Mais où sont les extraterrestres?!? (avec encore plus de photos!)


Advertisement
Peru's flag
South America » Peru » Arequipa » Arequipa
September 14th 2006
Published: September 14th 2006
Edit Blog Post

Sandboarding dans les dunesSandboarding dans les dunesSandboarding dans les dunes

Avec mon snow...euh mon sand! En fait c'est plutôt une plance de mélamine avec du velcro.
Bonjour à tous. Je veux tout d'abord m'excuser à tous (et en particulier à Richard) pour les terribles fautes d'orthographe qui peuplent le blog en très grand nombre et qui sont souvent assez tragiques (ex: trajait). J'ai relu certains passages et croyez moi, je suis très gêné. Mais je vous jure que je sais écrire et si vous m'envoyez une enveloppe pré-affranchie, je vous ferai parvenir une copie de mes bulletins de notes de cours de français pour vous le prouver.

Maintenant, après cet introduction, je peux recommencer à parler du voyage et à faire des fautes!

La dernière fois, je vous disais que Lima souffrait d'une réputation qu'elle ne méritait pas. Et bien c'est pas tout à fait exact. Il semble plutôt qu'on se soit limité aux beaux quartiers. Lorsqu'on a pris un taxi pour se rendre au terminal de bus dimanche matin, le chauffeur devait faire du slalom entre les tas de vidanges au milieu de la rue. On pensait d'ailleurs à un certain moment qu'il nous emmenait dans un quartier peu recommandable pour mieux faire un double sacrifice humain. Non, c'était seulement que le terminal de la compagnie de bus à bas prix Soyuz est pas
HuacachinaHuacachinaHuacachina

Endroit plutôt étrange. Et j'ai toujours peur qu'un gros coup de vent recouvre la ville de sable.
situé dans le plus chic quartier. Et finalement Soyuz n'est pas si bon marché: 22 Soles (7.40$ environ) pour 4h30 de bus c'est de l'extorsion! Au moins, on a eu les deux premiers sièges en avant avec le chauffeur! On a d'ailleurs pu observer de près leur technique de vérification des billets. Le bus embarque un petit mec en plein milieu du désert qui vérifie nos billets et qui débarque 10 km plus loin encore en plein milieu du désert. D'où vient-il? Aucune idée. Trente minutes plus tard, un autre petit mec embarque dans le bus, vérifie nos billets puis ressort. Et ainsi de suite. On s'en gratte encore la tête...

On est arrivé à Ica vers 15h00. Ica est une ville peu recommandable située sur la côte péruvienne au sud de Lima. Pourquoi y sommes-nous allés...? Pour Huacachina: un oasis (et on fait pas plus oasis que ça) entouré d'immenses dunes de sable (et on fait pas plus immenses dunes de sable que ça). C'est le genre d'endroit totalement unique qui semble être sorti d'un film de science fiction. Les gens viennent à Huacachina principalement pour se reposer, faire du "sandboarding" (comme du snowboard, mais sur le sable)
Huacachina d'en basHuacachina d'en basHuacachina d'en bas

La jolie lagune qui contiendrait de l'eau bénéfique pour la santé. On a pas tenté notre chance...
et du dune-buggy dans les dunes.

Pour la première fois depuis le début du voyage, on a fait un peu de magasinage d’hôtel (étant donné que tous les hôtels sont à trois minutes les uns des autres). On avait le choix entre style miteux, style délabré, et style épuré (épuré dans le genre pas de meubles, pas de couleur, pas grand chose finalement). On a choisi style épuré. Notre chambre la moins chère jusqu’à présent: 4.80$/nuit (par personne quand même). J'ai comme objectif de trouver encore moins chère! Et à ce prix là, on avait une piscine creusée. On reste pas n'importe où quand même. Je crois que le nom était La Casa de Carola (La maison de Carole). Mais on est pas tout à fait certain. C'était plutôt compliqué. Ce qu'on sait par contre, c'est que c'était un hôtel d’Israéliens. C'est étrange quand les affiches dans l’hôtel sont en hébreux!

