Nouvelle-Zélande : Wellington et la route vers le Mordor


Advertisement
New Zealand's flag
Oceania » New Zealand » North Island » Mount Ruapehu
March 7th 2010
Published: March 16th 2010
Edit Blog Post

Ah ah le Mordor ! Je vous sens tout de suite plus intéressés que d'habitude hein ; il en est peu pour résister au pouvoir de l'Anneau et de son Maitre Sauron ! Et bien, on y est pas encore au Mordor, ce sera l'objet de la prochaine entrée. Patience 😊 Mais, si vous jetez un oeil au panoramique en en-tete de cet article, vous discernerez au centre une haute montagne partiellement enneigée, le Mt Ruapehu, et, sur la gauche, un autre sommet plus lointain, conique, sombre, connue ici sous le nom impronnoncable de Mt Ngauruhoe, alias Mt Doom ou la Montagne du Destin.

En attendant, voici donc le récit de mes premiers pas sur l'ile nord et de la route qui m'a mené aux portes du Mordor.

Wellington : du Te Papa Museum a la Weta Cave

La capitale du pays, construite autour d'une baie d'ou s'élevent des collines aux pentes raides, passe pour etre une ville agréable a vivre. Difficile pour moi d'émettre un jugement. Je n'y ai passé que trois jours et, apres les splendeurs naturelles de l'ile sud, s'extasier devant un paysage urbain releve de l'impossible. Ma visite a Wellington a en fait tourné autour de deux axes : d'abord, le Te Papa Museum, moderne et labyrinthique, ou je me suis rendu a deux reprises et, ensuite, la chasse aux sites en relation avec le tournage du Seigneur des Anneaux.

Occupant un batiment a l'architecture avant-gardiste juste sur le port, le Te Papa Museum se veut etre un musée national. Des origines de la présence maorie sur Aotearoa (la Nouvelle-Zélande) jusqu'a l'histoire plus récente, en passant par la géologie, le volcanisme et la faune et la flore natives du pays, le dédale d'expositions - certaines plutot interactives et futuristes, ou l'on peut bouger et manipuler a distance des images et films sur un écran géant a l'aide d'une espece de lampe-torche - a de quoi occuper le visiteur suffisamment curieux et courageux pour une pleine journée.

J'en viens a la seconde partie de ce séjour a Wellington. La ville est le berceau de Sir Peter Jackson et il n'est pas surprenant qu'elle ait joué un role central dans l'achevement de la trilogie du Seigneur des Anneaux version ciné. C'est ici que les scenes en studio ont été filmées et qu'a été batie Minas Tirith, dont il ne reste plus rien. L'équipe du tournage est donc restée plusieurs mois sur place et les fanatiques peuvent aller casser la croute dans la meme Steakhouse qu'Aragorn et Boromir, descendre dans les clubs que fréquentaient les hobbits, dormir dans les memes draps que Galadriel ou aller surfer les memes vagues que Legolas 😊 Rien de tout cela ne me tentait vraiment et, pourtant, il y avait encore largement de quoi faire.

A 15min a pied du centre ville, le Mt Victoria et ses forets de pins ont servi de lieux de tournage pour la premiere rencontre des hobbits avec les cavaliers noirs les poursuivant et leur fuite vers le bac de Chateaubouc. Les chemins dans la foret sont encore assez reconnaissables, surtout si l'on a en tete la scene ou les hobbits quittent la route en quatrieme vitesse et se planquent sous un arbre a l'arrivée d'un Nazghul. Le Mt Victoria dispose en outre d'un point de vue dégagé en son sommet, d'ou l'on peut admirer sur 360 degrés la ville, la baie et la péninsule que contournent les ferries en partance vers l'ile sud.

Miramar est un quartier résidentiel qui se trouve a une vingtaine de minutes du centre ville en bus local. Perdu au milieu des petites maisons blanches avec préau engazonné et cloture de bois, se trouve le QG de Weta. Weta ? Qu'est-ce que c'est que ca ? J'avoue, j'en avais aucune idée avant d'arriver a Wellington. Weta est l'entreprise par laquelle la vision de Jackson est devenue réalité. Démarrée il y a plus de vingt ans par trois ou quatre hurluberlus, artistes et bricoleurs en diable, Weta a supervisé les effets spéciaux pour les tous premiers films de Jackson. Aujourd'hui, l'entreprise compte dans ses rangs des ingénieurs, maitres forgerons, designers, tanneurs de cuir et autres couturiers, ainsi qu'une pleine section informatique, Weta Digital. Tout ce petit monde a oeuvré a la création des costumes, armes, accessoires et effets spéciaux de la triologie, mais aussi, notamment, de King Kong, Hellboy et, plus récemment, Avatar. Autant dire que les p'tits gars ont du talent et de la renommée. Difficile d'y croire lorsqu'on entre dans leur Weta Cave, ouverte a tout visiteur, le plus simplement du monde. Accueil des plus aimables et informels et visite gratos permettant de voir leur petite collection de produits dérivés, de serrer la pince a un Uruk-hai grandeur nature (2m00 !) et de voir une présentation filmée de la compagnie, dans une petite salle a l'ambiance tamisée, décorée d'armures et d'armes en tous genres. Une vraie petite caverne d'Ali Baba, ou il est possible de se ruiner pour ses objets de collection préférés. Prix de la cape elfique en merino cousue main avec option camouflage "rocher" : 1'200 $ (900 CHF environ). Hu, hu... je croyais que c'était les nains qui cherchaient a amasser frénétiquement des richesses 😊

