Record d'altitude et Route la plus dangereuse du monde!


Advertisement
Bolivia's flag
South America » Bolivia » La Paz Department » La Paz
October 11th 2006
Published: October 13th 2006
Edit Blog Post

Bonhomme de Neige à 5400 mètresBonhomme de Neige à 5400 mètresBonhomme de Neige à 5400 mètres

Malgré qu'on soit à 5400 mètres, la neige se fait rare. C'est le mieux qu'on a réussi à faire!
Voilà presque une semaine que nous sommes à La Paz et on est presque en train de s'habituer au chaos quotidien qui caractérise la ville. Lundi, il y a avait une grève des chauffeurs de taxis et de combis (minibus) et toutes les artères principales étaient bloquées. Vous ne pouvez vous imaginer à quel point la ville était plus agréable. C'est probablement la seule ville du monde où une grève améliore les choses!

Lundi était donc une journée de transition. Ce qui veut dire: lavage, réservation de billets d'avion et de tours, repérage, etc. On a par contre commencé par une visite touristique: le musée de la Coca, dédié à la feuille du même nom qui rend tant de gens heureux sous son dérivé de cocaïne. C'était bien intéressant, mais on devait suivre avec notre cahier en français qui devait faire 60 pages. Ça faisait donc lecture d'université.

On a ensuite traversé une partie de la ville (à pied) pour se rendre au restaurant "La Québécoise", qu'on a trouvé dans nos guides de voyage. Le but: manger de la poutine bien sûr! Notre gueule a changé lorsqu'on a vu que sous l'enseigne, c'était écrit "fine cuisine". Pas grave, lorsque
Manifestation à La PazManifestation à La PazManifestation à La Paz

Manifestation des travailleurs du transport de La Paz mardi. On a rien pu vraiment faire de la journée. Vous auriez dû voir le SWAT arriver!
bien apprêtée, la poutine peut très bien être de la fine cuisine. Je suis entré pour demander le menu et la musique classique qui jouait a réduit nos espoirs encore plus. Pas de poutine! Que du canard, du poulet à la milanaise ou de la truite à la Québécoise (c'est quoi "à la québécoise"?). Nous sommes donc retournés sur nos pas, mais c'est là que nous avons découvert le restaurant Dumbo (comme l'éléphant volant), un typique restaurant géant à thème américain qui sert des nachos, hamburgers et surtout des fantastiques desserts de toutes sortes (du genre n'importe quel dessert auquel on peut rêver). Jamais j'aurais pensé trouver ça à La Paz.

Mardi, on devait aller faire un tour au Mont Chacaltaya (5400 mètres) en banlieue de La Paz, mais en raison des manifestations dans la ville ces jours ci, ça a été annulé. Ce fut donc une reprise du lundi. Rien de trop palpitants. Quand on a voulu aller vers le centre ville, on a commencé à entendre une foule de plusieurs centaines de personnes qui descendait l'artère principale (le Prado). À noter que les gens ici adorent faire sauter de petits feux d'artifice lorsqu'ils manifestent et que ça
Moi devant le Huyna PotosiMoi devant le Huyna PotosiMoi devant le Huyna Potosi

C'est la montagne que depuis 2 mois je voulais monter. Mais ça a l'air que c'est difficile à cette époque de l'année donc ça attedra la prochaine fois...
ressemble beaucoup au bruit d'un coup de fusil. C'est donc assez stressant. Quand une cinquantaine de policiers à moto sont passés devant nous, on a rapidement décidé de retourner vers l’hôtel où la situation était plus calme. On en a profité pour aller magasiner dans les rues qui entourent l’hôtel. Ce qui est particulier à l'Amérique du sud, c'est que dans le commerce, tous les compétiteurs s'installent les uns à côté des autres, au lieu de se disperser dans la ville. On se retrouve donc avec des rues à thèmes: la rue des balais, la rue de la peinture, la rue des pièces d'auto, la rue des brassières, la rue des bouchers, etc. J'ai aucune idée s'il s'agit d'une stratégie gagnante sur le côté profit, mais au moins, quand on veut un balais, on sait aussitôt où aller!