Nous n'avons pas fait grand chose cette première journée. Marie-Claude est allée escalader la dune dans la cour de l’hôtel (classique activité) et j'ai fait une sieste. Le soir, on est allé manger du spag et Marie-Claude a essayé la spécialité du coin: le pisco sour. Ça
Notre beau Dune buggyNotre beau Dune buggyNotre beau Dune buggy

Tout le monde était jaloux de notre dune buggy vert et rose. Pis encore plus quand on mettait nos lunettes de protection jaunes!
goute le Cinzano. Après, on a tenté de trouver un restaurant avec du dessert, mais tout ferme à 20h00 dans ce coin de pays. Nous avons finalement trouvé du gâteau au chocolat au restaurant de l’hôtel (La Casa de Avinoam). Fait divers intéressant: même si l'Amérique du Sud est le principal exportateur de café au monde, quand on commande un café ici, on nous sert une tasse d'eau chaude avec le pot de Nescafé...

Lundi matin, on s'est trouvé un endroit (le camping banana) pour déjeuner avec des crêpes aux bananes et chocolat. Après cinq semaines de "huevos" brouillés, de pain et de marmelade, c'était un heureux changement. Et à 1.70$ la crêpe bananes-chocolat, ça vous fait souhaiter que le camping banana vienne s'installer à coté du Friand d'oeuf.

Après une délicieuse crêpe, on devait attendre jusqu'à 16h00 pour notre tour de dune-buggy. Et comme l'après midi, il fait très chaud (c'est le désert après tout), j'en ai profité pour faire une autre siesta (j'ai vraiment adopté le mode de vie sud-américain). À 16h30, on se pointe devant l’hôtel pour attendre que notre dune-buggy passe nous prendre. Au grand bonheur de Marie-Claude, c'est le dune-buggy vert et rose
On descend la pente en dune buggy!On descend la pente en dune buggy!On descend la pente en dune buggy!

Ce que vous voyez devant c'est le sol. Donc on descent à un angle d'environ 80 degrés. Plus palpitant que le parapente!
qu'on avait vu le matin dans la cour du camping banana qui se pointe. Inutile de dire que tout le monde était jaloux de notre bolide. Pour ceux qui ne sont pas familiers, un dune-buggy est comme une jeep bizarre principalement équipé en suspension qui peut aller pas mal sur tous les terrains, en particulier sur le sable. Le conducteur peut donc s'en donner à coeur joie dans les dunes. Ça donne un peu l'effet des montagnes russes parce qu'on peut descendre des pentes pratiquement à 90 degrés (voir photo). Pas mal moins chère que le parapente et pas mal plus excitant. Après environ 10 minutes de manège, on est débarqué au sommet d'une dune et on a sorti nos "sandboard". C'est pas tout à fait aussi technologique qu'un "snow". C'est plutôt des planches de mélamine avec des velcros pour les pieds. Après des débuts hésitants (j'ai jamais fait de "snow" après tout), j'ai pas mal compris la technique et rendu en bas de la pente, j'étais un vrai pro. On est ensuite remonté en haut de la dune et cette fois on a descendu sur le ventre tête première. Pas mal plus cool que sur nos deux jambes. Un
Coucher de soleil sur les dunes!Coucher de soleil sur les dunes!Coucher de soleil sur les dunes!

Le titre dit pas mal tout...
français qui était avec nous a d'ailleurs fait une arrivée remarquée en perdant ses pantalons pendant la descente. Nous sommes revenus à Huacachina après le coucher du soleil, couverts de sable bien entendu.

Le lendemain matin (mardi), Marie-Claude voulait encore aller manger une crêpe au chocolat chez Camping Banana. Cette fois-ci par contre, la patronne n'y était pas et les quatre employés avaient l'air particulièrement désemparés. C'est la première fois que je voyais quatre personnes travailler si fort pour faire un jus d'orange (en se servant d'un tamis, entre autres...?). Finalement, ils ont appelé la patronne à la rescousse et celle-ci est venue préparer notre crêpe et nous en a mème donné une autre gratuitement pour le temps d'attente. Sympathique!

On a quitté Huacachina vers 11h00 pour retourner à Ica et de làM on s'est embarqué pour Nasca à deux heures de là. On est vraiment tombé sur un bus cheap cette fois, mais pour deux heures c'est pas trop pire. Au lieu de mettre un mauvais film, ils nous ont passé un dvd des vidéoclips des plus grands succès de Armonia 10, l´équivalent péruvien des Backstreet Boys (avec 20 ans et 20 kilos en plus). Chaque vidéoclip
Inca ColaInca ColaInca Cola

Numéro 1 des boissons gazeuses au Pérou!
avait un thème: le clip avec les chandails polos rouges, le clip avec les chemises grises, le clip avec les chandails jaunes, le clip en bedaine, etc. Et derrière le chanteur, les autres membres du groupe font une chorégraphie qu'on fini par reconnaître dans chacun des clips. Malheureusement, certains membres du groupe ne sont pas assez souples pour exécuter certains mouvements. Pour ceux qui ont limewire, Go allez downloader leurs tunes! C'est écoeurant!

