Valparaiso


Advertisement
Chile's flag
South America » Chile » Valparaíso Region » Valparaíso
December 5th 2014
Published: December 14th 2014
Edit Blog Post

Total Distance: 0 miles / 0 kmMouse: 0,0


3 décembre 2014 - Jour 47

Ce matin on quitte Santiago pour se rendre sur la côte à Valparaiso. Il y a des bus qui partent toutes les 20 minutes de la capitale, on va donc directement au terminal de bus pour acheter nos billets. Comme il y a un bus qui arrive au même moment, on nous demande d'aller prendre notre billet directement auprès du chauffeur. Mais comme certains passagers avaient déjà leurs tickets avec une place attribuée, ceux-là montent en premier et on vient ensuite compléter les places libres. Mais le problème, c'est que pendant qu'ils remplissent manuellement le bus ici, à l'arrêt suivant ils continuent de vendre éléctroniquement des places. Résultat quand on arrive à l'arrêt d'après, ceux qui n'ont pas de siège attribué doivent céder leur place à ceux qui ont ce numéro. Oui mais voilà, ils ont vendu trop de places manuelles, il n'y a plus assez de sièges dans le bus! On a eu un bol d'enfer parce que je crois qu'on est les seuls du bus avec un billet manuel qui n'ont pas dû bouger. Et on est plutôt contents parce que ça commence à gueuler, personne n'a envie de descendre du bus. Le chauffeur finira par convaincre un groupe de 6 asiatiques de prendre le bus suivant.



Arrivés à Valparaiso, on se rend vite à l'hôtel pour déposer les bagages et on redescend au centre pour aller dîner au marché central. C'est pratique ces marchés: au rez-de-chaussée il y a tous les étals de fruits, légumes, viande et poisson et à l'étage plein de petits restaurants qui font des menus du jour rapides et pas chers. Fraîcheur garantie. Armés du guide et d'une carte détaillée, on part à l'assaut de cette ville qu'il faut découvrir à pied, dans le dédale de ruelles qui montent et descendent au travers des 42 collines qui encerclent le centre-ville plat au bord de mer. Il fait bon, le vent du large rend l'atmosphère un peu plus fraîche qu'à Santiago mais la balade est agréable en short et t-shirt. Il y a plusieurs ascenceurs-funiculaires dans la ville qui sont sensés simplifier la montée des différentes collines mais il y en a beaucoup qui sont hors-service. Ce qui n'est pas rassurant pour les autres, vu leur ancienneté... Mais la montée à pied permet de mieux se rendre compte de l'architecture loufoque de la ville, où les maisons s'entassent les unes sur les autres, accrochées à flan de colline, toutes plus colorées les unes que les autres quand elles ne sont pas complètement délabrées. C'est à se demander comment certaines tiennent encore debout! Mais l'atmosphère est vraiment très sympa, malgré ce côté vieillot-branlant, les couleurs et les graffitis qui ornent chaque mur, façade ou escalier rendent toutes ces ruelles accueillantes. De jour... Mettez-moi au même endroit de nuit et je pense que je ne dirais pas la même chose, même s'il paraît que la ville est assez sûre.



On se promène jusqu'à la tombée de la nuit, on soupe dans un restaurant typique sur une place animée du centre et on rentre à l'hôtel en bus, on a bien assez marché pour la journée et c'est toujours une aventure de prendre les bus locaux.



4 décembre 2014 - Jour 48

Aujourd'hui on a décidé de se rendre à Vina del Mar, une station balnéaire très réputée juste à côté de Valparaiso. C'est la plus prisée du pays et même la 3ème du continent! Je me réjouis d'une journée à lézarder sur la plage! Quelle ne fut pas ma déception en ouvrant les rideaux ce matin: il fait tout gris et il y a même de la bruine! On se renseigne à l'hôtel et la patronne nous dit que c'est courant, souvent ça se découvre vers midi. Ok, on embarque le maillot de bains, le temps qu'on y arrive ce sera sûrement dégagé. Mais le trajet en métro est assez rapide et il n'y a toujours pas un rayon de soleil en arrivant... :-( Bon, pas de playa aujourd'hui, on fait quand même le tour de la ville en commençant par le centre et ses commerces puis on se rend au bord de mer. Il faudra qu'on m'explique sur quels critères ils ont décrété leur classement des plages parce que franchement elles n'ont rien d'exceptionnel! Je pense que c'est plutôt le coût des appartements chics avec vue sur la mer qui fait le côté huppé de la ville et pas les plages. Ca va, on ne rate finalement pas grand chose aujourd'hui.



On en profite pour trouver un coiffeur pour Alex, c'est fou comme ça pousse vite cette barbe! Pendant ce temps je feuillette un magazine féminin et je me suis bien fait avoir par une pub qui disait: éliminez votre cellulite avant l'été. Je vérifie la date, c'est l'édition d'octobre. Waouw, ils préparent déjà l'été prochain?! Bécasse, ici l'été c'est maintenant! J'arrive pas à me le mettre dans la tête. Pareil quand je vois des fraises et des cerises au marché, ici c'est de saison. Tout comme les décos de Noël, les marchés de Noël et les guirlandes lumineuses dans les palmiers... c'est de saison!



5 décembre 2014 - Jour 49

Ce matin, on termine notre tour de Valparaiso en allant visiter 2 autres quartiers, notamment celui où le célèbre écrivain chilien Pablo Neruda, prix Nobel de littérature, avait une de ses maisons. On fait l'impasse sur la visite du bâtiment devenu un musée et on se balade dans les ruelles toujours aussi tortueuses de ces collines. Après dîner on passe récupérer notre lessive et on remonte à notre hôtel pour préparer nos sacs. La patronne de notre B&B se propose de nous descendre en voiture au terminal de bus, ça nous arrange bien car la descente en bus local avec tout notre paquetage s'annonçait laborieuse.



On est de retour en fin d'après-midi à Santiago, où nous avons à nouveau réservé une nuit dans ces appartements meublés. Ils sont bien situés proches du bus qui mène à l'aéroport et ça coûte moins cher que si on avait dû réserver un hôtel ailleurs en ville ou à côté de l'aéroport. On voulait manger en vitesse ce soir pour se coucher tôt on va donc dans un fast-food de pizzas juste à côté. Mauvaise idée... Entre leurs 43 promotions de menus, il nous faut 15 minutes pour réussir à passer notre commande, puis 30 minutes d'attente pour la récupérer! Je plains ceux qui se font livrer à domicile...


Additional photos below
Photos: 16, Displayed: 16


Advertisement



Tot: 2.823s; Tpl: 0.068s; cc: 16; qc: 73; dbt: 0.0533s; 2; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 2; ; mem: 1.5mb