Retour sur quatre roues

Je n'ai pas résisté bien longtemps a l'appel de la route et, apres trois jours passés a Wellington, je me retrouvais déja avec un nouveau volant entre les mains. Nouveau ? Pas tant que ca ! Devinez... oui, une Toyota Vitz, blanche. On est reparti pour un tour 😊 Bon, celle-ci est un peu plus jeune au kilometrage, mais je ne suis pas sur qu'elle fera de vieux os : le moteur fait un bruit bien étrange au démarrage, la boite a vitesse parait en aussi bon état que celle de feu mon van australien et le lecteur cd fait des variantes a chaque bosse. A part ca, le volant tourne les roues dans le bon sens et le réservoir semble tenir l'essence ; l'essentiel est sauf 😊 C'est juste ce qu'il me fallait pour lancer cette vingtaine de jours qu'il me reste pour remonter l'ile vers le nord jusqu'a Auckland, et peut-etre meme au-dela, si on a assez de temps !

Fondcombe et la route de Dimholt

Je vais décevoir tous les fans de l'Agent Smith déguisé en elfe. Désolé les gars, mais Fondcombe est sans doute le lieu le moins reconnaissable que j'ai visité pour le moment. Heureusement qu'il y a des panneaux pour indiquer l'endroit en question, et encore, j'ai des doutes 😊 Il y a bien une riviere et une foret, mais pour le reste, rien de bien exitant. Je m'attendais pas a voir des elfes danser dans la clairiere ni des batiments nacrés a l'architecture ethérée, mais le coin est juste un parc public au nord de Wellington, sans signe distinctif particulier.

Par contre, plus au sud, pas loin de Cape Pallister, la route de Dimholt est plus évidente a reconnaitre. En voila un endroit peu recommandable. La route de Dimholt, qui mene a la montagne hantée, demeure de l'Armée des Morts, n'est pas un lieu de villégiature pour touristes. Personne n'en est jamais revenu et les légendes les plus infames circulent sur le sort réservé aux pauvres fous qui, un jour, ont osé s'aventurer sur ce chemin maudit. C'est donc extremement détendu, le sourire en coin et le canif multi-usage a la main que j'ai fait l'aller-retour des Putangirua Pinnacles (pas de jeux de mots douteux svp :D), une réserve naturelle dotée d'une foret de pics rocheux gigantesques qui se dressent commes des aiguilles vers le ciel. Le chemin menant a cette fameuse route de Dimholt - ou s'engagerent Aragorn, Legolas et Gimli - emprunte le lit partiellement asséché d'une riviere et mene aux pieds de cette foret de pics en une bonne demi-heure de marche. Un détour par les hauteurs double le temps de parcours, mais procure de superbes vues sur ce phénomene naturel. Ce jour-la, la météo brumeuse et fraiche, ainsi que l'absence de visiteurs dans le coin, ajoutaient un peu plus de crédit aux histoires de fantomes. Cependant, personne ne s'est montré pour me barrer le chemin et me dire que "la voie est close", je suis donc reparti de la sain et sauf et avec un site de tournage en plus a mon actif.

Le chemin vers le Mordor

C'est le centre de l'ile nord, volcanique, connu sous le nom de Tongariro National Park, qui a servi de base pour filmer le Mordor. Mon chemin jusque la m'a notamment mené sur les bords sauvages de la riviere Whanganui. Une jolie étape de 90km, partiellement sur piste, qui m'a rappelé mon épopée a travers Molesworth Station et m'a conduit, a travers de petites communautés rurales isolées, jusqu'a Ohakune, aux pieds du géant, Mt Ruapehu, qui, avec ses 2797m, est le toit de l'ile nord. Jadis, un volcan actif, la montagne est aujourd'hui plus ou moins ensommeillée, ce qui a conduit au développement de remontées mécaniques et de pistes de ski en saison. Une route abrupte mais asphaltée mene au départ des pistes, a plus de 2'000m d'altitude. C'est encore l'été et il n'y a personne dans le coin, ce qui est idéal pour admirer sereinement le panorama et se mettre en quete d'un nouveau site de tournage : la cascade et le petit lac ou Gollum attrape son poisson et finit dans un sac aux mains de Faramir et de son détachement.

Le soleil descend sur l'horizon et je regagne Ohakune dans la plisse la plus totale. Aucun kiwi ne finira sous mes roues dans la descente. Je peux me reposer tranquille ; demain, je pars en Mordor.


Additional photos below
Photos: 15, Displayed: 15


Advertisement



16th March 2010

Qui sers-tu ?
SA-ROU-MAN ! Ah j'étais obligé de la placer celle-là :) L'Uruk il a quand même un charme... comment dire à part? ^^ Ah au fait t'as goûté le steak de Kiwi ? :D Sinon c'est vrai que les paysages et posts sont toujours aussi huileux à coeur ! Bonne suite et vite le mordor !
19th March 2010

Salut Fils ! He he, je l'avais mise de coté pour toi celle de l'Uruk, je sentais que ca allait te plaire :) Chut, parlons pas de steak de kiwi par ici, sinon je risque de me faire écharper. C'est plus qu'un mythe ici, la Gueule est vénérée, c'est l'embleme nationale. Alors parler de crouter la mascotte de tout un peuple, ca peut aller chercher loin :)

Tot: 2.233s; Tpl: 0.058s; cc: 13; qc: 31; dbt: 0.021s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.3mb