Après une douzaine de clips de Armonia 10, nous sommes arrivés à Nasca vers 13h30. On a été accueillis par plusieurs insupportables fatigants qui voulaient nous vendre des vols d'avions, des hôtels, des restaurants, etc, et qui nous ont suivis partout pendant 15 minutes. On voulait à la base coucher une nuit à Nasca, voler au dessus des lignes le lendemain matin et repartir le soir vers Arequipa. Les bus partent seulement le soir de Nasca. Par contre, ça aurait voulu dire qu'on allait passer 36 heures là-bas pour un vol de 30 minutes. On a donc décidé de s'acheter un billet de bus pour le soir même et d'aller voir les lignes en fin d'après-midi. Le vol au dessus des lignes coûtent 45$US.

Pour
Notre vieux coucouNotre vieux coucouNotre vieux coucou

Le vieux coucou avec lequel on a survolé les lignes de Nasca. Une fille a été malade.
ceux qui ne connaissent pas les lignes de Nasca, ce sont d'immenses dessins qui ne se voient que des airs et qui ont été tracés il y a environ 1000 ans. Plusieurs théories abondent sur leur origine et beaucoup d'archéologues travaillent encore dans la région pour percer leur secret. On a regardé un petit film de 45 minutes avant notre vol et voici un résumé des quatre théories principales.


Hypothèse "Jojo Savard": Il s'agirait d'un énorme calendrier astronomique tracé par le peuple Nasca il y a environ 1000 ans. Nasca est l'un des endroits au monde où l'on peut voir le plus d'étoiles. Chaque dessin serait donc une représentation d'une constellation visible à l'époque.
Hypothèse "X-Files" (ma préférée): Il s'agirait de messages et de pistes d'atterrissage pour les extraterrestres. Ceux-ci auraient entré en contact avec les Nascas il y a 1000 ans et se seraient peut-être reproduits avec eux. On a trouvé dans les environs des cranes allongés très bizarres et certains avaient un trou rond sur le front.
Hypothèse "Drogue": C'est l'hypothèse qui semble être la plus plausible aujourd'hui. Le peuple Nasca aurait eu des croyances chamaniques et aurait eu tendance à consommer du jus de cactus
Grenades interditesGrenades interditesGrenades interdites

Ça me fâche qu'on puisse jamais ammener de grenades en avion. Par contre on a volé illégalement avec nos couteaux suisses. Chut...
de San Pedro, un puissant hallucinogène qui donne l'effet de quitter son corps et de survoler le monde réel. Ils auraient donc dessiné ces immenses figures pour que le chaman puisse les voir lorsque son âme s'élève. Tiré par les cheveux vous croyez? Il semblerait qu'on ai trouvé une énorme quantité de poteries et de céramiques illustrant cette pratique.
Hypothèse "Famine": Pas vraiment une hypothèse pour les dessins, mais pour les centaines d'autres lignes qui recouvrent la pampa. Il y a aurait eu une sécheresse et une famine vers les années 1200 dans la région et il se serait passé des années sans aucune pluie. Aucune pluie = pas d'eau = pas de nourriture = désespoir de cause d'un peuple. Les lignes seraient donc des signes que les Nascas faisait aux dieux pour leur témoigner leur détresse et les supplier de leur envoyer de l'eau...



Vers 17h00, on s'est embarqué dans un petit coucou (genre cesna 6 places) pour finalement voir ces lignes chamaniques. Au début, ça allait bien parce que c'était un dessin à la fois, mais à un moment donné, il y en avait partout autour et on dirait qu'on voyait plus rien. J'ai quand
Dans la catégorie affiche amusante...Dans la catégorie affiche amusante...Dans la catégorie affiche amusante...

Ça doit être le fun en maudit si c'est un crisse de trip!
même réussi à faire quelques bonnes photos. Il y a avait beaucoup de virages très serrés et ça donnait un peu mal au coeur. La fille en avant a d'ailleurs été malade. Malheureusement, on a pas vu d'ovnis et martiens...