En fin d'après midi, il y a eu acalmie. On en a donc profité pour aller manger du dessert! (On se bourre vraiment la face depuis qu'on est à La Paz). On est pas allé chez Dumbo, mais plutôt chez Brosso, restaurant en tous points identiques et situé à dix mètres de Dumbo (je vous avais dit que les compétiteurs aimaient
Record d'altitudeRecord d'altitudeRecord d'altitude

Nouveau record d'altitude: 5300 mètres. Bien plus haut que les Alpes! Ça bat le 4910 mètres du Canyon de Colca au Pérou!
s'installer proches les uns des autres). Je compte d'ailleurs ouvrir un Brosso au Centropolis de Laval quand je vais revenir. Il faut que j'y retourne en fin de semaine pour prendre des photos du décors et du menu, espionnage industriel oblige...

Mercredi, on fait finalement quelque chose de constructif. La situation politique est moins tendue en ville et on réussit à avoir un tour à Chacaltaya. Donc Chacaltaya est une montagne de 5421 mètres (le Mont Blanc fait 4808 m) située dans la Cordillère Royale. On peut se rendre au sommet facilement puisqu'une route nous mène à 5300 mètres jusqu'à un refuge. De là, on n'a plus qu'à marcher 100 mètres jusqu'au sommet. C'est aussi la station du ski la plus haute du monde. Mais la seule piste n'est ouverte que dans les mois d'hiver. Ça fait plus de deux semaines qu'on se situe dans les environs de 4000 mètres donc l'altitude n'est plus vraiment un problème. La montée n'a pas été particulièrement difficile. Je suis arrivé le premier et au sommet, il y a avait un groupe d'environ 20 Slovènes. Je suis devenu le photographe désigné du groupe puisque tout le monde voulait sa photo de groupe au
Record d'altitude Vol. 2Record d'altitude Vol. 2Record d'altitude Vol. 2

Encore un nouveau record: 5400 mètres! Sommet du mont Chacaltaya.
sommet. À un certain moment, je devais avoir cinq ou six caméras autours du cou. La vue était spectaculaire, même si une tempête de neige s’amenait. Finalement, après tout ce temps, je suis vraiment entouré de pics enneigés. À côté du Chacaltaya se trouve le Huyna Potosi, montagne de 6000 mètres que je voulais monter depuis que je suis arrivé en Amérique du Sud. C'est supposé être le plus facile 6000 mètres du monde. En le regardant de loin, j'y ai rien trouvé qui semblait facile et je ne suis pas vraiment déçu d'avoir abandonné cette idée.

Après être redescendus, nous avons traverser la ville pour nous rendre à la Vallée de la Lune, dans la Zona Sur, quartier riche de La Paz. La Paz est peut-être la seule ville du monde où les riches vivent tout en bas et les pauvres vivent tout en haut (question de climat). La Vallée de la Lune était autrefois le point le plus profond de ce qui était il y a longtemps une mer qui recouvrait la Bolivie. On y retrouve donc des formations géologiques bizarres.

De retour en ville, nous devions booker notre tour du lendemain. Non le moindre: la
Huyna PotosiHuyna PotosiHuyna Potosi

Supposément le 6000 mètres le plus facile du monde! Ça a pas l'air particulièrement facile...
descente de la route la plus dangereuse du monde en vélo de montagne, un classique de La Paz. Les guides de voyage n'en ont que pour la compagnie Gravity Assisted, qui charge donc plus chère que les autres. Nous avons plutôt opter pour Downhill Madness, qui pour environ le même prix incluait toutes les options (manteau, pantalon, cd de photos, etc...). En plus, c'est des beaux bicycles du Canada! Marie-Claude a changé de face quand elle a commencé à lire la décharge de responsabilité qu'on devait signer!

Ils sont venus nous chercher jeudi matin à 6h00 du matin. Nous sommes allés essayer nos casques à leur bureau et ensuite nous avions une heure de route jusqu'à la Cumbre, à 4700 mètres d'altitude, point de départ de notre randonnée.

La route des Yungas, surnommée Route la plus dangereuse du monde, relie La Paz à la ville de Coroico, 3000 mètres plus bas, à mi-chemin entre les sommets andins et la jungle amazonienne. On la surnomme ainsi puisqu'en moyenne, environ 25 véhicules (voitures, camions, bus, vélo, etc) tombent dans les ravins qui la bordent chaque année, tuant une centaine de personne. C'est une route d'une seule voie, non asphaltée, avec
Vallée de la LuneVallée de la LuneVallée de la Lune

Vallée de la Lune en banlieu de La Paz (dans le coin des riches). Autrefois c'était le point le plus profond d'une immense mer.
une visibilité très réduite en raison de la poussière. C'est aussi l'une des ride de vélo de montagne les plus célèbres du monde. Ce n'est pas particulièrement difficile puisque c'est en descente à 95%; il faut seulement garder le contrôle sur son vélo. C'est aussi beaucoup moins épeurant à descendre en vélo qu'en autobus.

