal sur nos couchettes.



J'ouvre un oeil vers 5h du matin, le jour se lève à peine mais dans le petit village d'Abancay, la population est déjà en agitation: les ouvriers attendent le bus, les marchands ouvrent leurs stands et même les écoliers sont déjà en uniforme. Trop tôt pour moi, le trajet est encore long, je me rendors.



Vers 8h30 tout le monde est maintenant réveillé dans le bus, il nous servent le "petit-déjeuner". Un sketch: des crackers salé, un berlingot de jus de fruits et un bonbon au citron! Heureusement qu'on avait acheté un stock de biscuits au cas où. On est bloqués un moment sur la route à cause de travaux et ils ont fait une espèce de déviation en terre sur le lit de la rivière asséchée. On se retrouve à faire du 4x4 dans notre bus à 2 étages, c'est sportif. On arrive enfin à midi à Cuzco, contents de se dégourdir les jambes.



Le premier trajet à pied qu'on fait en sortant du terminal de bus avec nos sacs sur le dos nous fait prendre conscience qu'on est à 3400 m d'altitude. Entre les muscles ankylosés du voyage et le souffle court, c'est pénible d'avancer. On nous a prévenu qu'il faut prévoir 2 jours d'acclimatation tranquilles en ville avant de se lancer dans des visites plus sportives, on va suivre les recommandations. On se rend donc en taxi à notre hôtel ou du moins aussi proche que le taxi peut aller. Car on a réservé dans une auberge dans le quartier de San Blas, sur les hauteurs de la ville, un quartier avec des petites rues très étroites et très pentues, souvent piétonnes. Le dernier bout doit donc se faire à pied, avec tout le chargement sur le dos, on arrive à bout de souffle. Et là on est accueillis au milieu des moutons, poules et canards, dans cette auberge qui était autrefois un ranch. C'est très rudimentaire comme chambre mais la vue sur la ville est magnifique. Une douche et une sieste plus tard, on fait le tour de notre quartier jusqu'au quartier historique pour aller souper. On se sent vraiment dans le Pérou typique car il y a beaucoup de femmes en habits traditionnels. En remontant à notre hôtel à la nuit tombée, la vue sur les collines illuminées qui encerclent la ville est vraiment sublime. On dirait une gigantesque guirlande de Noël.



28 octobre 2014 - Jour 11

Après le petit-déjeuner, on décide d'aller voir l'agence de voyages avec qui on a réservé notre trek pour le Machu Picchu depuis la Suisse car on a pas mal de questions à régler. On prend un taxi jusqu'à leur adresse et là, on a cru à un canular: c'est l'adresse d'un dépôt! Un peu inquiets on va au centre-ville d'où on les appelle et effectivement, ils n'ont pas pignon sur rue mais on fixe un rendez-vous avec eux en ville en fin d'après-midi. On fait le tour des autres agences de la place et on réserve également une excursion pour demain.



Comme ça fait plusieurs jours qu'on n'a pas eu une connexion internet décente, on choisit notre restaurant de midi en fonction de la puissance de leur wi-fi et on y restera plusieurs heures pour faire nos sauvegardes. On passera le reste de l'après-midi à visiter surtout le quartier historique. J'adore me balader dans ces ruelles pavées, avec cette espèce de gouttière au milieu. Il y a beaucoup de murs dont les fondations sont les authentiques pierres incas, façonnées à la main alors qu'ils n'avaient pratiquement pas d'outils. Ce qui est fou c'est que les conquistadors ont pratiquement tout détruit pour construire leurs églises par dessus ces temples mais que les différents tremblements de terre on fait s'écrouler les récentes églises alors que les fondations incas ont résisté.



A 19h, rendez-vous avec l'agence du trek. On est largement rassurés par le professionnalisme du guide qui nous renseigne sur tous les points que nous avions encore en suspens. On confirme notre date de départ et on se donne rendez-vous le lendemain pour le briefing complet la veille du départ. Maintenant que le trek est confirmé, on va réserver un autre hôtel en conséquence car on avait booké que 2 nuits dans notre auberge mais c'est vraiment un peu trop rustique, on n'a pas envie de prolonger le séjour ici.



29 octobre 2014 - Jour 12

Réveil matinal pour le départ de notre excursion ce matin à Moray et Maras. On prend un bus qui fait d'abord une halte touristique dans un petit village où l'on nous montre les procédés de tissage et de teinture naturelle des laines de mouton et d'alpaca.

Puis on arrive à Moray, de grands cercles de cultures en terrasse. Elles ont été édifiées à la demande de l'inca Pachacutec et sont d'une grande ingéniosité. Comme elles sont parfaitement adaptées à la typologie du lieu, il y a 3 niveaux de températures: Le plus froid en-haut, tempéré au milieu et le plus chaud en bas, ce qui leur permettait de faire pousser toutes sortes de cultures au même endroit: plusieurs sortes de pommes de terre, du maïs, du quinoa, etc. Un système d'irrigation permettait d'acheminer l'eau à chaque niveau de terrasse et le terrain était étudié pour qu'il ne soit pas non plus inondé à la saison des pluies. Trop forts ces incas!



On repart direction les Salines de Maras. C'est une coopérative privée car ce sont les familles du village qui sont chacune propriétaires de plusieurs puits. C'est une source naturellement salée provenant de la montagne qui alimente les puits. En s'évaporant à la chaleur, l'eau disparaît pour permettre de récolter le sel. Au fond le sel "médicinal", au milieu le sel comestible et sur le dessus la fleur de sel.



Retour à Cusco un peu plus tard que prévu, vers 15h. On a grignoté dans le bus du coup on fait l'impasse sur le dîner car on a plein de choses à préparer avant le départ du trek demain: aller récupérer notre lessive (on avait pu la laisser à notre auberge), faire le changement d'hôtel, retirer de l'argent et acheter quelques provisions.



A 18h, on est prêts pour le dernier briefing avant le trek. On nous remet les sacs où l'on peut mettre nos affaires de rechange qui seront portées par les mules. On se fait un bon repas et on rentre à l'hôtel préparer nos affaires. Demain départ pour le trek de 4 jours, direction le Machu Picchu !!


Additional photos below
Photos: 12, Displayed: 12


Advertisement



8th November 2014
Pachacutec

Il montre l'Amérique? Mais vous y êtes!
9th November 2014
Pachacutec

Non lui il montre Barcelone! T'as assuré, on est morts de rire!
3rd December 2014
Pachacutec

C'est toi qui a assuré! Moi aussi je suis mdr de ton commentaire!

Tot: 0.136s; Tpl: 0.02s; cc: 17; qc: 70; dbt: 0.0196s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.5mb