Le vol a duré environ 30 minutes, puis nous sommes retourné à Nasca en minibus. Les restaurants n'abondent pas et on a fini par manger un autre spag! Avec un Inca Cola bien entendu. Le Inca Cola est le numéro 1 des boissons gazeuses au Pérou, devant Coke et Pepsi. Certains disent que ça goûte la gomme ballounne. Je trouve que c'est comme un mix de crème soda et de ginger ale.

Notre bus vers Arequipa était à 21h45 (il est arrivé à 22h40). C'était un bus "semi-cama", c'est donc dire que le siège ne se déplie pas comme un lit, mas presque. Le trajet s'est bien déroulé. J'ai relativement bien dormi (en me réveillant toutes les heures quand même), et ça a passé plutôt vite. Mème qu'on a pas eu le temps de se choisir un hôtel avant d'arriver à Arequipa à 7h15.

Après avoir passé en revue le Lonely Planet et le Footprint, on a
L'astronaute L'astronaute L'astronaute

Vous pouvez voir l'astronaute sur la coline au centre de la photo
opté pour l'Hostal Torres de Ugarte, près du centre. Le chauffeur de taxi a fait semblant de ne pas savoir c'était où même si on lui donnait l'adresse exacte et que l’hôtel était à côté du couvent de Santa Cataline, l'édifice le plus célèbre de la ville. Il nous a finalement déposé devant un autre hôtel (qui lui aurait donné une commission si on était allé rester là). C'est une pratique courante chez les chauffeurs de taxi qui se tiennent près des stations de bus et des aéroports. Finalement l’hôtel que nous voulions n’était qu'à deux minutes de marche de là.

Si vous passez par Arequipa, le Torres de Ugarte est un bon choix. 15$US par personne avec déjeuner et internet hyper rapide inclus. Et il y a tellement de canaux sur le câble!!! Après avoir regardé Legally Blonde de 9h00 à 11h00, on a quitté l’hôtel avec pour objectif de finalement aller essayer le plat national du Pérou: la ceviche. C'est du poisson cru mariné dans du jus de citron et des épices, avec des oignons et des patates. Après une heure de marche, on a finalement déniché une cevicheria. Verdict: j'ai pas vraiment touché à mon assiette
L'arraignéeL'arraignéeL'arraignée

Il y a une grosse arraignée assez visible au centre à gauche de la photo.
(M-C non plus). Vous pouvez voir les photos avant et après en bas de la page. Le poisson est très caoutchouteux. Ça roule dans la bouche. En plus, j'aime pas le poisson, j'aime pas particulièrement les oignons et j'aime pas les patates douces. Je vois pas pourquoi j'aurais aimé une gibelotte toute mélangée. Mais au moins on l'aura essayé. Il ne nous reste qu'à tester le cuy (cochon d'inde frit), l'autre plat national.

Après ce fantastique diner plutôt raté (et coûteux), on a finalement mangé quelque chose quand on est passé devant un resto qui vendait de la tarte au citron! Vers 14h00, on est ensuite allé visiter le couvent de Santa Catalina, qui a été construit vers 1650, et reconstruit plusieurs fois depuis ce temps. C'est absolument immense; une vrai ville. Et ils ont laissé pas mal de stock dans les pièces donc c'est plutôt intéressant. Et en plus, j'ai pu mettre en pratique ce que j'ai appris en lisant le Code Da Vinci (Voir mes analyses de peintures religieuses en bas de la page). On a fini la journée avec de la bonne bouffe mexicaine!

On est encore à Arequipa pour la journée et demain on
Le colibriLe colibriLe colibri

Le colibri se trouve en bas à droite de la photo. Si vous ne lo voyez pas, changez votre prescription de lunettes.
part pour trois jours dans le Canyon del Colca, le deuxième plus profond du monde. Arequipa est par ailleurs une ville très agréable et qui semble plus prospère. Le climat est très bien aussi (soleil et 20 degrés).

À la prochaine, et ne vous gênez pas pour envoyer des commentaires.

P.S.: La tuerie à Montréal était la grosse nouvelle ici aussi sur BBC et CNN avec couverture en direct.


