Salta - Talampaya - Santiago


Advertisement
Argentina's flag
South America » Argentina » Salta » Salta
October 20th 2013
Published: November 19th 2013
Edit Blog Post

Le lendemain de notre arrivée à Salta, nous faisons le tour des agences pour faire la boucle du NOA. Nous pensions la faire en 6 jours en louant une voiture, mais on peut visiblement se rendre dans tous les endroits intéressants en 3 jours, en tour organisé. Nous partons ensuite au terminal pour prendre des renseignements quant aux horaires de notre prochain bus et apercevons une colline à proximité, que nous nous empressons de grimper ! Pas mal de marches avalées en une vingtaine de minutes, pour profiter à l'arrivée d'un beau panorama sur la ville. Dans l'après midi, mission courses : pour la 1ère fois depuis 4 mois, nous allons nous faire à manger ! Mais ça ne commencera pas ce soir, apéro bière puis dodo sans passer par la case bouffe (...)

Pour notre 1er jour d'excursion, nous partons en van direction Cachi. En montant dans le collectivo, ça sent le touriste max, et c'est effectivement ce qui nous attend : chaque arrêt se fait à un endroit bien défini où les vendeurs de divers souvenirs ou cochonneries à grignoter sont aux aguets. Malgré tout, nous traversons pendant toute la matinée de très beaux paysages qui se succèdent les uns aux autres à une vitesse ahurissante. Arrivés à Cachi pour la pause déjeuner, nous allons nous caler dans un endroit paumé pour manger nos sandwichs. Le pain acheté la veille est déjà bien dur, et c'est un calvaire de se remplir le bide avec ça. On tourne ensuite un peu dans le village, qui en dehors de sa grande place (sur laquelle une "artiste" braille en tapant sur un tambour) n'a pas grand chose à offrir. Le soir, de retour à Salta, préparation de notre 1er repas maison sur le continent. Au programme : gnocchis, sauce tomate et gruyère ! Pas très élaboré mais franchement plaisant après le fiasco du midi.

Le jour suivant, direction Cafayate. Ce sont des paysages très rocailleux qui nous attendent, aux airs de grand canyon. Plusieurs arrêts à de nombreux points de vue ainsi qu'à un amphithéâtre naturel dans lequel des musiciens mettent l'ambiance. Un dernier arrêt dans une Bodega nous permet de déguster un très bon vin blanc ainsi qu'un rouge de reubeu du coin, avant d'arriver à Cafayate. Notre guide nous conseille alors de manger dans un resto de la place, mais c'est un autre produit qui attire notre attention : une bière locale produite par un expatrié belge, qui affiche 11° !!! On enchaîne dans la foulée avec une autre dégustation, pendant laquelle nous goûtons 4 autres vins. Le retour à Salta est bien moins monotone que la veille, car entrecoupé de nouveaux arrêts. Une fois arrivés à l'hôtel, et pour continuer sur notre lancée, on se prend quelques bouteilles de rouge au supermarché. Super piquette, mais super bon marché ! Nous irons ensuite finir la soirée en boîte.

Après 1h de sommeil, réveil bien difficile pour notre dernier jour d'excursion, direction Humahuaca. Très fatigués, nous somnolons presque toute la balade. De toute manière, le temps maussade ainsi que les paysages peu impressionnants ne nous encouragent pas à ouvrir les yeux. 1er arrêt dans un village qui n'aura comme seul intérêt que de nous offrir des sandwichs hors de prix. Autre arrêt dans un ranch reconverti en musée, aussi ennuyeux que ça en a l'air. Nous arrivons enfin au village d'Humahuaca qui ne nous sidère pas par son charme. 2h d'attente sans avoir grand chose à faire. Au retour, 1er et dernier arrêt intéressant de la journée pour observer une colline aux 7 couleurs. Ultime étape à Jujuy où l'on nous propose de prendre un café hors de prix. Pour nous, ce sera biscuits et sieste dans le van. De retour à Salta, direction le terminal où nous prenons notre bus pour La Rioja, non sans avoir acheté quelques sandwichs, pour changer !