Notre groupe était composé de neuf personnes et de deux guides, dont le guide en chef qui parlait anglais, mais qui avait aussi l'air d'un jeune "potteux" de 16 ans. Après les conseils de sécurité, nous nous sommes élancés sur les 20 premiers kilomètres, asphaltés ceux-là. J'allais pas particulièrement vite et pratiquement tout le monde me larguait. J'allais comprendre plus tard que pour aller vite, on ne doit pas appuyer sur les freins. À la fin de la partie pavée, on avait une montée de 3.2 km. J'en ai profité pour coiffer tout le monde et j'ai massacré le peloton tel un Lance Armstrong dans ses années les plus doppés! J'ai pris trois minutes à l'Australien, cinq minutes au géant hollandais (qui fumait par contre) et entre sept et douze minutes au reste du peloton! Je dois mes grandes qualités de grimpeur à la côte
Un indien sur la LuneUn indien sur la LuneUn indien sur la Lune

Un genre d'indien qui joue de la flute sur un pic dans la Vallée de la Lune.
de 30 mètres en arrière de l'usine Boréal à Blainville, aussi connue comme le "Col Boréal".

Après un peu de repos en haut de la pente, on s'est finalement attaqué à la vrai route. On a fait deux groupes et je suis resté dans le groupe des lents en arrière (i.e. le groupe des freineurs). J'étais pas certain que j'allais être couvert par ma police d'assurance donc pourquoi pas ne pas y aller molo. On ne se rend pas vraiment compte des falaises en descendant puisqu'on doit se concentrer sur l'état de la piste devant. Il n'y a pas beaucoup de circulation donc on n'est pas tellement déconcentré par le trafic. C'est particulièrement douloureux pour les mains puisque nous devons freiner en permanence pendant trois heures (c'est une côte dans le fond). Ici et là, on a des monuments pour ceux qui ont passé par dessus bord. Entre autres une plaque en l'honneur d'une touriste israélienne qui est tombée en 2001 (mais qui dit-on avait fait l'usage du méchant dérivé de coca la journée même). Il y a aussi le virage de la française en l'honneur d'une touriste française qui est tombée alors qu'elle marchait au bord de la
Départ du VéloDépart du VéloDépart du Vélo

La Cumbre à 4700 mètres d'altitude. Oui il y avait de la neige...
piste (mais qui ne regardait pas devant elle). En sommes, ce sont des cas isolés et il y a probablement plus de blessures à ski au Mont Saint-Sauveur dans une saison (plus de skieurs aussi...).

Nous sommes arrivés en bas vers 13h00, couverts de bouette, poussière et autres saletés. Après un court trajet en minivan jusqu'à Coroico, on a pu prendre une douche et manger un buffet pas particulièrement savoureux. J'ai par ailleurs oublié de payer les 0.60$ pour mon Coca Cola et je suis probablement recherché par la police Bolivienne à l'heure qu'il est. Après le repas, on n'était pas vraiment certain si on allait rester à Coroico pour une journée ou si on remontait tout de suite à La Paz. Coroico est supposée être un paradis, mais à part la vue qui est jolie, ça ressemble à Vilcabamba en Équateur, en plus pentue et humide, une combinaison que je n'apprécie pas.

On est finalement resté à l’hôtel Sol y Luna où on avait une petite maison pour 14 $US, avec cuisine tout équipée. Dommage qu'on avait pas de Kraft Dinner à faire cuire. J'ai passé le reste de la journée à dormir et à attendre mon
Mon kit de véloMon kit de véloMon kit de vélo

Avec mon kit de vélo orange j'ai presque l'air aussi cool que P.J. dans la Gang des BMX!
souper (service particulièrement lent au resto de l’hôtel).

