San Pedro de Atacama


Advertisement
Chile's flag
South America » Chile » Atacama
January 26th 2017
Published: January 29th 2017
Edit Blog Post

SAN PEDRO DE ATACAMA, le désert le plus aride au monde

En attendant notre bus chilien à la frontière on a eu le temps de faire la connaissance de deux suisses de Lausanne Nico et Maxime. Une fois débarrassés de nos bonnets et polaires, nous relevons ensemble le défi de trouver un hébergement de dispo dans la petite (et très fréquentée) oasis de San Pedro.

En arrivant à San Pedro, nous sommes surpris par le changement de décor. Il fait très chaud, les maisons sont faites en adobe, les voitures ne klaxonnent plus pour un oui ou pour un non et... il y a des douches chaudes ! Les chiliens étant en plus plutôt accueillants, on se sen très vite bien dans le désert !



On décide de se renseigner pour louer une voiture les 4 car nous sommes au milieu du désert mais il y a énormément d'endroits à visiter et parfois il faut faire de la route, beaucoup de route!

À bord de notre magnifique pick up, nous nous dirigeons vers la Vallée de la Luna admirer le coucher de soleil! En arrivant dans la vallée, la première étape est une grotte de sel, frontale en place on se dirige vers l'entrée. Il se met à pleuvoir, alors le sel remonte à la surface, et tout devient blanc comme de la neige! Au fur et à mesure de notre progression, nous comprenons un guide qui met un coup de pression à son groupe en leur disant qu'il ne faut pas trop s'attarder quand il pleut car la grotte peut s'effondrer! (Biensûr c'est Matou qui comprend ça, la réaction fut immédiate... au secouuuuuuurs!).

On profite d'être à l'abri dans notre, toujours aussi beau, pick up pour nous balader et attendre la fin de l'orage pour monter le haut d'une dune admirer le coucher de soleil. Malgré quelques nuages récalcitrants, le résultat est magnifique!



Le lendemain nous partons direction le Sud pour le Salar d'Atacama et plusieurs lagunes! On ne peut malheureusement pas se baigner (dommage sous cette chaleur) mais on se promène au milieu de centaines de flamants roses.



Le troisième jour, cap vers le nord à 4h du matin pour arriver avant tout le monde aux fameux geysers de Tatio! En arrivant le site est encore fermé et nous sommes parmi les premiers sur les lieux pour assister au lever du jour. Ça caille pas mal, mais le soleil qui se lève derrière la fumée de tous ces geysers, il faut avouer que c'est pas mal chouette quand même.

Et quand les vigognes s'invitent au spectacle et se laissent prendre en photo on se croirait dans un autre monde!Pour terminer la ballade aux geysers, Maxime, Nico et Remi décident d'aller se baigner dans les sources d'eau chaude : un bain très chaud très tôt, de quoi passer une bonne journée!

Sur la route du retour, nous découvrons le paysage auquel nous n'avions pas trop fait attention à 5h du matin compte tenu de la nuit totale (plutôt un bon prétexte). Se sont des plaines immenses, des vallées gigantesques, des cactus géants accompagnés tout le long de troupeaux de vigognes et de quelques flamants roses qui tapent la pause pour les photos !

On repique un peu plus au Sud pour aller découvrir les pétroglyphes du désert aux portes de la Vallée Arc-en-ciel. On crapahute à travers d'immenses rochers perdus au milieu de nulle part pour trouver les gravures laissées par les caravanes de commerce qui faisaient étapes dans le coin il y a plusieurs millénaires. L'orage menace et se rapproche, on termine notre chasse au trésor au pas de course.



Il est maintenant l'heure de rendre le bolide, de dire au revoir aux amis suisses et de grimper dans le prochain bus pour descendre à la Serena.


Additional photos below
Photos: 24, Displayed: 24


Advertisement



Tot: 2.796s; Tpl: 0.072s; cc: 14; qc: 27; dbt: 0.0292s; 2; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.3mb