Arrivée à La Rioja à 7h20. Pas de chance, les bus pour le parc Talampaya, notre destination, partent à 7h et 13h... Du coup, nous nous dirigeons vers le centre ville, où nous faisons quelques courses histoire de pouvoir nous préparer des sandwichs pour le midi et le soir. Quelle bande de clébards nous sommes ! Pour passer le temps, nous allons un peu jouer au casino, puis retour au terminal où nous savourons nos sandwichs pain de mie-fromage-salami avant de monter dans un bus un peu miteux direction le parc Talampaya, que nous atteignons 3h plus tard. Décors désertiques, un canyon se dessinant au loin. Pour faire notre excursion, nous devons attendre le lendemain. Nous nous dirigeons donc vers le camping pour monter nos tentes pour la 1ère fois du voyage, mais un gros problème nous attend : nous avons perdu la structure de la 1ère tente, et celle de la 2ème est cassée. Nous envisageons la nuit à la belle étoile, entourés par les renards. Heureusement, un petit coup de Mac Gyver nous permet de monter la 2ème tente qui devra donc nous abriter tous les 3. Après avoir avalé nos sandwichs, on va donc s'entasser dans la tente, balayée par le vent, qui ne tient que grâce à notre présence à l'intérieur, vu qu'il est impossible de planter les sardines dans ce terrain très caillouteux.

Après une nuit très décousue qui nous laisse à peu prêt aussi fatigués que la veille mais avec un tas de nouvelles douleurs, nous partons en excursion. Après quelques minutes de piste, nous arrivons au Canyon de Talampaya, qui s'élève bien haut au dessus de nos têtes. 1er arrêt pour observer quelques pétroglyphes représentant des scènes de la vie d'il y a plusieurs milliers d'années. Second arrêt au pied d'une cheminée naturelle qui permet de produire un écho impressionnant. Les arrêts suivants nous permettent de profiter de belles vues au coeur du canyon ou bien depuis l'extérieur pour de somptueux panoramas. Nous avons également la chance de croiser de nombreux renards, autruches, perroquets et autres lapins géants. Le tour se fini vers midi, et le bus vers La Rioja arrive à 16h. Nous patientons donc sur place avec pour seul déjeuner : une banane ! Nous arrivons à La Rioja en fin d'après midi, où nous devons attendre jusqu'à 23h pour partir direction Mendoza. Pendant cette attente, on mange évidemment : des sandwichs !

Nous arrivons à Mendoza vers 7h30, où nous pouvons enchaîner 2h plus tard sur un minibus direction Santiago. Arrivée à la frontière en pleine cordillère, au pied d'une station de ski, non sans avoir dégusté notre sandwich quotidien. Ici, c'est l'horreur ! File interminable de voitures et au moins 6 cars devant nous. Au final, il nous faut 4h pour passer côté Chilien. Nous atteignons Santiago en début de soirée, bon timing pour aller prendre l'apéro dans un bar, que nous poursuivrons de retour à l'hôtel.

Le lendemain, pour nous rendre au terminal, nous renouons avec un moyen de transport oublié jusque là : le métro ! Après avoir acheté nos billets et déposé nos sacs, nous partons nous balader dans le centre historique et sa grande place. Nous nous rendons ensuite dans l'un des marchés de la ville, spécialisé en poissons et fruits de mer. Les étalages font rêver. On s'y pose pour manger une bonne assiette dans un décor sympathique. Après le repas, direction le Cerro San Cristobal, qui domine toute la ville. On se rend au sommet à bord du funiculaire, et ce qui nous attend est très agréable : un cadre très fleuri avec un impressionnant panorama de la ville et de ses grattes-ciel à perte de vue. Nous nous dirigeons ensuite vers le Cerro Santa Lucia, mirador en plein cœur de la ville, où on y trouve de nombreux jardins et fontaines. Ayant encore beaucoup de temps avant notre bus, nous reprenons le métro jusqu'au centre pour aller se faire un ciné. Avant la séance, nouvelle session shopping puis nous nous posons devant un bon petit film, Elysium. Après quoi, nous montons à bord de notre bus, direction Pucon, point d'entrée de la fameuse région des lacs...


Additional photos below
Photos: 70, Displayed: 27


Advertisement



Tot: 2.478s; Tpl: 0.052s; cc: 9; qc: 42; dbt: 0.0378s; 2; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.3mb