Ce matin, après une crêpe "banana-chocolate", on a repris le bus vers La Paz. J'étais assis du côté précipice et souvent je ne voyais même plus la route sous le bus. Tout se joue par quelques centimètres. Heureusement, quand on monte, on a la priorité et quand on croise un autre véhicule, c'est lui qui doit longer la falaise pendant qu'on passe à l'intérieur. Nous sommes de retour à La Paz sains et saufs. Il nous reste deux jours ici et on va en profiter pour faire du magasinage étant donné que c'est ici que les prix sont les plus bas. On va aussi aller se bourrer la fraise chez Dumbo et Brosso.

Marie-Claude repart pour le Canada à 6h00 du matin lundi. Moi, j'ai un billet d'avion pour Sucre à 9h45. Ce sera ensuite onze jours seul avec moi même avant que je rejoigne François le 27 octobre à Mendoza, en Argentine.

À la prochaine.

P.S. Je trouve que les Comments sont en chute libre! Écrivez moi n’importe quoi, même si c'est des niaiseries (c'est même mieux si c'est des niaiseries!). Au moins ça me fait quelque
Ça passe juste...Ça passe juste...Ça passe juste...

Ls gros autobus n'ont aucun espace de manoeuvre dans certaines parties de la route!
chose de divertissant à lire, parce que Histoires Extraordinaires de Edgar Allan Poe, ça l'ait pas vraiment...

j.m.


Additional photos below
Photos: 18, Displayed: 18


Advertisement

Plaque pour touriste décedéePlaque pour touriste décedée
Plaque pour touriste décedée

Plaque en l'honneur d'une Israelienne tombée dans le ravin, avec la route derrière.
Cédez le passageCédez le passage
Cédez le passage

On doit se tasser prêt du ravin quand on croise un véhicule.
CoroicoCoroico
Coroico

Bucolique village de Coroico dans les Yungas, entre les Andes et la Jungle.
Tassés comme des sardines!Tassés comme des sardines!
Tassés comme des sardines!

Notre minibus en remontant vers La Paz. La blonde en avant est le sosie de Stéphanie Couillard dans Watatatow!
Croix sur la routeCroix sur la route
Croix sur la route

Une croix au bord de la route en remontant vers La Paz
Vue vers le bas de mon bancVue vers le bas de mon banc
Vue vers le bas de mon banc

Vue vers le bas lorsque je sors ma tête du bus. Y reste pu large de route...
Route la plus dangereuse du mondeRoute la plus dangereuse du monde
Route la plus dangereuse du monde

Voilà une photo qui donne une bonne idée de la route...


14th October 2006

bravo
bravo d'avoir survécu à la route la plus dangereuse au monde, ça aurait été moche que ton histoire se termine à l'hôpital et bonne chance pour les 11 jours de solitude, au pire tu peux t'inventer une deuxième personnalité pour avoir de la compagnie..
15th October 2006

Ouf, quelle randonnée, tu vas t'ennuyer quand tu vas faire du vélo ici...en passant, très très cute ton petit kit orange; c'est vraiment dans ta palette. Pour les comments en chute libre, on fait de la propagande, il devrait y avoir une remontée sous peu. Bye mon grand et ...sois prudent...Marie-Claude ne sera plus là pour te protéger... Man
15th October 2006

précipice
En regardant la photo des deux autobus au bord du précipice, on se demande vraiment s'il y a de la place pour les deux. Un des autobus doit se tasser assez raide dans la roche. Y devrait y avoir des marques d'ailleurs... Bon voyage en solitaire, Jonathan.
16th October 2006

très très bonne idée de la part d'Élise; un ami imaginaire...il fallait y penser. On pourrait faire un concours pour lui trouver un nom; qu'en dis-tu? Bye mon homme. Man
19th October 2006

Avec ton suit orange tu as plus l'air de pomme d'amour que de P.J. Tu pourras te prendre pour P.J. juste quand tu auras descendu des glissades d'eau avec ton vélo et marqué un essai au rugby, alors pas d'insultes SVP
21st October 2006

2 cm de manoeuvre au bord du précipice!
Haha! On dirait que c'est un aspect qu'on retrouve dans plusieurs pays! Les randonnées en autobus en Inde étaient pareilles! De lire ton journal m'a rappelé le moment de ma vie où j'ai eu la certitude que j'allais mourir. Je comprend ce que tu as vécu lol
20th January 2010

مجانين
طريق خطر اعتبر مخطر بحياته كل من يمر عليه وانا لا امشى غليه ولو على قدمي

Tot: 0.078s; Tpl: 0.02s; cc: 18; qc: 85; dbt: 0.0174s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.5mb