Additional photos below
Photos: 26, Displayed: 26


Advertisement

Les mains (ou le petit poulet) Les mains (ou le petit poulet)
Les mains (ou le petit poulet)

Celui là s'appelle les mains, mais je l'ai rebaptisé le petit poulet. Il est au centre de la photo.
Armonia 10 Armonia 10
Armonia 10

J'ai juste pris une photo parce que j'avais peur que leurs fans péruviens se fachent.
Plaza de Armas de ArequipaPlaza de Armas de Arequipa
Plaza de Armas de Arequipa

Une autre ville, une autre plaze de armas. Elle est jolie celle là.
Ceviche au débutCeviche au début
Ceviche au début

Miam miam que ça a l'air bon!
Ceviche à la finCeviche à la fin
Ceviche à la fin

Oui pas beaucoup de changements, je sais...
Couvent de Santa CatalinaCouvent de Santa Catalina
Couvent de Santa Catalina

Une sorte de place à l'intérieur du couvent
Couvent de Santa CatalinaCouvent de Santa Catalina
Couvent de Santa Catalina

Une autre sorte de place à l'intérieur du couvent
Sur la terrasse du couventSur la terrasse du couvent
Sur la terrasse du couvent

Photo prise sur le toit du couvent. On peut voir les pics enneigés des monts Pichu Pichu qui surblombent Arequipa.
Je fais une pizza pour les nuns!Je fais une pizza pour les nuns!
Je fais une pizza pour les nuns!

Ce qui est bien dans le couvent c'est qu'ils ont laissé plein d'objets trainer pour faire plus vrai. Marie-Claude a la même photo mais avec une rape à fromage.
Mon analyse de cette peinture de la ViergeMon analyse de cette peinture de la Vierge
Mon analyse de cette peinture de la Vierge

Depuis que j'ai lu le Code Da Vinci dans les Galapagos, je suis rendu un expert pour analyser les messages cachés dans les peintures religieuses. Par exemple ici, on peut voir Marie sur le point d'écouter un disque de Michael Jackson. Les enfants qui l'entourent sont là pour le prouver...
Analyse numéro 2 (Joseph fâché)Analyse numéro 2 (Joseph fâché)
Analyse numéro 2 (Joseph fâché)

Dans cette peinture de la Sacrada Familia, on peut facilement voir que Joseph était bien fâché contre Jésus. Remarquez les doigts de la main droite de Joseph: ils forment un fusil pointé sur Jësus. Il y a donc des problèmes même dans les meilleures familles...
Analyse numéro 3 (Dan Brown avait raison)Analyse numéro 3 (Dan Brown avait raison)
Analyse numéro 3 (Dan Brown avait raison)

Pour ceux qui doute de la véracité du Code Da Vinci. Examinez attentivement cette peinture de Jesus et de ses apôtres. Qui vient se pointer le nez en bas à gaiche derrière le vieux monsieur??? Et oui nulle autre que Marie Madeleine!
Yogoso 2Yogoso 2
Yogoso 2

Ça faisait 2 semaines qu'on avait pas vu un yogoso. Il semble qu'on les retrouve seulement en Équateur. Mais voici qu'on a trouvé son équivalant péruvien: le Artika Yogurt. Plus chère par contre: 0.17$ l'unité.


14th September 2006

Ta photo dans les dunes de sable est absolument magnifique. J'ai bien aimé aussi les hypothèses sur les lignes; par contre, j'ai été surprise de ne pas lire ta propre interprétation du phénomène... À la prochaine
17th September 2006

commentaires
Je meurs de rire quand je lis tes commentaires sur les photos. Joseph fâché avec son doigt en fusil. Je me suis étouffée avec mon (bon) café. Dis à Marie-Claude de lâcher les drink sour. Les crêpes bananes-chocolat ont l'air bonnes dans n'importe quelle ville (pour Richard, ici, est-ce qu'on dit l'air bonne, ou l'air bon) . Dans les dune-buggy, fournit-on les sacs pour ceux qui sont malades et y-a-t-il des casques protecteurs ?????? Bon, mes commentaires sont plates. Je vous laisse à votre beau voyage. On commence à s'ennuyer là! Tourlou.
4th October 2006

mauvais?!
ton voyage a l'air trippant, tu fais plein de trucs chouettes. et puis ton bol de poisson, ça a l'air vraiment bon!!!! Mais ça c'est mon opinion! :) C'est toujours le fun de lire le blog de quelqu'un d'autre du Québec, y'en a pas beaucoup! Amuses-toi bien!

Tot: 0.506s; Tpl: 0.064s; cc: 16; qc: 84; dbt: 0.0248s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.5mb